Tag Archives: impérial de Québec

Les Nuits FEQ avec Sweet Alex Nevsky

15 Oct

Le 11 octobre dernier avait lieu le premier show de la deuxième année des Nuits FEQ, gracieuseté de notre Festival d’été de Québec adoré. Les Rockalouves sont fières d’être blogueuses collaboratrices de l’organisation, c’est pourquoi j’ai eu la chance d’assister au show d’Alex Nevsky!

Deux premières parties au spectacle; Foreign Diplomates et Current Swell. Je vous demande jamais rien, mais là, s’il vous plait, écoutez ces derniers. (Pssst, vous pouvez même écouter tous leurs albums ici : http://currentswell.com/audio)

J’ai honnêtement capoté. Du folk rock un mini peu country, mais vraiment pas trop, en provenance de Victoria, British Colombia. C’est beau, bon, nouveau à mes oreilles et ça déménage. Tu ne peux pas écouter ça les bras croisés pis pas de fun. Ça donne juste envie de partir en road trip sur la côte ouest Américaine.

Bien que la musique n’avait pas trop de lien avec le pop d’Alex Nevsky, c’était tout à fait dans la mission de ces soirées, soit nous faire découvrir de nouveaux sons! Allez voir le site de Current Swell, ces beaux gosses canadiens.

 

Doux Alex

C’était la deuxième fois que j’allais voir Alex Nevsky en show, la première fois en avril dernier, mais au Cercle, à Québec. Je dois dire que j’appréhendais un mini-peu d’être déçue, pas par Alex, mais par l’ambiance générale. (Ceci est mon bémol) L’Impérial de Québec est évidemment une plus grande salle que celle du Cercle, mais j’ignore pourquoi, les gens parlent vraiment beaucoup à l’Impérial. On entend toujours un bourdonnement derrière, près du bar, et je ne sais pas si c’est l’écho, mais ça me dérange à un tel point que j’en viens à me retourner au 8 secondes. People, fermez-vous donc un peu quand vous allez à un spectacle? Juste un peu? CECI ÉTANT DIT, si pendant les premières parties, cet aspect m’a déconcentré, j’espérais que la bulle d’amour que Nevsky impose saurait faire taire les bavards. Eh oui, le chanteur montréalais a eu le dessus sur ceux-ci!

« On va faire un show de 50 minutes, un medley genre Gregory Charles pis après on va vous envoyez quelques hits, pis that’s it» dit-il, d’entrée de jeu. On ne fut pas déçu, que non! Presque l’entièreté de son plus récent opus, Himalaya Mon Amour, y est passée. Alex Nevsky invitait tantôt les spectateurs à se coller, à se donner de l’amour, puis à danser un slow. Ma BFF et moi, en deux célibataires que nous sommes (Coucou Elise!), on était bien contente de ne pas y être allée seule tsé! (#ForeverAloneLaurie). Des moments très comiques, entre le flop d’Édith, une spectatrice invitée sur scène pour chanter une chanson à répondre avec son plus beau look de fille de région qui sort avec ses chumes de filles, qui a malheureusement été huée (coupable) par le public, puis une song battle entre les musiciens, ont ponctué l’une heure trente qu’a duré le spectacle.

(Parenthèse 
: Elise m’a fait remarqué au bout de la troisième chanson qu’il y avait des la-la-la ou na-na-na ou pa-pa-pa dans toutes ses chansons. Fak c’est ça, ça change pas grand chose au talent, mais en tant que critique mélomane, je trouvais important de vous en faire part.)

Visiblement heureux d’être à Québec avec cette foule très participante, Alex Nevsky s’est gâté au rappel en descendant parmi celle-ci avec Koh Tao, dernière de l’album et composée dans la langue de Shakespeare. Un beau moment ‘’cocon’’ qui a bien conclu cette soirée ma foi coloriée (lolol, pour ceux qui catch le jeu de mot!)

Vraiment, merci au Festival d’été de Québec de nous émerveiller à longueur d’année, on vous aime d’amour!

 Laurie-lalala

Publicités

Concours : Nuits FEQ X Les Rockalouves

6 Oct

L’automne se pointe le bout du nez et, nous, on vous parle des Nuits FEQ une fois de plus! Il est loin le mois de juillet où vous avez chanté sur les Plaines d’Abraham avec Bryan Adams, Josh Homme, Lady Gaga, Snoop Dogg, Louis-Jean, The Killers, Billy Joel et j’en passe…

Pour vous faire patienter jusqu’à juillet 2015, le Festival d’été de Québec récidive cette automne encore avec les Nuits FEQ présentées par Bell. Pour sa première édition (11 octobre 2014), c’est Alex Nevsky qui foulera les planches de l’Impérial de Québec! Vous aurez aussi l’occasion de voir The Barr Brothers (8 novembre) et The Seasons (21 novembre) dans le cadre des Nuits FEQ.

NuitsFEQ14_AlexNevsky_AfficheWeb

©Festival d’été de Québec

Alex Nevsky, bien connu pour son second album, Himalaya mon amour, qui roule en boucle sur les radios du Québec avec des chansons comme « On nous à fait croire » et « Les coloriés », offrira sans contredit une excellente performance! Vous étiez nombreux à la Place d’Youville cet été pour le voir, gageons que le public sera une fois de plus au rendez-vous! 🙂

Vous aimeriez gagner vos billets pour y assister?

Rien de plus simple! Rendez-vous sur la page Facebook des Rockalouves et commentez le premier post sur notre page en nous partageant l’artiste que vous aimeriez voir au FEQ 2015 et votre amour pour Alex Nevsky.

Le tirage sera fait le mardi 7 octobre (a.k.a DEMAIN) à 15h. Bonne chan!

Karim Ouellet aux #NuitsFEQ

21 Mai

C’est vendredi soir dernier que Karim Ouellet et ses invités ont foulé les planches de l’Impérial de Québec devant un public impatient! Plus qu’heureuses d’avoir été invitées à y assister, vos louves, Laurie et Karyan, vous offrent leurs impressions sur le spectacle qui clos les #NuitsFEQ et annonce l’arrivée imminente du Festival d’été (3 au 13 juillet). :)) Trouvez les photos du show ici!

IMG_20140516_222813

Yep, une photo de cellulaire!

Karyan

Premières parties

Je suis arrivée alors que Kandle avait déjà entamé quelques chansons. Je dois dire que j’ai beaucoup aimé cette artiste et sa musique! Le son folk, rock, pop et à la limite du country de certaines pièces m’a bien plu. Seul bémol, les chansons étaient quelque peu répétitives. Néanmoins, l’énergie de Kandle a gagné le public rapidement!! Une artiste à découvrir. D’ailleurs, son nouvel album In Flames vient tout juste de paraître et vous pouvez l’écouter directement sur le site web de la belle. Bonne découverte!

Ensuite est monté sur scène le très peu bavard Jimmy Hunt. Cheveux dans le visage, il a joué ses chansons sans beaucoup d’énergie et il m’a perdue, ainsi que le public, très rapidement. Les gens se sont mis à parler et à ne plus vraiment écouter ce qui se passait sur scène. Je ne peux pas leur en vouloir, le spectacle manquait d’énergie. Un moment qui m’a un peu déçu, car j’avais bien hâte d’entendre Jimmy Hunt. Le public a semblé reprendre vie aux premières notes de la chanson « Nos corps »... Le moment fort de la prestation! En espérant revoir Jimmy Hunt un jour et avoir une autre impression.

Karim Ouellet et cie

C’était mon premier spectacle de Karim Ouellet malgré que je connaisse déjà la plupart de ses chansons par cœur! J’avais hâte de le voir sur scène, alors que le seul autre moment où j’avais eu l’occasion d’apercevoir l’artiste c’était à la sortie du Punch Club … ce qui n’a aucun lien, je vous l’avoue… Mais, parenthèses, vous devez aller voir le Punch Club au moins une fois.

J’ai beaucoup aimé le spectacle où il a enchainé, pour le plus grand bonheur du public, ses plus grands succès. Nous avons même eu droit à une nouvelle et excellente chanson écrite pour l’album Fox vendu en France : «Rien ne sert de courir». Les invités (Ariane Moffatt, Koriass, Sarahmée Ouellet) ont fait une brève apparition chacun. Nous avons eu droit à seulement une chanson d’Ariane, «Soleil, chaleur» et à une chanson de Koriass, ce qui était un peu décevant… J’aurais pris plus d’Ariane Moffatt!! 🙂 Également, les cuivres de Misteur Valaire accompagnaient Karim Ouellet tout au long du spectacle, un très bel ajout! Bref, un très bon spectacle, malgré un léger manque de transitions entre les chansons. Bravo Karim, je retournerais te voir n’importe quand! D’ailleurs, ne manquez pas ça : X

 

Laurie

Premières parties

Je ne connaissais que très peu Kandle, et j’ai été agréablement surprise! Un bon son, assez folk, des musiciens sketch mais compétents, bref, un band à découvrir. Comme Karyan, j’ai cependant été lasse après quelques pièces, le groove étant le même chanson après chanson. Qu’à cela ne tienne, c’était une très bonne première partie.

Puis, s’en est suivi l’arrivée de Jimmy Hunt, deuxième partie. Je disais à mes potes  »ah je l’aime lui, j’ai une coupe de ses chansons sur mon iPod, il est ben bon! ». ERREUR.  Oui, il a quelques bonnes chansons (celles sur mon iPod)  à son registre, mais c’était d’une longueur et d’une lenteur indescriptible. Honnêtement, j’aimerai pouvoir vous dire des points positifs de sa prestation, mais la plupart des gens qui m’entouraient comptaient les minutes pour que ce moment se termine le plus rapidement possible. Non seulement la musique ne faisait pas lever le party pentoute, mais en plus, on voyait de peine et de misère le visage de Hunt et ce dernier ne s’adressait même pas à la foule. Bref, décevante performance.

PUIS, KARIM ❤ ❤

Karim Ouellet et cie

C’était la quatrième fois que je voyais Karim Ouellet en show, oui! Je L’ai vu à différents moments depuis le lancement de sa tournée Fox, dont deux fois à l’Impérial, et chaque fois, j’en redemandais! Ce show était plus unique que les autres, par la qualité des collaborateurs et amis qui l’accompagnaient sur scène. Ariane Moffat, Koriass, Claude Bégin (sur qui je trippe d’ailleurs ma vie), sa soeur Sarahmée et quelques autres nous ont fait le plaisir de partager ce moment avec le chanteur de Québec.

Quelques titres de son premier album Plume ont été fort appréciés du public rassemblé pour l’occasion, au même titre que celles de son plus récent album, dont Marie-Jo, Lapin Blanc (dont l’histoire entourant l’écriture est assez cocasse) et bien sûr, la populaire L’amour.

Il y a d’ailleurs une belle évolution entre le début de sa tournée et ce dernier spectacle. Plus de maturité, des pièces plus appropriées et moins format album. Encore une fois, Karim, tu as su conquérir mon coeur déjà vendu.

Je vous partage ma track préférée, Un monstre (en fait c’est pas vrai, j’en ai trop pour n’en aimer qu’une):

Bonne écoute et merci encore FEQ de nous avoir permis de vivre ces trois magnifiques nuits!

Karyan et Laurie

Louis-Jean Cormier à l’Impérial

24 Nov
713498-dommage-pour-ceux-heurtes-portes

Photo © Francis Gagnon, Festival d’été de Québec

Difficile de mettre en mots ce que l’on vit lorsque l’on va voir un spectacle de Louis-Jean Cormier « solo ». Entouré d’excellents musiciens et de la voix angélique d’Adèle Trottier-Rivard, les chansons du chanteur de feu Karkwa (« feu » temporaire, on l’espère) nous transportent littéralement!

Parlant de Karkwa, j’avais d’autant plus hâte de voir Louis-Jean en solo pour la première fois, alors que j’ai vu le groupe 5 ou 6 fois auparavant et que je n’avais jamais été déçue. Mes attentes étaient élevées pour le chanteur!

Après la première partie assurée par David Marin, qui en est à son deuxième album, Louis-Jean Cormier (non sans nous avoir fait attendre, on avait hâte au max, ça bien fonctionné) a entamé l’excellente Bull’s eye devant un public conquis d’avance.

(D’ailleurs, c’était beau de voir ce public qui remplissait l’Impérial à sa capacité maximale : des têtes blanches, des dames dans la quarantaine, des jeunes… ensemble. Qui sait si La Voix ou l’ADISQ ont poussé des gens à être curieux et à sortir de chez eux pour vivre un moment musical… Si c’est le cas, je dis tant mieux folks!)

Au courant de la soirée, en plus de faire le tour de son son album solo, Louis-Jean Cormier nous également donné l’immense bonheur d’interpréter deux chansons de Karkwa : L’épaule Froide et Échapper au sort (trop peu de Karkwa pour moi, mais j’aurais passé la soirée à l’écouter…) De plus, ayant fait parti du spectacle 12 hommes rapaillées en 2008, nous avons eu droit à la poésie des mots de Gaston Miron, puis à une chanson de Félix Leclerc.

Scoop! (lol) Louis-Jean Cormier a également partagé avec le public une nouvelle chanson qui, à mon souvenir, est assez prometteuse pour la suite!

Après deux rappels, dont un complètement acoustique, on ne peut sortir de ce spectacle qu’en se disant « c’était une maudite belle gang et un maudit beau moment de musique ».

Pour vrai.

Je vous conseille vivement d’aller vivre un moment comme celui-là si Louis-Jean passe dans votre coin. Visitez la section « Spectacles » de son site web pour plus d’info!

Pour le moment, je m’en vais réécouter encore son album et les albums de Karkwa. Pis…. je vais décrocher… 😉

P.S. Au même moment, dans la salle de spectacle voisine, Le Cercle, il y avait un excellent groupe de la Ville de Québec, Mauves, qui lançait leur album Le faux du soir. Un band à découvrir si ce n’est pas déjà fait!

Karyan

Festival d’été de Québec, ouvrez vos oreilles! (Partie 2)

8 Juil
© Etolane flickr

© Etolane flickr

J’espère que vous profitez du Festival d’été 2013!

Voici d’autres « suggestions découvertes »!

  • Mardi 9 juillet

Il faut dire que la soirée sur les Plaines d’Abraham ne laisse pas sa place! Vous pouvez entendre en première partie le band américain Passion Pit suivi d’un show complet de MGMT, puis de Weezer. Tout ça, c’est à partir de 19h. Salut!

Sinon, côté découverte, vous avez le jeune groupe de Québec Mauves à l’Impérial de Québec à 20h50. Ils viennent tout juste de sortir leur second album Rebrousser les Indes en février dernier. De la musique folk aux refrains accrocheurs, rien de quétaine, loin de là. À découvrir!

  • Mercredi 10 juillet

Du côté du parc de la francophonie, vous avez le groupe québécois Canailles à 18h00. Tout juste avant de vous époumoner sur du Noir Silence («R’garde dont ce qu’est devenu le petit gars d’à côté…!»), la musique folk et le banjo de Canailles vous permettra de vous réchauffer comme du monde!

Si vous êtes moins banjo, vous avez le choix de vous rendre à l’Impérial de Québec pour une soirée rock avec entre autres le groupe québécois Gros Mené. Le band créé en 1999 par Fred Fortin est de retour depuis 2012. Faites votre choix!

  • Dimanche 14 juillet

Mes dernières suggestions sont pour la dernière journée du festival. Je vous propose la pop franco de David Giguère au Parc de la Francophonie avant Robert Charlebois (20h00). Si vous n’avez pas encore entendu parler de Giguère et de son album Hisser haut qui a reçu de bonnes critiques, c’est le moment de vous laisser tenter!

Du côté de l’Impérial vous avez également à 20h00 le groupe Les indiens qui ont sorti un nouvel album en mars dernier, Crâne. Les indiens c’est du rock franco et du brassage de tête.

Bonne fin de festival!

Le Festival d’été de Québec c’est également de la musique du monde, du jazz, du hip-hop, du blues…

Il y a plein de découvertes à faire dans la programmation que vous pouvez trouver ici!

Vidéo

Karim Ouellet // 8 Février 2013

15 Fév

Soir de grande première dans la Capitale pour Karim Ouellet, qui marquait le début de la tournée de son deuxième album FOX . Vous tomberez sous le charme de cet artiste, que les ROCKaLOUVES ont rencontré pour vous 🙂

Aussi, la formation I.No en première partie. A-do-ra-ble.

SOUZIE xx

%d blogueurs aiment cette page :