Tag Archives: roadtrip

25 festivals aux États-Unis et en Ontario pour célébrer le printemps et l’été

20 Avr

Amateurs de musique et de voyage, quoi de mieux qu’un roadtrip vers un festival d’envergure? Afin de vous inspirer et vous faire danser tout le printemps et l’été, voici une liste de 25 festivals musicaux qui se déroulent sur la côte Est, de Toronto à Miami en passant par Atlanta.

Deux suggestions pour oublier les tempêtes de neige de MARS (on le sait, mars est passé, mais L’AN PROCHAIN!)

  1. Ultra à Miami. Les amoureux de musique électronique se donnent rendez-vous à ce festival en fin mars qui accueille les DJs les plus reconnus. En 2018, il s’agira de leur 20e édition. La marque événementielle Ultra existe depuis 1999 où elle a organisé sont premier festival à Miami. Désormais, Ultra connait une grande expansion et organise des événements à travers le monde tel qu’en Argentine, à Ibiza, au Japon et en Afrique du Sud.
  2. Okeechobee en Floride. En début mars se tient ce festival qui porte le nom de la ville où il se déroule. De la musique électronique de Flume, en passant par le rap de Wiz Khalifa, au rock folk du groupe Lumineers, sa programmation est diversifiée. L’évènement se déroule sur le bord d’un lac et offre plusieurs activités telles que des séances de yoga et de médiation.

Quatre destinations musicales pour célébrer le printemps en MAI

  1. SunFest en Floride. Situé à West Palm Beach, ce festival du 3 au 7 mai 2017 présentera une cinquantaine d’artistes pour tous les goûts musicaux sur trois scènes près d’un quai, accompagnées de trois bars flottants et du fameux spectacle de feux d’artifice sur l’eau le dernier soir de l’événement.
  2. Movement à Detroit. Ce festival célèbre la musique électronique du 27 au 29 mai.
  3. Hangout en Alabama. Vous rêvez de jouer au volleyball de plage et d’observer le paysage haut d’une grande roue, tout en étant au cœur d’un festival de musique? Hangout qui se déroule du 19 au 21 mai dans la ville de Gulf Shore transformera ce rêve en réalité!
  4. Shaky Knee à Atlanta. Du 12 au 14 mai se tiendra la 15e édition de ce festival rock qui accueille plus de 60 bands chaque année.

7 festivals pour célébrer l’arrivée de l’été en JUIN

  1. Bonnaroo à Manchester. Un des plus grands festivals de musique aux États-Unis au côté de Coachella, ce festival d’art et de musique du 8 au 11 juin offre la possibilité de camper sur place et présentera sur 10 scènes plus de 130 artistes tels que U2, The Week-end, Red Hot Chili Peppers, Cage the elephant et Major Lazer. Vous pourrez apprécier la disco silencieuse, du cinéma et des activités comme le yoga et la course de cinq kilomètres.
  2. Mysteryland dans l’État de New York : Ce festival de musique électronique se déroule dans la petite localité de Berthel dans l’État de New York à 6 h de Montréal. Bethel Woods Center of Arts est l’endroit où le fameux Woodstock en août 1969 s’est déroulé accueillant un demi-million de spectateurs avec de grands noms tels que The Who, Janis Joplin et Jimi Hendrix. Eh oui! Vous pourriez mettre le pied à l’endroit même d’un des plus grands moments de l’histoire de la musique populaire.
  3. Escapade à Ottawa. Le 24 et 25 juin prochain, Tiesto, Oliver Heldens, Zeds Dead, Steve Aoki et d’autres DJs seront réunis dans la capitale pour vous faire vibrer au son de l’électro.
  4. Firefly à Detroit. Du 15 au 18 juin, plus de 140 artistes comme The Weekend, Twenty One Pilots, Chance the Rapper, Weezer et Galantis performeront sur neuf scènes. La meilleure façon de profiter de ce festival est de camper sur place et de participer aux activités comme les compétitions sportives et les séances de yoga avec plus de 70 000 autres mélomanes. N’oubliez pas de déguster la bière exclusive au festival, «Firefly Ale», servie par une brasserie artisanale ou encore de siroter un café en écoutant une pièce de théâtre au Coffee House.
  5. MMVA à Toronto. Ce n’est pas un festival, mais plutôt des récompenses, les MuchMusic Video Awards, présentées annuellement sur la chaîne de télévision canadienne anglophone MuchMusic depuis 1990 pour honorer les meilleurs vidéoclips de l’année. Vers la fin juin (l’an dernier c’était le 19 juin), quelques scènes sont installées dans les rues de Toronto le temps d’une soirée. Si vous aimez les artistes populaires, c’est l’occasion parfaite d’errer dans la ville afin d’assister gratuitement à l’enregistrement des scènes extérieures.
  6. Governers ball à New York City. Du 2 au 4 juin, la Grosse Pomme accueille plus de 60 artistes de tous genres sur 4 scènes. Reconnus pour la qualité de la nourriture sur place et ses activités comme le mini-golf, la disco silencieuse et ses artistes de rues, c’est impossible de s’ennuyer!
  7. Electric Forest à Rothbury. Durant deux week-ends soit du 22 au 25 juin et du 29 juin au 2 juillet vous pourrez apprécier ce festival de musique électronique et ses installations artistiques éclairées qui transforment la forêt en un lieu enchanté au cœur du Michigan.

Source photo : Abcey

6 raisons pour danser sous le soleil de JUILLET

  1. NXNE à Toronto. Pour les amateurs d’indie, de hip-hop et de soul, ce festival du 16 au 25 juillet saura vous plaire.
  2. Digital Dream à Toronto. Le 7 et le 8 juillet, le port de la plus grande ville du Canada vibrera aux sons de la musique électronique.
  3. Bluesfest à Ottawa. Même si le festival se veut principalement une célébration de la musique blues et roots, je remarque depuis quelques années une programmation diversifiée avec des artistes pop, rock, country et électro. N’hésitez pas à jeter un coup d’œil, car peut-être que votre artiste favori y figure.
  4. Summerfest à Milwauki. Près du lac Michigan, ce festival dit « the world’s largest music festival» se déroule sur 11 jours et 11 scènes avec plus de 1000 performances du 28 juin au 9 juillet.  Cette année, il célèbre son 50e anniversaire, ça promet!
  5. Panorama à New York City. Dans le Randall’s Island Park, du 28 au 30 juillet se retrouveront Frank Ocean, Solange, MO, Alt-J, Nine Inch Nails et bien d’autres à l’occasion de ce festival. Une particularité à visiter absolument est l’installation, «The Lab», un dôme qui présente une collection d’arts interactifs, technologiques et innovateurs créés par des artistes new-yorkais.
  6. Wayhome à Oro-Medonte. Du 28 au 30 juillet plusieurs artistes variés comme Imagine Dragons, Frank Oceasn, Vance Roy, Solange, Marshmellow et Tegan & Sara sont réunis lors de ce festival en Ontario.

2 occasions de lâcher son fou en AOÛT

  1. Veld à Toronto. Le 5 et 6 juillet, plus de 30 DJs reconnus internationalement vous feront danser lors de ce festival de musique électronique.
  2. Lollapalooza à Chicago. Ce festival de musique rock, punk, métal, pop, hip-hop et électro itinérant depuis 1991 se déroule au Grant Park du 3 au 6 août. À noter que Lollapalooza a pris de l’expansion et offre également une programmation en Amérique du Sud et plus récemment à Paris. Un fait intéressant est qu’il s’adresse à toute la famille avec sa zone Kidzapalooza.

Apprécier la fin de l’été en 4 temps en SEPTEMBRE

  1. Electric Zoo à New York City. Célébrer de la musique électronique du 1er au 3 septembre dans une atmosphère où la scène principale est en forme de cobra et où des sculptures d’animaux exotiques sont visibles un peu partout sur le site.
  2. North Coast Music Festival à Chicago. Ce festival célèbre la musique émergente électro du 1er au 3 septembre avec 3 scènes et 2 discos silencieuses.
  3. Made in America à Philadelphie. Le 2 et 3 septembre, plusieurs artistes de tous genres vous feront vibrer.
  4. Turf à Toronto. Ce festival «urban roots» se déroule à la mi-septembre.

En espérant vous avoir inspiré à faire des roadtrips à destination de festivals au cours des prochains mois, n’hésitez pas à me partager vos festivals favoris!

Catherine xxx

Publicités

De l’orgueil bien placé

21 Août

Je suis en vacances. Présentement, genre là là! C’est la semaine que j’attendais depuis un bout de temps, pour pouvoir vraiment décrocher. Et je l’ai fait! Des pop-up Facebook ici et là et l’ouverture de 2-3 courriels max, un record. Pour cette semaine-là, avec mon amoureux, on a décidé sur un coup de tête d’aller relever un défi. Pis moi les défis, j’aime beaucoup ça.

3 jours avant le vendredi-YAY-VACANCES, ledit amoureux me propose de partir en roadtrip puis d’aller monter une montagne. Jusque-là, plutôt chouette idée! Puis, il propose le Mont Washington, dans le New Hampshire. Cette toute petite montagne de 1916 mètres. 84 mètres de moins que deux kilomètres. Alors, moi, correct en forme, je dis « bonne idée! ». Et c’est ainsi que nous sommes partis, plus ou moins préparés, pour affronter la bête. Pas besoin de vous dire que mon angoisse montait au fur et à mesure qu’on se rapprochait de la White Moutains National Forest.

J’ai pensé vous parler de mon expérience pour vous inspirer à aller vous aussi relever les défis des montagnes, ça vaut le coup!

D’en bas, ça semblait pas si mal… Crédit : Laurie Couture

CONSEILS PRATIQUES

Ne monte pas une montagne qui le veut. En fait, c’est faux, tout le monde peut le faire. Cependant, quelques petits trucs vous éviteront de faire de ce moment un calvaire.

  • Amener beaucoup d’eau. Sur le chemin, quelques sources d’eau seront disponibles pour faire le plein et croyez-moi, vous le ferez. Vous n’avez peut-être pas l’impression que vous avez soif, mais c’est le cas. S’hydrater évitera de tomber plus tard;
  • De tes pieds, tu prendras soin. Oui, les ampoules sont quasi inévitables. Des paires de bas épais et confortables ainsi qu’une paire de rechange sont nécessaires. Également, j’ai vu quelques personnes monter en espadrilles de sport. Ça fait la job mais ce n’est pas optimal. Les grosses roches sont légion et vos New Balance de course tiendront difficilement votre cheville en place;
  • Ton corps est une machine. Et cette machine, elle a besoin de carburant. Des protéines et du sucre, c’est important pour s’assurer une descente ou la poursuite de la montée adéquates. Cannes de thon, pain, chocolat, fruits, fromage. De la nourriture facile à trainer!
  • La courtoisie c’est important. Plusieurs autres hikers seront sur la montagne et c’est important d’en prendre compte, de les saluer, de dire s’il y a une embûche plus loin, etc. J’ai trouvé la plupart des gens très sympathiques et ça ajoute à l’expérience globale!
  • Les pauses, ce n’est pas juste pour les faibles. C’est vraiment un exploit de monter une montagne sans jamais s’arrêter, parce que c’est déjà un exploit tout court. Ceci dit, prendre le temps de regarder autour de soi, d’admirer la magnifique vue et de respirer un bon coup pour mieux repartir ne va que vous permettre d’aller plus vite et d’en profiter davantage.
Vers la fin de la montée, la vue était imprenable Crédit : Laurie Couture

Vers la fin de la montée, la vue était imprenable
Crédit : Laurie Couture

MON EXPÉRIENCE

Dire que j’ai eu de la difficulté ne serait pas assez fort comme mot. Je pense que j’ai relevé le défi comme une grande grâce à une seule et unique chose : mon orgueil. Ce même orgueil qui me pousse à aller toujours plus loin. Mais le tout ne s’est pas fait sans chialer, oh que non! Nous avons emprunté la Tuckerman Ravine Trail, sur le versant Est de la montagne et j’avais l’impression de gravir un mur, rien de moins. De la base de celui-ci, le sentier n’est pas apparent et nous ne savions vraiment rien de ce qui nous attendait.

Le seul bémol c’est, paradoxalement, le sommet. Le nombre de touristes est impressionnant, pour la plupart montés en train ou en voiture. Ce n’est donc qu’un vaste parking rocailleux avec quelques tables ici et là. Ça n’a vraiment rien d’impressionnant! La vue est magnifique, certes, mais elle l’est tout autant un peu plus bas, les flashs d’appareil-photo en moins.

Ce qu'on est fier de nous! Crédit et main : Julien Gobeil-Proulx

Ce qu’on est fier de nous!
Crédit et main : Julien Gobeil-Proulx

J’ai adoré, malgré tout, cette journée. J’avais un sentiment de fierté indescriptible. La preuve, je suis allée me chercher de nouvelles bottes de randonnée dès le lendemain pour nos prochains week-ends de nouveaux randonneurs montagnards.

QUELQUES IDÉES

Au Québec, plusieurs monts sont disponibles pour un week-end de randonnée, jusqu’à tard cet automne.

  • Les Monts Valins, au Saguenay
  • Le Mont Albert, en Gaspésie
  • Les Hautes Gorges, à la Malbaie
  • Le Mont Wright, à Stoneham
  • Le Parc de la Jacques-Cartier, à Québec
  • Le Massif du Sud, à Saint-Magloire
  • Le Mont Sainte-Anne, à Sainte-Anne-de-Beaupré

J’aimerais beaucoup avoir vos commentaires sur vos différentes randonnées et je vous reviens sous peu avec mes prochaines expériences!

Laurie-Louve

Été 2015 : ma to do!

20 Juin

C’est moi ou l’été met du temps à s’installer? On a eu droit à peu de soleil, ça été assez difficile d’en profiter. Que dire de l’hiver qui ne finissait plus… On dirait qu’on retient notre souffle depuis des mois!

J’espère que Mère Nature nous donnera un petit coup de pouce, parce que mon agenda est déjà hyper chargé pour les mois à venir! Voici ma to do de l’été, qui ne fini plus de s’allonger…

Festivals estivaux : rock et route 

(Aucun lien avec l’émission Rock and Road. Fiou!)

ROCK : Au moment où vous lisez ces lignes, je suis au milieu d’un pit à la 10e édition du Amnesia Rockfest! Hello Serj, salut Dustin, coucou Jack et tous les autres!  ❤
Un peu plus de rock en août, le temps d’une journée, à Heavy Montréal, où j’assisterai principalement aux prestations de Korn et Alexisonfire. Pas d’Osheaga, pour moi cette année!

ROUTE : J’aime vraiment découvrir des festivals en dehors de Montréal. Ça permet de découvrir les beautés de notre province et de différentes ambiances de festivals. L’an dernier, j’ai cumulé les kilomètres pour enjoyer le FOÉ en Outatouais, le Festival Musique du Bout du Monde à Gaspé et le feu Fabuleux Festival International du Folk Sale à Sainte-Rose-du-Nord. Cette année, je passerai quelques jours à Baie Saint-Paul en juillet. Je profiterai de la programmation de feu du Festif, dans ce décor incroyable (gros gros crush sur cette région!).

Montréal avec ma BFF 

Maxou n’est pas encore emménagée dans la grand’ ville que je suis déjà trop excitée! Découvrir avec elle son nouveau quartier, acheter sa premier carte opus, avoir le luxe de perdre notre temps ensemble au parc au lieu de se voir presser entre deux évènements et 2 h 30 de route… BONHEUR!

bff

Souligner la nouvelle propriété d’une ex-coloc

Maudit que la vie va vite! Hier encore, nous étions 4 dans ce bel appart dans Villeray, avec nos incertitudes face à nos nouvelles vies d’adultes… Et nous voilà déjà à essayer de trouver LA bonne date pour inaugurer le nouveau nid d’amour (et les belles tablettes!) de Caro. #PlusQueDesColocs #TaginesGoneWild

baies

Roadtrip + camping avec mon homme

Il a beau toujours me dire que je suis une princesse, la vérité c’est que le bois, j’adore ça! C’est pourquoi on quittera la ville quelques jours en juillet avec la tente de belle-maman et nos vélos, destination : lacs Ontario! Ce sera aussi l’occasion parfaite pour souligner ses 30 ans tout neufs, autour d’une bonne bouffe de feu de camp, après une grosse journée à avoir rien fait (ou presque) sur la plage. Soupir…

Processed with VSCOcam with f2 preset

« Fin de semaine de boys » avec mes girls

Oui, de boys. Parce que plus c’est simple, plus ça nous plait. Surtout, rien de fifille! La destination n’est pas encore choisie, mais juste de savoir qu’on prendra un break de nos vies trop occupées toutes ensemble me fait dire : MERCI LA VIE!

Shack au lac, avec les copines moms 

Je suis chanceuse d’être toujours aussi proche de mes amies d’enfance. Même si la vie nous fait vivre des étapes importantes à des moments différents, on est toujours là les unes pour les autres et à chaque fois qu’on se retrouve, c’est comme si rien n’avait changé! Avec elles aussi, rien de compliqué! Cet été, on prévoit prendre du bon temps, ensemble, dans un petit shack rustique au Lac Drolet!

mom

Bon été, je nous souhaite de pouvoir en profiter!
Suzie xox

Exit les compromis (ou 5 bonnes raisons de faire un roadtrip seule, exemples à l’appui)

13 Juin

L’été dernier pour ma semaine de vacances, j’ai décidé de partir en roadtrip seule en Gaspésie. Mes amis étant déjà en voyage ou n’ayant pas leurs vacances au même moment, je me suis dit : « Tiens, c’est une belle occasion de prendre du temps pour moi! » En toute franchise, j’ai passé l’une des plus belles semaines de vacances de ma vie!

Alors pourquoi toi, choisirais-tu de partir seule à l’aventure sur quatre roues? Ces quelques raisons devraient te convaincre…

 1. Choisir TOUTE ta musique de roadtrip

Tu aimes le heavy métal, le chant lyrique ou le country, des styles musicaux qui font grimacer de douleur tes amis? C’est le temps de te gâter et de chanter/crier à tue-tête dans ton auto (je conseille de lever les fenêtres le cas échéant).

Avant mon départ, je me suis achetée pas moins de 7 nouveaux cds chez HMV (oui oui, des cds, je suis rétro comme ça), principalement du oldschool jazz (Louis Armstrong, Nina Simone, Billie Holiday), mais aussi du Cat Stevens (juste assez hippie) et le dernier de The Black Keys. Tu juges mes choix? Laisse-moi te dire que What a Wonderful World ajoute du « WOW » aux paysages déjà grandioses de la Gaspésie. Et ai-je vraiment besoin d’argumenter pour monsieur Stevens?

Louis Armstrong

Cat Stevens

2. Faire les activités qui te plaisent, sans compromis

Tu capotes sur la musique, les boutiques d’antiquités, la lecture, le vélo, le trekking? Organise ton roadtrip selon tes passions! Tu.peux.faire.ce.que.tu.veux. C’est grisant!

De mon côté, je tripe plein air. J’ai besoin de bouger quand je suis en vacances et J’ADORE essayer divers sports extrêmes (du genre, sauter en bungee, marcher avec des lions, plonger avec des requins, faire du deltaplane… je n’ai encore jamais osé les deux derniers par contre). En Gaspésie, avec Eskamer Aventures, j’ai donc essayé le canyoning, mon activité coup de cœur de l’été. J’ai passé une journée complète dans un canyon avec quatre autres personnes (dont deux instructeurs), à descendre des chutes en rappel ou en tyrolienne et à sauter du haut de falaises dans des bassins d’eau naturels. J’ai ensuite terminé la journée avec ces mêmes personnes, à discuter de tout et de rien autour d’un feu de camp sur la plage (voir point suivant).

CanyoningCanyoning 2

Canyoning 3

3. Discuter du sens de la vie avec de purs inconnus

Je sais bien que tu peux faire ça aussi avec des amis, mais personnellement, j’ai plus tendance à faire de nouvelles rencontres marquantes lorsque je suis seule. Un truc pour te faire des copains? Dors dans les auberges de jeunesse et participe à des activités de groupe qui favorisent les interactions (voir point précédent).

Par exemple, j’ai dormi deux nuits en camping sur la plage au Sea Shack, une auberge festive à Sainte-Anne-des-Monts. Qui dit auberge « festive » dit bien entendu partys sur la plage jusqu’à 3h (4h, 5h…) du matin! La cuisine commune, les feux de camp collectifs ou le bar en bord de mer sont des endroits parfaits pour entamer la discussion autour d’une petite frette en canette ou d’un verre de vin en plastique.

Un gars est même venu m’aider à plier ma tente le matin du départ afin d’engager la conversation (gentleman : +1)! Fait cocasse : je l’ai recroisé quelques jours plus tard à Gaspé dans un café. Discussions profondes sur la vie et sur la photographie s’en sont suivies.

Autre avantage? Pouvoir être totalement seule quand tu en as envie.

SeashackSeashack 2

4. Respecter (ou pas) ton propre budget

Si tu as le budget pour dormir dans des hôtels 5 étoiles et manger chaque repas au restaurant, et que cela te plaît, pourquoi pas? Si tu as plutôt un budget limité et que tu choisis d’opter pour le camping et les saucisses hot-dogs sur le feu, aucune amie diva ne s’en plaindra! Tu choisis où, quand et comment tu dépenses ton argent.

J’ai par exemple coupé sur le logement et la nourriture, choisissant le camping et la bouffe maison (petit truc : traîne un cooler dans ta voiture). J’ai ainsi pu garder mes sous pour les activités qui me faisaient triper.

5. Organiser ton horaire comme tu le souhaites

Tu es lève-tôt ou plutôt lève-tard? Tu dois tout préparer de A à Z avant de mettre le popotin sur le siège de la voiture, ou tu préfères t’organiser au jour le jour? Tu as besoin de descendre de voiture chaque heure pour te délier les jambes/faire pipi/prendre des photos? Assume tes envies soudaines ou ton penchant pour l’organisation obsessive, tu ne déranges personne!

En Gaspésie, j’ai dû arrêter au moins 50 fois en bord de route pour faire de la photo. Ça frisait l’obsession! Et alors? Je ne suis tombée sur les nerfs de personne et j’ai pu m’adonner à ma passion en toute tranquillité. 🙂

Gaspésie 1

Moi qui adore la photographie animalière, j’ai eu la chance de photographier un troupeau de caribous montagnards!

Mont-Louis

Halte routière

Rocher Percé

Percé

Bref, exit les compromis et les chicanes entre amis qui ternissent ton voyage! Je pourrais mentionner beaucoup d’autres avantages, tels que te ressourcer, avoir de nombreuses anecdotes à raconter, te laisser traîner dans la voiture comme bon te semble, ne pas te laver si tu n’en a pas envie (ça pourrait par contre éloigner les inconnus du point #3), mais je suis certaine que tu es déjà convaincue.

Bonne route!
Marie-Soleil

SÉRIE OSHEAGA – Florence + The machine, The Black Keys et ALT-J

20 Avr

Crédit : Osheaga

C’est le printemps ! Je m’imagine déjà au cœur de la foule des nombreux festivals qui tiennent l’été des Montréalais bien occupé. Parmi eux, le festival Osheaga a su retenir mon attention avec sa programmation qui condense en trois jours des artistes connus et moins connus au style diversifié. En hommage à ce festival musique et arts qui célèbre son 10e anniversaire, je vous invite à lire ma série de 4 articles afin de découvrir ou redécouvrir des artistes qui y performeront cette année.

Pour débuter cette Série Osheaga (1 de 4), voici le portrait de Florence + The machine, de The Black Keys et de ALT-J.

Les poumons de Florence

N’essayez pas de faire un concours de souffle avec Florence Welch de la formation musicale londonienne Florence + The Machine, car c’est perdu d’avance. En effet, en plus d’avoir une voix qui se distingue des autres, la chanteuse de 28 ans est reconnue pour ses envolées vocales. Si vous n’avez pas encore écouté leur premier album Lungs lancé en 2009, il n’est pas trop tard pour bien faire. Cet album a conquis la critique et le public. En 2011, le second album Ceremonials s’est fait apprécier sans toutefois connaitre autant de succès que le précédent. Le 1er juin prochain, le troisième album How Big, How Blue, How Beautiful sera lancé. Le groupe a déjà dévoilé trois singles : What Kind of Man , St Jude et le plus récent, Ship to Wreck dont le vidéoclip a été tourné à même la maison de Florence. La formation conserve sont style baroque pop/art rock/soul avec ses textes métaphoriques. Puisque leur style se porte à merveille au cinéma et à la télévision, les collaborations avec divers films et émissions sont nombreuses dont Eat Pray Love, Game of Thrones et Nikita. Petite anecdote : lors de son passage le 14 avril dernier au festival Coachella en Californie, Florence Welch a eu un incident et elle a annoncé sur Instagram : « Salut tout le monde, je suis désolée de vous annoncer qu’après l’un de mes concerts préférés à Coachella, j’ai découvert que je m’étais cassé le pied en sautant depuis la scène. (…) Je suis désolée, je suis même assez dévastée, mais je veux toujours monter sur scène (…). L’idée de cet album était de faire quelque chose de ce qui était cassé, voyons voir un peu ce que je pourrai faire de ça. Tout mon amour, Florence. » La formation Florence + The Machine a un calendrier bien occupé, souhaitons-lui donc un prompt rétablissement !

La bande sonore de vos roadtrips

La belle saison vous donne envie de vous évader? Quoi de mieux qu’un roadtrip pour explorer les alentours? Ce qu’il vous faut : des gens motivés, une voiture et les albums de The Black Keys. Constitué de Dan Auerbach et Patrick Carney, originaire de l’Ohio, le duo The Black Keys a fait ses débuts en 2001 et a déjà 8 albums à leur actif. C’est en 2010, avec leur sixième album Brothers que le groupe remporte un vif succès commercial avec plus d’un million de copies vendues, s’ensuit El Camino l’année suivante qui est nommé l’album rock de l’année par plusieurs magazines reconnus. Avec leur dernier album, Turn blue, lancé en mars 2014, ils restent fidèles à leur signature blues-rock-alternatif. Vous avez surement entendu le single « Fever » qui s’est longtemps fait entendre à la radio. Maintenant à vous de voir jusqu’où une voiture et la musique de The Black Keys peut vous mener!

Se mettre dans l’ambiance avec ALT-J

Tout a commencé en 2007 à la buanderie de l’Université de Leeds en Angleterre, où quatre gars se sont rencontrés et le temps d’une lessive ont formé un groupe. D’abord, sous le nom de The Films, ils ont vite dû changer puisqu’on les confondait avec un groupe américain du même nom. Ils ont alors pensé à la forme du triangle, mais plutôt que de s’appeler « triangle » ou « delta » il ont opté pour ALT-J, un raccourci clavier pour dessiner un triangle sur un MAC. Leur premier album An Awesome Wave en 2012 présente un style inclassable à la fois pop, folk, rock, hip-hop avec des harmonies vocales et remporte le prestigieux Mercury Prize. La transition entre les deux albums n’a pas été sans embûches : « Après le succès du premier album, on s’est sentis très puissants. (…) Puis l’idée d’un second disque est venue et j’ai commencé à avoir peur. J’avais l’impression de nager dans la mer : c’était très agréable, mais parfois je traversais des eaux plus froides. Les choses se sont davantage compliquées lorsque j’ai perdu le carnet où j’avais écrit toutes mes notes pendant neuf mois. Nous étions en tournée en Russie : je ne sais pas si je l’ai perdu là-bas ou à l’aéroport où on m’a demandé d’ouvrir ma valise. Toujours est-il qu’une fois arrivé chez moi, il n’était plus là. Neuf mois d’idées, de textes, d’images perdues à jamais. Il m’a fallu du temps pour me remettre à écrire.»  mentionne Joe Newman le chanteur du groupe (1). En 2014, le groupe perd l’un de ces membres, mais présente tout de même sont deuxième album This Is All Yours, avec les extraits Hunger Of The Pine, Left Hand Free et Every Other Freckle. D’ailleurs, dans Hunger of the pine on peut entendre la phrase I’m a female rebel tirée de la chanson 4×4 de Miley Cyrus qui a accepté cette collaboration (écoutez à 1min17…). Vous êtes seul chez vous et souhaitez mettre un peu d’ambiance? Laissez-vous bercer par l’atmosphère ALT-J !

(1) Source : lesinrocks.com 

Et vous, quel festival estival attendez-vous avec impatience ?

Catherine 🙂

Balade à Toronto – X-trem

14 Sep

Rien de mieux qu’un petit trip improvisé entre amis pour se changer les idées et bien s’amuser. Faites adonner ce voyage avec le festival international de l’anniversaire de Souzie ainsi qu’avec le spectacle de votre groupe rock favori, Queens of the Stone age, et passez les plus belles 72 heures de votre vie.

Queens of the stone age, lesrockalouves, music show, Toronto

Queens of the stone age au Air Canada Center!

Habiter…

Pour vivre véritablement l’expérience Torontoooooo (prononcer sans le dernier T pour faire comme les «locals»), oubliez l’hôtel! Préférez la réservation en ligne d’un appartement au coeur de la ville via Airbnb.com. Les avantages de l’utilisation de ce site sont multiples: paiement facile par carte de crédit ou Paypal, vivre avec les vrais Torontois, rapport qualité prix absolument phénoménal dans la plupart des cas, politique de sécurité du voyageur (pour ne pas se ramasser sans appartement à la dernière minutes, tsé)… Bref, notre appartement était génial!

Appartement Airbnb

Appartement Airbnb

photo-17

Manger…

Bien se nourrir à Toronto est plutôt facile. Mais si, comme nous, vous avez tendance à vivre sans regarder l’heure, il peut arriver que vos envies ne concordent pas avec les heures d’ouverture des restaurants… Pas de panique! Voici quelques bonnes adresses.

Pour manger des Sushis (à minuit et quart!!) après un spectacle au centre-ville, le KI est LE restaurant par excellence. En plus d’offrir un excellent rapport qualité prix, (il s’agit probablement des meilleurs sushis que nous avons mangé de notre vie,)  le service était impeccable, et l’ambiance géniale!

Ki restaurant à sushis, Toronto, fun,

181 Bay St., Bay Wellington Tower, Brookfield Place, Toronto, M5J 2T3

Pour déjeuner (tout en prenant l’apéro!!) à 16:45 pm, c’est chez Café Mania qu’il faut aller! Situé au centre-ville de Toronto, ce restaurant est tout simplement surprenant. La nourriture est excellente, les prix, très raisonnables. Et que dire du service… impeccable! Les Rockalouves recommandent vivement!

photo-15

Cafe Mania, Toronto, restaurant, crêpe, déjeuner

605 Yonge St, Toronto, M4Y 1Z5

Pour les creux de fin de soirée, la belle terrasse et le charmant serveur en chest, c’est chez O’grady’s que ça se passe. Situé au coeur du village gay de Toronto, c’est la place par excellence pour une bière de milieu d’après midi ou pour un bon snack de fin de soirée (la cuisine ferme à 2h00 am en semaine et à 3h00 la fin de semaine). L’ambiance y est festive et le service est rapide et courtois.

Nachos, O'Grady's, Toronto, Late dinner, Rockalouves

518 Church St , Toronto, M4Y 2C7

Pour souper à 23h avec vue sur la plus longue rue du monde en buvant des gin tonic DOUBLES, c’est au Jack Astor’s qu’on doit aller. Tous les ingrédients du succès de la restauration y sont réunis: ambiance de bar sportif, mais avec un dress code plus urbain et musique électro-lounge. La terrasse donne sur le on-ne-peut-plus downtown Toronto, avec ses un mille affiches lumineuses (tellement, qu’on devait se rappeler qu’on n’était pas à New York!).

jackastors01

photo-20

5051 Yonge St, Toronto, M2N 5P2

Pour se cacher d’une averse après une game des Blue Jays, rendez-vous au Loose Moose! On a aimé les bières en fût, la bonne bouffe, les matchs sportif diffusés, mais surtout le superbe décor de chalet en bois rond. Réconfortant et chaleureux! À deux pas de la tour du CN 🙂

photo-19

 146 Front St W  Toronto, ON M5J 1G2

Découvrir…

Quelques heures de co-voiturage plus tard, vous arrivez à Toronto. Pour se familiariser, rien de mieux que de faire le tour de la ville avec un local (MERCI DIDIER !!!). Même si la Ville Reine regorge de moyens de transport en commun (métro, tramway, bus, cab, no-cab), c’est à pied qu’on a préféré vivre Toronto.

De jour...

De jour…

…comme de nuit!

Et si on a pu s’éviter une visite au Temple de la renommée du hockey, on ne pouvait pas passer à côté d’une game de balle! Après s’être frayé un chemin au travers des revendeurs de billets, on a découvert l’ambiance parfaite d’un match des Blue Jays au Rogers Center; des partisans un peu trop dedans, des hoooooot dooooog, des enfants qui feraient n’importe quoi pour attraper une balle que leur idole lance dans la foule et de la bière trop chère (que vous ne pourrez pas acheter sans vos I.D. Même avec votre face d’anniversaire de 26 ans. True story.)
On aime: le prix! Seulement 10$…
On aime moins: les gradins clairsemés : (

Image

1 Blue Jays Way, Toronto, M5V 1J1

On a hésité avant de (payer 40$ pour) monter dans la tour du CN. Dans un mood très yolo, on a tenté le coup. On a été déçus, parce que mal informé;  on croyait tous deux qu’on allait déposer nos pieds sur un PLANCHER DE VERRE. Pas sur un p’tit 20 pieds de plancher de verre. Mais bon, WE DID IT, I guess.
On aime: la vue! Toronto semble encore plus immense vu de haut.
On aime moins: le prix. Disons qu’on fait le tour rapidement.

photo-21
301 Front St W  Toronto, ON M5V 2T6

En attendant le prochain trip, les rockalouves vous rappellent que tous les prétextes sont bons pour avoir du bon temps dans une ville inconnue. À faire plus souvent.

À bientôt,

Souz et Véro

%d blogueurs aiment cette page :