Tag Archives: Ils étaient quatre

CINQ À SEPT: parole aux dames

30 Nov

La pression de plaire, la maternité: l’envie, l’indifférence et le ras-le-bol, les fantasmes sexuels, le sens à la vie, la mort, les standards malsains de la société par rapport à l’apparence physique, l’amour et le désir malgré les années de vie de couple… La parole est aux femmes dans la pièce de théâtre CINQ À SEPT présentée à l’Espace Go jusqu’au 5 décembre.

CIINQ À SEPT

Crédit photo: Espace Go

CINQ À SEPT, c’est la version/vision féminine de la pièce Ils étaient quatre, à laquelle j’ai assisté en avril dernier au Théâtre La Licorne. Pièce que j’avais absolument adorée!

Trois comédiennes nous font donc face sur scène: Kathleen Fortin, Julie Le Breton et Geneviève Schmidt.

Le texte est de Fanny Britt et la mise en scène de Mani Soleymanlou.

Jouant leur propre rôle, les excellentes interprètes se retrouvent le temps d’un 5 à 7 arrosé et nous partagent leurs impressions sur la vie.

CINQ À SEPT

Crédit photo: Ulysse Del Drago

J’ai retrouvé le côté punché et rythmé que j’avais aimé dans Ils étaient quatre, mais je ne saurais dire exactement pourquoi, la version féminine ne m’a pas autant enthousiasmée.

  • Parce que je me suis sentie moins impliquée? Alors que j’avais l’impression de vivre le party avec les garçons, je n’ai pas vraiment réussi à me transporter dans ce 5 à 7 entre copines.
  • Parce que je me suis moins attachée aux personnages? Il est vrai que Mani Soleymanlou me faisait éclater de rire à chaque mot prononcé dans Ils étaient quatre.
  • Parce qu’un quatuor sur scène ça fonctionne mieux qu’un trio? Le partage des tours de parole semblait mieux équilibré à quatre. Les comédiennes abordent d’ailleurs le fait qu’elles devaient être quatre sur scène au départ.
  • Parce que l’humour des femmes est plus sombre que celle des hommes? J’ai peut-être moins ri, mais certains propos me restent toujours en tête…

Bref, c’était un 55 minutes vraiment pas plate et qui a passé en un coup de vent. Semblerait même qu’une version mixte des deux pièces va voir le jour. Je serai certainement au rendez-vous!

Michèle

Publicités

À voir à La Licorne

7 Avr

J’aime l’intimité que procure la petite salle de spectacle du Théâtre La Licorne. J’ai l’impression d’être dans le feu de l’action, de vivre les histoires avec les personnages et d’être un témoin privilégié de leurs émotions. Récemment, j’ai vu deux pièces qui m’ont fait rire aux éclats, et avec le printemps qui tarde à arriver, nul doute que ç’a fait du bien!

 

MIDSUMMER

Affiche MDSUMMER

Crédits photo: Théâtre La Licorne

Un coup de cœur pour cette pièce où se mêlent le jeu, les voix et les guitares.

Une histoire d’amour qui se passe à Édimbourg, la rencontre de deux solitudes, des textes et une musique qui mettent en lumière la complicité et le talent d’Isabelle Blais et de Pierre-Luc Brillant.

C’est drôle, c’est touchant, la musique est belle : tous les ingrédients y sont.

La pièce est présentée jusqu’au 14 avril, à ne pas manquer!

Production: La Manufacture.

Ils étaient quatre

Affiche Ils étaient quatre

Crédits photo: Théâtre La Licorne

Quatre gars dans la trentaine qui nous parle de sexe, de relations, du fait de vieillir et d’amour le temps d’une soirée bien arrosée.

Une pièce drôle, punchée et rythmée.

Rien d’autre sur scène que quatre personnages (Éric Bruneau, Guillaume Cyr, Jean-Moïse Martin et Mani Soleymanlou) qui nous partagent leurs points de vue de gars bien différents.

On a l’impression d’y être à ce fameux party et de la vivre nous aussi cette déchéance au fur et à mesure qu’ils nous racontent le cours de la soirée.

La pièce était présentée du 9 mars au 3 avril 2015. En espérant qu’il y aura des supplémentaires!

Production: Orange Noyée.

 

Tous les détails sur le site Web du Théâtre La Licorne.

Avez-vous vous aussi une salle coup de coeur?

Michèle

%d blogueurs aiment cette page :