Tag Archives: sucre

Le temps des sucres

11 Mar

Ah le printemps ! C’est le temps de la fonte des neiges, de l’espoir du gazon, des bourgeons et des odeurs de renaissance de la nature. Au Québec, c’est aussi le moment pour profiter de bonheur bien de chez nous, et j’ai nommé : le temps des sucres.

Si pour vous, la cabane à sucre sonne sirop d’érable, oreilles de christ et fèves au lard, vous êtes normaux et visitez sûrement une érablière une fois par année, comme beaucoup de monde d’ailleurs. Mais pour moi, c’est une tout autre signification, car j’ai la chance d’avoir été élevée par un papa acériculteur (wikipédia : L’acériculture est la culture des érables et, par extension, la transformation de ses produits (sirop d’érable et dérivés). Bien que cela a fait de moi une bibitte à sucre au sang épais et collant, il n’en reste pas moins qu’après 25 ans de convoitise avec notre cabane, je reste fascinée par le travail que notre or liquide demande. J’ai donc pensé vous faire un petit topo de la situation actuelle des érablières du Québec.

Le sirop d’érable, un produit unique

Le Québec donne 96% de la production canadienne totale qui est exportée à l’étranger. Ce n’est pas rien ! Selon des données qui datent déjà de 2007, on exportait à ce moment-là dans pas moins de 48 pays dans le monde.

Le sirop d’érable est un produit particulier, car au cours d’une même saison, son goût, sa couleur et sa qualité changent. De début mars à la mi-avril, on peut passer d’un sirop clair et légèrement sucré, à un teint foncé et plutôt caramélisé.

Ces jours-ci, les 7300 acériculteurs québécois regardent le thermomètre puisque pour que les érables coulent, ça doit dégeler le jour, et geler la nuit.

Un travail acharné

J’ai vieilli avec l’érablière, puisque ses activités ont commencé essentiellement peu après ma naissance. Le travail dans la cabane à sucre fait donc partie intégrante des printemps de ma famille et Pâques est devenu aussi populaire que Noël chez nous. C’est les cheveux collés et la soute d’hiver bien sale qu’on a grandi, mes cousins(es) et moi. Mon père et ses trois frères, avec l’aide de mes tantes, oncles, neveux et nièces, entaillent les quelques milliers d’érables chaque printemps dans une érablière montagneuse, en changeant des chalumeaux, des tuyaux et des équipements qui, année après année, demandent un entretien régulier. On coupe et corde le bois depuis l’automne, qui servira à chauffer le ‘’champion’’, qui lui produira le précieux liquide. Des étapes précises, contrôlées et primordiales, mais desquelles ont profites pleinement, tout le monde ensemble.

Les voir travailler aussi fort pour poursuivre la tradition québécoise et être fiers de leur produit me rend toujours un brin émotive !

Voici quelques photos qui vous ouvrent la porte sur l’Érablière Couture et frères, à Saint-Fabien-de-Panet, près du Parc des Appalaches. Un petit bout de chez nous !

Bon temps des sucres et profitez de ce temps de l’année pour rencontrer nos producteurs locaux et voir comment il se fabrique, ce bon sirop d’érable.

Laurie-Louve xxx (becs sucrés)

Muffins aux pommes, à l’érable et aux noix de cajou

7 Fév

Chloé est notre nouvelle louve à la cuisine santé! Voici son nouvel article, qu’on est sûre que vous dévorerez… 😉 Bienvenue Chloé! 

Tu ne prends pas le temps de déjeuner le matin ou tu arrives souvent en retard parce que tu snooze trop de fois avant de te lever? (Sens-toi pas mal, on le fait tous!) Et bien, j’ai la solution à ta faim matinale, lorsque tu dois courir pour arriver à la bonne heure à ton rendez-vous, ou même pour les moments où tu as une dent sucrée-salée après le lunch!

IMG_20150126_092713

Cette recette de muffins aux pommes, à l’érable et aux noix de cajou n’est pas seulement délicieuse, elle est consistante et santé! Oh yes! Après avoir cuisiné le tout, tu ne risques pas de m’aimer avec le nombre de choses que tu auras à laver, mais crois-moi, ça va en valoir la peine en masse! Le goût sucré des pommes vient extrêmement bien s’agencer avec le goût salé des noix de cajou, ce qui crée le muffin parfait! (Si vous voulez modifier un peu la recette, vous pouvez d’ailleurs choisir des noix de Grenoble ou des amandes, au goût.) Bref, cette recette de muffins sucrés-salés vous donnera assurément le goût d’en refaire à chaque semaine!

Sur ce, bon appétit!

 

Temps de préparation : 15 minutes
Temps de cuisson : 25 minutes

Portion : 12 muffins

INGRÉDIENTS
Muffins

1 ½ tasse de lait
1 ¼ tasse de flocons d’avoine (à cuisson rapide)
2 tasses de farine tout usage
1 c. à soupe de poudre à pâte
½ c. à thé de sel
1/4 tasse de beurre fondu
½ tasse de sirop d’érable
1/3 tasse de sucre
1 œuf
1 c. à thé d’extrait de vanille
2 tasses de pommes coupées en petits dés 
Garniture de noix de cajou

1/4 tasse de sucre brun
2 c. à soupe de farine tout usage
1/4 tasse de noix de cajou finement haché (vous pouvez d’ailleurs prendre des noix de Grenoble ou des amandes, au goût)
1/4 c. à thé de cannelle moulue
1 ½ c. à soupe de beurre fondu 

20150125_223733

PRÉPARATION

Préchauffer le four à 400 °F (200 °C) et beurrer légèrement un moule à muffins antiadhésif (ou le garnir de moules en papier.)

Muffins

Dans un premier bol, mélanger l’avoine et le lait, disposer. Dans un autre grand bol, mélanger la farine, la poudre à pâte et le sel. Ajouter graduellement au mélange de lait et d’avoine, le beurre fondu, le sirop d’érable, le sucre, l’œuf et l’extrait de vanille tout en fouettant. Verser le mélange liquide sur les ingrédients secs et ajouter les pommes. Remuer le mélange doucement, simplement pour rendre la pâte humide.

Garniture

Dans un petit bol, mélanger le sucre brun, la farine tout usage, les noix de cajou hachés et la cannelle. Verser le beurre fondu sur les ingrédients et mélanger jusqu’à ce que le tout devienne granuleux.

Cuisson

Déposer le mélange à muffins à la cuillère dans le moule et saupoudrer uniformément la garniture sur les muffins. Faire cuire de 20 à 25 min (insérer un cure-dent ou une fourchette dans un muffin pour vérifier s’il est bien cuit. Le tout est prêt s’il n’y a pas de résidus sur le cure-dent.) Laisser reposer pendant 10 min dans le moule et… savourer!

20150125_223803 (1)

 

Donnez-moi vos commentaires sur la page Facebook des Rockalouves si vous essayez cette formidable recette!

Chloé

Check-nous la bett, on a fait des betteraves comme nos grand-mères!

26 Sep

Pendant que des louves comme la belle Marie-Phi changent leurs garde-robes d’été pour celle d’hiver (voir: Prêtes à hiverner), les gourmands et gourmandes se préparent à changer de menu!

Image

Règle numéro 1: l’automne, on fait des conserves!

Oups, mais je n’ai jamais fait ça *moi* des conserves! Ma mère m’envoit toujours 2 ou 3 pots, par-ci, par-là …

Pas de panique belles louves, on va commencer doucement et simplement:

Betteraves marinées en conserve en 3 étapes faciles

Ingrédients

Les betteraves

  • 4 lbs (ou 1,814368 kg…)

Image

Le jus pour conserves

DSC_0331

  • 500 ml (2 tasses) de vinaigre blanc
  • 125 ml (1/2 tasse) de cassonade
  • 250 ml (1 1/2 tasse) de sucre
  • 5 ml (1 c. à thé) de sel
  • 1 tasse d’eau de cuisson

Les petits pots masson

  • Environ 10 pots masson stérilisés de 250 ml (ou l’équivalent)

Les 3 étapes

Étape 1: Cuisson des betteraves

Portez les betteraves à ébullition dans une très grande marmite et réduisez à feu moyen-fort durant 1h30 à 2h (ou jusqu’à ce qu’elles soient cuites). Piquez-les avec une fourchette pour voir si elles sont prêtes.

Attention aux dégâts, l’eau tâche en s’il-vous-plait!

Passez les betteraves rapidement à l’eau froide et enlever la pelure. Vous verrez, elles se pèleront toutes seules.

IMG_2753IMG_2752

Étape 2: Préparation du jus pour les conserves

Mélangez tous les ingrédients et portez à ébullition 5 minutes.

Pendant ce temps, coupez vos betteraves dans le format désiré: rondelles ou cubes.

Étape 3: Mise en conserve

Faire bouillir vos couvercles à caoutchouc durant 5 minutes. Pendant ce temps, remplissez vos pots de betteraves et ajoutez du petit jus jusqu’à la ligne.

IMG_2764

Ajoutez vos couvercles et ne vissez pas les anneaux trop fort.

Pour les prochaines heures vous entendrez des petits : « pops – pops –pops », signe que vos pots se scellent. Une fois fait, vissez vos couvercles plus serrés.

Plus d’info sur la mise en conserve

La petite bett en bref :

  • La betterave est un des légumes ayant le meilleur pouvoir antioxydant en plus d’être une excellente source de fer et magnesium
  • Il y a des betteraves rouges, jaunes et blanches
  • Au Moyen-Âge, les betteraves étaient utilisées pour combattre l’haleine d’ail
  • Les betteraves (avec les petits cornichons et oignons sucrés)  sont les amuse-gueules les plus populaires dans les buffets de Noël, faites vos provisions 🙂
  • Vous pouvez ajouter des betteraves à vos salades santé de quinoa, couscous et cie.
  • Vous pouvez aussi tout simplement la servir sur de la roquette, avec du parmesan et un peu d’huile et de vinaigre balsamique!
%d blogueurs aiment cette page :