Tag Archives: Plan

Bonjour la pression

28 Jan

Pour la première fois depuis que j’ai l’âge de travailler, j’ai pris la décision de m’arrêter, de prendre le temps de chercher ce que je veux vraiment et je me sens… méga coupable.

 

La vie (oui, oui) a fait en sorte que mon plan « d’après-contrat » tombe à l’eau. Je vais vous paraître méga ésotérique, mais j’y crois, moi, à ce pouvoir qu’a la vie de défaire les directions qu’on veut emprunter qui ne font pas de sens. Bref, je viens de terminer un contrat, le prochain (à l’étranger), ne s’est pas concrétisé et je me retrouve le bec à l’eau à penser, penser beaucoup, car je n’ai rien à organiser, je n’ai pas de ligne d’arrivée à franchir : dans un mois, personne ne m’attend plus nulle part… C’est à moi de me lancer dans une aventure, de trouver la bonne direction. Intense cette réflexion, hein?

Bonjour la pression.

 

Le billet de ma co-louve Laurie m’a fait réfléchir. « Ceci [la vie] n’est pas un sprint ». La vie n’est pas un sprint, mais on est les meilleures personnes pour s’imposer la course, la pression. Aujourd’hui, je vous partage ce qui me met de la pression. Peut-être que ça vous parlera!

Pression #1

Les passions. Je ne sais pas si vous êtes comme moi, mais, moi, les gens qui ont des passions claires et qui les mettent de l’avant haut et fort, ça m’énerve ROYALEMENT. Pourquoi? Parce que j’ai l’impression de ne pas avoir de passions. Je ne joue pas de piano, je ne capote pas sur la peinture, je ne dévore pas 5 romans par semaine, je ne fais pas du snow ou du ski 25 fois par mois et je n’avance pas que j’ai hâte au ski de printemps, je ne vais pas courir aux p’tites heures du matin parce que j’aime vraiment ça, je, je… Voyons je suis dont ben plate!

Ne vous méprenez pas, j’aime plein de choses, mais à petite dose. J’aime beaucoup, beaucoup de trucs, mais rien de bien particulier, de bien défini. Et savez-vous pourquoi ça me met de la pression? J’ai l’impression que les gens avec des passions claires font en sorte de les retrouver dans leur carrière professionnelle et BOOM, ils savent ce qu’ils veulent faire dans la vie. La voilà, la pression #2.

Pression #2

Savoir ce que tu veux faire dans la vie. Mon doux, cette question-là. Quand j’étais petite, je disais vouloir être vétérinaire, c’était la chose la plus claire dans ma tête d’enfant et mes parents me disaient : « Bin oui! Tu peux faire ce que tu veux! » Pourquoi, quand on vieillit, on devient trop conscient? On se met à analyser nos choix, à se poser beaucoup trop de questions, à mettre les choses en perspectives et à se dire : « Ce n’est pas possible ». J’analyse beaucoup trop… peut-être. Reste qu’en ce moment, je ne suis pas vétérinaire, mais là n’est pas la question. Au moment où j’ai une page blanche devant moi, où je peux prendre le temps de réfléchir à ce que je veux… Je ne vois pas clair. Quels sont vos trucs?

Pression #3

Être consciente de la pression que l’on s’impose. Paradoxal, non? Quand on s’impose trop de pression, on se met à relativiser : « Bin voyons, j’en ai des passions, je vais trouver ce que je veux faire dans la vie, il faut que j’arrête de me mettre autant de pression. » C’est un cercle vicieux, puis on se sent coupable de passer une journée devant Netflix à ne pas vivre de sa passion. Retour à la case départ de la pression #1. 😉

Pour 2016, je nous souhaite (si vous vous êtes reconnus dans mon texte) de la zénitude ; de passer des journées devant Netflix sans culpabilité, d’aimer encore plus de trucs différents et de faire un pied de nez aux passions. Pis, si je ne sais pas ce que je veux faire de la vie, je pourrai me plaire à faire un milliard de choses différentes. C’est pas ça, la beauté d’avoir des possibilités?

giphy

Source : giphy.com/

D’accord, Yoda.

Bonne journée, calme.

Karyan

 

Publicités

Article commun: Une nouvelle année!

1 Jan

En cette fin d’année, on dirait que notre fil Facebook se retrouve inondé de résolutions, de regrets ou de message d’espoir. 2015 a été bonne ou mauvaise? Et quels sont les plans pour 2016? La meute partage aujourd’hui ses pensés! Bonne lecture! 🙂


Chabot: 2016 c’est plus de plus et moins de moins ! Plus de fous rire, moins de blues, plus de vrai ( coucou Michèle ), moins de  » game « , plus de  » chien « , moins de doutes, plus de jeux de mots discutables ( Jani jamais assez ), moins de peur du ridicule, plus de focus, moins d’éparpillement… Je vous souhaite plus de vos plus pour une merveilleuse année

Véronique: 2015 a été une année remplie de turbulence. Elle m’a par contre appris que je suis BEAUCOUP plus forte que ce que je ne le pensais et que j’avais une grande tolérance au changements. Même si je suis reconnaissante de ses apprentissages, j’espère que 2016 ne sera pas aussi mouvementée, tout en demeurant… EXCITANTE! Ah! Et, je me fais la promesse solennelle de prendre congé la fin de semaine et d’aller au SPA.

Laurie: My god 2015, que de rebondissements! Pas de gros voyage cette année, mais un nouveau travail, un nouveau chum, un nouvel appart. J’aimerai qu’en 2016 je pousse mes limites vers des horizons nouveaux, différents, épeurants mais réalistes. Et c’est ce dernier mot qui est un vrai de vrai défi! Mieux se découvrir et rester curieuse, amoureuse, travaillante.

Anne-Sophie: 2016? Déjà? Hé bien. J’espère des fous rires interminables au milieu de nuits si longues que l’on voit poindre le jour avant de fermer l’oeil. De douces folies qui se faufilent dans les jours routiniers. J’espère du temps. Le temps de rire, le temps de partager avec ma famille et mes amis. Du temps pour vivre, en fait. À moi de trouver de la place dans l’horaire. 😉

Stéphanie: L’année 2015 aura été synonyme d’apprentissage. Les épreuves et les erreurs d’hier m’auront permis d’apprendre à aimer la femme que je suis aujourd’hui et j’espère celle de demain. En 2016: Je souhaite être en mesure de lâcher prise sur les choses que je ne peux pas contrôler. Lâcher prise sur l’opinion que les gens portent à mon égard, apprécier les petits bonheur et simplement faire confiance en la vie.

Gabrielle: Pour 2016, je me promets de faire plus de choses qui me font peur, de plonger sans avoir de remords, pour éviter d’avoir des regrets. Comme on dit, la vie ne se mesure pas par le nombre de respirations prises, mais par le nombre de moments qui nous ont coupé le souffle.

Lisa Marie: Ma résolution de 2016: continuer à voyager dès que j’en ai la chance! (C’est d’ailleurs pourquoi je suis en retard pour cet article, je suis à New York! ;))

Odile: Écrire un livre, avoir trois enfants, me marier, recevoir un Oscar, être heureuse 24 heures sur 24 … des objectifs réalisables. Je rigole!!! Les résolutions me font toujours un peu peur parce qu’elles représentent pour moi une pression supplémentaire dont je n’ai pas besoin. Mon petit mot d’ordre serait : sourire. Le sourire intérieur. Garder une étincelle intime en moi. Et que 2016 commence.

Camille: Après plusieurs années pleines de rebondissements pas toujours heureux, je dirais qu’en 2015 je me suis finalement retrouvée. Ainsi, pour 2016, je souhaite prendre le temps de savourer ce que la vie va m’apporter: le bon comme le mauvais. Ça ne se fera pas en un claquement de doigts alors je dirais que la première étape vers ce nouvel objectif sera d’accepter les événements comme ils viennent avec ouverture et optimisme.

Jani: Arrêter de renifler lorsque j’éclate de rire, développer une tolérance aux chatouillis de pieds, avoir plus de discipline lorsque je mange du chocolat, repasser la cassette Super Mario World au Super Nintendo, continuer à regarder les génériques de film jusqu’à la toute fin, renouer avec le jeu de la cachette, arrêter de faire des jeux de mots discutables…Bananez les potes!

Sarah: En 2015, mon mot était équilibre. C’était une belle année sans être trop ni pas assez. En 2016, j’ai envie de retrouver cette dose d’intensité qui me rend vivante. Dans le dedans de moi, je souhaite me surprendre, faire des folies et suivre mes intuitions. Cette année, mon mot sera économie. Oui, je veux économiser financièrement en évitant les dépenses inutiles. Pis ça, ce n’est pas facile. Une autre belle histoire de volonté et de budget. Bonne année la gang!

Suzie: 2015, t’as été rought en maudit. L’an dernier, je souhaitais « vivre un maximum de soirées improvisées entre amis, juste pour déconner. » Je pense pouvoir dire mission réussie! Cette année, c’est à moi que je désire accorder plus du temps. Me donner le droit de prendre des pauses, de dire non, de me centrer sur mes objectifs, sans culpabiliser. J’espère que t’es pleine de défis 2016. J’suis prête.

Michèle: Mon mot de 2016 sera: authenticité. Je souhaite mettre toute mon énergie et mon temps sur des personnes vraies, sur des relations franches et sincères. Et l’être tout autant de mon côté. Juste du vrai pour 2016 🙂

 

Et voilà! Vous vous reconnaissez dans l’un de nos témoignages? Quels sont vos plans pour 2016?
On profite de l’occasion pour vous souhaiter une incroyable nouvelle année!

❤ ❤ ❤

Vos Louves

 

%d blogueurs aiment cette page :