Tag Archives: peau

Comment prendre bien soin de ta peau en hiver

13 Jan

Avec le temps froid, plusieurs d’entre nous vont avoir la peau sèche ou développer quelques rougeurs. Il est normal de devoir adapter notre routine de soins à cette saison particulière. Voici quelques pistes pour bien prendre soin de votre peau.

 

Ne pas abandonner son exfoliant

img_0799

Crédit photo: Grabrielle Leblanc

On a tendance à penser que l’exfoliant abîme le derme et qu’il est préférable de ne pas l’utiliser quand notre peau est sèche, mais au contraire. Elle débarrasse le visage de ses peaux mortes, ce qui va améliorer l’absorption des ingrédients actifs des crèmes hydratantes. On le fait au maximum deux fois par semaine, avec une formule adaptée à sa peau.

Ne faites pas l’erreur d’utiliser un exfoliant pour le corps sur votre visage: les particules exfoliantes seront trop dures pour votre épiderme. Si vous n’aimez pas la sensation granuleuse des exfoliants, je vous conseille de vous tourner vers un produit à base d’acides de fruits, qui est doux comme un gel nettoyant et qui «mange» les peaux mortes.

Mon préféré est celui à la papaye de The Face Shop. Il est parfait pour les peaux sensibles et il ne coûte que 17$.

Mettre de la crème le soir et le matin

Le froid agresse tellement l’épiderme qu’il est normal que votre peau soit déshydratée. Il est donc important de la nourrir le matin et le soir. Utilisez une crème plus riche que celle que vous prenez l’été et soyez rigoureuse (oui, même le soir, quand vous rentrez très tard d’un party).  En plus, appliquer de la crème le matin aidera votre maquillage à bien tenir et donnera un aspect plus lisse à votre fond de teint.

J’utilise présentement l’hydratant Divin de Lush. Le produit est biologique et contient notamment de l’eau de miel et de l’huile d’olive extra vierge, qui donnent de la souplesse à la peau.

Ne pas sous-estimer le pouvoir de la crème solaire

creame

Crédit photo : Gabrielle Leblanc

Je sais, je vais être très plate, mais il faut continuer à se mettre de la crème solaire en hiver. Le soleil est toujours bien présent et personne ne veut que sa peau présente des signes de vieillissement prématurés. Si vous ne faites pas de grosse activité en nature, vous pouvez vous en tenir à un produit qui offre une protection de 40-50 (plusieurs crèmes hydratantes contiennent déjà ce type de protection; sinon, appliquez-la après votre crème de jour).

Abuser des masques

fresh-masque_laminutemaquillage

Crédit photo : Gabrielle Leblanc

C’est la saison parfaite pour essayer toutes sortes de masques; au miel, à l’argile, en coton, etc.  Ils vont donner un petit coup de pep à votre peau.

Utiliser les bons produits pour sa peau

Il se peut fort bien que votre déshydratation soit liée aux produits que vous utilisez. Plusieurs gammes de produit pour peaux grasses ou peaux mixtes assèchent la peau, alors si vous les utilisez, mais que votre peau est normale, vous agressez votre épiderme. Prenez donc le temps de déterminer avec une professionnelle votre type de peau: c’est une information grandement utile qui vous évitera d’acheter des produits qui finiront sur la tablette. Votre esthéticienne ou votre cosméticienne à la pharmacie sera en mesure de vous renseigner.

Boire suffisamment d’eau

Capture

Crédit photo: Gabrielle Leblanc

C’est moins tentant l’hiver, mais votre peau en a besoin. Remplissez une bouteille que vous traînerez partout avec vous dans la maison. C’est facile de boire de l’eau en regardant la télé, ou en lisant un bon livre. Si ça ne vous dit rien, optez pour du thé, tout simplement!

Bon hiver les louves!

Gabrielle 🙂

Festival Québec Mode – Ode à la Boutique Flirt!

1 Mai

Aujourd’hui, j’écris un billet qui vient du fond du coeur. J’ai le privilège d’assister aux nombreux défilés du Festival Québec Mode. C’est donc avec beaucoup d’enthousiasme que j’ai assisté au très populaire défilé annuel de la Boutique Flirt. Bien que j’ai adoré les looks, la musique, l’ambiance et les prestations artistiques de l’événement, c’est un autre message que je tiens à partager aujourd’hui.

 

Chers membre de l’équipe Flirt, je tiens à vous remercier.

Capture d’écran 2015-05-01 à 04.05.21

Merci d’habiller la femme sous toutes ses formes. Merci de nous ajuster et de nous conseiller adéquatement, dans le but de combler nos besoins et non pas de vendre, uniquement. Merci de présenter des produits à la fois féminissimes, pratiques ET confortables. Merci de nous proposer des models de beauté alternatifs lors de vos défilés. Merci de nous présenter la séduction avec fantaisie sans tomber dans l’érotisme. Merci de nous offrir ces petits bonus, qui ne font qu’ajouter au bonheur d’être une femme, ni plus, ni moins!

Crédit photo: Mathieu Grenier

Crédit photo: Mathieu Grenier

Psst! Les photos de l’événement sont disponibles par ici! 😉

Amour, soie et dentelle de chantilly,
Véro

La slow cosmétique

8 Avr

Mettre la pédale douce sur l’usage quasi-systématique de produits cosmétiques aussi chers qu’inefficaces, nécessité ou effet de mode ? Sans aucun doute une nécessité réelle que nombre de détracteurs s’attachent à transformer en phénomène éphémère.

Armée d’une motivation sans faille, j’ai décidé de sauter le pas… ou plutôt le fossé ! (dans un premier temps avec l’argile dont je vous parlais le mois dernier, ici). Car avant de me convertir à la slow cosmétique, mes deux pieds étaient solidement enracinés dans le monde dangereusement toxique des composants chimiques ! Je vous vois devenir vertes face à ce raz-de-marée qui remet en cause votre rituel beauté… Pas de panique. Commençons par le B.A BA. La slow cosmétique, quèsaco ?

La paternité de ce mouvement militant revient à Julien Kaibeck, curieux et amoureux de la beauté et des cosmétiques naturels. Son dada ? L’aromathérapie dont il prêche la bonne parole en France et en Belgique.

Dans les grandes lignes, la slow cosmétique consiste à prendre soin de soi en respectant 3 commandements :

  • Connaitre sa peau
  • Faire appel à son bon sens
  • Répondre à une certaine éthique

En d’autres termes, si vous décidez de vous aventurer sur cette terre inconnue, vous devez être capables de décrypter votre peau via une bonne connaissance de son fonctionnement et l’identification de ses besoins. Pourquoi ? Car une lecture correcte de sa peau est l’assurance de la chouchouter comme il se doit, et de la rendre réceptive aux soins sur-mesure que vous lui apporterez.

Votre jugeote sera une alliée incontournable. Elle vous permettra d’apporter à votre peau ce qu’elle réclame RÉELLEMENT, tout en développant un œil critique sur la panoplie de produits lancée par les marques de cosmétique. La slow cosmétique encourage une cosmétique plus raisonnable et moins trompeuse, car derrière les promesses surdimensionnées de certains produits se cachent des actifs obscures et agressifs. Il s’agit donc de ne pas basculer du côté obscure de la force grâce à votre capacité à décrypter les étiquettes, et à juger des effets néfastes de certains composants.

Gardez en tête que les produits de beauté doivent répondre aux besoins sans en créer de nouveaux. De prime abord, une subtilité évidente mais pourtant si souvent exclue de nombreux raisonnements. La dimension éthique de la slow cométique est également primordiale. Il s’agit d’intégrer dans sa routine beauté des produits de beauté qui s’inscrivent dans le respect de la Nature et de l’Homme.

Une vision sur toile de fond verte-écolo qui laisse sur le carreau tous les ingrédients potentiellement polluants mais également ceux issus de la chimie de synthèse et de la pétrochimie. HOURRA ! Il faut dire qu’avec le recul, étaler des dérivés de pétrole sur notre bouille a quelque chose d’incongru et d’effrayant, non ? 🙂

Halte aux idées reçues ! Adopter la slow cosmétique ne nécessite pas de carte Gold, de patrimoine financier astronomique ou d’héritage familial ! De nombreux sites tels que Aroma Zone proposent un large éventail de produits incroyablement peu chers.

Dans mes prochains billets, je vous révèle toutes mes astuces pour devenir une As de la slow cosmétique et comment déchiffrer les messages codés que vous envoie votre peau. Stay tuned !

En attendant, jetez un œil ici pour devenir incollable sur le sujet.

Peace and Rock’n Lo(u)ve

Cécile

L’argile, un ami qui vous veut du bien

7 Mar

Ma 27ème année gagne du terrain. Face à cette bataille, je dégaine ma plus belle arme : le soin de la peau version light !

Parabènes, silicone et paraffine trônent au sommet de ma blacklist ! Au-delà de mon rapport ultra-conflictuel avec la chimie, pactiser avec ces ingrédients cosmétiques relèverait de la trahison ! Car, oui, mesdames, si la peau pouvait s’exprimer, elle hurlerait sans doute son amour infini pour le 0 %.

Trop cher ou simple argument marketing… Oust les idées reçues ! Adopter une routine beauté 100 % naturelle est possible et accessible. Le printemps pose ses valises, le moment idéal pour se mettre au vert dans la salle de bain !

Copyright : Déliah B

Copyright : Déliah B

L’argile de toutes les situations

Qu’elle soit sèche, mixte, grasse, à tendance terne ou à imperfections, la peau du visage a soif de douceur. L’erreur ultime ? Croire que l’astiquer lui apportera l’éclat rêvé. Au contraire, l’option nettoyage excessif, couplée avec des produits chimiques inadaptés fragilise la peau. Bye bye confort, élasticité et tonicité.

Pourtant, mettre la main sur LE produit qui donnera un second souffle à la peau est à la portée de chacune. J’ai nommé, l’argile ! Non-abrasive et naturelle, elle nettoie et purifie la peau en douceur. Son prix est tellement riquiqui qu’il en devient surréaliste (par ici la bonne adresse !). Seule condition sine qua non ? Être régulière lorsqu’on l’intègre dans sa routine beauté car prendre soin de soi est une affaire d’assiduité !

L’ABC de l’argile

A chaque type de peau, son argile, à chaque argile, sa couleur et à chaque couleur, son action ! Verte, rose, blanche, rouge, violette, jaune… Pour être incollable sur l’argile qui vous correspond, rendez-vous ici !

Cependant, forte de mon expérience et celles de mes amies, je vous mets en garde contre l’argile verte. Préconisée pour les peaux mixtes à grasses, son action nettoyante peut s’avérer trop présente et donc, malmener la peau. N’oubliez jamais qu’en cas d’agression, votre peau criera vengeance ! Conséquence : bonjour le pic de sébum anti-glamour sur le minois ! Préférez l’argile blanche ou rose – mes incontournables – dont l’action purifiante est justement dosée ! Aucun risque d’effets boule à facettes ! Ouf !

L’argile façon masque

L’argile peut être utilisée en masque sans risque d’irritation. 1 à 2 fois par semaine, selon les besoins de votre peau, badigeonnez-vous généreusement de cette terre ô combien magique ! Ses plus grandes forces ? Elle est une parade efficace lorsque la grise mine s’abat sans préavis, et permet de tenir à l’écart certaines imperfections qui souhaiteraient élire domicile sur notre gracieuse bouille.

Préparation

1 récipient en verre (bol, soucoupe…)

1 ustensile en bois ou en plastique

1 pinceau (plus hygiénique et facile pour étaler l’argile sur le visage)

Argile de la couleur de votre choix

1 vaporisateur d’eau ou brumisateur

  • Dans un récipient en verre, mélanger très progressivement eau et argile à l’aide d’une cuillère en bois, jusqu’à l’obtention d’une pâte ni trop liquide, ni trop épaisse. Lorsque la pâte devient semi-épaisse, l’argile est prête.
  • Appliquer sur le visage de façon à recouvrir intégralement votre peau. Aucun centimètre de peau ne doit transparaitre.
  • Poser l’argile en couches épaisses sur l’ensemble du visage.

Personnellement, je ne me sépare de mon masque qu’au bout d’ une heure. Néanmoins, chaque peau a sa sensibilité propre. Je vous invite donc à le laisser 20 à 30 minutes les premières fois, puis d’augmenter progressivement le temps de pause selon la réaction de votre peau.

Les 4 commandements de l’argile  

1/ De métal, je n’utiliserai pas !

Gardez en tête que le métal est en quelque sorte la kryptonite de l’argile : le métal affaiblit l’argile. Un contact suffit pour réduire à néant tous ses effets positifs :-(. METAL = ENNEMI !

2/ Humide, je la maintiendrai !

Ceci est un appel interplanétaire : les bienfaits de l’argile ne se diffusent que lorsqu’elle est… humide. Pourtant, nombreuses sont celles qui la laisse sécher des heures durant. Au-delà de l’effet désert aride auquel on assiste, il est surtout néfaste de laisser sa peau baigner dans un tel inconfort !

Soyez bonne élève et humidifiez votre visage en permanence à l’aide d’un brumisateur ou d’un vaporisateur. Votre peau vous revaudra ça, promis.

3/ A la poubelle, l’argile usagée je jetterai !

L’argile se charge progressivement des impuretés nichées dans la peau et l’organisme. Il est donc formellement interdit d’utiliser une seconde fois une argile usagée. L’argile agit comme un aimant. Lorsque sa mission est accomplie, expédiez-là à la poubelle.

4/ Assidue, je serai !

Je vous le répète, comme avec la Cellublue, l’outil anticellulite dont je vous parlais en janvier dernier, être régulière dans sa routine beauté est l’assurance d’obtenir des résultats. En matière de beauté, la patience est une grande vertu. Rappelez-la à l’ordre si elle souhaite déserter les lieux !

 

Place aux travaux pratiques ! Tartinez-vous d’argile et appréciez un soin naturel, simple et efficace. Résultat : la peau s’oxygène vraiment et révélera son potentiel au fil des mois.

Peace and Rock’n Lo(u)ve,

Cécile

%d blogueurs aiment cette page :