Tag Archives: Youtube

Découvrir de nouveaux artistes: mes secrets dévoilés !

16 Déc

J’ai un besoin vital de dénicher de nouveaux talents et je suis plus qu’heureuse lorsque des artistes comme Lana Del Ray ou X Ambassadors parviennent à se frayer un chemin dans l’industrie quelques années après que j’aie apprécié pour la première fois leur musique. Parfois on me demande comment je fais pour découvrir des artistes musicaux bien avant qu’ils gagnent en popularité et qu’ils deviennent l’intérêt du grand public.

Non, je n’ai pas une connexion neurologique avec tous les grands manitous de l’industrie de la musique (bien que j’aimerais!). Voici donc quelques-unes de mes façons pour découvrir de nouveaux talents avant qu’ils ne jouent en boucle dans tous les diffuseurs.

 

  1. Espionnez les réseaux sociaux de vos artistes favoris

Vos idoles ont eux-aussi des idoles et des artistes favoris. L’industrie de la musique est un petit monde qui rassemble les plus grands noms et les artistes émergents. Espionnez les comptes sur les réseaux sociaux de vos artistes favoris ou lisez les entrevues qu’ils accordent où souvent leurs inspirations ou leurs coups de cœur du moment leur sont demandés. Parmi leur playlist vous pourrez faire de belles découvertes musicales! C’est d’ailleurs une mention sur le compte Twitter de Taylor Swift qui m’a permis de connaître James Bay.

  1. Consulter les sites web de maisons de disques

Il est plutôt rare d’avoir le réflexe de naviguer sur les sites web de maisons de disques québécoises ou internationales, mais ça vaut le coup! Ils ont tous une section qui liste les artistes qu’elles produisent, diffusent ou représentent dans laquelle on peut piger de belles trouvailles musicales! C’est ainsi que j’ai découvert Rita Ora qui fut signée par Roc Nation, une maison de production fondée par Jay-Z. Commencez par les maisons de disques associées à vos artistes favoris et ensuite osez découvrir une maison de disques inconnue et les talents qu’elle représente.

  1. Être attentif aux bandes sonores de films, de séries télé ou même de publicités

Rares sont ceux qui demeurent attentifs lors du générique d’un film. Eh bien, moi j’attends impatiemment le moment où les chansons utilisées lors de la projection sont décrites! Particulièrement dans les émissions ou les films moins commerciaux, la musique qui habille les scènes est souvent jouée par des artistes relativement peu connus. De cette façon, il y a quelques années, j’ai découvert l’auteur-compositrice-interprète Gemma Hayes choisie pour la chanson d’ouverture du film (un peu quétaine!) Flicka.

  1. Faire le plein d’artistes lors de galas musicaux

Moment phare où plusieurs grands noms sont réunis, accompagnés des artisans de l’industrie de la musique et… d’artistes émergents! Surprenez-vous à écouter un gala qui porte sur un style musical qui vous est moins familier. Par exemple, vous connaissez peu le country? Les CMA Awards initiés par la Country Music Association vous mettront à jour sur l’industrie de la musique country et les favoris de l’année. Je vous invite à consulter mon article  » La saison des galas musicaux s’annonce » qui vous liste les galas les plus populaires à noter à vos agendas.

  1. Arriver en avance à votre prochain spectacle

Nous vivons dans un monde de dernière minute, courant toujours pour arriver à notre prochain rendez-vous. Lorsque vient le temps d’assister à un spectacle souvent les spectateurs arrivent à la dernière minute pour la prestation de l’artiste principal. Ils sont peu intéressés par la ou les premières parties, car ils n’ont que des yeux pour leur artiste favori. Pourtant il m’est arrivé d’apprécier davantage une première partie que le spectacle principal! Par exemple, si vous êtes de ceux qui ont récemment acheté leur billet pour assister au spectacle de Maroon 5 à Montréal en septembre prochain, je vous invite découvrir (si ce n’est pas déjà fait) la pétillante Tove Lo qui sera leur première partie.

  1. Connaître par cœur la programmation des festivals

Les festivals d’ici ou d’ailleurs sont une occasion en or de faire des découvertes musicales, en plus d’apprécier les prestations d’artistes que vous chérissez déjà. J’ai un amour particulier pour les festivals Osheaga et Coachella. La saison des festivals est terminée? Consultez les sites web pour relever des trouvailles musicales au sein des éditions passées. N’oubliez pas certains concours musicaux qui prennent la forme de festival. Je pense notamment au festival de la Chanson de Granby qui a révélé plus d’un talent de la francophonie!

  1. Se perdre dans YouTube et ses recommandations

Lorsque vous consulter un vidéoclip, YouTube vous suggère dans la colonne de droite des recommandations d’autres vidéos associés au contenu que vous visionnez, je vous invite à cliquer sur les vidéoclips OFFICIELS d’artistes qui vous sont complètement inconnus. Ainsi, de vidéoclip en vidéoclip, d’artiste en artiste, vous tomberez assurément sur une découverte. Comme ce fut le cas en 2005 où j’ai découvert une certaine Katy Perry avec un style nettement plus rock qu’aujourd’hui ou en 2011 où j’ai découvert une certaine Iggy Azalia qui avait encore peine à se faire connaître. Attention toutefois de consulter seulement le matériel officiel afin de ne pas vous perdre dans tous les autres contenus douteux sur YouTube. Bref, flânez intelligemment!

  1. Se laisser bercer par une application qui vous propose des playlists

Mon coup de cœur actuel est l’application Songza qui vous permet d’écouter la musique de divers styles gratuitement selon votre attitude ou votre activité du moment. Mais il y a aussi, Soundcloub, Spotify, Deezer, Rdio, Live365, pour ne nommer que ceux-là. Laissez-vous bercer par la playlist de ces applications ou l’accès à des chaines radios jusqu’ici inconnues qu’elles permettent. Et lorsqu’une chanson vous plait particulièrement, notez de quel artiste il s’agit pour ensuite faire une petite recherche sur ce dernier.

  1. Avoir l’air un peu fou en pointant son cellulaire un peu partout

Shazam est une application gratuite qui vous renseigne sur la musique autour de vous en mentionnant l’artiste et le titre à l’origine de la chanson. Bien que cet outil ait ses failles, il est surprenamment efficace. Soyez celle ou celui qui pointe constamment son cellulaire dans les airs pour connaitre qui est la source de la musique ambiante que ce soit dans un restaurant, une boutique branchée ou une salle d’attente. C’est ainsi que j’ai entendu pour la première fois les Hay Babies. Vous aurez peut-être l’air étrange, mais vous ferez des trouvailles musicales qui impressionneront vos amis à coup sûr!

Vous détenez désormais mes trucs (jusqu’ici conservés bien secrets!) pour découvrir la prochaine vedette musicale et devenir un fin connaisseur qui vous mènera peut-être à alimenter un blogue sur la musique vous aussi! 😉

Cath xxx

Publicités

Tellement Cliché

9 Nov

 

Ces temps-ci, j’ai envie de renouveau, de découverte, de vent frais. Je lis donc beaucoup de magazines et j’arpente le web, à la recherche de nouveaux sons, idées décos, sports ou événements. Et tant qu’à être ouverte à la nouveauté, autant vous partager le fruit de mes recherches ! Rencontrez aujourd’hui, vous aussi, la musique du duo de Québec : Cliché !

 Cliché

Dites-nous qui vous êtes en une phrase. A/S/V? (Âge/Sexe/Ville)

Frédérique Cliche, 23 ans de Québec

David Latulippe, 24 ans de Québec

On est Cliché, un duo pop/ambiant/électro de Québec qui gagne à être connu à travers le monde! (hahaha) (joke mais pas joke, on le croit pour vrai 😉 )

 

Votre projet musical, Cliché, a pris son envol en octobre. Qu’est-ce qui a été l’élément déclencheur de celui-ci?

Fred : L’élément déclencheur a vraiment été il y a 1 an et demi, lorsqu’on a découvert que la voix à David et la mienne se mélangeaient parfaitement! On a enregistré un cover de «Counting Stars» de One Republic et les visionnements ont boomées de façon assez impressionnante! On est maintenant à 14 000 vues sur Youtube et ça nous a vraiment donné l’élan pour se lancer ensemble dans un projet qui nous parle! On avait également de très bons commentaires et on avait tellement de plaisir à chanter et jouer ensemble qu’on a décidé de partir notre projet personnel, qui s’appelle Cliché.

 

Qu’est-ce qui vous gosse le plus du milieu musical au Québec?

David : Il y a beaucoup de musique et surtout beaucoup de mauvaise musique. C’est souvent géré par de grosses machines pour faire le plus de profit possible, ce qui fait qu’on perd l’essence même de la musique.

Fred : Je pense que ce qui me gosse le plus, c’est qu’on est limité. En ce moment on compose en anglais parce que c’est vers ça qu’on tend le plus et qu’on entend les choses pour le moment. Tous les groupes et les artistes qui nous influencent le plus dans notre processus de création chantent en anglais, c’est donc plus naturel pour nous de pencher vers l’anglais en ce moment. On ne délaisse pas le français du tout, on compose en français aussi mais l’anglais nous attire plus effectivement. Au Québec ce qui est difficile quand tu composes en anglais, c’est que tu es limité dans la diffusion de ta musique. Déjà qu’à la radio à Québec c’est difficile de faire entendre tes idées lorsqu’elles sont en français, donc imaginez en anglais…

Quand on explore ailleurs, dans d’autres coins de pays, les gens sont ouverts à découvrir des bands musicaux qu’ils ne connaissent pas. Ce n’est pas rare pour eux d’aller voir un band inconnu dans une petite salle de concert au coin de la rue. À Québec, je pense que les gens sont plutôt conservateur à ce niveau-là, qu’ils aiment mieux connaître et ensuite aller écouter que d’écouter pour ensuite connaître. C’est donc plus difficile de remplir une salle de spectacle lorsqu’on n’est pas connu et de faire découvrir notre musique au plus grand nombre de personnes possible.

 

Parce que tout le monde rêve secrètement d’être Taylor Swift … Quels sont les avantages et inconvénients d’être musiciens?

David : Avantages : faire ce que j’aime le plus comme métier. Je n’ai pas à faire de la musique d’un côté et de faire une autre job de l’autre, je fais juste ça. C’est parfait !

Fred : Avantages : On fait ce qu’on aime le plus au monde, jouer de la musique. C’est tellement libérateur et c’est pour ma part la meilleure façon que j’ai de m’exprimer et de me faire entendre. La musique est universelle comme moyen de communication et c’est pourquoi c’est tellement beau! On est chanceux de pouvoir s’exprimer de la façon qu’on veut sans restriction et de parler de choses qui nous touchent vraiment.

Inconvénients : On ne se le cachera pas, le milieu de la musique est instable. Il n’y a également pas de routine de travail, ça peut changer de semaine en semaine et même de jour en jour; on ne sait jamais à quoi s’attendre. Ça peut donc être stressant, mais en même temps on aime vivre au jour le jour sans avoir une routine fixe. Maintenant il y a tellement beaucoup de gens qui font de la musique que ça devient de plus en plus difficile de se démarquer. Monétairement c’est certain que ce n’est pas toujours évident non plus… Avec toutes les plateformes présentes aussi de nos jours, c’est de plus en plus difficile de vendre notre musique.

 

En vous suivant, à quoi peut-on s’attendre? (pitch de vente assumé)

On peut s’attendre à une musique ambiante axée sur les harmonies vocales et sur l’émotion avec une touche actuelle plus électronique. On chante vraiment ce qui nous parle, des sujets «Clichés» sur l’amour et sur les moments plus difficiles, des relations qui occupent beaucoup de place dans la vie de tous les jours.

 

Vous mangez quoi pour être musicalement inspirés de même?

Fred : David, chaque jour et chaque fois qu’on pratique, va se chercher un bagel fromage à la crème et un café deux sucres, une crème! (hahaha! Je suis très sérieuse !)

Pour vrai, souvent ce qui arrive c’est que j’écris ce qui me passe par la tête et souvent il me vient une mélodie à mettre sur les mots selon ce que j’ai envie de créer comme atmosphère. Ensuite on travaille ça ensemble autour du piano et on crée autour du noyau.

On se rend compte qu’on vit tous les mêmes difficultés et que c’est un sujet de discussion récurent. Chaque relation est tellement différente et semblable à la fois, c’est pour ça qu’on parle de sujets qui se ressemblent mais qui diffèrent dans chaque relation. C’est vraiment ça qui nous a donné une lancée pour écrire et composer. On s’inspire également de nos vies personnelles ainsi que de celles de notre entourage.

On est toujours en train de s’envoyer des idées, des chansons qu’on vient de découvrir qui nous inspirent pour d’autres choses! C’est vraiment l’fun et ça n’arrête jamais! En fait c’est ça qui est malade du processus de création c’est qu’il n’a jamais de fin. Ça peut aller à l’infini et tu peux faire des dizaines de versions avant d’avoir un produit fini qui te plaît !

On est toujours en train de penser (même durant la nuit des fois j’ai des idées qui me pop dans ma tête!) parce qu’on veut pas laisser une bonne idée s’échapper.

 


 

 

Suivez-les via leur page Facebook et Youtube. Leur premier single sortira bientôt et sérieusement, vous ne voulez pas manquer ça!

D’autres découvertes automnales suivront bientôt…

Laurie xx

Tête à tête avec la belle Cynthia Dulude

19 Mar

484277_585155984830306_1029614245_n

Un mercredi comme les autres, fin d’après-midi, mon patron me demande de faire une recherche sur les YouTubers québécois. C’est là que j’ai découvert (très late, je sais) la belle Cynthia Dulude. À 22 ans à peine, elle possède la chaîne YouTube avec le plus grand nombre de vues et d’abonnés pour toutes les chaînes francophones au Canada ! Entretien avec une maquilleuse professionnelle spécialisée qui promet…

10710794_877999895545912_4941832190308296268_n

Comment tout ça a débuté?
J’avais fini mon cours de maquillage artistique et je réalisais que c’était difficile de faire sa place dans ce domaine, comme on m’avait prévenu… Comme je regardais moi-même d’autres filles en anglais sur YouTube, une idée a germé en dedans de moi ! Je me suis dit qu’avec mes connaissances (acquises de ma jeunesse par amour de la beauté + ma formation à InterDec), j’aurais du contenu à partager aux gens. YouTube est devenu mon occupation principale, avec mon blogue et mes contrats connexes (Uniprix et Flip TFO).

Avec 333 352 abonnés sur Youtube, 99 340 sur Facebook et même 58.9k sur Instagram, j’imagine que tu te fais reconnaître dans la rue ! Comment vis-tu avec ta popularité ?

Haha, oui ça arrive ! Au centre-ville de Montréal, c’est rendu immanquable. Il doit y avoir beaucoup de passionnées beauté/mode dans ce coin… Si j’ai une bonne journée ça va juste la rendre encore plus parfaite de passer quelques moments avec une abonnée. Mais il arrive comme tout le monde que je sois stressée ou en manque de confiance en moi, alors parfois rencontrer spontanément des gens qui me connaissent dans le métro peut me rendre gênée un peu sur le coup !… Mais ça fait tellement plaisir chaque fois que quelqu’un vient me parler !

1524567_959653930713841_4685342434000238274_n

À quoi ressemble ton quotidien ?

Ça varie selon les journées. Je suis à mon compte alors c’est à moi d’organiser mon temps. J’ai 2 journées par semaine où je filme, 1 où je monte, 1-3 que je consacre à mes articles pour mon blog… et quand il reste un peu de temps je réponds à mes emails, je fais des cours de maquillage, etc. !

Est-ce qu’il y a une équipe derrière toi (gérant, réviseur de français, monteur vidéo, gestionnaire de communauté)?

Pas vraiment non ! J’ai Brad Coudray qui est avec moi depuis que ma chaîne s’est mise à bien rouler. Il est en France et depuis presque 3 ans on fait tout à distance. C’est lui qui a construit mon portfolio et mon blog ! Il s’occupe aujourd’hui de la maintenance, mise en page et autres design au besoin. Pour YouTube par contre, je fais tout seule. Pas de caméraman, producteur, éclairagiste, monteur, réalisateur, promoteur, agence, réseau derrière moi.

10344833_855164204496148_8251833563412565809_n

De quoi es-tu le plus fière ?

De pouvoir vivre de ma passion, probablement. Je suis très reconnaissante en général dans la vie et surtout pour ce qui m’arrive en ce moment.

Parles-nous des dessous des YouTubers, vous connaissez-vous entre vous ? Qui sont tes Youtubeuses favorites ?

Au Québec, oui, pas mal tout le monde se parle et plusieurs s’entraident, même avec des petites chaînes. Comme partout ailleurs certains sont plus amis avec d’autres… Sinon, j’ai seulement le temps de suivre quelques youtubeurs et exclusivement en anglais (!), donc je suis surtout Tanya Burr, Pixiwoo, Lisa Eldridge, et j’en passe.

10400847_836748869671015_5017410436917151068_n

Quels sont les marques avec qui tu collabores ?

Il y en a trop pour les nommer ici ! Je crois que je collabore de temps à autre avec plus de 70 marques différentes !

Tes projets professionnels à long terme ressemblent à quoi?

Je veux continuer ce que je fais aussi longtemps que possible. Avoir ma marque de maquillage est un rêve que je caresse depuis 1 ou 2 ans maintenant. Et je voudrais peut-être lancer un livre!

QUESTION BEAUTÉ : quelles tendances seront incontournables cet été ?

Pour être 100% honnête, je suis incorrigible là-dessus !… Étonamment, on ne me demande pas souvent les tendances alors si je ne les vois pas passer sous mes yeux, je ne cherche pas forcément… (je me tape mes doigts de maquilleuse !). Mais j’ai fait mes recherches pour vous et je dirais : le pastel côté maquillage, le wet look pour les cheveux.

10411882_827662340579668_4035770083359630230_n

Dis-moi que tu es humaine et qu’il y a des journées où tu as un chignon sur la tête et où tu ne te maquilles pas? 😉

Hahaha, OUI ! Quand je fais des articles chez nous je suis tout le temps dans mon nouveau pantalon/legging de Lolë beaucoup trop confortable… avec un chignon all-the-time ! Et maquillée tout croche parce que je dois tester des produits chaque jour.
Tu pars bientôt en voyage en Suisse ?

J’ai super hâte, j’y serais  du 1-7 avril ! Polymanga m’a invitée comme youtubeuse pour aller faire une démo maquillage style manga et faire des meet-up chaque jour avec mes ‘fans’ suisses ! Ça sera 4 jours de bonheur, pas de travail.

10307241_903646492981252_4383096670028850254_n

Pourquoi devrions-nous te suivre?

Aller sur ma chaîne ou mon blogue, c’est profiter d’une foule de conseils gratuits sur le maquillage, la beauté et la mode! Vous apprendrez des vrais trucs de métier, le tout dans un contexte joyeux et parfois comique. Maquillage Cynthia c’est apprendre à se sentir bien à l’intérieur et à l’extérieur, tout simplement !

Suzie xox
%d blogueurs aiment cette page :