Tag Archives: Histoire

Petite histoire d’une salariée devenue travailleuse autonome

3 Fév

13 novembre 2014, milieu d’après-midi. Le vent d’automne souffle fort sur le centre-ville de Québec et tente de s’infiltrer sous mon manteau resté ouvert. À neuf mètres de l’entrée principale de l’immeuble, Mélanie, la fille de la comptabilité, grille sa cigarette à la vitesse grand V, visiblement pressée de retourner à l’intérieur. Pour se réchauffer, certes, mais surtout pour éviter d’affronter mon regard éploré. Pour ne pas avoir à me demander si je suis correcte, si quelqu’un va venir me chercher.

L’affaire, c’est que je viens de me faire congédier. Apparemment, je n’ai pas les bonnes « compétences interpersonnelles » pour le poste que j’occupe. Au diable les prévisions du calendrier maya; ma fin du monde à moi, elle vient d’arriver à ce moment précis.

Je me retrouve donc dans le taxi, avec ma plante verte coincée entre les jambes et ma boîte de dictionnaires que j’étreins comme un enfant étreint son doudou. Sur la banquette arrière, les posters d’animaux exotiques qui tapissaient mon ancien bureau et que j’ai arrachés des murs à la va-vite. Par la fenêtre, je regarde défiler le paysage. Pis je pleure. Pis je pleure. Tellement que le chauffeur, un quinquagénaire visiblement peu enclin à manifester de la compassion, me donne une petite tape sur l’épaule. Le pauvre. J’aurais dû lui donner plus de pourboire. Mais ne sachant trop ce que les prochains mois allaient me réserver, je me dis que je suis peut-être mieux de garder mes cennes.

Le lendemain, j’ai les yeux bouffis mais l’esprit clair. Mettre ma sécurité financière entre les mains d’un unique employeur qui peut décider de se débarrasser de moi quand bon lui semble? Plus jamais. Dorénavant, je serai mon propre employeur.

 

Source : HORNGRY

Source : HORNGRY

Un bien beau projet, mais que je ne peux concrétiser dans l’immédiat. Pour le moment, je dois me revigorer, me prouver que je suis compétente et que j’ai du cœur au ventre. Quoi de mieux qu’un retour aux études?, que je me dis. Je m’inscris donc à la maîtrise en traduction et terminologie. J’ai déjà un baccalauréat en langue française et rédaction professionnelle. Si le match n’est pas parfait, il n’en est pas loin.

Deux ans et des poussières plus tard, mes deux diplômes décorent joliment l’un des murs de mon bureau aménagé dans la plus petite pièce de mon 4 ½. Je fais ce que j’aime, c’est-à-dire réviser, rédiger et traduire, dans un environnement que j’aime. Ici, ma bulle personnelle peut prendre toute la place qu’elle veut. Ici, personne ne me force à socialiser, à faire des compromis ou à raconter ce que j’ai fait en fin de semaine. Ici, je peux vivre de mon art sans porter atteinte à la personne que je suis et qui a été quand même assez amochée par la culture organisationnelle typique des grandes entreprises. Au fil de mes billets, je vous ferai découvrir cette personne et sa vie trépidante de travailleuse autonome. Ses hauts, ses bas, ses aspirations, ses craintes. Ses bons coups et ses petites gaffes. Je vous montrerai tout ce qu’on peut accomplir de beau quand on a la possibilité de le faire en restant soi-même. La liste est longue, je vous le garantis. 🙂

 

Jenny xx

Publicités

#MexicoLove – L’autre Cancun

23 Fév

S’il y a un avantage à être son propre boss, c’est bien la liberté de pouvoir choisir le moment et la durée de ses vacances! Encore faut-il bien être entouré, mais ça, ce sera le sujet d’un prochain billet. 😉 Toujours est-il que je reviens tout juste d’un agréable voyage à Cancun et j’ai envie de vous partager mon expérience!

Si vous nous suivez depuis un moment déjà, vous saurez que je suis de ceux qui aiment les voyages différents. Les formules tout inclus des grands hôtels étant complètement contre nos valeurs, le lover et moi-même avons choisi de vivre la vraie vie de Cancun, avec les locaux.

Il faut être un peu aventureux, mais je vous assure que le jeu en vaut la chandelle: rien de tel pour prendre le pouls de la ville et de ses habitants!

 

Mexicolove6

Mexico Love – Crédit photo: Jimmy St-Amand

Le transport – Mexican style

Nous avons longtemps hésité à nous louer une voiture avant notre départ et nous nous sommes félicités de ne pas l’avoir fait : le transport en commun est super bien organisé et rapide, et puis… avez-vous déjà entendu parler de la conduite mexicaine? Soyons gentils et disons simplement que c’est assez freestyle! 😉

Pour passer du centre-ville de Cancun à la zone des hôtels (là où se trouvent les plages et les touristes), vous pouvez prendre la R1 et la R2. Ces dernières passent littéralement TOUT LE TEMPS! Il vous en coutera 12 pesos par personne, et disons-le, l’expérience en vaut la peine. Pas certain de l’endroit où vous allez? Les chauffeurs sont généralement très aimables et se feront un plaisir de répondre à vos questions, même en anglais!

Astuce : lors de votre arrivée à l’aéroport et lors de votre départ, choisissez de prendre les autobus ADO plutôt que les taxis. Il s’agit d’autobus à la Orléan Express, qui font le trajet pour le quart du prix des taxis (140 pesos vs 650 pesos).

 

mexicolove7

Même en roulant LES PORTES OUVERTES, y fait chaud! – Crédit photo: Jimmy St-Amand

Manger & boire

Même si la bouffe mexicaine semble – et est – délicieuse, je recommande chaudement de porter une attention particulière aux endroits que vous choisissez pour manger et aux choix de plats. Une seule et très très bonne raison: la tou-ris-ta. Ha, et j’espère que vous aimez les tacos, la purée de bines et les avocats!

De grâce, ne buvez pas l’eau du Mexique et achetez des bouteilles d’eau à l’épicerie. En fait, la seule eau qui est considérée comme « sécuritaire », au Mexique, c’est la Corona. 😉 Enfin, si vous êtes comme mon lover et moi et que vous adorez la téquila, je vous recommande de faire une dégustation guidée! L’alcool est beaucoup moins cher au Mexique, alors profitez-en pour vous ramener quelques bouteilles de téquila de luxe!

Magasiner

Pour le shopping classique, c’est à la Plaza America qu’il faut aller. C’est un centre d’achat classique, je ne m’étirerai donc pas sur le sujet. 😉

❤ Par contre, j’ai eu un grand coup de cœur pour le Mercado 28! Il s’agit d’un marché aux puces où vous pourrez vous procurer des vêtements traditionnels, des souvenirs et des pièces artisanales pour le quart du prix proposé à la zone hôtelière. J’ai tout simplement adoré! Je recommande chaudement. Par contre, soyez prêts à négocier!

 

Mexico Love

Market 28 / Mercado 28 – Crédit photo: Jimmy St-Amand

3 choses à ne pas manquer

+ À la découverte des Mayas : Je suis une AMOUREUSE d’histoire et d’archéologie. L’un des moments phare de mon voyage a été la visite de Xchen Itza, un ancien site Maya. Saviez-vous que les Mayas pratiquaient le sacrifice humain? Saviez-vous qu’ils ont inventé le papier pratiquement en même temps que les Chinois (sans communication)? Une visite très intéressante que je recommande grandement!

+ XPLOR : Il s’agit de l’une des activités que propose l’agence Xcaret. C’est un parc d’amusement pour adulte. On y retrouve, entre autre, des tyroliennes de 4 km qui vous feront découvrir la nature mexicaine d’un autre angle, vous feront passer dans des rideaux d’eau et vous propulseront dans un grand bassin d’eau, en finale. J’ai beaucoup aimé! Par contre, même si le repas est inclus, c’est un peu cher : 150$ canadiens par personne.

+ La playa : Quoi? Parler de la plage dans le top des activités? OUI! La tendre moité et moi-même ne sommes pas fous de la plage et du bronzage, même si nous A-DO-RONS jouer dans l’eau. Nous y avons passé un après-midi et nous avons bien aimé. Ce qu’il faut savoir : la plage est libre d’accès et gratuite. Vous y trouverez, à tous les 2 km, des endroits pour aller aux toilettes et vous changer. Par contre, ces lieux sont ouverts aux heures commerciales (pas le soir). Enfin, vous pouvez y manger et boire ce que vous voulez, mais pas le droit aux bouteilles de verre. That’s it! Pas mal hein?

 

mexicolove5

Xchen Itza – Crédit photo: Jimmy St-Amand

Mon coup de cœur : Isla Mujeres (l’île des femmes)

Tout ça pour en arriver à mon coup de cœur du voyage : notre visite à l’île des femmes! Les Mayas ont sacré le lieu à la gloire de Ixchel (sur la photo ci-bas), la déesse de la lune et de la fécondité.

Au centre-ville de l’île, vous trouverez tout ce dont on peut rêver pour relaxer et s’amuser : des boutique colorées, des bons restaurants, la plage, etc. Toutefois, il est possible de louer une petite voiturette de golf (oui-oui), à bord de laquelle vous pourrez vous rendre dans les parties moins touristiques, où habitent les mexicains. Nous avons même eu le privilège de visiter un magnifique cimetière. Tant d’amour et de couleurs : un lieu fabuleux et sacré qui nourrit encore aujourd’hui mes réflexions.

 

mexicolove4

Isla Mujeres – Crédit photo: Jimmy St-Amand

 

Eh oui, déjà terminé!
Cancun est une ville très inspirante qui a tellement plus à offrir que les chaises longues des grands hôtels. J’ai absolument adoré mon voyage et j’espère vous avoir donné envie d’aller y faire un tour. Cerise sur le gâteau, les mexicains sont vraiment très aimables.

Hasta Luego!

VéroniLo(u)ve
xxx

 

Article commun – Mon automne, en quelques mots!

2 Nov

Même s’il annonce l’arrivée du froid, l’automne est une si belle saison! Immanquablement synonyme de mutation ou de temps nouveau, nous avons décidé de vous résumer le nôtre en quelques mots et une image! Bonne lecture. 🙂

#SiExcitant #Inspiration

❤  Sarah: Je vis un automne en montagne russe d’émotions. Des jours je me sens au sommet de tout et d’autres plus rien ne va. C’est une saison de réflexion, de je ne sais plus, de je pense à moi. Alors il y a eu de la randonnée, un shower de bébé, beaucoup de yoga et des photos de paysages. Je vous offre ma préférée du haut d’un sommet!

Au sommet!

Au sommet!

Karyan: Cet automne, j’ai décidé de travailler sur un gros dossier : mon stress. Je suis pas mal anxieuse et je m’en fait souvent pour un rien… Pas simple. Je me suis mise à colorier des mandalas et j’adore ça! Ma mère a embarqué dans le projet et nous colorions parfois ensemble les samedis après-midi : on boit un café, on écoute de la musique et on discute. Sans farce, ça aide vraiment à se détendre. 🙂

ww

Mandala et café pour Karyan

Nadia: On dirait que mon automne commence maintenant. Je ne l’ai pas vu arriver puisque j’ai été complètement absorbée par l’inauguration d’un lieu unique en Amérique du Nord : la Maison de la littérature. J’y ai été chaque jour depuis un mois. En même temps, qu’aurais-je pu souhaiter de mieux? Une expérience de vie incroyable que de bâtir ce projet avec une équipe formidable. Entourée de livres, d’idées et de passion. Je n’ai pas regret de ces jours automnaux teintés du slogan: Écrire. Lire. Vivre.

ww

La Maison de la littérature

Véronique: Un mot pour décrire mon automne? Ça s’peut pas… Deux, mettons? Accomplissement et fierté! Ouais, c’est des gros, ceux-là… Mais je n’ai pas peur de les dire sans gêne. Cet automne, j’ai bûché (et bûche toujours) comme une folle pour lancer mon entreprise de communication et j’ai enfin obtenu mon permis de conduire. À 26 ans, imaginez-vous donc! Je ne suis pas toujours aussi productive, ça fait que j’en profite pour capoter de bonheur pendant que ça passe. Méhéhé. #AutoTapeDansLeDos 

Véronique - Avec permis de conduire!

Véronique – Avec permis de conduire!

 Lisa Marie: C’est une photo de moi à l’automne 2007. Mon dernier que je passais au Québec, prise dans le Vieux-Québec qui est tellement beau en octobre. J’ai toujours aimé marcher dans les feuilles en automne, mais les lancer, ça donne un petit feeling à la Pocahontas!

Lisa Marie d'automne

Lisa Marie et les feuilles

 Stéphanie: Mon automne a été assez mouvementé. Tantôt de déceptions, tantôt de moments de pur bonheur. Une chose est sûre, mes ami(e)s ont été plus que présents dans ma vie et je les remercie. Cette photo, une bataille de fusil à eau dans la ville (et oui, on a tous plus de 25 ans!) démontre parfaitement les moments de folie qui font en sorte que même les épreuves difficiles sont moins pénibles avec des gens un peu fous.

Stéphanie d'automne

Stéphanie et ses amis

 Michèle: Le plus beau des cadeaux d’automne: l’arrivée d’une nouvelle petite personne dans la famille. Chapeau à ma sœur d’avoir enfanté cette belle Rafaëlle (et à mon beau-frère naturellement). Je suis complètement accro à cette petite et tellement fière d’en être la marraine. Je suis maintenant de ceux et celles qui s’extasient durant une heure devant un beau sourire ou une couche pleine.

Michèle et bébé Raphaëlle d'automne

Michèle et bébé Raphaëlle

 Anne-Sophie: Mon automne en aura été un de transition, entre vieilles habitudes et nouveaux réflexes. Une recherche d’équilibre entre le neuf et l’ancien, qui me rappelle le mouvement des vagues qui vont et viennent entre la mer et la grève, reconnaissant la rive pour mieux se jeter dans l’inconnu de l’eau. Le mouvement des vagues, c’est aussi une mesure du temps au ralenti, entre le souffle d’une vague et celui de sa sœur. Un mouvement de métronome naïf, qui m’apprend à prendre mon temps. Alors, aux vagues qui respirent mieux que moi, merci pour l’inspiration. 😉

Paysage d'automne d'Anne-Sophie

Paysage d’automne d’Anne-Sophie

 Gabrielle: Mon automne a été axé sur la récupération. Ça a l’air ben plate, mais je vous jure que ça a été comme une cure de désintox. J’ai réalisé que j’avais tendance à me surmener (on le fait toutes à nos heures non?) et que je ne me laissais pas le droit de relaxer. J’ai appris à fermer mon téléphone (oui, oui, il y a un bouton off sur ces affaires-là), à dormir assez (ce qui veut dire un ti peu plus qu’à l’université) et à apprécier mes journées plus tranquilles. Merci à mon chat qui est toujours là pour m’encourager dans ce type de projet haha.

Gabrielle et son chat d'automne

Gabrielle et son chat

 Laurie : Les mots pour décrire ma vie mon automne : recherche de création de routine. Dans les derniers mois, je me suis mise en couple (yé!), j’ai eu un nouvel appart (re-yé!) et j’ai changé de travail (omg-yé!). Ce qui fait que tout a été un peu à l’envers et j’ai essayé de recréer une nouvelle routine de vie et trouver un équilibre dans tout ça. Un work in progress qui fait du bien et où chaque moment de repos est important et le plus doux possible.

Pieds de Laurie et son amoureux d'automne

Pieds de Laurie et son amoureux

Suzie : Karyan mentionnait ici « Vous sentez-vous submergés par les photos de vos amis en train de cueillir des pommes sur les réseaux sociaux ? J’ai envie qu’on brise cette habitude de tout montrer ce que l’on fait. » Mon copain et moi avons profité des couleurs d’automne le temps d’une rando dans le magnifique Parc de la Gatineau. L’activité était populaire, il y avait BEAUCOUP de monde ! Constamment, on devait s’arrêter ou passer sur le côtés des trails parce que des personnes se prenaient en photo… Ça m’a vraiment agacé! Je trouvais ri-di-cu-le de ne pas profiter de la journée en vrai. Pourtant, si nous n’avions pas laissé volontairement nos cellulaires dans la voiture, on se serait probablement fait prendre au jeu également… Ça fait réfléchir!

Suzie et son amoureux, presque d'automne!

Suzie et son amoureux

Déjà fini!
Et vous, avez-vous aussi été frappé par la frénésie de l’automne? Quels événements ont marqué le vôtre jusqu’à présent?

Peace and Lo(u)ve,

Vos Rockalouves
xx

%d blogueurs aiment cette page :