Tag Archives: romantique

Le chardon et le tartan: Wild and sexy!

3 Fév

Bonne année 2014 à tous!!!…Bon, ceci étant dit passons aux choses sérieuses: la Saint-Valentin approche. Or, qui dit fête de l’amour dit livre romantique. Je vous ai déjà fait part de mon petit plaisir coupable pour les romans historiques un peu kétaines dans mon billet sur le livre Tatiana. Par souci de continuité, je me suis dis que ce serait bien de parler du champion, selon moi, de cette catégorie de littérature: Le chardon et le tartan de Diana gabaldon. OH QUE OUI! Mesdames, après avoir lu ça je vous garantie que vous allez rêver de vous faire enlever par un écossais en kilt et peu sale chevauchant les Highlands au XVIIIe siècle.

On appelle ça un livre qui a du vécu!

On appelle ça un livre qui a du vécu!

Résumer

Où: petite bourgade est Highlands (Écosse), 1945.
Qui: Claire Randall et son époux, Frank.
Pourquoi: voyage de retrouvailles/ deuxième lune de miel post Deuxième Guerre mondiale.

Claire et Frank, petit couple anglais sans histoire, filent le parfait bonheur et se retrouvent après six ans de séparation à cause de la guerre. Lui est historien et se passionne pour la généalogie de sa famille. Elle est infirmière et se passionne pour l’herboristerie. Tout se passe bien jusqu’au jour où Claire trouve un tas de grosses roches, style Stonehenge,) sur le sommet d’une colline et se fait aspirer par les roches le jour de la Beltane (fête druidique).

Où: Highlands (Écosse), 1783 (?)
Qui: Claire Randall, des Écossais virils et poilus
Pourquoi: aspirée dans un genre de vortex temporel

Notre héroïne se retrouve captive d’un laird écossais très puissant (après quelques rebondissements, évidemment) et doit trouver un moyen de retourner au tas de pierres, style Stonehenge, afin de retourner à son époque et rejoindre son mari. Son plan aurait peut-être fonctionné si elle n’était pas obligée de marier un jeune (et joli) écossais hors la loi afin de sauver sa peau. En effet, elle est recherchée par la milice anglaise qui est persuadée qu’elle est une espionne. Claire est donc prise dans une série d’aventures et tombera franchement sous le charme de son nouveau mari. Décidera-t-elle de rester avec lui?

Image 11

La photo est mal cadrée, mais j’ai pas pu m’en empêcher

On aime:

– La reconstruction historique.  Une grande partie du livre illustre des journées du quotidien. C’est une moyenne brique et cela donne le temps à l’auteure de vraiment nous expliquer comme les gens vivaient à cette époque.

– Les intrigues politiques., car au XVIIIe siècle, l’Écosse et l’Angleterre sont en plein conflit, et ça donne bien du piquant à l’histoire.

– Le petit côté invraisemblable de l’histoire. Personnellement, je trouve que ça ajoute au côté romantique de toute la patente.

DSC00504

Le château d’Édimbourg

C’est sexy parce que: 

– Ce n’est que passion dévorante ce roman!

– Il y a quelque chose de vraiment romantique dans la campagne écossaise.  Avec ses falaises, son gazon vert fluo et sa brume énigmatique….

– Secrètement on rêve toutes de revenir au temps des princes et des princesses vivant dans un château…haha!

Bonne lecture!

Camille xxx

Publicités

Des sorties pas ordi!

31 Jan

Avec la Saint-Valentin qui arrive à grands pas, je ne pouvais pas m’empêcher de penser à tous les «bougons» (ou bougonnes) de la Saint-Valentin. Je sais que plusieurs personnes croient que la fête de l’amour a été inventée pour faire monter le chiffre d’affaire des chocolatiers, fleuristes et restaurateurs qui en bavent suite aux fêtes de Noël. À tous ces gens, je réponds: «Ouin, PIS???» Faites une pierre deux coups; Déjouez ces méchants entrepreneurs et faites plaisir à la personne qui partage votre vie!!

À tous ceux et celles dont la douce moitié se plait à dire «Pas besoin de la Saint-Valentin pour se dire qu’on s’aime!» ou «C’est tellement une fête commerciale, moi, j’encourage pas ça!», je vous propose quelques activités romantiques qui sortent du «romantico-quétaine» et qui, peut-être, feront changer d’idée à votre bougon(ne).

Des activités pour profiter du plein air

Une promenade en traineau à chiens

photo-2Plusieurs endroits vous offrent l’opportunité de faire une ballade en traineau à chiens. Si vous êtes comme moi et adorez nos amis velus, vous apprécierez cette escapade. Avant de partir avec votre Valentin dans les bois, la plupart des éleveurs vous permettent de faire connaissance avec votre attelage. Par là, j’entends vous rouler par terre avec plein de chiens qui veulent tous être votre nouveau meilleur ami. Ensuite, vous pourrez prendre place dans un traineau, emmitouflé(e) de peaux d’animaux (qu’on espère recyclées telles que celles utilisées chez Harricana).

Un après-midi d’escaladephoto-2 - copie 3

En hiver, le paysage québécois est magnifique! Profitez-en pour aller escalader des parois glacées dans un décor magique. Pour une escapade dans la ville de Québec, il est possible de réserver votre place pour grimper sur la glace des parois de la célèbre Chute-Montmorency. Si vous n’êtes pas un habitué de cette activité, des cours d’initiation sont offerts en collaboration avec l’école d’escalade l’Ascensation.

Pour les plus frileux, il est aussi possible de vous amuser dans des centres d’escalade intérieurs prévus à cet effet.

Des idées un peu plus hippies

Pour les artistes

Bon, cette activité peut ne pas plaire à tout le monde. Cependant, même si on est pas un artiste dans l’âme, elle peut être très plaisante et sexy à souhait! L’idée est d’acheter deux toiles vierges du format qui vous plait, des pinceaux (si vous n’en avez pas) et de la peinture. Chacun peint sa toile et vous pouvez même les échanger ensuite. «Qu’est-ce qu’il y a de sexy dans ça?», vous me direz! Eh bien, la peinture, c’est salissant! Ne salissez pas vos beaux vêtements! Ha!

P.S. Pour les débutants, la peinture acrylique peut être un bon substitut à la peinture à l’huile qui use d’une technique beaucoup plus complexe.

Un souper aux pays d’Alibaba

La Saint-Valentin est une journée spéciale. Pour l’occasion, sortons de nos pantoufles et visitons des endroits particuliers. Depuis quelques années, on s’est habitué à la cuisine asiatique; général Tao, boeuf à l’orange, soupe thaï et compagnie. On connait un peu moins bien la cuisine indienne ou même afghane. Ces restaurants sont magnifiquement décorés et nous font découvrir de nouvelles saveurs. Cependant, cette idée peut être épouvantable si vous êtes quelqu’un de peureux sur le plan gustatif. L’idée ici, est de changer de décor, voir de nouveauxendroits. Même si ce n’est pas un resto au décor des milles et une nuits, tant qu’il est nouveau, pour vous, c’est gagné!

Pour ceux qui sont en guerre contre les restaurateurs le jour de la Saint-Valentin, allez-y le jour d’avant ou le suivant!

Pour les p’tits comiques, ceux qui aiment rire

Une soirée d’impro

Si le rire prend une place importante dans votre vie, une soirée d’improvisation est LA sortie à faire. Chez nous, plusieurs ligues d’improvisation existent: La LIQ, la LNI, la SIT et, ma préférée: le Punch Club. Vous rirez autant qu’en allant voir un spectacle d’humour, mais ça vous en coutera le tier (ou moins) du prix et l’ambiance est bien plus décontractée. À vous de voir quel type d’humour vous rejoint le plus. Même s’il n’y a pas de «show» le soir même de la Saint-Valentin, ça vaut la peine de remettre cette fête à un autre soir pour avoir une soirée de qualité et mal aux muscles du ventre.

 

Des petits souliers de bowling

photo-2 - copie 2

Si vous voulez apprendre à connaitre l’élu de votre coeur, une soirée de quilles est toute indiquée. Vous pourrez voir si cette personne est la bonne en observant une foule de choses: Prend-il trop la partie au sérieux? Me fait-il rire? Est-il bon perdant/gagnant?En plus, ce «sport» vous laissera le temps de jaser en masse!

Des sorties d’intellos

Se regarder au travers les étalages de livresphoto-2 - copie

Certaines librairies regorgent de découvertes. Fouillez dans les DVD, jeux de société, documentaires, BD, livres de recettes, CD (parce que oui-oui, ça existe encore) et vous trouverez pleins de points communs avec votre douce moitié. En plus, c’est une belle occasion de rêver de nouveaux projets. Vous pourrez choisir un livre de recettes et vous promettre d’en cuisiner certaines ensemble, choisir un «Lonely Planet» et décider de partir en voyage, etc!

Une journée au musée

Au Québec, on a des musées sur à peu près tout! Personnellement, quand je vais voir une exposition qui porte sur une chose dont je me fous, j’apprends encore plus de choses et au final, je tripe ben raide! Si vous êtes avec une personne moindrement curieuse, c’est la sortie toute indiquée pour vous! Pour les geeks, le Musée de la civilisation de Québec offre l’exposition «Une histoire de jeux vidéo» (vous aurez deviné de quoi ça parle!) jusqu’au 6 avril.

Finalement, oui la Saint-Valentin est faite pour se dire «Je t’aime», mais pourquoi ne pas en profiter pour dire encore plus fort qu’on s’aime. C’est vrai, on a pas besoin de journée spéciale pour le faire, mais le 14 février nous permet de ne pas oublier de le faire!

Je vous aime, bonne Saint-Valentin!!! xxxx

Polik

Tatiana: le communisme, la guerre et les histoires de coeur

14 Juin

J’ai une confession à vous faire. En fait, c’est pas tant une confession qu’une révélation un peu coquine à mon sujet : côté lecture, je peux être vraiment romatico-kétaine. J’ai des moments de pure kitsherie…et je m’assume. Ces petits instants de laisser-aller cucu ont souvent lieu quand mon horaire est vraiment intense, que je suis stressée et que mon cerveau n’arrive pas à décoder une phrase, si elle a plus que 20 mots.  Et donc, par souci de rester quand même alerte et de m’instruire un peu, je lis des livres historiques qui comportent une belle histoire d’amour. Aujourd’hui, je vous parlerai donc d’un petit bijou du genre, soit Tatiana par l’auteure Paullina Simons. C’est LE roman parfait à lire sur son patio ou mieux dans son hamac (si vous êtes de ces chanceux qui en ont un), quand on veut s’éloigner du compliqué de la vie.

photo-1

Résumé :

L’histoire se déroule à Léningrad. En plein communisme. Nous sommes en juin 1941, et la Deuxième Guerre mondiale commence en Russie. Une famille, les Metanov, vivent tous les six dans deux pièces. Ils sont chanceux. Ils partagent le reste de l’étage avec d’autres familles, mais ce n’est pas tout le monde qui a leur fortune : tous n’ont pas une porte. Au début, la guerre semble très loin. On tombe en amour et on travaille à l’effort de guerre. Et puis, le fils Metanov disparaît, les grands-parents quittent Leningrad, c’est l’hiver, c’est la famine, c’est la guerre à Leningrad, c’est la fin…la fin de la Russie telle qu’elle était depuis la révolution de 1917.  Mais bon! Je vous rassure tout de suite, le gars pis la fille finissent ensemble malgré tout ça!

Personnages :

Tatiana : jeune femme de 16 ans qui a encore un pied dans l’enfance.  Tatiana est naïve, fidèle, aimante et toujours prête à se sacrifier pour ceux qu’elle aime.

Alexandre : jeune officier de l’Armée Rouge de 22 ans.  Il cache un douloureux secret qui guide chacune de ses décisions, chacun de ses pas.

Dasha : Sœur de Tatiana, elle est de sept ans son aînée. Dasha rêve de mariage et d’amour et compte bien arriver à ses fins avant la fin de la guerre.

Dimitri : ami d’Alexandre, Dimitri est soldat dans l’Armée Rouge.  Il connaît le secret d’Alexandre et s’en sert contre lui de manière égoïste.

On aime :

–       que l’auteure ait vécu dans la Russie communiste dans un deux pièces, comme les personnages du roman. Ça donne vraiment de la crédibilité aux scènes du quotidien.

–       que l’histoire soit racontée du point de vue des Russes. C’est rare. Il y a plein de films ou de livres qui ont été faits sur la Deuxième Guerre mondiale et c’est toujours du point de vue des Américains, des Allemands et parfois, des Anglais. Après tout, ce n’était pas plus rose en Russie.

–       que les droits aient été achetés pour en faire une production cinématographique!!!!

C’est sexy parce que :

–       sous les dessous quelque peu stéréotypés de l’histoire, on découvre des personnages vraiment attachants qui grandissent au fil du récit.

–       l’acteur qu’ils pressentissent pour faire Aelxandre est nul autre que Alex Pettyfer, le dude qui jouait dans Magic Mike. (pas Channing Tatum, l’autre).

–       c’est une histoire d’amour pas très conventionnelle qui donne des scènes inusitées et inattendues..Grrr!!

Bonne lecture!

Camille xxx

1Q84: oeuvre originale, intrigante et romantique

27 Avr

Dans la vie, j’aime les suites. Et j’aime encore plus les trilogies. Le chiffre trois c’est un chiffre magique. Vous savez, ce n’est pas pour rien qu’on dit « jamais deux sans trois »… Bref! Aujourd’hui je vais vous parler d’une suite de trois tomes (oui, oui, je vous le dis) qui m’a absolument accroché. J’ai dévoré les trois livres et je les recommencerais demain matin. Trêve d’enthousiasme, et passons aux choses sérieuses…

Image

Résumé :

1Q84 est une trilogie de l’auteur japonais Haruki Murakami. L’histoire se déroule dans le passé pas si lointain de 1984. Une époque où le commun des mortels n’a jamais vu un ordinateur de sa vie, où, pour en savoir plus sur les habitudes de quelqu’un, on ne peut pas espionner son facebook et, où les cellulaires sont de la science-fiction. Pour tourner les coins ronds, on peut résumer l’histoire comme suit: Tengo et Aomamé se retrouvent complices d’une même attaque à l’encontre d’une organisation mystérieuse et ce, dans le monde séduisant, mais dangereux de 1Q84… Je n’en dis pas plus, je vous laisse découvrir cet univers vous-mêmes.

Personnages principaux:

Tengo : génie des mathématiques, professeur dans une école préparatoire (genre de cégep japonais) et apprenti auteur. Grand, sportif, bien bâti et solitaire, Tengo est un jeune homme d’une trentaine d’années.

Aomamé : jeune femme aux idéaux bien arrêtés et à la morale particulière. Elle travaille comme professeure d’arts martiaux dans un gym privé et mène une vie à la fois dépouillée et décousue.

Fukaéri : adolescente mystérieuse au passé trouble. Ne parlant que lorsque nécessaire, Fukaéri semble en connaître beaucoup plus que ce qu’il paraît.

Ushikawa : petit homme, physiquement peu avantagé par la nature, dont l’intuition lui permet de trouver et de suivre des pistes afin de le mener vers la vérité.

On aime :

–       que l’histoire soit racontée par deux narrateurs, soit Tengo et Aomamé. Chacun narre un chapitre. On peut donc suivre deux intrigues en même temps.

–       que le côté philosophique soit bien intégré dans les discours et les pensées des personnages. Il y a de grands questionnements sur la vie qui sont soulevés dans ces ouvrages, mais ça ne vient jamais empiéter sur le désir de divertissement du lecteur.

–       le côté fantastique tout de même réaliste. Beau paradoxe me direz-vous, mais c’est ça pareil.

C’est sexy parce que: 

–       c’est mystérieux. On ne comprend pas tout et on veut connaître la suite. Et tout le monde sait qu’il y a rien comme un peu de mystère pour faire naître une flamme de désir.

–       c’est aussi une histoire d’AAAMOUR. Mais rien de lourd je vous le promets.

–       tous les personnages sont beaux (sauf Ushikawa) et que, en général, du monde beau ça fait des beaux bébés.

Bonne lecture!

Camille xxx

%d blogueurs aiment cette page :