Tag Archives: manteau

Vos vêtements vintages… ajustés SUR MESURE!

29 Oct

La mode – La mode – La mode…

À l’aube de mes 27 ans, je dois avouer que je ne sais pas toujours exactement ce que je veux. Par contre, je commence à savoir ce que je ne veux plus. À l’aube de mes 27 ans, je sais que j’adore la mode. Je sais aussi que je n’ai plus envie de surconsommer et que j’aime avoir des vêtements de qualité, qui vont durer et qui ont une histoire.

Vintage Love - Pinterest

Vintage Love – Pinterest

Vous connaissez tous déjà mon amour pour le vintage et les veilles choses. Le problème avec le pré-loved, c’est qu’il est très rarement possible de pouvoir choisir sa taille! Les vêtements trop longs, trop petits ou trop amples font donc légion! Ma solution? La retouche sur mesure!

Avant / Après - Manteau modifié par Lise-Marie Cayer

Avant / Après – Manteau félin raccourci et modifié par Lise-Marie Cayer

 

Quelques pensées-pièges à éviter…

+ Oui… mais ça doit être cher: Dans les faits, le prix dépend de la personne avec qui vous travaillez et de l’envergure du projet. Avec l’expérience, j’ai compris qu’il vaut mieux payer une couturière expérimentée, dont le taux horaire peut être plus élevé, mais qui fait le travail beaucoup plus rapidement et sans erreur… Après tout, votre pièce vintage est probablement unique!

+ Ça ne vaut pas la peine: Déterminer si un vêtement pré-loved vaut la peine d’être ajusté n’est pas une mince affaire. Mon truc ultime pour valider le tout? REGARDER LES ÉTIQUETTES! Sérieusement, au delà de vous indiquer la marque du morceau, les étiquettes vous informeront de la provenance du produit, de la composition des tissus et peuvent vous donner un indice sur l’âge du vêtement. Ensuite, il y a vos valeurs. Consommer local et seconde-main est, pour moi, une priorité. Et tout ça, sans parler du fait qu’en plus d’être écologique, ce choix est souvent très économique!

+ Je n’ai pas confiance: WOW, vous venez tout juste de trouver une robe Denis Gagnon seconde main… qui aurait par contre besoin d’un petit ajustement? À qui la confier? Je vous présente Lise-Marie Cayer! Designer, consultante en gestion de production et styliste à ses heures, la créatrice possède des années d’expérience en confection! Suite à une restructuration professionnelle, Lise-Marie offre désormais un service de retouche et de création sur mesure. Quel bonheur!

Lise-Marie Cayer, en plein coeur de l'action, dans son atelier

Lise-Marie Cayer, en plein coeur de l’action, dans son atelier

Et mon expérience? J’ai ADORÉ! Avec Lise-Marie, j’ai eu l’impression d’accomplir un rêve de petite fille: imaginer quelque chose et la regarder le faire, sous mes yeux… Ce qui est génial, c’est qu’elle possède aussi un excellent sens du style. Pas certaine de la longueur à laquelle il faut couper le manteau? On laisse Lise-Marie nous guider! #FafaBébéLala

Manteau seconde main - Ajusté par Lise-Marie Cayer

RÉSULTAT: Manteau seconde main – Ajusté par Lise-Marie Cayer ( ce manteau a été raccourcit de 5 pouces et les manches, allongées de 5 centimètres).

 

 

 

Manteau félin - Ajusté par Lise-Marie Cayer

RÉSULTAT: Manteau félin de seconde main – Ajusté par Lise-Marie Cayer

 

Je peux vous assurer que ce projet de retouche n’est certainement pas le dernier. Dans un soucis de consommer local, j’ai même décidé de carrément refaire tout l’habillage de ma cuisine sur mesure par Lise-Marie. Promis, je vous tiens au courant des résultats! 😉

À l’amour, à bientôt!

Véronique
xx

Psssst! Allez donc liker la page Facebook de Lise-Marie! Vous pourrez ainsi voir défiler quelque uns de ses projets! 🙂

Publicités

Prêtes à hiverner

15 Sep

1351022308_Logo_CoeurLoup

On savait déjà que Coeur de loup aka Nathalie Jourdain créait du beau. Elle a ce talent qu’il faut pour rendre trois mètres  de tissu absolument élégants et chics. Elle a ses coupes préférées, ses découpes faciles à aimer et toujours un détail qui prouve la minutie du travail de conception. Alors, une invitation à savourer un défilé pour connaître les nouveaux morceaux pour les saisons automne-hiver, on hurle oui.

La Salle Multi de Méduse était pleine à craquer. 5 rangées de chaises ont dû être ajoutées plus les curieux et les curieuses affluaient. Au fond, une grande scène décorée à l’ancienne par la boutique Si les objets pouvaient parlerDes chevreuils en taxidermie accrochés à un mur invisible, une vieille radio, une lampe retro et cette immense fauteuil en velour. Le ton est donné. Ne reste plus qu’à regarder les sept modèles sa balader sur la piste qui traverse quasiment toute la pièce.

971962_622150347825602_486096888_n 1378392920_coeurloup

267271_619592848081352_1126470989_n 1186092_619593514747952_926276178_n

Crédit photo : Maryon Desjardins aka LlaMaryon

L’ambiance est chouette parce que la musique est entraînante. On chante des classiques comme Manon vient danser le ska. Sur le «runway»,  les filles dansent, galipettes et cabrioles. Elles sont pétillantes, on aime les regarder faire leur minuscule spectacle tout en appréciant l’épatant de chaque vêtement. Les motifs sont originaux, ça fait automne et chalet. Les robes font à toutes les grandeurs et les rondeurs. Pour ce qui est du détail: des poches en forme de coeur, des chaînes qui caressent les omoplates et des studs en forme de coeur. Quand elles se présentent avec une petite boîte blanche, les gens se mettent à crier et à lever les mains bien hauts dans les airs. Ils font leur spectacle à eux pour qu’on leur balance le précieux paquet.

1239889_626446917395945_207150131_n

À deux reprises, un bref clip sur l’entreprise où Nathalie et ses sept mannequins répondent à des questions farfelues. On met une personnalité sur le visage. On rigole. « Coeur ou Loup? » Coeur pour la majorité, sauf Nathalie Jourdain qui se proclame nonchalamment – LOUP! Une louve très généreuse qui a fait tirer plus d’une dizaine de prix parmi la foule, qui a offert 20% sur sa collection, taxes payées et dix dollars de rabais pour le superbe haut que je me suis procuré mais qui avait une ri-kiki défaut.

Mille fois bravo et turbo merci.

MPHI

%d blogueurs aiment cette page :