Tag Archives: Koriass

#JaiHâteAuFestif

19 Avr

En juillet dernier, j’étais parmi les 20 000 spectateurs du Festif!. Dans le charmant décor de Charlevoix, le festival propose plus de 60 spectacles présentés sur une vingtaine de scènes en moins de quatre jours. Impossible de manquer la prochaine édition qui attirera près de 45 artistes au cœur du centre-ville de Baie-St-Paul, du 21 au 24 juillet prochain! Gros plan sur la programmation de cette fête musicale et artistique unique!

IMG_1024

Crédit photo : Suzie Veilleux

 

Soirée d’ouverture 
Le festival commence en force avec l’incomparable Plume Latraverse, qui présentera son spectacle trio acoustique tandis que le band australien The Cat Empire s’emparera de la scène Desjardins avec son nouveau spectacle Rising with the sun.


Vendredi 22 juillet
Une autre très grosse soirée avec Half Moon Run qui partagera la scène principale avec les Sœurs Boulay.


Samedi 23 juillet
Le Festif! accueillera Champion et ses G strings, Yann Perreau et Ariane Moffat sur la grande scène.

 

Les après-Festif!
Si je me fie à l’an dernier, les après-Festif! seront très populaires! La programmation nous offre un beau mélange de musique émergente et de grosses pointures :

 

Chapiteau Fabrique Culturelle

Folle soirée de #rapkeb avec les homies Dead Obies, le féministe le plus hawt de l’heure Koriass, Beat Market, l’excellent trio familial Brown et Violett Pi (qui vient de lancer leur nouvel album Manifeste contre la peur)!

 

Sous-sol de l’Église

L’endroit mythique fera retentir la voix unique de Keith Kouna avec Les Goules, GrimskunkDuchess Says et bien d’autres.


Chapiteau Forget

Le tout nouveau chapiteau accueillera DumasThe Barr Brothers ainsi qu’Yves Lambert qui fera swigner votre compagnie dans un spectacle rétrospectif de sa carrière.

 

Scène Hydro-Québec
La scène accueillera sur ses planches Canailles, Sunny Duval, Philémon Cimon et plus encore.

 

Quai de Baie-St-Paul

Impossible de passer sous silence les spectacles d’Avec pas d’casque (rodage de leur nouveau spectacle), de Fred Fortin (qui vient de lancer l’excellent album Ultramarr) et de la douce musique de Safia Nolin qui se produiront au Quai de Baie-St-Paul.

 

Arts de la rue
Ce sera très Festif! avec la venue de deux fanfares : Hungry March Band (New-York) et Detroit Party Marching Band (Detroit) ainsi que la troupe de cirque Foutoukours et plus encore!

IMG_1092

Crédit photo : Suzie Veilleux

Vous hésitez encore? Voici à quoi ressemblait l’édition 2015 :

 

Les billets sont en vente juste ici. Et il paraît qu’il a un beau concours sur notre page Facebook Les Rockalouves. À votre place, j’y jetterais un œil! 😉

#jaihâteaufestif, et vous?
Souzie xox

Karim Ouellet aux #NuitsFEQ

21 Mai

C’est vendredi soir dernier que Karim Ouellet et ses invités ont foulé les planches de l’Impérial de Québec devant un public impatient! Plus qu’heureuses d’avoir été invitées à y assister, vos louves, Laurie et Karyan, vous offrent leurs impressions sur le spectacle qui clos les #NuitsFEQ et annonce l’arrivée imminente du Festival d’été (3 au 13 juillet). :)) Trouvez les photos du show ici!

IMG_20140516_222813

Yep, une photo de cellulaire!

Karyan

Premières parties

Je suis arrivée alors que Kandle avait déjà entamé quelques chansons. Je dois dire que j’ai beaucoup aimé cette artiste et sa musique! Le son folk, rock, pop et à la limite du country de certaines pièces m’a bien plu. Seul bémol, les chansons étaient quelque peu répétitives. Néanmoins, l’énergie de Kandle a gagné le public rapidement!! Une artiste à découvrir. D’ailleurs, son nouvel album In Flames vient tout juste de paraître et vous pouvez l’écouter directement sur le site web de la belle. Bonne découverte!

Ensuite est monté sur scène le très peu bavard Jimmy Hunt. Cheveux dans le visage, il a joué ses chansons sans beaucoup d’énergie et il m’a perdue, ainsi que le public, très rapidement. Les gens se sont mis à parler et à ne plus vraiment écouter ce qui se passait sur scène. Je ne peux pas leur en vouloir, le spectacle manquait d’énergie. Un moment qui m’a un peu déçu, car j’avais bien hâte d’entendre Jimmy Hunt. Le public a semblé reprendre vie aux premières notes de la chanson « Nos corps »... Le moment fort de la prestation! En espérant revoir Jimmy Hunt un jour et avoir une autre impression.

Karim Ouellet et cie

C’était mon premier spectacle de Karim Ouellet malgré que je connaisse déjà la plupart de ses chansons par cœur! J’avais hâte de le voir sur scène, alors que le seul autre moment où j’avais eu l’occasion d’apercevoir l’artiste c’était à la sortie du Punch Club … ce qui n’a aucun lien, je vous l’avoue… Mais, parenthèses, vous devez aller voir le Punch Club au moins une fois.

J’ai beaucoup aimé le spectacle où il a enchainé, pour le plus grand bonheur du public, ses plus grands succès. Nous avons même eu droit à une nouvelle et excellente chanson écrite pour l’album Fox vendu en France : «Rien ne sert de courir». Les invités (Ariane Moffatt, Koriass, Sarahmée Ouellet) ont fait une brève apparition chacun. Nous avons eu droit à seulement une chanson d’Ariane, «Soleil, chaleur» et à une chanson de Koriass, ce qui était un peu décevant… J’aurais pris plus d’Ariane Moffatt!! 🙂 Également, les cuivres de Misteur Valaire accompagnaient Karim Ouellet tout au long du spectacle, un très bel ajout! Bref, un très bon spectacle, malgré un léger manque de transitions entre les chansons. Bravo Karim, je retournerais te voir n’importe quand! D’ailleurs, ne manquez pas ça : X

 

Laurie

Premières parties

Je ne connaissais que très peu Kandle, et j’ai été agréablement surprise! Un bon son, assez folk, des musiciens sketch mais compétents, bref, un band à découvrir. Comme Karyan, j’ai cependant été lasse après quelques pièces, le groove étant le même chanson après chanson. Qu’à cela ne tienne, c’était une très bonne première partie.

Puis, s’en est suivi l’arrivée de Jimmy Hunt, deuxième partie. Je disais à mes potes  »ah je l’aime lui, j’ai une coupe de ses chansons sur mon iPod, il est ben bon! ». ERREUR.  Oui, il a quelques bonnes chansons (celles sur mon iPod)  à son registre, mais c’était d’une longueur et d’une lenteur indescriptible. Honnêtement, j’aimerai pouvoir vous dire des points positifs de sa prestation, mais la plupart des gens qui m’entouraient comptaient les minutes pour que ce moment se termine le plus rapidement possible. Non seulement la musique ne faisait pas lever le party pentoute, mais en plus, on voyait de peine et de misère le visage de Hunt et ce dernier ne s’adressait même pas à la foule. Bref, décevante performance.

PUIS, KARIM ❤ ❤

Karim Ouellet et cie

C’était la quatrième fois que je voyais Karim Ouellet en show, oui! Je L’ai vu à différents moments depuis le lancement de sa tournée Fox, dont deux fois à l’Impérial, et chaque fois, j’en redemandais! Ce show était plus unique que les autres, par la qualité des collaborateurs et amis qui l’accompagnaient sur scène. Ariane Moffat, Koriass, Claude Bégin (sur qui je trippe d’ailleurs ma vie), sa soeur Sarahmée et quelques autres nous ont fait le plaisir de partager ce moment avec le chanteur de Québec.

Quelques titres de son premier album Plume ont été fort appréciés du public rassemblé pour l’occasion, au même titre que celles de son plus récent album, dont Marie-Jo, Lapin Blanc (dont l’histoire entourant l’écriture est assez cocasse) et bien sûr, la populaire L’amour.

Il y a d’ailleurs une belle évolution entre le début de sa tournée et ce dernier spectacle. Plus de maturité, des pièces plus appropriées et moins format album. Encore une fois, Karim, tu as su conquérir mon coeur déjà vendu.

Je vous partage ma track préférée, Un monstre (en fait c’est pas vrai, j’en ai trop pour n’en aimer qu’une):

Bonne écoute et merci encore FEQ de nous avoir permis de vivre ces trois magnifiques nuits!

Karyan et Laurie

J’étais à SXSW et c’était malade! – Le passage d’une louve au Texas

21 Mar

Il y a déjà quelques jours,  je débarquais à Austin, au Texas, afin de participer à SXSW (South by Southwest), un évènement d’envergure qui se divise en trois portions: cinéma, musique et nouvelles technologies, afin de nourrir mon envie de voir de nouveaux films, de nouveaux spectacles et de faire la fête à l’américaine.

Image

Pourquoi se rendre si loin?

Telle est la question, mais je vous répondrai que le festival SXSW est l’un des rendez-vous les plus importants aux États-Unis et dans toute l’Amérique du Nord. Un nombre assez faramineux de journalistes et d’influenceurs web y sont présents, afin de partager avec le monde entier ce qui construira les tendances émergentes de demain. Moi, je voulais être de ceux qui voient et expérimentent en premier.

SXSW c’est tant de choses en même temps

1 – Planet Québec

Image

Sur la rue Red River, au bar Swan Dive, était affiché une grande bannière arborant le nom de « Planet Québec », une programmation orchestrée par M pour Montréal où on y présentait nos artistes chéris tels, Lisa Leblanc, Koriass, Karim Ouellet, Peter Peter, Hôtel Morphée et bien d’autres. De plus, lors du 5 à 7 d’ouverture les gens présents avaient droit à de la bonne poutine en plus de profiter du spectacle du très coloré Mac DeMarco.  Au total, c’est 15 000 personnes qui sont passées voir nos artistes durant le festival, un record inégalé et une belle opportunité de parler avec les artistes, afin d’avoir leurs impressions. Selon Lisa Leblanc, « SXSW était crazy! »

2- Fader Fort

Image

Pour ceux et celles qui connaissent le magazine indépendant « The Fader », fondé en 1998 par John Cohen et Rob Stone et bien sachez que durant SXSW, il organise une grande fête appelée le « Fader Fort » où y sont présenté des artistes émergents qui deviennent fort souvent les grandes coqueluches de la masse populaire au fil de l’année. Parmi les artistes qui ont foulé les planches de l’édition 2013, il y a eu Schoolboy Q, Usher, Sky Ferreira, Solange et Earl Sweatshirt entre autres. Bref, du plaisir assuré avec des rafraîchissements à volonté.

3 – Cinéma

Image

(crédit: SXSW/After)

Mis à part la musique, il y a le cinéma qui m’a fortement marquée, tout particulièrement le court-métrage documentaire « After » réalisé par Lukasz Konopa du Royaume-Uni. Les images dévoilées les unes après les autres,  sans mise en contexte,  laissent germer en votre esprit, tout d’abord un doute : de quoi ce film traite-t-il ? Puis ensuite, les images en montrent un peu plus. On y voit de vieux souliers de cuir et de vieux bâtiments. On se pose alors, une question plus précise qui se répond avec la venue des images suivantes qui  présentent des touristes prenant des photos de groupes devant ces vieux camps de concentration de la ville d’Auschwitz. C’est alors qu’on sent toute l’ironie du tourisme qui suit ce drame mondial. À voir.

Voici donc un bref et minuscule aperçu de ma semaine à SXSW. Me revoici dans la neige prête à la faire fondre parce que je m’ennuie déjà du soleil!

Julie XX

Surprise!! : J’ai croisé un loup à SXSW! xoxo

Image

%d blogueurs aiment cette page :