Tag Archives: projet

DIY – Poignée de cuir!

7 Avr

Il ne sert à rien de tenter de résister: au printemps, on a besoin de changement! Toute ma vie, c’est en termes de vêtements que j’ai trouvé mon compte, quand j’avais besoin de nouveauté. Depuis que je suis une adulte (oui-oui j’vous jure), c’est la déco qui y passe!

Vous connaissez probablement déjà ma passion ardente pour les projets DIY ainsi que les vieux meubles! Aujourd’hui, je propose une idée facile, économique et très efficace pour pimper ce vieux meuble que vous adorez, mais dont les poignées vous font grincer des dents.


L’inspiration

C’est sur Pinterest que l’idée m’est apparue. Déprimée à l’idée d’avoir à regarder les poignées de mon vieux meuble ne serait-ce que quelques minutes de plus (j’exagère à peine), je suis tombée sur ces images. Il ne m’en fallait pas plus pour être conquise!

Ce dont vous aurez besoin

+ Une vieille ceinture de cuir véritable, que vous ne portez plus
+ Des vices à tête hexagonale (full plus sexé)
+ De la peinture dorée
+ Une perceuse
+ Des pinces longues
+ Des vis et des boulons 

 

Au travail1

Fafa-bébé-lala – Crédit photo: Véro Ovando

 

Les étapes

+ Avec la peinture dorée en canette, aspergez uniquement la tête de vos vis. Assurez-vous d’être dans un endroit frais et aéré. Mettre deux couches. Attendre 1 heure entre les deux, puis 24 heures avant de les manipuler.
+ Ensuite, on mesure l’espace entre les deux vis des poignées précédentes, histoire de couper le cuir en bandelettes assez longues. Ajoutez 2 à 5 pouces à cet espace et ça devrait donner la longueur que doit avoir votre morceau de cuir.
+ Percez le cuir, à l’aide d’une perceuse ou d’un poinçon à cuir.
+ Donnez la forme que vous désirez aux embouts. J’ai personnellement opté pour un style pointu.
+ Installez le tout à l’aide de pinces longues.

Le résultat final

Rockalouves

WOW – Crédit photo: Véro Ovando

 

Pas pire pantoute hein? En plus, ça doit sérieusement m’avoir pris uniquement une heure et demie pour tout faire, en excluant l’attente pour le séchage de la peinture, évidemment.

Et vous, la folie du printemps vous a-t-elle aussi gagné-e-s? Quels sont vos projets de déco en cette saison de renaissance?

xxxxxx

Véro

Publicités

Billet commun – Mon souvenir d’été…

1 Sep

Ahhhh, l’été. Ses promesses de temps clément, d’activités extérieures plus palpitantes les unes que les autres, de soirées endiablées et sans fin au centre-ville… Nous voilà déjà à la fin de la belle saison et, en observant notre feed Facebook, on distingue deux types de personnes: celles qui en ont profité et celles qui ne l’ont pas vu passer. De quel camp faites-vous partie?

RIP Summer! (Source inconnue - Pinterest)

RIP Summer! (Source inconnue – Pinterest)

En ce début du mois de septembre, nous avons envie de partager nos souvenirs d’été, histoire de les étirer encore un peu!

Bonne lecture! 🙂

❤ Cécile: Cet été, pas de vacances, niente ! Nada ! Alors, à défaut de profiter d’un dépaysement géographique, je me suis évadée de mon quotidien une fois la nuit tombée… Rester silencieuse et immobile face à des paysages parfois surréalistes… de vraies vacances pour mon esprit !

Crédit photo - Cécile Duong

Crédit photo – Cécile Duong

❤ Michèle: Nouvellement propriétaire, je manquais de fonds pour partir à l’aventure comme à l’habitude cet été ;). Heureusement, il y a toujours mon petit havre de paix qui m’attend dans le Bas-Saint-Laurent comme j’en parlais dans mon article «Ode au chalet». Un des premiers étés où je me suis sentie reposée pour vrai à mon retour au travail.

Crédit photo: Michèle Lemay Tardif

Crédit photo: Michèle Lemay Tardif

❤ Lisa-Marie: Ces dernières années, je travaillais tout l’été pour mieux partir en vacances en automne ou au printemps. Cet été, mon amie m’a proposée d’aller en Indonésie avec elle pour 2 semaines. Une première semaine bien chargée en visites et en excursions, puis une deuxième semaine pour bien se reposer à la plage! Je vous parlerai d’ailleurs de notre aventure au volcan Kawah Ijen dans mon prochain article!

Crédit Photo: Lisa-Marie

Crédit Photo: Lisa-Marie

❤ Anne-Sophie: Un avion en vol, des nuages et du bleu. Un avion en vol, parce que finir une maîtrise, après tant de travail acharné, ça donne l’impression de pouvoir toucher les nuages. D’atteindre ce qu’on croyait impossible. Je n’ai peut-être pas pris de vacances, mais mon esprit, lui, a pris de l’altitude – et mon cœur a presque le vertige de tant de liberté. C’est ça que je retiens de mon été. La liberté, le vol plané, le bleu.

Crédit photo: Anne Sophie Gobeil

Crédit photo: Anne Sophie Gobeil

❤ Laurie: Je l’ai raconté dans cet article, j’ai monté une petite montagne cet été. J’ai fait aussi beaucoup d’autres choses; du plein air, du camping, de la piscine, des festivals, des piques-niques, des fêtes. Je ne suis pas allée bien loin. Mais ce moment, en haut du plus haut sommet du nord-est de l’Amérique, ça représentait métaphoriquement parfaitement bien mon année, les épreuves et les changements. Et dans cette photo, outre la vue, y’a une personne merveilleuse qui a fait de cet été une aventure aussi!

Crédit photo: Laurie Couture

Crédit photo: Laurie Couture

❤ Gabrielle: Cet été j’ai eu la chance de retomber en amour. J’ai découvert Milan avec mon copain, sans itinéraire précis, sans guide… et sans parler italien. Une aventure qui m’a ouvert les yeux sur une façon de vivre à la fois exaltante et tranquille. Milan m’a appris à prendre le temps de respirer et de m’entourer de ceux que j’aime.  Après avoir fait l’erreur de demander un «café to go» (l’insulte suprême), j’ai compris qu’on y vivait le moment présent et qu’on y prenait le temps de discuter, de prendre une pause et de profiter de la vie. J’applique maintenant du mieux possible cette philosophie dans mon quotidien.  À moi la dolce vita!

Crédit photo: Gabrielle Leblanc

Crédit photo: Gabrielle Leblanc

❤ Véronique: Professionnellement, avez-vous déjà eu l’occasion de repartir à neuf? D’avoir le temps de réfléchir aux valeurs que vous chérissez et à celles sur lesquelles vous ne pouvez plus piler? J’ai eu cette chance, ce bonheur inouï! Je n’irais pas jusqu’à dire que mon été sans emploi a été de tout repos, mais disons qu’il m’a permis de regagner mon équilibre et de remettre les pendules à l’heure. Un avenir rempli de promesses et de défis très motivants se dessine devant moi. Il me tarde de vous partager le tout!

Crédit photo: Véro Ovando

Crédit photo: Véro Ovando

❤ Suzie: Probablement l’été le plus éprouvant de ma vie. J’ai perdu mon père. L’être le plus cher à mes yeux. Mon modèle de vie, mon complice. Faire face à un deuil aussi important n’est pas chose facile… J’ai la chance extraordinaire d’être tellement bien entourée. Maman, les copines, les cousins et surtout toi mon amour, merci de m’avoir permis de voir le bonheur, malgré la peine. Merci pour les moments de paix, comme pour les fous rires. Papa disait que le bonheur est un choix. Avec lui qui vit maintenant dans nos cœurs, pas le choix de péter le feu (ou presque).

Processed with VSCOcam with f2 preset

Au chalet. La tête vide et le cœur remplie de joie. Crédit photo : Suzie Veilleux

❤ Nadia: Je ne suis peut-être pas partie explorer des contrées lointaines comme par les années passées, puisque mon nouvel emploi m’a demandé temps, concentration et dévotion, mais ce n’est que pour avoir mieux profité de mes amis, de ma famille. Des ces instants précieux et simples. Les plus beaux moments de l’été sont ces courtes escapades spontanées, où le bonheur se respire les pieds dans le sable, un verre de vin à la main, l’appareil-photo pas très loin, accompagnée de son copain. Parce qu’il est si bon de s’évader. Et de se le rappeler.

nous

Nous et les dunes de Tadoussac. Que faut-il de plus. Crédit photo: le retardateur. 😉

Eh oui, le billet est déjà fini.
Et vous, avez-vous vu passer votre été?
En avez-vous profité?

xxxxxxx

Vos Rockalouves

DIY: lampe en bois de grève

14 Juil

J’ai toujours eu des idées un peu folles. Ado, je cherchais continuellement à reconvertir des objets qui ne servaient plus à rien en petit miracle. Je peux vous assurer qu’une fois adulte, rien n’a changé. L’inspiration apparaît majoritairement sans prévenir, au détour d’une plage, par exemple.

Pour le projet que je vous présente aujourd’hui, je me promenais près du fleuve avec Nala (mon beau gros chien) et j’ai aperçu un morceau de bois assez difforme qui m’a donné une idée : pourquoi ne pas en faire une lampe, fabriquée à partir de bois de grève? Voici donc les quelques étapes toutes simples pour arriver à ma dernière folie!

1. Se promener et dénicher

La première étape est la plus plaisante, mais également la plus importante; trouver un endroit près d’un gros point d’eau afin d’y trouver du bois échoué sur la berge. Le plus usé, le mieux!

chalet

Photos en direct de ma quête de bois.

2. Sécher et préparer

Une fois trouvé, il est primordial de laisser sécher le bois au moins 2 semaines dans un endroit à l’abri des intempéries. Pendant ce temps, appliquez une poudre afin de chasser tout insecte qui aurait pu élire domicile dans votre future lampe. Les bébittes c’est non!

Pour ma part, j’ai utilisé une poudre qui assèche les insectes en 48 heures, trouvée facilement dans une quincaillerie près de chez vous. Les gants sont nécessaires pour l’application puisque la poudre assèchera également votre peau de pêche.

poudre

Le fameux tue-bébittes

application

Mon bout de bois, une fois couvert de poudre anti-insectes

 

Une fois ces deux premières étapes réalisées, vous aurez besoin :

  • Une base de lampe
  • Un abat-jour
  • Une perceuse.

J’ai trouvé le tout (excluant la perceuse, bien sûr) chez IKEA pour un gros total de 20 $.

base de lampe3. Percer

Une fois le matériel rassemblé, j’ai percé un trou dans le bout de bois à l’endroit souhaité, où passera la tige de métal de la lampe.

 

4. Protéger

Plusieurs produits existent sur le marché pour protéger votre nouvelle lampe : vernis mat, lustré, semi-lustré, huile… name it.

J’ai opté pour l’huile sans colorant pour faire ressortir le grain naturel du bois. L’application est simple. Utilisez une éponge à teinture et laissez sécher au moins 24 heures.

 

bois_huile huile

 

Une fois sec, assemblez tous les morceaux de la lampe (le bois sur la tige, puis on vise l’abat-jour).

5. Apprécier votre création

Voici le résultat final!

lampe_final

TADAM!!!

 

J’adore le style rustique chic de cette lampe fait maison, c’est si beau et tendance! En espérant vous avoir transmis l’envie de fabriquer des merveilles avec peu! Si vous avez des idées de projets ou des images de vos propres créations, n’hésitez pas à les partager avec les louves!

Stéphanie

%d blogueurs aiment cette page :