Tag Archives: spiritualité

Porter sa beauté intérieure avec Julie Bessette. OUI!

19 Sep

Aujourd’hui, je vous présente une artiste envers laquelle j’éprouve de l’admiration. Mon premier contact avec elle fut lors d’une de ses livraisons, alors que j’étais étudiante et travaillais à l’atelier-boutique de Harricana. Je me souviens m’être dit à quel point je la trouvais lumineuse. Quelques années plus tard, j’ai la chance de travailler avec cette dernière. Inspirante, profonde, spirituelle, talentueuse, et cute (disons-le), voici Julie Bessette, en 4 questions.

Julie Bessette - Créatrice d'art portable

Julie Bessette – Créatrice d’art portable

Comment est née l’aventure Julie Bessette?

La marque Julie Bessette est née d’une envie envie de partager, de ses expériences de vie et d’un élan artistique. Depuis qu’elle est toute petite, il faut dire que Julie se démarque par son sens esthétique. Et puis, il y a eu les voyages en Inde et un peu plus tard, la maturité qu’apporte de devenir mère.

Capture d’écran 2015-09-16 à 10.27.44
Quelles sont tes inspirations quand tu crées une parure?

Pour Julie, l’inspiration émane souvent des objets eux-mêmes: chaque matériel a une présence unique. Le patrimoine ancestral des objets attirent aussi son intérêt. Elle choisit ainsi des matériaux et des matières portant une histoire ou ayant un fort potentiel de le faire. Julie aime les matériaux qui disent: « Ici, l’humain est passé! »

Création de Julie Bessette - Crédit photo Stephotographie

Création de Julie Bessette – Crédit photo Stephotographie

Quelle est ta ligne directrice pour ta collection d’automne?

Fidèle à l’ADN de la marque, la collection d’automne-hiver 2015-2016 est inspirée des peuples ancestraux et du sacré. On retrouve toujours la présence de la fourrure, du cuir et des pierres. De plus, Julie a incorporé le talisman à ses créations, cette saison. Elle rend le tout très actuel et dynamique en s’inspirant de la géométrie sacrée pour les formes.

Julie Bessette - Collection automne-hiver 2025-2016

Julie Bessette – Collection automne-hiver 2025-2016


Où se procurer tes créations?

Cette saison, retrouvez Julie Bessette à la Grande Braderie de mode Québécoise de Montréal, du 22 au 25 octobre 2015, à Vancouver pour le Circle Craft Chrismast Show du 11 au 15 novembre ainsi qu’au One Of A Kind Show de Noël, à Toronto, du 26 novembre au 6 décembre.

Il est toujours possible de commander ses créations sur sa boutique en ligne, par ici. 😉

Julie Bessette, ça vous parle autant qu’à moi? Suiviez-la sur Facebook, Instagram et Pinterest!
Bonne découverte!
xx

Véro

Et la fois où j’ai monté une grosse montagne pendant la nuit

25 Mai

Je ne fais pas trop dans le spirituel en général… je visite bien des temples, des églises, et j’ai lu « Eat Pray Love », mais ça s’arrête à peu près là. Pendant mon séjour au Sri Lanka, j’avais tout de même proposé un petit défi à l’amie qui m’accompagnait : celui de faire la montée du Adam’s Peak.

Pour vous situer, Adam’s Peak est une montagne de plus de 2000 mètres considérée comme un lieu saint par les hindous, les bouddhistes, les musulmans et les catholiques. Pour une fois que tout ce beau monde est d’accord sur quelque chose, je me disais qu’il devait bien y avoir quelque chose de spécial. Là où ça se corse, c’est que c’est aussi un pèlerinage à faire, avec ses quelques milliers de marches. Et moi, j’ai pensé que ce serait une bonne idée de le faire aussi, question de donner un peu de profondeur à notre voyage.

Alors avec mon amie, on se prépare mentalement, on prépare même des petits papiers avec les noms de gens qu’on aime en se disant qu’on se prendra en photo avec lesdits papiers pendant la montée, question de faire un pèlerinage d’amour pour eux, enfin quelque chose du genre.

On commence la montée de nuit, car le but est de voir le lever du soleil. On est pleine de motivation, le ciel est rempli d’étoiles et on se dit qu’on est belles et qu’on est capables. Sauf que 3h de montée, avec des marches pas égales, un sac à dos qui finit par peser et la fatigue accumulée pour des filles pas spécialement sportives, je peux vous dire que c’est long. Je pense que ça m’a paru plus long que l’intégralité du Seigneur des Anneaux en version extended !

Quelque part en chemin, on trouve un spot pour faire une pause devant un bouddha et on se dit que c’est le moment de faire notre trip photo pour les gens qu’on aime. Sauf qu’il y a plein de monde, et quand on s’arrête, en sueur, on se met à avoir froid vu l’altitude, et en plus on se sait pas combien de fichues marches il nous reste à monter ! On se regarde, et d’un accord commun, on se dit « f**k  le spirituel ». On voulait juste arriver.

Je n’y croyais presque plus, mais on a fini par atteindre le sommet. J’aurais pu pleurer. Sauf qu’il restait presque 2h encore avant le lever de soleil et, au sommet, c’est en fait un tout petit plateau avec un temple. C’était déjà bondé avec tous les gens qui étaient montés de jour et s’étaient fait un campement pour être aux premières loges. L’aube arrive, mais on ne voit rien derrière tous ces gens et ces téléphones et appareils photos brandis bien haut vers l’Est.

Tout ça et je n’aurai pas la possibilité de voir le lever de soleil promis ? Pas question ! Je détecte un bout de muret sur le côté, où il n’y a personne. Je grimpe sur le muret à l’aide d’une poubelle, j’aide mon amie à se hisser avec moi sur notre petit bout de mur, et là, c’était le carré VIP : vue parfaite et au-dessus de tout le monde.

Lever du soleil au sommet de Adam's Peak

Lever du soleil au sommet de Adam’s Peak

Bon, pour être honnête, ce n’était même pas le plus beau lever de soleil que j’ai vu dans ma vie. Mais c’était quand même particulier avec tous ces gens et les coups de tambours qui accompagnaient le spectacle. Ce qui m’a coupé le souffle, c’est la vue qui s’offrait à nous ensuite : à 2000 mètres dans le noir, on ne se rend pas compte de ce qu’on a pu monter, et on ne voit rien en dehors du sentier. Après le lever du soleil, on voyait les montages et les lacs en contrebas, et on réalisait vraiment l’ampleur de notre parcours. On aurait dit une peinture, et les photos ne rendent malheureusement pas le dixième de la beauté du décor.

Notre vue du sommet

Notre vue du sommet

Voilà, nous avions accompli notre défi. Mais vous savez ce qui est plus dur que de monter des marches pendant 3h ? Les redescendre ! Car dès la première marche, nos mollets voulaient exploser. Mais il y en avait encore pour 3h…

On était tout en haut!

On était tout en haut!

Avez-vous déjà fait un voyage/activité spirituelle?

Lisa Marie

%d blogueurs aiment cette page :