Tag Archives: Michèle Lemay Tardif

Electrik Kidz : acheter local et original pour les petits loups

15 Juin

Et oui, j’en suis là. Magasiner des vêtements pour tout-petits. Parce que dans mon entourage, la famille et les amis, ça fait des bébés. Et je dois l’avouer, à l’aube d’être marraine, je découvre ce nouveau baby’s world et je trippe pas mal.

Et voilà que je me retrouve un certain vendredi soir parmi les cache-couches et les bavettes à la boutique Electrik Kidz. Heureusement qu’il y avait un petit 5@7 qui suivait la séance de magasinage 😉

À la recherche de vêtements pour enfants fabriqués ici, une amie m’avait parlé de cette marque montréalaise et j’avais aussi vu passé sur Facebook l’événement d’une Vente d’atelier.

Tout comme Karyan qui en parlait le 6 juin dans son article Shop local, encourager les artisans locaux me tient aussi à cœur.

En plus des nombreux soldes, j’ai trouvé les articles plein d’originalité, pour des bambins qui ont du style!

L’atelier Electrik Kids est situé au 3921 rue Sainte-Catherine Est et la marque est présente dans de nombreux points de vente à travers le Québec et le Canada.

Visitez le electrikkidz.com pour plus d’infos.

Vente pas vente, j’y retournerai certainement.

Bon magasinage!

Michèle

Publicités

Louis-Jean au Métropolis, j’en veux encore!

15 Mai

Louis-Jean Cormier était au Métropolis hier soir à Montréal, et bien que j’en ai manqué des petits bouts, bien cachée du haut de mes trois pommes derrière un joueur de basket assurément et un couple qui semblait trouver le moment propice aux rapprochements, les bribes d’images aperçues entre deux french, et la musique à mes oreilles évidemment, m’ont complètement charmée.

Bon, j’étais déjà fan avant que ça commence, mais c’est rare que je suis impressionnée par un artiste en live. Ce gars est tombé dedans quand il était petit, que de talent!

Il a présenté les extraits de son dernier album Les grandes artères et c’était beau de voir la foule scander bien fort les chansons, signe évident qu’elle plaît la nouvelle musique de Louis-Jean.

Sur scène, des visuels hallucinants sur écran géant, bien arrimés à la musique et aux paroles, plusieurs musiciens talentueux pour faire sonner le tout comme il se doit et parfois, seulement quelques guitares et voix où même le bruyant Métropolis s’est fait tranquille le temps de quelques accords.

Les quelques extraits de l’album Le treizième étage tels que Bull’s eye, Tout le monde en même temps, Un refrain trop long, ont fait réagir la foule, satisfaite d’entendre aussi le «bon vieux stock».

Louis-Jean Cormier voulait nous faire voyager et ça fonctionne, j’y serais restée longtemps dans son univers.

Louis-Jean Cormier sera en supplémentaire au Métropolis le 17 juin prochain, dans le cadre des FrancoFolies de Montréal. Cliquez ici pour vous procurer des billets.

Michèle

Sublime Anna

25 Avr

Je ne m’y connais pas tellement côté ballet. En fait, ma seule expérience datait de plusieurs années, alors que j’avais misé en compagnie d’une autre louve, Camille, un peu pompettes il faut l’avouer, sur une paire de billets pour les Grands Ballets Canadiens de Montréal lors d’un événement bénéfice. Pas tellement pour les billets eux-mêmes, mais surtout pour remporter la mise sur le monsieur qui pariait contre nous. 😉

Bref, je gardais de très bons souvenirs des Grands ballets et j’étais vraiment excitée de retenter l’expérience lorsque j’ai assité à Anna Karenina le 18 avril dernier à la salle Wilfrid-Pelletier de la Place des arts.

Crédits photo: Grands Ballets Canadiens de Montréal

Crédits photo: Grands Ballets Canadiens de Montréal

Le chorégraphe Boris Eifman a su communiquer la passion et le drame au cœur de l’œuvre de Léon Tolstoï via les numéros et mouvements des interprètes.

On retrouve donc ces grands personnages de l’aristocratie russe: Anna Karénine, mariée à Alexis Karénine, qui succombe au charme du comte Vronski. Déchirée, elle quitte mari et enfant pour vivre cet amour passionnel, à l’écart de la haute société. Histoire d’amour qui connaîtra une fin tragique.

Chapeau à la danseuse Maria Abashova interprétant Anna, chaudement applaudie par la foule à la fin du ballet. Tellement élancée et gracieuse qu’on a l’impression que toutes les parties de son corps sont au service de la danse et de ses émotions.

Un simple lit pour accompagner les danseurs lors des scènes d’amour, des chorégraphies à l’image de grands bals pour nous rappeler la cour russe, des numéros plus sombres à la fin pour montrer le désespoir d’Anna, où tous semblent se jouer d’elle…On se laisse facilement emporter par le rythme des danseurs qui nous racontent le désir, l’amour, le rejet et l’abandon.

Le spectacle m’a vraiment donné envie de replonger dans cette histoire d’amour et de noblesse.

Anna Karénine, Le livre

Le roman de Léon Tolstoï est paru en 1877. Il aborde aussi les histoires de cœur de couples dans l’entourage des Karénine.

Anna Karénine, Les films

De nombreuses adaptations ont été portées à l’écran, mais il y a bien sûr celle de 2012 réalisée par Joe Wright avec Keira Knightley (Anna Karénine), Jude Law (Alexis Karénine) et Aaron Taylor-Johnson (Vronsky) comme personnages principaux.

Anna Karenine - Film 2012

Crédits photo: the student review

Michèle

 

À voir à La Licorne

7 Avr

J’aime l’intimité que procure la petite salle de spectacle du Théâtre La Licorne. J’ai l’impression d’être dans le feu de l’action, de vivre les histoires avec les personnages et d’être un témoin privilégié de leurs émotions. Récemment, j’ai vu deux pièces qui m’ont fait rire aux éclats, et avec le printemps qui tarde à arriver, nul doute que ç’a fait du bien!

 

MIDSUMMER

Affiche MDSUMMER

Crédits photo: Théâtre La Licorne

Un coup de cœur pour cette pièce où se mêlent le jeu, les voix et les guitares.

Une histoire d’amour qui se passe à Édimbourg, la rencontre de deux solitudes, des textes et une musique qui mettent en lumière la complicité et le talent d’Isabelle Blais et de Pierre-Luc Brillant.

C’est drôle, c’est touchant, la musique est belle : tous les ingrédients y sont.

La pièce est présentée jusqu’au 14 avril, à ne pas manquer!

Production: La Manufacture.

Ils étaient quatre

Affiche Ils étaient quatre

Crédits photo: Théâtre La Licorne

Quatre gars dans la trentaine qui nous parle de sexe, de relations, du fait de vieillir et d’amour le temps d’une soirée bien arrosée.

Une pièce drôle, punchée et rythmée.

Rien d’autre sur scène que quatre personnages (Éric Bruneau, Guillaume Cyr, Jean-Moïse Martin et Mani Soleymanlou) qui nous partagent leurs points de vue de gars bien différents.

On a l’impression d’y être à ce fameux party et de la vivre nous aussi cette déchéance au fur et à mesure qu’ils nous racontent le cours de la soirée.

La pièce était présentée du 9 mars au 3 avril 2015. En espérant qu’il y aura des supplémentaires!

Production: Orange Noyée.

 

Tous les détails sur le site Web du Théâtre La Licorne.

Avez-vous vous aussi une salle coup de coeur?

Michèle

Retour sur le One Week Records Tour

27 Oct

Logo du One Week Records

Parce que j’aime beaucoup la musique acoustique et que j’ai assisté à un super show le 26 septembre dernier au Théâtre Corona Virgin Mobile à Montréal, je vous partage mon appréciation du One Week Records Tour.

Le One Week Records c’est l’histoire de quatre musiciens, qui avec quelques guitares, un piano et sûrement bien des nuits blanches, enregistrent dix chansons en une semaine et partent en tournée aux États-Unis et au Canada.

«The idea stems from my long-time love affair with demos. I am often disappointed with the big production that follows. I don’t want to hear what the studio sounds like, I want to hear what the artist sounds like.  The goal here at One Week Records is to produce high quality recordings that are an honest representation of an artist’ creativity.»

– Joey Cape

Les quatre musiciens, majoritairement issus de groupes de musique punk ou rock, sont: Joey Cape (Lagwagon), Chris Cresswell (The Flatliners), Brian Wahlstrom (Scorpios) et Jo Bergeron (auteur-compositeur de Québec).

Je suis surtout fan des albums Acoustic et Acoustic Volume 2 de Joey Cape et de feu Tony Sly (No Use for a Name), que j’ai écouté en boucle avec mes amis en secondaire 4 et 5…D’ailleurs, à voir le public scandé les chansons International You Day, Wind in Your Sails et Violins, je n’étais pas la seule!

Cest Jo Bergeron, qui s’est chargé de réchauffer la salle, Joey Cape a ensuite entamé le classique Montreal, Brian Wahlstrom s’est installé au piano le temps de quelques chansons,  Chris Cresswell a enchaîné avec son timbre de voix particulier et enfin, Joey Cape a conclu avec les bons vieux classiques, moment très attendu par la foule.

Un show bien simple et épuré, voix – guitare – piano, mais tellement efficace!

One Week Records Tour

La tournée s’est terminée le 9 octobre dernier, mais vous pouvez écouter les chansons sur le site Web du One Week Records.

Acoustiquement,

Michèle xxx

Virée mexicaine

19 Août

De retour d’une semaine un peu folle au Mexique, backpack sous le soleil bouillant du mois d’août et un trop plein de guacamole au ventre, je vous partage aujourd’hui quelques souvenirs de voyage.

Une semaine pas trop reposante, mais qui vous inspirera peut-être pour votre prochaine destination vacances!

1er arrêt: Isla Mujeres, l’île des femmes

Isla Mujeres

Isla Mujeres

Nous avons arrêté notre choix sur cette île parce que plusieurs amis nous avaient parlé de l’auberge de jeunesse Poc Na Hostel, qu’on retrouve à Isla, avec des étoiles pleins les yeux.

Et effectivement, si vous avez envie de faire la fête avec des jeunes d’un peu partout dans le monde, c’est l’endroit idéal! Avec son beach club à quelques pas de votre chambre, vous verrez les nuits sont courtes à Poc Na 😉

Pour s’y rendre

À partir de l’aéroport de Cancun:

  1. Prendre l’autobus ADO jusqu’au Centre-ville de Cancun.
  2. Prendre un taxi jusqu’au Ferry.
  3. Prendre le Ferry jusqu’à Isla Mujeres.
  4. Une marche de quelques minutes vous mènera à Poc Na.

Activités

  • Profiter des magnifiques plages.
  • Planifier une journée pour aller nager avec des requins-baleines (whale sharks), l’expérience vaut le coût! Le Poc Na Hostel offre une excursion à très bon prix (incluant repas, alcool et snorkeling en fin de journée).
  • De nombreux restaurants et boutiques sont à votre disposition.
  • Fêter au beach club du Poc Na, évidemment.
Isla Mujeres

Isla Mujeres

2e arrêt: Tulum

Tulum

Tulum

Mon coup de cœur du voyage côté plage. Elle sont plus sauvages et un peu plus rocailleuses, mais la vue y est aussi plus impressionnante. Tulum est tranquille et relaxante, idéale après quelques jours de fête à Isla Mujeres.

Nous avons séjourné au Secret Garden Hotel qui offre de charmantes chambres dans un décor naturel et zen.

Secret Garden, Tulum

Secret Garden, Tulum

Pour s’y rendre

Nous avons pris une fois de plus l’autobus ADO à partir du Centre-ville de Cancun, le trajet est d’environ deux heures.

Activités

  • Louer des bicyclettes pour vous rendre sur les nombreuses plages ou encore pour visiter des ruines d’anciennes cités Maya.
  • Plusieurs Cénotes se trouvent près de Tulum. Ces gouffres d’eau naturel sont très agréables pour la baignade et pour faire du snorkeling.
  • Plusieurs boutiques, restaurants et bars se trouvent sur la rue principale.

3e arrêt: Playa Del Carmen

Playa Del Carmen

Playa Del Carmen

Playa Del Carmen est évidemment plus touristique comme destination. Si vous voyagez avec votre sac à dos, je vous conseille l’hôtel Rio pour une ambiance festive. Boissons gratuites pour les femmes à tous les soirs au bar qui se trouve sur le toit de l’hôtel, plutôt intéressant!

Pour s’y rendre

Le trajet est d’environ une heure en autobus (ADO toujours) à partir du Centre-ville de Cancun.

Activités

  • Profiter des plages, encore!
  • Le Nightlife de Playa est assez impressionnant: bars, restaurants et boutiques n’en finissent plus. Mais mes meilleures soirées demeurent celles passées à l’hôtel Rio 😉

Téquila, guacamole et bon voyage!

Michèle xxx

 

Une louve soprano

8 Mai

carmen

Samedi le 10 mai, j’enfilerai petite robe de soirée et talons hauts pour aller entendre nulle autre que notre louve Camille qui interprétera le premier rôle dans la production Carmen de Georges Bizet.

Présentée par l’Opéra de l’Atelier de musique de Jonquière à la Salle Pierrette-Gaudreault du Mont-Jacob, la production est sous la direction musicale d’Alexandre Malenfant et la mise en scène de Patrice Gagnon.

Issue d’une famille de musiciens, Camille a commencé à apprivoiser les arts par le piano et la danse et ce, dès l’âge de quatre ans. Elle a ensuite débuté le chant lorsqu’elle a intégré les Petits Chanteurs de Charlesbourg à l’adolescence. Elle s’est ensuite tournée vers le chant lyrique en 2008, qu’elle étudie depuis avec Alexandre Malenfant. Camille participe à des concours dans la région de Québec, et chantera à la finale provinciale du Concours de musique du Canada dans quelques semaines. Elle ira également faire un stage en Europe cet été afin de continuer de parfaire sa technique. Elle interprétait le rôle de Kate Pinkerton l’année dernière dans Madama Butterfly et chante son premier grand rôle dans cette production de Carmen.

Voyez Camille chanter à l‘émission « J’aime la vie! » à TVA Saguenay-Lac-St-Jean avec Marie-Christine Bernard.

La meilleure des chances à notre belle soprano!

camille

Michèle xxx

Un souper végé et «sans traces de…»

31 Mar

Je suis de ceux et celles qui trimballent constamment un EpiPen dans leur sac, qui sélectionnent une boîte de barres tendres en fonction des «peut contenir» et qui vivent régulièrement des déceptions au restaurant au moment où le serveur mentionne: «Désolé, mais nous ne pouvons vous garantir que le plat choisi est sans traces de…»

Les satanées allergies alimentaires.

Recevoir des amis à souper peut facilement devenir un casse-tête lorsqu’on multiplie les allergies par le nombre de convives et qu’on ajoute à cela des régimes particuliers.

Heureusement, il existe des hôtesses inspirées et inspirantes comme mon amie Geneviève Rajotte Sauriol, qui en mettant en commun les allergies et goûts de ses amies, nous a reçu avec un menu végé, sans œufs, sans gluten, sans arachides, sans carottes, sans légumineuses et…délicieux!

Voici donc quelques idées pour les allergiques et végétariens de ce monde.

table mise pour un repas

Photo: Geneviève Rajotte Sauriol

Amuse gueule

Mini-brochettes d’olives noires, tomates cerises, basilic et bocconcini cocktail dans le pesto.

mini-brochettes olives noires, tomates cerises, basilic et boconccini cocktail dans le pesto

Photo: Geneviève Rajotte Sauriol

Entrée

Raviolis de betterave au ricotta de noix du brésil et mousse mangue-patate douce avec coulis aux framboises. Recette tirée du livre de Crudessence.

Raviolis de betterave au ricotta de noix du brésil et mousse mangue patate douce avec coulis aux framboises

Plat principal

Risotto au chou-fleur grillé, champignons et asperges. Recette inspirée du livre de Coup de pouce: «150 plats végé savoureux»

Risotto au chou-fleur grillé, champignons et asperges

Dessert

Duo de mousses (choco-tofu et lime-citron-avocat-banane-sirop d’érable). Visitez le blogue soya & chocolat pour plus de détails.

Duo de mousses (choco-tofu et lime-citron-avocat-banane-sirop d'érable)

Photo: Geneviève Rajotte Sauriol

Bon appétit!

Michèle xxx

Bonjour les Antilles!

25 Fév

Jeudi après-midi, 6 février. Assis sur la terrasse de la plage de Maho Beach, un verre de Piña Colada à la main, on regarde les avions passés au-dessus de nos têtes. On attend le nôtre pour revenir au Québec et je m’entends dire, «vraiment, qu’est-ce qui nous retient à Montréal, pour vrai…»

Chronique d’un voyage inoubliable.

Maho Beach

Plage de Maho Beach

 St.Maarten/Saint-Martin

Les Caraïbes, les Antilles, ça sonne bien. Ça se vit bien aussi, croyez-moi. L’archipel est divisé en deux parties: française et néerlandaise. On y parle français, anglais, néerlandais et un langage local où on retrouve un mélange d’anglais, d’espagnol et de néerlandais (ouf!).

L’île fait 15 km dans sa plus grande longueur et 13 km dans sa plus grande largeur, on y fait donc rapidement le tour en voiture.

Différent des formules « tout inclus », mais justement on vit des expériences tellement plus enrichissantes de cette façon.

Plages

L’île comporte 37 plages, toutes plus belles les unes que les autres. Voici celles que nous avons visité:

  • L’Île Pinel. Il faut prendre un petit bateau pour s’y rendre au coût de quelques dollars. Petit paradis! Il est même possible d’explorer l’île pour y découvrir des paysages plus sauvages d’une grande beauté.

Île Pinel

  • Le Galion. Une plage familiale (mais pas trop), idéale pour la baignade et pratiquer le sky-surf si vous aimez. Eau t-r-a-n-s-p-a-r-e-n-t-e.
  • Plage Le GalionHappy Bay. Accessible suite à une marche d’une dizaine de minutes dans les bois, plage hyper tranquille et sauvage. Si vous pratiquez le nudisme, c’est un bon endroit pour s’y adonner 😉

happy

  • Baie Rouge. Paysage plus rocailleux, mais non moins charmant. Très tranquille également.

baie

  • Hôtel La Samanna. Pour un superbe coucher de soleil. Cependant, il s’agit d’une plage privée où nous n’étions pas vraiment les bienvenus. Une genre de villa pour célébrités. Mais bon, nous sommes parvenus à nos fins!

samana

Bars et restaurants

  • Jam Rock. Situé à Cul de Sac, un bon petit restaurant local tenu par un couple sympathique, lui français, elle jamaïcaine. Les produits de la mer y sont à l’honneur. Gare aux têtes de poissons dans l’assiette, ça surprend toujours un peu! Ambiance chaleureuse et intime.
  • Deux bons restaurants à Grand Case, avec terrasse sur le bord de l’eau: Le Soleil et Il Nettuno. Menus français et italien.
  • La Bamba Beach Club. Le mardi, c’est Latin Dancing Night. Un bar où tu as les deux pieds dans le sable, vue sur la mer, où tu peux amener ton alcool (subtilement), où des danseurs de salsa et de merengue improvisent sur la piste de danse…Quoi demander de mieux!

Mais la meilleure bouffe que nous avons mangé, si vous avez la chance de vous faire des amis locaux, c’est du poisson et du poulet frits cuisinés par une maman de St.Maarten. Miam!

Hôtel

Nous avons séjourné au Oyster Bay Beach Resort (côté hollandais) où nous avions de très belles chambres/petits appartements où nous pouvions nous faire à manger. Piscine et plage magnifique! Une clientèle un peu âgée, mais bon, une petite soirée de bingo organisée, ça se prend bien 😉

oyster

Mes conseils

  • Louez une voiture. Primordial pour visiter l’archipel comme il se doit! Ne passez pas tout votre temps sur la plage de votre hôtel, il y a tellement plus à voir!
  • Visitez un maximum de plages. Elles ont toutes leur petit cachet.
  • Faites-vous des amis du coin (si possible). Pour vivre St.Maarten à fond.
  • Réservez une chambre avec une petite cuisine pour vous faire à manger, ça permet de sauver des sous.

Finalement, petit clin d’œil à nos amis qui ont participé au camp de baseball Rene Leveret & Friends Baseball Camp St.Maarten, raison principale de notre venue à St.Maarten!

Camp de baseball

Bon voyage 🙂

Michèle xxx

L’OSM en concert extérieur, plus souvent svp!

16 Août

J’aime beaucoup le quartier dans lequel j’habite, Homa, mais je l’aime encore plus lorsqu’on nous offre un concert extérieur gratuit de l’Orchestre symphonique de Montréal (OSM) et de Kent Nagano au Parc olympique!

Concert de l'OSM au Parc olympique - 14 août 2013

Concert de l’OSM au Parc olympique – 14 août 2013

C’était la première fois que j’assistais à un tel concert au Parc Olympique le 14 août dernier, et j’ai adoré mon expérience! Je ne m’y connais pas trop en musique classique, si ce n’est que les quelques notes de clarinette dont je me souviennent encore, héritage de mon passage dans l’harmonie de l’école secondaire ;). Mais je ne pense pas qu’on ait besoin d’être fin connaisseur en musique classique pour apprécier la qualité du concert et le talent des musiciens.

J’ai particulièrement aimé le mariage entre la musique classique de l’OSM et la musique traditionnel d’Yves Lambert. Folklore et classique, c’est un bon match! Et même si je me trouvais assez loin de la scène, la qualité du son était plus qu’excellente! Pour en savoir plus sur les pièces jouées lors du concert, jetez un œil à l’article Le grand retour de l’OSM au Parc olympique.

Ce qui était beau surtout, c’est de voir la foule de 30 000 personnes, familles, personnes âgées, jeunes, apprécier la musique dans une ambiance assez zen malgré la quantité de personnes rassemblées. Preuve, que la musique classique, ça intéresse les Québécois!

Je me souviens d’avoir assisté à quelques concerts extérieurs gratuits de musique classique au Grant Park lors d’un voyage à Chicago en juillet 2012, étendue dans l’herbe, les yeux fermés.

Concert extérieur de musique classique au Grant Park à Chicago

Concert extérieur de musique classique au Grant Park à Chicago

J’espère vraiment qu’on verra de plus en plus ce type de concert dans les parcs de Montréal, car ça permet au public qui a peu (ou pas) la chance, comme moi, d’écouter et d’apprécier l’excellente musique de l’OSM!

Mitchi xxx

Apéro, foie gras et autres spécialités françaises

10 Juil

Fraîchement de retour des Zeuropes, j’ai envie de vous partager les endroits/activités/moments qui m’ont fait tripper et qui vous donneront peut-être des idées pour vos futurs périples, qui sait!

Le temps de l’Apéro

Je ne sais pas pour vous, mais quand je suis en France, c’est comme toujours le temps de l’Apéro. Le midi, l’après-midi, le soir…Je veux dire, il faut bien profiter de ce vin de qualité et de son prix, ma foi plus qu’abordable!

J’ai eu la chance d’aller faire un tour dans la région du Beaujolais, chez un producteur de Villié-Morgon, Dupré Roger (Domaine les Marcellins), où j’ai dégusté vins, fromages et saucissons dans une cave vieille de plusieurs années. Si vous avez la chance de passer dans le coin, arrêtez-vous pour déguster un bon Morgon et rencontrer ces producteurs inspirants. Je suis même repartie avec quelques bouteilles de la cuvée réservée à l’Assemblée Nationale, rien de moins. 😉

Lyon et ses bouchons

J’ai aussi visité la ville de Lyon, Capitale de la gastronomie française dit-on. Je n’ai donc pas eu le choix (difficile je sais) de vérifier si c’était effectivement le cas. Je me suis donc promenée de bouchon en bouchon (ces restaurants au décor et au menu traditionnels) et je vous jure, c’est un délice! Mention spéciale à la recette de Cervelle de canut, miam!

Photo du restaurant Le Comptoir des Marronniers

Bouchon lyonnais – Le Comptoir des marronniers

Le Périgord et ses campagnes pittoresques

Spécialité de la région : foie gras, canard, truffe! Situé dans la région de l’Aquitaine (département de la Dordogne), j’ai visité le Périgord noir (parce qu’il y en a aussi un blanc, un vert et un pourpre, mais je m’égare). Le Périgord, c’est la campagne française, de très charmants villages (j’ai un faible pour Collonges la Rouge), des châteaux majestueux, une belle rivière (la Dordogne) qui sillonne les villages, des gouffres impressionnants, de bons restaurants etc. Bref, pas de quoi s’ennuyer!

Photo de la région du Périgord

Périgord noir

Pour les amateurs de plein air, vous ne serez pas déçus avec une randonnée de canot sur la Dordogne, un saut en parapente au-dessus des montagnes et même la marche tout simplement car croyez-moi ça grimpe dans le Périgord! Ce qui n’est pas une mauvaise chose avec la quantité de foie gras ingurgitée… D’ailleurs, notre devise au courant du voyage était Dur du mollet, mais gras du bid. 🙂

Finalement, si vous êtes à la recherche d’hébergement dans la région, je vous recommande un charmant gîte du nom de l’Artésienne où vous serez reçus par une famille chaleureuse et une table d’hôte qui vous fera prendre quelques livres mais qui comblera vos papilles! Décor typique, tranquillité, bonne bouffe et agréables rencontres à prix très abordables et concurrentiels.

Photo du gîte l'Artésienne

Gîte l’Artésienne

Sur ce, bon voyage!

Mitchi xxx

La saison de la crème glacée est ouverte!

6 Juin

Ah la crème glacée! Les occasions ne manquent jamais pour déguster un bon cornet, sorbet ou yogourt glacé. Que ce soit pour célébrer une bonne nouvelle, accompagner un film de filles, un premier rendez-vous, manger ses émotions lors d’une peine d’amour ou lorsque qu’on s’ennuie tout simplement, il y a quelque chose d’extrêmement réconfortant dans le fait de savourer de la crème glacée 🙂

La thématique étant d’actualité puisque NIGHTLIFE.ca a partagé cette semaine un article sur les meilleures crèmes glacées à Montréal, j’en profite pour vous faire découvrir mes trois crémeries coup de cœur pour l’été 2013!

Située au 3807 rue St-Denis, Les Givrés est ma découverte de l’année! J’ai adoré la formule La tournée, où l’on peut choisir six saveurs de crèmes glacées et sorbets servis dans des petits verres glacés sur des planches de bois. Je suis même revenue à la maison avec un petit pot de sorbet à la framboise que j’ai englouti en quelques jours… À noter que les desserts sont aussi délicieux.

Photo de crèmes glacées provenant de Les Givrés

Le Bilboquet est présent à plusieurs endroits sur l’Île et en banlieue de Montréal. La crémerie possède un décor sympathique, chaleureux et coloré. Elle a un petit goût de «revenez-y». J’adore le sorbet au citron et le fait qu’on nous ajoute une petite touche d’une autre saveur sur notre commande.

Photo du Glacier Bilboquet IMG_0957

  • Meu-Meu.

La crémerie Meu-Meu est pour moi un classique, un choix sûr. Bien située (St-Denis/Mont-Royal), elle tombe toujours à point et je ne suis jamais déçue du menu. À voir la foule qu’il y a à l’extérieur à chaque fois, je ne suis pas la seule qui semble apprécier cet endroit!

Photo de la crémerie Meu-Meu

Et si vous avez vous aussi des endroits préférés pour déguster votre crème glacée, n’hésitez pas à les partager!

Mitchi xxx

On a marché pour la Terre!

26 Avr

C’est par un dimanche après-midi bien ensoleillé que mes amis et moi avons joint les milliers de personnes rassemblées à la place des festivals à Montréal en vue de la Marche pour la Terre du 21 avril. Le rassemblement de cette année était organisé par un collectif d’organismes environnementaux et portait sur le thème des énergies fossiles, de la crise climatique et des droits des générations futures.

IMG_0874

C’est à 14h qu’on a tous « sonné l’alarme » avec nos cadrans et cellulaires (bon avec le brouhaha de la foule, ça n’a pas trop fonctionné, mais l’idée était bonne ;)).

Puis, on a marché paisiblement parmi les nombreuses pancartes jusqu’à la Place du Canada où nous attendait la musique entraînante de DJ Poirier.

IMG_0875

Pourquoi marcher pour la Terre?

Premièrement parce qu’on a une merveilleuse amie qui travaille fort toute l’année pour cet événement! Mais au-delà de l’amitié, qu’elles soient politiques, sociales ou individuelles, on avait tous nos motivations pour être de la partie :

« Parce qu’on a un gouvernement fédéral qui ne cesse de couper dans des mesures de protection de l’environnement qui avaient déjà été acquises ».

« Parce que même si je fais des gestes pour protéger la terre comme utiliser peu d’eau, recycler etc., j’utilise souvent ma voiture durant l’année et c’est une manière pour moi de redonner et de continuer à me conscientiser ».

« Parce qu’on marche dessus! … 😉 »

« On régresse en écologie alors que les autres pays sont de plus en plus à l’écoute et tentent de réduire leur empreinte écologique. C’est honteux de la part du Canada ».

« Pour mes futurs enfants, pour qu’ils aient une belle planète » (ça c’est moi, je suis un peu quétaine!).

« Parce qu’il faut démontrer au gouvernement que l’abandon de Kyoto c’est une mauvaise idée, que le désengagement envers l’amélioration de l’environnement au pays c’est très mauvais ».

« Parce qu’il faut réinvestir dans des énergies durables et arrêter d’être dépendant des énergies fossiles ».

Coup de cœur

J’ai adoré les publicités de cette année du Jour de la Terre Québec, réalisées par l’agence Sid Lee, sous le thème Donnons un nouveau souffle à la planète. Court et efficace !

Sur ce, recyclons mes amis!

Mitchi xxx

Un merci spécial à Laurence, Isabelle et Chrisitan pour leurs belles citations 🙂

Découvrir Boston en quelques heures

12 Avr

The Spirit of America! [Devise de l’État du Massachusetts]

Ma famille et moi nous sommes payés une petite visite dans la charmante ville de Boston le week-end dernier. Évidemment, ce ne sont pas les activités qui manquent dans cette métropole mais voici quelques incontournables si vous avez seulement quelques heures à y passer!

IMG_0808

La raison première de notre passage à Boston était pour assister aux championnats du monde 2013 de patinage synchronisé. Patinage quoi, vous me direz ?? Le patinage synchronisé est un sport d’équipe où 16 patineurs, la plupart du temps attachés par les bras, présentent une chorégraphie comprenant des éléments techniques et artistiques sur la glace. Bref, un sport méconnu mais vraiment impressionnant! L’équipe de Saint-Léonard, Les Suprêmes, a fièrement représenté le Canada en terminant 6e au classement final (sur 20 équipes). Mentionnons aussi l’équipe ontarienne qui est montée sur le podium en récoltant une médaille d’argent. Si vous désirez en savoir plus, jetez un œil à la vidéo promotionnelle de l’évènement.

J’aime Boston pour:

Son histoire et son architecture

Étant l’une des plus vieilles villes des États-Unis, Boston a tout pour plaire aux passionnés d’histoire avec ses monuments et bâtiments datant de l’époque de la révolution américaine.

En suivant la Freedom Trail, un chemin tracé sur le sol qui passe par les principaux attraits historiques de la ville, on peut admirer l’architecture et les paysages, tout en se remémorant une partie importante de l’histoire des États-Unis.

Freedom Trail

Harvard

Première vision à mon arrivée à la Harvard University: des étudiants qui pratiquent l’aviron sur un petit cours d’eau et des joggeurs qui portent fièrement leur coton ouaté à l’effigie de l’Université. Un peu cliché, mais déjà j’étais comblée!

Le campus d’Harvard ressemble à une mini-ville dans la ville. Bâtiments majestueux, restaurants et boutiques se côtoient créant une effervescence qui, on va se le dire, donne envie de retourner aux études!

IMG_0774

Le Quincy Market et La Petite Italie

En plein cœur du centre-ville se trouve le Quincy Market : un bâtiment historique abritant une quarantaine de stands à nourriture. Toutes sortes d’odeurs émergent de ce long couloir et il est bien difficile de résister à la tentation de manger une ou deux pâtisseries (d’ailleurs nous y sommes allés plus d’une fois ;)).

IMG_0806  IMG_0777

On retrouve dans le North End, la Petite Italie où d’excellentes pizzas et pâtes sont servies! C’est l’endroit idéal pour un bon petit souper en famille ou un 5 à 7 en fin de journée.

Finalement, je vous laisse sur un super jeu à faire pour passer le temps en voiture entre Montréal et Boston (bon, c’est peu-être un peu geek mais c’est bien le fun!)

  • Étape 1 : Nommer tous les États américains (sans utiliser Internet évidemment). Je vous assure qu’il en manque toujours 2 ou 3 à la fin et ça devient assez obsédant.
  • Étape 2 : Mémoriser les devises des États apparaissant sur les plaques d’immatriculation des voitures. Mention spéciale à celle du New-Hampshire : « Live Free or Die »…

Enjoy Boston!

Mitchi xxx

%d blogueurs aiment cette page :