Tag Archives: Les Rockalouves

Entre humour et désespoir : critique de la pièce Lucky Lady de Jean-Marc Dalpé

18 Avr

La semaine dernière, je suis allée au théâtre avec une amie. Cela faisait longtemps que nous n’étions pas allées au théâtre et pourtant, c’est un art que nous apprécions particulièrement toutes les deux. Nous sommes allées voir la pièce Lucky Lady de Jean-Marc Dalpé lors de sa première médiatique.

luckyladyshow100-1200x800.jpg

crédit photo: Nicolas-Frank Vachon source: La Bordée

Lire la suite

Publicités

Se prendre pour Ariel

5 Avr

Fin janvier dernier, un samedi après-midi frisquet, le genre qui donne vraiiiiment hâte à l’été, et en même temps, pas trop envie de sortir de chez soi. Alors j’en ai profité pour me bouger les fesses en passant à la prochaine saison chaude, en séance d’Aquasirène! Aquaquoi? Aquasinère. Eh oui, j’ai attrapé mon amie Jenn qui était tout aussi curieuse et un peu plus apeurée que moi puis nous nous sommes dirigées vers le Campus Notre-Dame-de-Foy, où se donnent ces cours d’aquaforme atypiques.

Lire la suite

Billet commun avril: Le plus bel endroit qu’on a visité

3 Avr

Ah, les voyages! Sources d’émerveillement perpétuel, ils nous permettent de nous évader quelques jours, quelques semaines, le temps de recharger nos batteries et de rentrer au bercail pleines d’énergie, la tête remplie de nouveaux souvenirs et le coeur léger. Ce mois-ci, la meute vous présente ses coups de coeur, en espérant inspirer vos prochaines escapades!

Lire la suite

Ode aux amitiés féminines

28 Mar

Il y a quelques années, Marie-Chantal Toupin chantait sa virée en ville avec ses chums de filles. On a beau reprocher plusieurs choses à la rockeuse (dont l’abus de majuscules), il reste que le thème de sa célèbre soirée de filles mérite d’être souligné.

Lire la suite

L’étape

23 Mar

Période dans le cours d’un évènement. La vie est un évènement en soi. Pleine d’imprévus, de rebondissement, de moment de tranquillité, de hauts, de bas. Elle est parsemée de ces petites pauses, de ces moments où l’état des choses demeure intact, rarement longtemps. Et puis, arrive la prochaine étape. Inévitablement, elle arrive, parfois accompagnée de hâte, d’énervement et d’autres fois de nostalgie, celle de laisser les petits moments derrière soi.

Lire la suite

5 activités pour célébrer le printemps!

22 Mar

C’est moi ,ou le printemps ça donne envie de bouger, de sortir de la maison, de respirer du nouvel air, d’expérimenter, de découvrir…? En attendant que la neige fonde, profitez-en pour visiter et sortir en famille ou entre amis! Ça vous fera patienter jusqu’à l’été et dans le temps de le dire, le beau temps, les gougounes, les festivals et les terrasses prendront leur place! Voici cinq idées de sorties pour tous les goûts et de tous les prix!

Lire la suite

Des bébittes dans notre assiette

16 Mar

Manger des insectes fait déjà partie du régime alimentaire de plus de 2 milliards de gens sur la planète et ce depuis longtemps. Tranquillement l’entomophagie fait son arrivée dans nos assiettes nord-américaines. Bien qu’on y soit encore bien réticent, je suis convaincue que cette tendance sera adoptée par plusieurs.

Je ne sais pas si les insectes peuvent s’intégrer au régime vegan, mais ils constituent une excellente source de protéine et plusieurs entreprise en font la transformations, ce qui facilitera leur intégration à notre alimentation. Et autre point non négligeable, c’est l’une des protéines les plus écoresponsables de la planète. Lire la suite

Lever les voiles

15 Mar

Personnellement, je rêve de voyage en tout temps. Un projet de voyage n’attend pas l’autre, c’est plutôt le budget voyage qui se fait attendre. L’automne dernier, je regardais mon fil d’actualité Facebook et je suis tombée là dessus:  »Ça y est, rendu aux Bahamas après une magnifique traversée à la voile entre Palm beach et Freeport… et là, j’attends ma gang de filles qui arrive vendredi soir!!!!  ». Le rêve! Mon amie Kim levait les voiles avec sa famille, cap vers le Sud. Un an, elle, son conjoint Philippe, leurs deux filles et leur voilier.

Je me suis entretenue avec Kim pour vous faire rêver vous aussi, et qui sait, peut-être vous faire lever les voiles. Lire la suite

Parcourir, découvrir

12 Mar

À une époque qui me semble désormais lointaine, j’adorais découvrir les petits endroits mal connus de mon beau quartier de Québec. Vous savez, ce petit resto mal connu entre deux immeubles où l’on découvre une merveilleuse soupe, ou le petit bar de quartier qui vous fait découvrir ce drink au nom douteux, mais oh combien délectable?

Cette vie de quartier urbain appartient à une autre époque, j’ai cependant encore cette envie de découverte, mais surtout de petits endroits porteurs de l’histoire de ceux qui les ont créés ou de ceux qui les fréquentent. C’est donc avec un grand plaisir que j’ai pris part à un parcours épicurien, une « soirée festive de découvertes locales et gourmandes ». Lire la suite

Billet commun: Coup de coeur artistique

6 Mar

Impossible d’être totalement insensible à l’art. Que ce soit le cinéma, la littérature, la musique, la peinture ou l’humour, on est toutes et tous touché-es d’une façon ou d’une autre par ces formes d’expression. Ce mois-ci, la meute vous propose ses coups de coeur. En espérant vous faire découvrir de nouveaux artistes!

Lire la suite

« Ici, ailleurs »: Fuite sans fin

23 Fév

« Nous sommes venus ici pour ne pas être ailleurs. »

Ça a le mérite d’être clair: Marie et Simon, les deux narrateurs de ce court roman de Matthieu Simard, ont acheté la « maison du vieux » dans ce village perdu pour échapper à  leur ancienne vie, aux démons qui les poursuivent. Simplement parce qu’il y avait là cette maison reculée, loin de tout, loin de tout ce qu’ils ont connu, surtout. Lire la suite

Du yogourt et encore du yogourt

20 Fév

Je suis une grosse fans de yogourt. Du yogourt pour déjeuner, du yogourt pour dessert, du yogourt partout! C’est un aliment que j’ai toujours dans mon frigo, je trouve que c’est  nourrissant, polyvalent et ben bon dans la bouche! Mais attention, jamais au grand JAMAIS de yogourt 0%.

Lire la suite

Relâche, les deux pieds dans la neige

17 Fév

Vous avez calculé et recalculé, cherché encore et encore, mais cette année, ce ne sera pas possible d’aller au chaud pour la relâche. Faute de vacances ou de budget, vous serez les deux pieds dans la neige tout l’hiver cette année. N’ayez crainte, je vous ai concocté une liste d’idées d’activités à faire en famille. Ici, pas question de s’ennuyer!

Lire la suite

Voyager seule, ou l’art de faire paniquer sa mère

16 Fév

Ta mère panique parce que tu envisages un voyage solo?  Loin de tout, mais à proximité des pires dangers?  Voici quelques astuces pour rassurer ton entourage sur la folie qui s’est emparée de ton cerveau inconscient et téméraire.

Lire la suite

La vie c’est maintenant

14 Fév

Septembre 1998 – Secondaire 1

Nous sommes dans la même classe. Je sais qui tu es, mais nous ne nous sommes jamais vraiment parlé. Nous avons chacune nos groupes d’amies et nous sommes trop occupées à découvrir ce monde nouveau qui s’ouvre à nous pour vraiment faire connaissance.

Mai 1999 – Voyage scolaire à New York

J’ai beaucoup de peine car une rumeur circule à mon sujet. Nous avons un ami commun à qui je vais me confier. Même si on se connaît peu, tu en profites pour me faire part de ton soutien. « Nous, on n’y croit pas en tout cas! »  Je te trouve gentille.

Septembre 1999 – Secondaire 2

Nous ne sommes plus dans la même classe, mais nous sommes dans le même cours parascolaire de théâtre. Je te vois pour la première fois sans ton uniforme. Je ne te trouve plus seulement gentille, je te trouve cool. En plus, nous partageons la même passion. J’ai envie de te connaître davantage.

Dans les mois qui suivent, nous devenons amies à force de se côtoyer tous les mercredis soirs, mais nous gardons chacune nos groupes d’amis respectifs lorsque nous sommes à l’école.

Mai 2000 – Fin du Secondaire 2

Ce sera finalement grâce à une amie commune que notre amitié se soudera pour de bon. J’étais déjà très proche d’elle et elle a eu envie de passer plus de temps avec toi. Je l’ai suivie. À partir de ce moment, nous sommes devenues inséparables toutes les trois.

***

Dans les années qui ont suivi, j’ai trouvé en toi plus qu’une amie. J’ai trouvé une âme-sœur. Ta gentillesse, ton intelligence, ton humour et ta franchise sont des qualités que j’apprécie chez toi, mais, ce qui fait que je suis si bien en ta compagnie, c’est que tu m’aimes sans te poser de questions.  Nous sommes très différentes, mais nous nous complétons. Nous partageons tout : nos joies, nos peines, nos premières fois, nos fiertés, nos peurs, nos rêves. Nous avons un cahier rempli d’inside jokes et des centaines de photos pour illustrer nos moments de folie. Nous passons pratiquement tout notre temps ensemble. Je ne compte plus le nombre de fois où j’ai soupé, dormi et déjeuné chez toi. Ta famille est devenue la mienne. Je participe aux soupers de famille, aux partys du jour de l’An, à quelques sorties familiales et même à un voyage dans les Cantons-de-l’Est. Dans nos cœurs, nous sommes sœurs.

Bien sûr, notre relation n’est pas parfaite. Des fois, on se fait de la peine. Des fois, on se chicane. Je t’énerve parce que je prends tout personnellement et je n’aime pas quand tu t’empêches d’être toi-même pour les autres. Ce n’est pas grave. On s’aime quand même.

De jeunes adolescentes à jeunes adultes, notre amitié grandit et perdure. Nos choix nous amènent dans des directions géographiques différentes, mais cela n’affecte en rien notre relation. Tes nouveaux amis deviennent les miens. Mes nouveaux projets deviennent les tiens. Tu décides de profiter de ta jeunesse et de parcourir le monde dès que tu en as l’occasion. Je connais tes histoires de voyage comme si j’y étais allée. Nous rêvons de partir ensemble un jour.

***

Juillet 2011 – Départ pour l’Amérique du Sud

Nous passons une dernière fin de semaine ensemble avant ton départ. Comme d’habitude, je t’aide à faire ta valise. Tu me laisses ensuite ton chat dont je prendrai soin pendant ton absence. Je te souhaite de passer un bon voyage et je quitte.

17 août 2011 – Sucre, Bolivie/Châteauguay, Québec

Nous clavardons et nous nous racontons nos dernières aventures. Tu dis que tu fais ton plus beau voyage jusqu’à maintenant et tu te sens heureuse. On se dit qu’on s’ennuie et qu’on a hâte de se voir. Tu me parles d’un gros mal de tête qui t’accable depuis deux jours.

18 août 2011 – Pire jour de ma vie

J’écoute une émission sur les cupcakes en clavardant sur Facebook. Je reçois un appel de ta marraine. Mon cœur s’arrête.

***

Le côté irréversible de la mort m’a tout de suite frappée de plein fouet. Je ne suis pas certaine d’être tout à fait passée par la phase du déni. Je me souviens d’avoir tout de suite ressenti qu’on m’arrachait une partie de moi. Je me souviens d’avoir pensé à tout ceux qui souffriraient à la suite de ton départ. Je me souviens d’avoir eu besoin d’être forte pour eux, pour toi.

Malgré la douleur, malgré le manque, la vie a suivi son cours. J’aime penser que c’est pour apaiser ma peine et me donner une épaule sur laquelle pleurer que tu l’as mis sur mon chemin. Avais-tu déjà tout vu ce que l’avenir nous réservait ou l’avais-tu simplement choisi parce qu’il était un beau barbu? Quoiqu’il en soit, si aujourd’hui je célèbre une septième St-Valentin à ses côtés, c’est un peu grâce à toi.

De lui, est venue elle. Pour ça aussi, je te donne un peu de crédit. Tu le savais que c’était le plus grand rêve de ma vie. D’ailleurs, elle porte fièrement ton prénom sur son passeport.

Mon amie, ma sœur, ma moitié…Le temps passe. Ma vie change. Je vieillis, mais pas toi. J’ai de plus en plus de difficulté à m’imaginer, comme je le fais si souvent, ce que tu dirais et ce que tu penserais de ce que je vis. J’ai peur qu’arrive un jour où je ne puisse plus le faire. J’ai encore besoin de toi. Tu me manques toujours.

Encore aujourd’hui, six ans plus tard, malgré que le temps ait atténué la douleur, il est difficile de trouver les mots pour t’exprimer à quel point ton départ a créé un vide dans mon cœur.  À mon avis, c’est Grand Corps Malade qui a su le mieux l’exprimer.

(…)

On se rassure face à la souffrance qui nous serre le cou, en se disant que là où ils sont, ils ont sûrement moins mal que nous. 

Alors on marche, on rit, on chante, mais leur ombre demeure, dans un coin de nos cerveaux, dans un coin de notre bonheur. 

Nous on a des projets, on dessine nos lendemains. On décide du chemin, on regarde l’avenir entre nos mains.

Et au coeur de l’action, dans nos victoires ou nos enfers, on imagine de temps en temps que nos absents nous voient faire.

(…)

Chaque nouvelle disparition transforme nos cœurs en dentelle, mais le temps passe et les douleurs vives deviennent pastelles. Ce temps qui pour une fois est un véritable allié. Chaque heure passée est une pommade, il en faudra des milliers. 

Je t’aime.

Émilie

 

Aimer l’hiver grâce à son chien

9 Fév

Pour apprécier encore plus une activité, rien de tel que de faire cette même activité avec une personne (ou un animal) qui, lui trippe total! Sa motivation devient alors contagieuse.

Lire la suite

%d blogueurs aiment cette page :