Tag Archives: laurentides

L’endroit où tu rêves de te marier

22 Fév

 

11807277_485428064961867_8477577670331382524_o

Crédit photo : Grange C

 

Faut croire que la St-Valentin m’a rendue légère cette année parce que j’ai envie de faire place à la romance! Il y a quelques semaines, j’ai  fait la rencontre de Frédérique Cloutier, l’une des deux filles derrière le projet Grange C. Un lieu chaleureux et unique situé dans les Laurentides. Un endroit de prédilection pour célébrer des événements dans un décor rustique et chic. Grange C réunit carrément tous mes fantasmes Pinterest!

« Idéale pour un mariage, la Grange C regorge d’histoires d’amour depuis de nombreuses années. Elle est également la fierté de cette famille qui se transmet de génération en génération. Ces entrepreneures nous inspirent puisqu’elles évoquent les dernières tendances du rustique chic dans l’événementiel. » – Les Stylistes du Relooking

12109285_507627406075266_3550002086777178135_n

Crédit photo : Grange C

Rien ne se perd, tout se transforme

« Grange C est une idée qui est née un samedi soir, verre de vin à la main. Aujourd’hui, cette idée est devenue projet. La terre et la maison où se trouve Grange C appartiennent à notre famille depuis près de 120 ans ! Petit, notre grand-papa Raymond venait de Montréal en train y passer tous ses étés. Plus tard, ce sont ses filles France et Fabienne qui sont venues y passer du temps. Il aura fallu plus de 40 ans à Raymond pour rénover et venir habiter la ferme. Ce que vous voyez chez Grange C, c’est l’accomplissement de son rêve.

Aujourd’hui, nous avons à notre tour un rêve, celui de partager ce lieu rempli d’amour et de souvenirs avec vous pour que vos événements soient empreints de toute cette belle énergie ! » – Sarah Gabrielle et Frédérique Cloutier, à Labelle

Un projet de cousines

« Nous sommes cousines, mais nous aimons nous présenter comme des sœurs. Nous avons littéralement grandi ensemble, passé nos étés au chalet, vécu plusieurs années à quelques pas l’une de l’autre et emménagé dans notre premier vrai appartement ensemble. Croyez-nous, on a fait les 100 coups ! Aujourd’hui, nous travaillons à réaliser non seulement notre rêve, mais celui d’une famille, la nôtre. Pour nous, faire revivre la terre familiale, c’est partager les souvenirs qui y sont ancrés depuis si longtemps et en créer de nouveaux avec vous. Notre complicité et notre détermination sont contagieuses. »

 

11221721_489848911186449_6232634368600931107_n

Crédit photo : Grange C

Immortaliser les moments

Comme décor, on a déjà vu pire. 😉 Les filles réalisent des décors uniques (sur demande) en intégrant astucieusement des items de leur inventaire d’antiquités. Pourquoi ne pas profiter du paysage pour une séance photos entres amies, en amoureux ou en famille dans cette belle région!

 

12108742_504629713041702_1382813297407121863_n

Crédit photo : Grange C

#girlboss

 J’adore suivre Grange C sur Facebook non seulement pour leurs superbes photos, leurs judicieux conseils pour les futurs mariés, mais aussi parce qu’elles nous laissent entrer dans leur intimité, dans leur aventures d’entrepreneurs. Inspirant…

«Le vendredi, tout est permis ! On se permet de vous partager notre EXCITATION et une tranche de vie.

Se lancer en affaires, c’est un projet qui nécessite plusieurs qualités; la passion, la persévérance, la créativité et bien d’autres ! Très honnêtement, dans notre cas, c’est aussi devoir faire beaucoup avec peu de temps et peu de moyens financiers. Par contre, loin de nous stopper, ces contraintes nous obligent à innover, à relever des défis et aussi à oser demander de l’aide.

Heureusement, de ce côté, nous sommes privilégiées. Nous pouvons compter sur des gens géniaux qui croient en notre projet et qui nous aident au quotidien, que ce soit avec des conseils, des encouragements, des offres de partenariats ou encore des services rendus.

Et bien, justement, nous aurons un superbe site web qui décrira enfin l’essence et les services de Grange C. C’est tu pas beau ça ? Grange C sera enfin sur la map web!» – Sarah Gabrielle et Frédérique Cloutier, à Labelle.

Capture

Crédit photo : Grange C

 (Là, c’est le moment où tu partages cet article à ta cousine fiancée.)
Bon mois de l’amouuuuur les p’tits loups!
Suzie xox

 

Publicités

Tête à tête avec Michaël L.H. du DesBouleaux Fest

11 Août

Vous êtes en quête d’un festival humoristique et musical qui vous fera apprécier le plein air du même coup? Le DesBouleaux Fest est alors certainement un événement qui vaut la peine d’être découvert! Tenu annuellement dans les Laurentides, le DBF en sera à sa 5e édition lors des 21 et 22 août prochain à l’aréna Jean-Laurin de Mirabel. Un festival abordable et offert à un public de tout âge qui nous donne envie d’aller faire une petite escapade dans ce beau coin de pays. Curieux d’en savoir plus? Voici mon tête à tête avec le créateur du festival, Michaël Lagacé Henripin.

Bonjour Michaël, tu vas bien?

Salutations Chloé, je magasine des lavabos en ce moment, fallait que je t’en parle, je trouve ça weird d’être rendu là dans ma vie, mais sinon ça va super bien !

Parle-nous donc un peu de ton projet, qu’est-ce que le DesBouleaux Fest?

Le DBF est un festival de musique et d’humour qui en sera à sa 5e édition et qui aura lieu à la fin août à Mirabel. Lors de l’événement, on vous propose une programmation plutôt diversifiée musicalement ainsi qu’un côté humoristique qui ajoute, selon moi, une valeur ajoutée au festival, le tout à 20$ seulement en prévente. Nous avons comme têtes d’affiche musicales Unearth (métal), Koriass (hip-hop), Fit For An Autopsy (death métal), Dance Laury Dance (hard rock) et plus d’une vingtaine de groupes à découvrir. Nous accueillerons d’ailleurs Alex Douville, Sam Breton, Guillaume Pineault et Simon Boisvert comme humoristes, le tout animé par Frank Grenier.

Comment l’idée du festival t’est-elle venue et qu’est-ce qui vous a poussé à concrétiser ce projet à Mirabel?

Ça faisait un bon moment que l’idée me trottait dans la tête suite à ma visite au Wacken Open Air 2008 en Allemagne, mais c’est vraiment au mois de juillet 2011 que le projet est né lors d’une soirée un peu arrosée avec des amis et quelques « t’es pas game ». Le lendemain de cette soirée, j’ai été acheter du bois, des vis et des advils pour construire une scène sur le terrain de la maison de mes parents sur la rue des bouleaux à Saint-Augustin (village de Mirabel). Après ça j’ai écrit à mon ami Bine de Harriers et des amis humoristes pour savoir s’ils voulaient embarquer dans mon délire et ils ont dit oui. Au début je n’avais aucune intention d’en faire une autre année consécutive, je me suis dit que c’était un one shot deal, mais après le succès de la première édition, j’ai décidé d’en faire une deuxième. C’est à la troisième édition que nous avons déménagé le site du festival derrière l’aréna Jean-Laurin et que nous avons décidé de devenir le phare de la culture alternative dans la région des Laurentides. J’habite ce village depuis 26 ans et j’étais tanné que les gens nous connaissent seulement à cause d’un aéroport abandonné, haha. En plus on est chanceux, c’est sur le coin de la rue des bouleaux donc je n’ai pas eu à changer le nom!

En trois mots, comment décrierez-vous votre festival?

Drôle, convivial et décontracte.

Qu’est-ce qui différencie le DesBouleaux Fest des autres festivals en région?

Je crois que c’est le côté convivial et relaxe de l’événement qui rend l’expérience unique avec le festival. La proximité avec les artistes est un facteur important que les festivaliers apprécient bien puisqu’il n’y a pas de barricades entre la foule et la scène.

Quels sont tes coups de cœur pour la prochaine édition des festivités? 

Je te dirais que de voir Unearth se stationner dans le parking de l’aréna est un moment que j’appréhende beaucoup ! Je vais seulement y croire quand ce moment va arriver. Il y a aussi Koriass et Caravane que j’ai très hâte de voir. Je crois que Antillectual et Hollow Earth vont agréablement me surprendre !

Où pouvons-nous nous procurer des billets pour le festival?

En personne au PLX Sport à Saint-Eustache ainsi qu’au EXO Shop de Québec et en ligne sur lepointdevente.com

Si le DesBouleaux Fest était un plat culinaire, quelle serait sa recette?

Un kebab végétarien, parce que c’est funky, c’est quand même exotique, c’est pas tout le monde qui connait ça, ça rend les gens curieux quand t’essayes de leur expliquer pis tu finis par puer après en avoir mangé, un peu comme le festival, haha!

 

Source | fabri-k

Les billets en prévente se vendent à 20 $ seulement, le tout pour une fin de semaine plutôt décontracte dans les Laurentides! Pour plus d’informations, rendez-vous sur la page Facebook ou sur le site internet de l’événement.

#STAYDBF

– Chloé

%d blogueurs aiment cette page :