Tag Archives: Louis-Jean Cormier

Louis-Jean au Métropolis, j’en veux encore!

15 Mai

Louis-Jean Cormier était au Métropolis hier soir à Montréal, et bien que j’en ai manqué des petits bouts, bien cachée du haut de mes trois pommes derrière un joueur de basket assurément et un couple qui semblait trouver le moment propice aux rapprochements, les bribes d’images aperçues entre deux french, et la musique à mes oreilles évidemment, m’ont complètement charmée.

Bon, j’étais déjà fan avant que ça commence, mais c’est rare que je suis impressionnée par un artiste en live. Ce gars est tombé dedans quand il était petit, que de talent!

Il a présenté les extraits de son dernier album Les grandes artères et c’était beau de voir la foule scander bien fort les chansons, signe évident qu’elle plaît la nouvelle musique de Louis-Jean.

Sur scène, des visuels hallucinants sur écran géant, bien arrimés à la musique et aux paroles, plusieurs musiciens talentueux pour faire sonner le tout comme il se doit et parfois, seulement quelques guitares et voix où même le bruyant Métropolis s’est fait tranquille le temps de quelques accords.

Les quelques extraits de l’album Le treizième étage tels que Bull’s eye, Tout le monde en même temps, Un refrain trop long, ont fait réagir la foule, satisfaite d’entendre aussi le «bon vieux stock».

Louis-Jean Cormier voulait nous faire voyager et ça fonctionne, j’y serais restée longtemps dans son univers.

Louis-Jean Cormier sera en supplémentaire au Métropolis le 17 juin prochain, dans le cadre des FrancoFolies de Montréal. Cliquez ici pour vous procurer des billets.

Michèle

Publicités

Petite St-Valentin

14 Fév

JOYEUSE ST-VALENTIN LA MEUTE!

Aujourd’hui, je sors de ma mission d’origine (miam, des restos!) pour vous parler de cette grandiose fête de l’amour, soit la St-Valentin. Il y a deux types de personnes : les célibataires et les couples. Je fais d’ailleurs partie de la première catégorie (si tu trippes sur moi, c’est le temps de le dire!), mais je ne suis pas amère pour autant, que non! Alors j’ai eu envie aujourd’hui d’être vraiment clichée et de vous partager des belles affaires d’amour. Une chanson, un film, un kit et un mini-menu. Et puisque je répète que je ne suis PAS frue mais plutôt une romantique qui se cache sous sa couverture de louve animale, voici ma liste!

LA P’TITE TOUNE D’AMOUR

En 2013, j’ai officiellement découvert et capoté sur Louis-Jean Cormier (Karyan vous en parlait ici!), que le restant du Québec a pu découvrir dernièrement grâce à l’émission La Voix. Son dernier album, Le Treizième étage, est beau, touchant, attachant et addictif. Ces temps-ci, je me suis mise à le réécouter et à mettre sur repeat la chanson Bull’s eye. C’est honnêtement une chanson qui réchauffe le cœur, le rempli d’amour et vous fait penser, c’est sûr, à quelqu’un en particulier.

Ici, en version acoustique avec Adèle Trottier-Rivard, c’est plus-que-parfait.

LE P’TIT FILM ROMANTIQUE

J’ai une passion sans borne pour Paris, pour y avoir habiter et avoir toute suite eu le coup de foudre. Depuis longtemps, je suis également fan des films français. Pourquoi? Je ne sais pas, c’est comme ça, je les trouve toujours incroyablement justes et beaux.  Audrey Tautou et François Damiens jouent les rôles titres de mon coup de cœur, La délicatesse, de Stéphane et David Foenkinos, également une adaptation du roman de ce dernier.

Je ne vous raconte pas l’histoire, ça gâcherait le plaisir. En gros, Nathalie perd le goût à la vie, et l’amour revient vers elle sous une forme inattendue. La relation qui naîtra entre elle et un collègue de travail la sauvera et la fera renaître. Un film parfois triste, parfois touchant, mais toujours très poignant et doux. Bref, un long-métrage incontournable à mes yeux de jeune fille en fleur.

P-S : J’ai aussi lu le livre, que j’ai tout autant adoré.

De Stéphane et David Foenkinos

De Stéphane et David Foenkinos

 

LE PETIT KIT D’AMOUR

Puisque je suis déjà assez quétaine de parler d’affaires d’amour aujourd’hui, j’avais pas envie en plus de faire un p’tit kit rouge (come’on). J’ai donc choisi un outfit cute, qui fait vraiment très New Girl, et très mon genre aussi, en pois-lover que je suis. C’est sans aucun doute ce genre de kit que j’aimerai porter ce soir, si j’avais une date pour aller boire un verre, aller aux quilles ou aller simplement me balader sous la neige, en écoutant du Louis-Jean. J’ai ajouté des bottes et une boucle en cuirette parce que ROCKalouves tsé!

Le petit kit de louve

Le petit kit de louve

Détails du montage ici

LA PETITE RECETTE

Puisque c’est possible de manger en amoureux ce soir, avec sa meilleure amie, entre bros, avec son chien ou seule, deux recettes simples, délicieuses et sans remords pour combler tous les p’tits cœurs down there.

Tartare de saumon (pour 2 personnes)

500 gr de saumon frais, sans la peau
1 paquet de saumon fumé
2 cuillères à soupe d’huile d’olive
le jus d’un citron
¼ de tasse de yogourt grec nature
2 c. à soupe de ciboulette hachée
2 c. à soupe de persil frais hachée
1 échalotte coupée finement
1 pomme verte coupée en mini dés
¼ de tasse de canneberges séchées, coupées finement
Graines de sésame, au goût
Sel, poivre au goût

Les étapes :

  1. Coupez le saumon et le saumon fumé en petits cubes, puis gardez au frais
  2. Mélangez la ciboulette, le persil, le jus de citron, le yogourt, l’huile d’olive
  3. Ajoutez l’échalote, les deux saumons et les graines de sésame à la vinaigrette
  4. Servez-le avec des croûtons, des frites de patates douces ou une salade de roquette pour compléter!


Brownies aux haricots noirs

On ne se rend même pas compte qu’il y a des haricots là-dedans! Ils ajoutent d’ailleurs des protéines, tout en réduisant la farine. Miam!

1 canne de haricots noirs égouttés et rincés
3 œufs
3 cuillères à soupe d’huile végétale
¼ de tasse de cacao
1 mini peu de sel
1 cuillère à thé d’extrait de vanille
½ tasse de cassonade
¼ de tasse de mélasse
1/3 de tasse de pépites de chocolat noir mi-sucré

Les étapes

  1. Préchauffez le four à 350F
  2. Beurrez un moule carré allant au four
  3. Mélangez TOUS les ingrédients dans le robot culinaire, sauf les pépittes, jusqu’à un mélange sans grumeau
  4. Versez le mélange dans le moule
  5. Saupoudrez de pépites de chocolat
  6. Cuire 30 minutes environ, jusqu’à ce que cuit, mais moelleux
  7. MANGEZ!

***Les recettes sont issues de mon cartable personnel, composé de toute sorte de pages de magazines dont je ne trouve plus les origines… je m’excuse! 

Pour vous, les filles!


C’était donc ma liste bien bien fleur bleue de St-Valentin, et j’espère qu’elle vous plaira! À utiliser tous les autres jours de l’année aussi, pour les journées pleines d’amour et celle où on en aurait besoin d’une petite dose supplémentaire. À tous les cœurs, qu’ils soient comblés, un peu flétris, brisés, trop petits ou trop gros, l’important c’est que l’amour est partout, tout le temps, même quand on ne le voit pas. Je suis le genre de fille qui croit que quelqu’un, quelque part vous (nous?) aime. Alors à vous qui aimez en secret, la vie est trop courte pour le garder égoïstement, partagez! 

À cœur de louves, 

Laurie

Louis-Jean Cormier à l’Impérial

24 Nov
713498-dommage-pour-ceux-heurtes-portes

Photo © Francis Gagnon, Festival d’été de Québec

Difficile de mettre en mots ce que l’on vit lorsque l’on va voir un spectacle de Louis-Jean Cormier « solo ». Entouré d’excellents musiciens et de la voix angélique d’Adèle Trottier-Rivard, les chansons du chanteur de feu Karkwa (« feu » temporaire, on l’espère) nous transportent littéralement!

Parlant de Karkwa, j’avais d’autant plus hâte de voir Louis-Jean en solo pour la première fois, alors que j’ai vu le groupe 5 ou 6 fois auparavant et que je n’avais jamais été déçue. Mes attentes étaient élevées pour le chanteur!

Après la première partie assurée par David Marin, qui en est à son deuxième album, Louis-Jean Cormier (non sans nous avoir fait attendre, on avait hâte au max, ça bien fonctionné) a entamé l’excellente Bull’s eye devant un public conquis d’avance.

(D’ailleurs, c’était beau de voir ce public qui remplissait l’Impérial à sa capacité maximale : des têtes blanches, des dames dans la quarantaine, des jeunes… ensemble. Qui sait si La Voix ou l’ADISQ ont poussé des gens à être curieux et à sortir de chez eux pour vivre un moment musical… Si c’est le cas, je dis tant mieux folks!)

Au courant de la soirée, en plus de faire le tour de son son album solo, Louis-Jean Cormier nous également donné l’immense bonheur d’interpréter deux chansons de Karkwa : L’épaule Froide et Échapper au sort (trop peu de Karkwa pour moi, mais j’aurais passé la soirée à l’écouter…) De plus, ayant fait parti du spectacle 12 hommes rapaillées en 2008, nous avons eu droit à la poésie des mots de Gaston Miron, puis à une chanson de Félix Leclerc.

Scoop! (lol) Louis-Jean Cormier a également partagé avec le public une nouvelle chanson qui, à mon souvenir, est assez prometteuse pour la suite!

Après deux rappels, dont un complètement acoustique, on ne peut sortir de ce spectacle qu’en se disant « c’était une maudite belle gang et un maudit beau moment de musique ».

Pour vrai.

Je vous conseille vivement d’aller vivre un moment comme celui-là si Louis-Jean passe dans votre coin. Visitez la section « Spectacles » de son site web pour plus d’info!

Pour le moment, je m’en vais réécouter encore son album et les albums de Karkwa. Pis…. je vais décrocher… 😉

P.S. Au même moment, dans la salle de spectacle voisine, Le Cercle, il y avait un excellent groupe de la Ville de Québec, Mauves, qui lançait leur album Le faux du soir. Un band à découvrir si ce n’est pas déjà fait!

Karyan

Festival d’été de Québec, ouvrez vos oreilles! (Partie 1)

2 Juil

Du 4 au 14 juillet prochain se déroulera le Festival d’été de Québec (FEQ), « 300 spectacles, 10 scènes, 11 jours de musique »!

Le FEQ ce n’est pas que les « gros noms », on se souviendra la controverse entourant la mise en vente des laissez-passer avant Noël : « Acheter sans connaître la programmation? Est-ce que ça va en valoir le coup? Peuvent-ils faire mieux qu’en 2012?»(Rappelons que le FEQ s’est rétracté à la suite de commentaires des festivaliers). Reste qu’il faut aller plus loin. Vous achetez une passe, ça ne sert pas à se pointer deux ou trois fois sur les plaines que pour entendre les Black Keys et/ou Weezer et/ou Guns n’ Roses.

Un laissez-passer c’est magique (Si!) : ça sert à découvrir des bands que vous ne connaissez pas et que vous n’iriez peut-être pas voir de votre propre chef. Ce billet vous propose les spectacles, à mon humble avis, qu’il ne faut pas manquer même si on ne les connaît pas ou peu!

(Attention! Je ne me considère pas comme la science infuse, vos suggestions sont les bienvenues!)

  • Jeudi 4 juillet

Commençons avec un groupe quand même familier…

Belle and Sebastian seront au Parc de la Francophonie à 21h30. Un groupe indie pop de Glasgow (Écosse). Formé en 1996, le groupe compte plusieurs albums et EP, il a d’ailleurs collaboré à la bande sonore du long métrage Juno. Bref, ça s’écoute bien et c’est bien de rappeler leur passage!

En première partie, vous aurez l’occasion d’entendre le groupe canadien Born Ruffians. Formés en 2004, ils ont quatre albums studio dont un tout récent sortie en 2013 (Birthmarks) avec le single Needle que j’aime bien.

  • Vendredi 5 juillet

Une soirée franco-québécoise vous attend à l’Impérial de Québec! Le Québécois Peter Peter occupera la première partie de Louis-Jean Cormier. D’ailleurs, le dernier album de Peter Peter, «Une version améliorée de la tristesse» se retrouve dans la liste de pré-sélection du Prix de musique Polaris qui récompense les artistes canadiens (remporté en 2012 par Feist et en 2011 par Arcade Fire). Une belle soirée de grattage de guitare!

  • Samedi 6 juillet

Un autre band originaire de Québec, le groupe de garage Ponctuation sera à l’Impérial de Québec à 21h. J’ai un petit coup de coeur pour leur rock franco bien assumé. Après deux EPs, le groupe composé de deux frères vient tout juste de sortir leur premier album, 27 Club.

La même soirée, vous avez également l’excellent Karim Ouellet dont le talent n’est plus à prouver. Il sera au Parc de la Francophonie vers 20h15.

  • Dimanche 7 juillet

Les groupes Young Galaxy (Canada, electro-pop) et The Raveonettes (Danemark, indie rock) valent le détour du côté de l’Impérial de Québec dès 20h45. Young Galaxy vient tout juste de sortir un quatrième album studio Ultramarine qui se retrouve en liste également pour le Prix de musique Polaris. De leur côté, le duo The Raveonettes compte six albums studio.

En fin de soirée au Cercle (23h) il y a également l’excellent groupe montréalais Doldrums. Fans de musique électro, c’est une découverte à faire!

  • Lundi 8 juillet

Le groupe canadien Austra nous propose sa musique électro à l’Impérial de Québec à 22h30. C’est un jeune groupe formé en 2009, ils ont deux albums studio dont le premier, Feel it Break, paru en 2011, était en liste pour le Prix Polaris, mais à perdu aux mains de l’excellent groupe Arcade Fire.

Partie 2 (9 au 14 juillet) à venir!

Le Festival d’été de Québec c’est également de la musique du monde, du jazz, du hip-hop, du blues… Il y a plein de découvertes à faire dans la programmation que vous pouvez trouver ici!

%d blogueurs aiment cette page :