Tag Archives: Gaspésie

Les vacances avec la belle famille : récit d’une première fois.

27 Juil

Ah la Gaspésie! J’y étais allée jeune et je rêvais d’y retourner. Mon rêve accessible s’est réalisé en juin dernier : une semaine avec la belle-famille à Bonaventure. Mes beaux-parents avaient loué une maison de campagne. Alors on s’est retrouvé le copain, son fils, ses parents, ma belle-sœur et le beau-frère. La thématique de la semaine : la pêche. Une autre première pour moi.

IMG_6603

Ma définition d’une maison à la campagne. Crédit : Sarah Moore

On était loin de la semaine reposante sur le bord de la mer et des séjours d’aventures en amoureux. C’était autre chose et j’avais envie de l’essayer. Voici quelques petits plaisirs et moments forts du voyage!

La route 

Chaudière-Appalaches, Bas-St-Laurent, Gaspésie. Je suis fan du bord de l’eau, des beaux villages et des paysages. Un arrêt inattendu chez Mamie Pataterie Gourmande à Kamouraska commençait bien le «Road Trip». Une salade et des frites qui m’ont rendue bien heureuse. Il a aussi commencé à pleuvoir beaucoup trop. On a écouté Jake Bugg, tout le monde chantait. On a roulé et roulé encore pour ne pas arriver trop tard. Mon guide touristique de la Gaspésie n’était pas bien loin. Il y a toujours quelque chose à apprendre d’une montagne, d’un village, d’une rivière. On est arrivé en soirée. Il y avait plein de monde dans la maison. Les vacances ne s’annonçaient pas reposantes. J’étais brulée, c’était le temps de se mettre au lit.

IMG_6310

Pas facile la route!

 

IMG_6253

Carleton-sur-Mer. Crédit : Sarah Moore

Les gros déjeuners

Ma belle-mère avait pensé à tout. Le frigo était plein et il y avait de la bouffe qui fait plaisir à tout le monde. Des confitures pour les hommes et du beurre d’arachides pour les femmes. J’adore prendre mon temps pour déjeuner. J’avais même apporté un mélangeur pour les smoothies. C’était plus que parfait.

Jouer encore et toujours jouer

Nous avions l’œil à peine ouvert  que le mon copain voulait déjà jouer avec son fils. Jeux de société, échec, bataille au bout de bois, baignade dans le malin. Son principe : « En vacances, on n’arrête jamais de jouer ». On aurait dit deux enfants. C’était beau à voir. J’ai alors pris du temps pour moi. Lecture, yoga, photos. Ce n’est pas que je n’aime pas jouer, mais pas toujours, tout le temps. J’assume mon côté j’ai besoin de ne « rien faire ».

IMG_6419.JPG

Sauter dans la Bonaventure mardi, mercredi, jeudi et vendredi.

La pêche

Bon. Je n’ai pas officiellement pêché avec le permis et tout, mais j’ai pratiqué mon lancé à la mouche avec mon beau-père et j’ai observé les pêcheurs passionnés de la rivière Bonaventure. J’ai appris des noms de fosses et vu un garçon de 8 ans pêcher sa première truite avec beaucoup de fierté. Tout ça m’a donné envie d’essayer. La prochaine fois je me promets de mettre la salopette et de jouer dans l’eau avec les saumons. Un jeu calme.

 IMG_6302

IMG_6507

Sa première truite

IMG_6374

Ne pas pêcher

Le canot dans les rapides

Je ne souhaitais pas planifier toute ma semaine mais, je tenais à faire du canot sur la Bonaventure. Cime aventures offre un forfait parfait pour une sortie d’une journée. Je vous confirme que faire du canot dans les rapides n’est pas de tout repos. On a chaviré deux fois. C’était drôle, mais pas tant que ça. J’avais laissé mon téléphone dans la voiture, je devais avoir un pressentiment. On a oublié nos sandwichs détrempés et a nous avons continué dans la joie. Cette rivière est simplement magnifique. Il faisait beau. On a terminé à journée à la plage avec une grande marche en amoureux. C’était la fin des vacances et maudit qu’on était bien.

IMG_6533

Je veux rester ici tout le temps

 

La Gaspésie, on se dit à l’an prochain ?

D’ici là, bonne vacances gang  xx

SARAH

Publicités

Exit les compromis (ou 5 bonnes raisons de faire un roadtrip seule, exemples à l’appui)

13 Juin

L’été dernier pour ma semaine de vacances, j’ai décidé de partir en roadtrip seule en Gaspésie. Mes amis étant déjà en voyage ou n’ayant pas leurs vacances au même moment, je me suis dit : « Tiens, c’est une belle occasion de prendre du temps pour moi! » En toute franchise, j’ai passé l’une des plus belles semaines de vacances de ma vie!

Alors pourquoi toi, choisirais-tu de partir seule à l’aventure sur quatre roues? Ces quelques raisons devraient te convaincre…

 1. Choisir TOUTE ta musique de roadtrip

Tu aimes le heavy métal, le chant lyrique ou le country, des styles musicaux qui font grimacer de douleur tes amis? C’est le temps de te gâter et de chanter/crier à tue-tête dans ton auto (je conseille de lever les fenêtres le cas échéant).

Avant mon départ, je me suis achetée pas moins de 7 nouveaux cds chez HMV (oui oui, des cds, je suis rétro comme ça), principalement du oldschool jazz (Louis Armstrong, Nina Simone, Billie Holiday), mais aussi du Cat Stevens (juste assez hippie) et le dernier de The Black Keys. Tu juges mes choix? Laisse-moi te dire que What a Wonderful World ajoute du « WOW » aux paysages déjà grandioses de la Gaspésie. Et ai-je vraiment besoin d’argumenter pour monsieur Stevens?

Louis Armstrong

Cat Stevens

2. Faire les activités qui te plaisent, sans compromis

Tu capotes sur la musique, les boutiques d’antiquités, la lecture, le vélo, le trekking? Organise ton roadtrip selon tes passions! Tu.peux.faire.ce.que.tu.veux. C’est grisant!

De mon côté, je tripe plein air. J’ai besoin de bouger quand je suis en vacances et J’ADORE essayer divers sports extrêmes (du genre, sauter en bungee, marcher avec des lions, plonger avec des requins, faire du deltaplane… je n’ai encore jamais osé les deux derniers par contre). En Gaspésie, avec Eskamer Aventures, j’ai donc essayé le canyoning, mon activité coup de cœur de l’été. J’ai passé une journée complète dans un canyon avec quatre autres personnes (dont deux instructeurs), à descendre des chutes en rappel ou en tyrolienne et à sauter du haut de falaises dans des bassins d’eau naturels. J’ai ensuite terminé la journée avec ces mêmes personnes, à discuter de tout et de rien autour d’un feu de camp sur la plage (voir point suivant).

CanyoningCanyoning 2

Canyoning 3

3. Discuter du sens de la vie avec de purs inconnus

Je sais bien que tu peux faire ça aussi avec des amis, mais personnellement, j’ai plus tendance à faire de nouvelles rencontres marquantes lorsque je suis seule. Un truc pour te faire des copains? Dors dans les auberges de jeunesse et participe à des activités de groupe qui favorisent les interactions (voir point précédent).

Par exemple, j’ai dormi deux nuits en camping sur la plage au Sea Shack, une auberge festive à Sainte-Anne-des-Monts. Qui dit auberge « festive » dit bien entendu partys sur la plage jusqu’à 3h (4h, 5h…) du matin! La cuisine commune, les feux de camp collectifs ou le bar en bord de mer sont des endroits parfaits pour entamer la discussion autour d’une petite frette en canette ou d’un verre de vin en plastique.

Un gars est même venu m’aider à plier ma tente le matin du départ afin d’engager la conversation (gentleman : +1)! Fait cocasse : je l’ai recroisé quelques jours plus tard à Gaspé dans un café. Discussions profondes sur la vie et sur la photographie s’en sont suivies.

Autre avantage? Pouvoir être totalement seule quand tu en as envie.

SeashackSeashack 2

4. Respecter (ou pas) ton propre budget

Si tu as le budget pour dormir dans des hôtels 5 étoiles et manger chaque repas au restaurant, et que cela te plaît, pourquoi pas? Si tu as plutôt un budget limité et que tu choisis d’opter pour le camping et les saucisses hot-dogs sur le feu, aucune amie diva ne s’en plaindra! Tu choisis où, quand et comment tu dépenses ton argent.

J’ai par exemple coupé sur le logement et la nourriture, choisissant le camping et la bouffe maison (petit truc : traîne un cooler dans ta voiture). J’ai ainsi pu garder mes sous pour les activités qui me faisaient triper.

5. Organiser ton horaire comme tu le souhaites

Tu es lève-tôt ou plutôt lève-tard? Tu dois tout préparer de A à Z avant de mettre le popotin sur le siège de la voiture, ou tu préfères t’organiser au jour le jour? Tu as besoin de descendre de voiture chaque heure pour te délier les jambes/faire pipi/prendre des photos? Assume tes envies soudaines ou ton penchant pour l’organisation obsessive, tu ne déranges personne!

En Gaspésie, j’ai dû arrêter au moins 50 fois en bord de route pour faire de la photo. Ça frisait l’obsession! Et alors? Je ne suis tombée sur les nerfs de personne et j’ai pu m’adonner à ma passion en toute tranquillité. 🙂

Gaspésie 1

Moi qui adore la photographie animalière, j’ai eu la chance de photographier un troupeau de caribous montagnards!

Mont-Louis

Halte routière

Rocher Percé

Percé

Bref, exit les compromis et les chicanes entre amis qui ternissent ton voyage! Je pourrais mentionner beaucoup d’autres avantages, tels que te ressourcer, avoir de nombreuses anecdotes à raconter, te laisser traîner dans la voiture comme bon te semble, ne pas te laver si tu n’en a pas envie (ça pourrait par contre éloigner les inconnus du point #3), mais je suis certaine que tu es déjà convaincue.

Bonne route!
Marie-Soleil

%d blogueurs aiment cette page :