Tag Archives: Festival d’été de Québec

Ah! la saison des Festivals: Ma liste pour l’été

13 Juil

Je suis en train de boire un grand café noir avec une dose de vanille sans sucre du MCDO. Je ne fais jamais ça. Ou presque. Mais on est en plein cœur du Festival d’été de Québec, je me couche à des heures pas possibles, je suis brûlée, je n’ai plus de voix, mais je ne voudrais jamais manquer ça.

Je suis toujours prête pour un 10 jours sans routine, à voir les amis souvent, à chanter trop fort, à avoir trop chaud en montant les escaliers Lépine intensément (en me disant que c’est mon exercice de la journée) pis à manger un muffin le matin. Bref, c’est l’été! Je vais avoir 30 ans dans dix jours, les vacances approchent, je me sens festive et je ne veux pas que ça arrête!

 

4027F22E-C8BA-4379-9B6F-21F58F9A4807.jpg

J’avais le goût de vous parler des autres festivals où l’on pourra peut-être se croiser cet été.

Je capote sur la  programmation du Festivent cette année ! Surtout pour Vance Joy, Milky Chance. Je serai là, assurément. Je me dis aussi que c’est une belle façon de découvrir la Ville de Lévis. Bon, je sais bien que le site n’est pas situé en plein cœur du Vieux-Lévis, mais il y a tout plein de navettes et même en partance de Québec. C’est quand même intéressant! Si j’ai le goût de passer un peu plus de temps dans le coin, voici où j’irai à Lévis.

C71B44E5-2CD4-4886-ADD1-2FBAB1907195.jpg

Le smoothie du O’ravito café

0C0F81CF-156A-44A8-8384-B08B0C5FE5F9

Quand ma filleule veut prendre son chocolat chaud en photo aux bleuets du Vire-Crêpes

Et à la fin août, j’attends avec impatience le tout jeune Bivouak’Alooza à Saint-Jean-Port-Joli qui est à sa 2e édition. Musique, bonne bouffe, camping et surtout de la bière de la Microbrasserie Ras l’Bock situé à la marina du village. Je ne sais pas si je vous ai déjà parlé de mon amour pour le village de St-Jean-Port-Joli, mais je pense que je vivrais là, les cheveux dans le vent à regarder le fleuve des grandes journées de temps.

_SAP7210

Détente à St-Jean-Port-Joli : crédits Steph Allard

Il faut, au moins, passer deux jours dans le coin.

Mes suggestions :

CA_ETE_2015_PhilTetu_HR-91

Les Bisons Chouinard -Crédits Phil Têtu

CA_ETE_2015_PhilTetu_HR-83

Le Moule à Sucre – Crédits Phil Têtu

Et la liste pourrait être très longue.

D’ici là, il me reste encore de belles émotions à vivre durant le FEQ. Le repos, c’est pour plus tard!

PS : Mon collègue vient de faire un commentaire sur mon café. Il ne me reconnait plus 😉

Festivent Ville de Lévis : 1er au 6 août
Bivouak’Alooza, Saint-Jean-Port-Joli : 26 août

Bons festivals la gang !

Sarah 

Publicités

FEQ: Époustouflante P!nk

10 Juil

Pyrotechnie, projections, acrobaties aériennes et surtout, une voix solide et une performance efficace: tout était là pour faire du spectacle de P!nk sur les Plaines une réussite absolue. Pour une réussite, c’en était toute une!

Je ne m’attendais à rien de particulier de la part de la chanteuse américaine: je connaissais plusieurs de ses succès radio, que j’aimais bien, alors je me suis dit tout simplement « Tant qu’à avoir une passe, allons-y. »

Mais quelle idée de génie j’ai eue!

Le spectacle a démarré en trombe, avec un Get The Party Started plus qu’à propos. Je suis restée là, éblouie, à écouter la chanson en tapant des mains un peu stupidement: je n’en revenais pas d’un départ de spectacle aussi canon. Je n’avais jamais vu ça: P!nk avait l’air aussi réchauffée que si on était à la fin du spectacle, et ce n’était que la première chanson!

La chanteuse américaine de 37 ans a définitivement mis le paquet pour impressionner les dizaines de milliers de fans présents sur les Plaines: un lance-flamme, des feux d’artifices, des images d’arrière-plan parfois surréalistes, une troupe de danseurs aux chorégraphies parfaitement orchestrées… et même des bracelets lumineux, remis aux 50 000 premiers arrivés, synchronisés avec le spectacle! J’aurais tellement voulu en avoir un, je ne peux pas vous dire comment -mais je n’étais pas assez fan de P!nk avant le spectacle pour arriver parmi les premières (maintenant, probablement que oui!).

P!nk n’a pas non plus lésiné pour mettre le public dans sa poche: elle avait l’air franchement heureuse d’être là, souriant doucement entre les chansons, même entre deux couplets, saluant de la main et faisant des « Hey! » à ses fans lorsqu’elle s’approchait davantage. Honnêtement, je ne m’attendais pas à ce qu’elle soit aussi sympathique. Naturelle, à l’aise, elle a vraiment fait sienne l’énorme scène des Plaines -scène dont la taille n’a pas dû l’impressionner, elle, mais qui, à moi, semble immense.

Crédit vidéo : Nova Film | Festival d’été de Québec

Ce dont je me rappellerai, aussi, c’est l’énergie incomparable de la chanteuse, qui s’est amenée sur les planches comme si elle les possédait depuis toujours, le pas souple sur ses bottillons noirs. Elle était toute là, à nous balancer ses hits à la figure comme autant de boules d’énergie, et on répondait tous en criant, en tapant des mains ou en chantant. P!nk possède chacune de ses chansons, bouge merveilleusement bien, et est modeste en plus! Hé oui, elle s’est excusée d’oublier quelques paroles parce qu’elle était « rouillée » après presque quatre ans sans apparition sur scène.

Le spectacle était rodé à la perfection, les chansons s’enchaînant sans heurt pour créer un ensemble harmonieux et énergique, avec quelques pièces acoustiques bien équilibrées, qui donnaient toute la place à la voix puissante de P!nk -voix qu’elle sait faire fragile lorsque la chanson le demande. Tout un tour de force.

Vous l’aurez compris, j’ai adoré mon spectacle. C’était une soirée mémorable, dont je me souviendrai longtemps… aussi à cause de l’envol de P!nk, qui s’est transformée en acrobate aérienne le temps de So What, voltigeant au-dessus des spectateurs, pirouettant sans rater une parole, éclatant de rire parfois. Ce segment, qui a clos le spectacle, était franchement exceptionnel, et tout le monde était renversé. Il y avait de quoi, d’ailleurs, puisque P!nk a passé plusieurs minutes dans les airs, l’air presque aussi confortable que sur terre.

De mon côté, je pense qu’une part de moi est restée plantée sur les Plaines, quelque part sous les étoiles, éblouie par une performance inoubliable, rêvant de m’envoler avec P!nk.

À défaut de m’envoler, je peux toujours réécouter les chansons. Ça devrait suffire.

Anne-Sophie

Psst : Au cas où vous vous demandez quelles chansons elle a jouées, les voilà:

Get the Party Started
U + Ur Hand
Just Like a Pill
Trouble
Leave Me Alone (I’m Lonely)
Try
Just Give Me a Reason
How Come You’re Not Here
Funhouse / Just A Girl (reprise de No Doubt)
Who Knew
F**kin’ Perfect
Me and Bobby McGee (reprise de Kris Kristofferson)
Babe, I’m Gonna Leave You (reprise de Joan Baez)
Sober
River (reprise de Bishop Briggs)
Just Like Fire
Blow Me (One Last Kiss)
Raise Your Glass
So What

Source: 99secenes.com

Sting et Peter Gabriel: « Historique! »

13 Juil

C’est Sting lui-même qui l’a dit : son passage sur les Plaines d’Abraham en compagnie de Peter Gabriel, le 7 juillet, serait « historique » et « unique ». J’étais là, et je confirme: c’était historique, unique, fantastique. Un grand spectacle, par deux grands artistes au sommet de leur art.

Crédit photo : Jean-Marie Villeneuve, Le Soleil

Crédit photo : Jean-Marie Villeneuve, Le Soleil

Je l’avoue, je suis une fan finie de Sting. J’ai acheté ma passe du Festival d’été de Québec uniquement pour le voir sur les Plaines. Alors, quand il est apparu dans son veston de cuir bleu avec sa guitare électrique, j’ai cru que je rêvais.

C’était un rêve parfait (surtout parce qu’il était réel), qui a duré plus de deux heures et demie.

Sting et Peter Gabriel se sont amenés avec un spectacle rodé à la perfection. Les morceaux s’enchaînaient fluidement, passant d’un univers à l’autre sans heurt. Les deux têtes d’affiche étaient manifestement heureuses d’être là et leurs musiciens semblaient eux aussi s’amuser follement. L’énergie était palpable, et pas seulement parce qu’ils étaient 14 à occuper la scène.

Tout autour de moi, la foule aussi était prête à s’amuser: tout le monde chantait, dansait, criait avec enthousiasme -et, je dois l’admettre, moi aussi! Mes voisins n’étaient pas en reste, et tout le monde semblait profiter du spectacle au maximum. Les réactions étaient spontanées, et les cris de joie étaient nombreux (pour ma part, notamment, quand j’ai entendu les premières notes de Englishman in New York, que j’ai dans la tête depuis ce moment).

L’aspect visuel du spectacle était particulièrement élaboré: des projections accompagnaient les pièces, passant de motifs colorés presque psychédéliques à des images captées en direct sur la scène. D’ailleurs, les images transmises sur les écrans géants étaient tout à fait divertissantes: on ajoutait souvent des effets, faisant tournoyer ou changer de couleur les images au rythme de la musique. Franchement, ça devait être tout un travail technique!

En plus, les deux Britanniques ont pris la peine de s’adresser en français à la foule, et pas seulement pour dire « Bonsoir Québec! ». Ils avaient préparé d’assez longs textes pour expliquer la genèse du spectacle (textes qui nous ont aussi appris que les deux acolytes sont surnommés les « jumeaux tantriques » en raison de leur amour commun pour le yoga). Ces monologues, surtout rendus par Gabriel, étaient assez amusants, notamment à cause de la pile de feuilles que devait tenir Sting pour que Gabriel lise son texte.

Vous aurez compris que j’ai été transportée par mon expérience: je n’en revenais pas de voir enfin Sting en chair et en os, avec autant d’énergie. Sa voix (tout comme celle de Peter Gabriel) était parfaite, claire, juste… Pour mon baptême du Festival d’été, je n’aurais pas pu rêver mieux!

Bref, c’était un spectacle qui me restera en tête longtemps. Maintenant, chaque fois que j’enfilerai mon veston de cuir bleu (hé oui, j’en ai un!), je penserai à Sting! 😉

Anne-Sophie

 

P.S. Au cas où vous ne me croyez pas sur parole, je vous place ici la liste des chansons pour vous convaincre de la qualité du spectacle. 🙂

The Rhythm of the Heat (Peter Gabriel)
If I Ever Lose My Faith in You (Sting)
No Self Control (Peter Gabriel)
Invisible Sun (Sting, The Police)
Shock the Monkey (Peter Gabriel)
Secret World (Peter Gabriel)
Driven to Tears (Sting, The Police)
Fragile (Sting)
Red Rain (Peter Gabriel)
Dancing With the Moonlit Knight (Peter Gabriel, Genesis)
Message in a Bottle (Sting, The Police)
San Jacinto (Peter Gabriel)
Walking in Your Footsteps (Sting, The Police)
Kiss That Frog (Peter Gabriel)
Don’t Give Up (Peter Gabriel)
Big Time (Peter Gabriel)
Englishman in New York (Sting)
Solsbury Hill (Peter Gabriel)
Every Little Thing She Does Is Magic (Sting, The Police)
If You Love Somebody Set Them Free (Sting)
Roxanne (Sting, The Police)
Love Can Heal (Peter Gabriel, chanson dédiée à Jo Cox)
Desert Rose (Sting)
In Your Eyes (Peter Gabriel)
Rappel:
Every Breath You Take (Sting, The Police)
Sledgehammer (Peter Gabriel)

 

 

Les Nuits FEQ avec Sweet Alex Nevsky

15 Oct

Le 11 octobre dernier avait lieu le premier show de la deuxième année des Nuits FEQ, gracieuseté de notre Festival d’été de Québec adoré. Les Rockalouves sont fières d’être blogueuses collaboratrices de l’organisation, c’est pourquoi j’ai eu la chance d’assister au show d’Alex Nevsky!

Deux premières parties au spectacle; Foreign Diplomates et Current Swell. Je vous demande jamais rien, mais là, s’il vous plait, écoutez ces derniers. (Pssst, vous pouvez même écouter tous leurs albums ici : http://currentswell.com/audio)

J’ai honnêtement capoté. Du folk rock un mini peu country, mais vraiment pas trop, en provenance de Victoria, British Colombia. C’est beau, bon, nouveau à mes oreilles et ça déménage. Tu ne peux pas écouter ça les bras croisés pis pas de fun. Ça donne juste envie de partir en road trip sur la côte ouest Américaine.

Bien que la musique n’avait pas trop de lien avec le pop d’Alex Nevsky, c’était tout à fait dans la mission de ces soirées, soit nous faire découvrir de nouveaux sons! Allez voir le site de Current Swell, ces beaux gosses canadiens.

 

Doux Alex

C’était la deuxième fois que j’allais voir Alex Nevsky en show, la première fois en avril dernier, mais au Cercle, à Québec. Je dois dire que j’appréhendais un mini-peu d’être déçue, pas par Alex, mais par l’ambiance générale. (Ceci est mon bémol) L’Impérial de Québec est évidemment une plus grande salle que celle du Cercle, mais j’ignore pourquoi, les gens parlent vraiment beaucoup à l’Impérial. On entend toujours un bourdonnement derrière, près du bar, et je ne sais pas si c’est l’écho, mais ça me dérange à un tel point que j’en viens à me retourner au 8 secondes. People, fermez-vous donc un peu quand vous allez à un spectacle? Juste un peu? CECI ÉTANT DIT, si pendant les premières parties, cet aspect m’a déconcentré, j’espérais que la bulle d’amour que Nevsky impose saurait faire taire les bavards. Eh oui, le chanteur montréalais a eu le dessus sur ceux-ci!

« On va faire un show de 50 minutes, un medley genre Gregory Charles pis après on va vous envoyez quelques hits, pis that’s it» dit-il, d’entrée de jeu. On ne fut pas déçu, que non! Presque l’entièreté de son plus récent opus, Himalaya Mon Amour, y est passée. Alex Nevsky invitait tantôt les spectateurs à se coller, à se donner de l’amour, puis à danser un slow. Ma BFF et moi, en deux célibataires que nous sommes (Coucou Elise!), on était bien contente de ne pas y être allée seule tsé! (#ForeverAloneLaurie). Des moments très comiques, entre le flop d’Édith, une spectatrice invitée sur scène pour chanter une chanson à répondre avec son plus beau look de fille de région qui sort avec ses chumes de filles, qui a malheureusement été huée (coupable) par le public, puis une song battle entre les musiciens, ont ponctué l’une heure trente qu’a duré le spectacle.

(Parenthèse 
: Elise m’a fait remarqué au bout de la troisième chanson qu’il y avait des la-la-la ou na-na-na ou pa-pa-pa dans toutes ses chansons. Fak c’est ça, ça change pas grand chose au talent, mais en tant que critique mélomane, je trouvais important de vous en faire part.)

Visiblement heureux d’être à Québec avec cette foule très participante, Alex Nevsky s’est gâté au rappel en descendant parmi celle-ci avec Koh Tao, dernière de l’album et composée dans la langue de Shakespeare. Un beau moment ‘’cocon’’ qui a bien conclu cette soirée ma foi coloriée (lolol, pour ceux qui catch le jeu de mot!)

Vraiment, merci au Festival d’été de Québec de nous émerveiller à longueur d’année, on vous aime d’amour!

 Laurie-lalala

Concours : Nuits FEQ X Les Rockalouves

6 Oct

L’automne se pointe le bout du nez et, nous, on vous parle des Nuits FEQ une fois de plus! Il est loin le mois de juillet où vous avez chanté sur les Plaines d’Abraham avec Bryan Adams, Josh Homme, Lady Gaga, Snoop Dogg, Louis-Jean, The Killers, Billy Joel et j’en passe…

Pour vous faire patienter jusqu’à juillet 2015, le Festival d’été de Québec récidive cette automne encore avec les Nuits FEQ présentées par Bell. Pour sa première édition (11 octobre 2014), c’est Alex Nevsky qui foulera les planches de l’Impérial de Québec! Vous aurez aussi l’occasion de voir The Barr Brothers (8 novembre) et The Seasons (21 novembre) dans le cadre des Nuits FEQ.

NuitsFEQ14_AlexNevsky_AfficheWeb

©Festival d’été de Québec

Alex Nevsky, bien connu pour son second album, Himalaya mon amour, qui roule en boucle sur les radios du Québec avec des chansons comme « On nous à fait croire » et « Les coloriés », offrira sans contredit une excellente performance! Vous étiez nombreux à la Place d’Youville cet été pour le voir, gageons que le public sera une fois de plus au rendez-vous! 🙂

Vous aimeriez gagner vos billets pour y assister?

Rien de plus simple! Rendez-vous sur la page Facebook des Rockalouves et commentez le premier post sur notre page en nous partageant l’artiste que vous aimeriez voir au FEQ 2015 et votre amour pour Alex Nevsky.

Le tirage sera fait le mardi 7 octobre (a.k.a DEMAIN) à 15h. Bonne chan!

FEQ 2.0

18 Juin

Le décompte est commencé pour plusieurs… L’événement de l’été arrive à grands pas. Je parle bien sûr du Festival d’été de Québec.

Vous l’avez surement tous remarqué en ouvrant votre colis tant attendu envoyé par le Festival… Les bracelets ont évolué! Il y a une raison derrière tout ça, le FEQ a décidé d’en offrir plus aux festivaliers et d’accentuer sa présence sur les réseaux sociaux. On aime!

unnamedVous pouvez désormais personnaliser votre bracelet! Pourquoi? Si tu fais le tout avant le 30 juin, tu cours la chance de remporter des accès VIP pour le show de ton choix! Ce qui veut dire voir The Killers, Bryan Adams, Lady Gaga, Billy Joel, Louis-Jean Cormier, Queen of the Stone Age ou un autre artiste de ton choix à quelques mètres devant toi sans avoir à te soucier de faire la file tout l’après-midi. Imagine t’époumoner sur Summer of 69 et avoir un eye contact avec Bryan. Tsé! Il faudrait être fou pour ne pas tenter sa chance. Tu peux le faire directement en cliquant ici.

borne

Tu n’es pas chanceux? Pas de stress. Si tu associes ton bracelet à ton compte Facebook et que tu « Check-in » aux bornes interactives les soirs du Festival, tu cours la chance de gagner des accès VIP le soir-même! Il aura des tirages tous les jours.
Ces-mêmes bornes interactives te permettent de prendre ta photo le soir du spectacle. Attention! Tu pourrais te retrouver sur les écrans géants de la scène Bell.

Il te manque un bout? Tu es une personne visuelle? T’avais pas le goût de lire tout ça?

Visionne la vidéo au bas de l’article 😉

Bon Festival!

 

CONCOURS: Nuits FEQ x Les Rockalouves!

1 Mai

Les louves te font oublier la (fuck**g) pluie et te font rêver du soleil qui nous plombera sur la tête pendant tous les festivals auxquels on assistera cet été … Aaaaaaah, bonheur!!! On t’offre la chance de te réchauffer avec une soirée pré-festival … Les Nuits FEQ, une nouvelle façon de vivre LE FESTIVAL D’ÉTÉ DE QUÉBEC à l’année, avec des spectacles en toutes saisons. C’est la dernière édition, présentés à l’Impérial de Québec. Les billets vont s’envoler comme des p’tits pains chauds! Tu vas comprendre pourquoi un peu plus bas…

 

NuitsFEQ14_KarimOuellet_Affiche_web_VF

Pour la troisième soirée des Nuits FEQ, le 16 mai prochain, les invités sont Karim Ouellet et ses invités : l’excellente Ariane Moffatt et, ceux qui mettent de l’énergie partout où ils passent, Misteur Valaire! On vous promet même des surprises!!! C’est sans oublier les artistes montréalais Jimmy Hunt et Kandle qui se chargeront de la première partie! WHAT A NIGHT!

Tu veux une paire de billets ? Facile! Clique J’AIME/LIKE sur la page Facebook des Rockalouves et commente en « taguant » la personne avec qui tu voudrais assister au spectacle sous la publication du concours! Le gagnant sera annoncé le vendredi 9 mai! Bonne chance!!

 

Voici du p’tit soleil pour vous faire survivre à cette journée grise!

 

CONCOURS: Nuits FEQ x Les Rockalouves!

26 Mar

Les louves te font oublier la (fuck**g) neige et te font rêver du soleil qui nous plombera sur la tête pendant tous les festivals auxquels on assistera cet été … Aaaaaaah, bonheur!!! On t’offre la chance de te réchauffer avec une soirée pré-festival … Les Nuits FEQ, une nouvelle façon de vivre LE FESTIVAL D’ÉTÉ DE QUÉBEC à l’année, avec des spectacles en toutes saisons. Il en reste 2 d’ici l’été, présentés à l’Impérial de Québec.

NuitsFEQ14_DownWithWebster_web2

Pour la deuxième soirée des Nuits FEQ, le 3 avril prochain, les invités sont Down With Webster (qui était au FEQ l’été dernier!), Loud Lary Ajust (que j’adoooooore) et SonReal.

Tu veux une paire de billets ? Facile! Clique J’AIME/LIKE sur la page Facebook des Rockalouves et commente la publication du concours! Le gagnant sera annoncé lundi 31 mars! Bonne chance!!

 

Suzie xox

Pssst: prochain événement le 16 mai avec Jimmy Hunt, Kandle et Karim Ouellet !

Les Nuits FEQ #1: Sam Roberts Band TRÈS en forme!

5 Mar

C’est le 1er mars dernier qu’avait lieu la première d’une série de trois Nuits FEQ (pour Festival d’été de Québec, évidemment!) à l’Impérial de Québec. Je me suis sacrifiée pour vous, chers loups-lecteurs, en assistant au concert de Sam Roberts Band qui était les invités pour l’ouverture de cette nouvelle série offerte par le FEQ. Rock et découverte sont les deux mots qui résument le mieux mon fou samedi!

L’idée des Nuits FEQ est très simple : des spectacles mettant en valeur le talent canadien et rappelant l’esprit des soirées du Festival d’été de Québec. On y présentera donc des artistes émergents et certains aux noms plus familiers pour remplir nos oreilles et nos yeux d’ici le retour tant attendu de l’été! Une belle nouveauté pour vivre l’expérience du Festival à longueur d’année.

La soirée commençait de façon prometteuse avec le groupe pop-rock de Québec, Mauves. Le groupe originaire de Limoilou a eu la tâche de réchauffer la foule avec sa pop joyeuse et ses rythmes accrocheurs. Plusieurs pièces issues de leur plus récent album Le faux du soir a permis à plusieurs de découvrir un band de la Capitale-Nationale qu’on entendra beaucoup parlé dans les prochains mois! À surveiller, c’est moi qui vous le dis! À écouter juste ICI

Le faux du soir

La soirée s’est poursuivie avec l’entrée de Fast Romantic que bien honnêtement, je ne connaissais pas pantoute. Je m’en voulais presque! Le groupe canadien qui navigue dans l’Indie n’a pas tardé à faire bouger la foule et après la première chanson, je me déclarais déjà fan. Leur dernier album, Afterlight blues est envoûtant, un peu folk, un peu rock, juste parfait. En fouillant, j’ai su que plusieurs de leurs chansons avaient été entendues dans certaines séries américaines et je n’en suis pas surprise! Si vous ne les connaissez pas déjà, à écouter ICI

(Parenthèse de fille : Lauren Heron, claviériste du band, avait un look parfait, j’ai eu un girl crush. Voilà, c’est dit!)

Fast Romantics

La pièce de résistance est montée sur scène peu avant 22h : SAM ROBERTS BAND OMG! J’étais vraiment heureuse d’enfin voir ce band de Montréal version live. Leurs nombreux succès ont joué incessamment dans mon iPod au cours des dernières années, et continueront de le faire longtemps! Des pièces de leur plus récent album, Lo-Fantasy, se sont enchainées, et puis l’apparition de leurs classiques a ravie la foule pourtant déjà conquise. Brother DownBridge to NowhereThem Kids et la joyeuse We’re all in this together n’ont pu que plaire au public rassemblé pour la soirée. En plus, quand Sam Roberts nous jasait, il s’efforçait de s’exprimer en français, c’est smatt tsé!

Bref, trois excellents bands ont donné le ton pour cette série prometteuse! J’ai déjà hâte à la prochaine Nuit FEQ, le 3 avril prochain, qui sera assurément hip-hop avec Down with Webster et Loud Lary Ajust. La dernière accueillera Jimmy Hunt ainsi que notre préf’, Karim Ouellet. Les billets sont en vente pour 15$, sérieux c’est presque gratuit! Je me dévouerai encore pour la cause, qu’est-ce que je ne ferai pas pour vous han!

Très gros merci au Festival d’été de Québec pour l’invitation et pour avoir permis à un loup du public d’y assister! D’ailleurs Patricia Dion, notre gagnante, comment c’était? Et vous, y serez-vous pour les deux prochaines?

BYE!
Laurie

CONCOURS: Nuits FEQ x Les Rockalouves!

22 Fév

Parce que le soleil des derniers jours nous fait rêvasser à l’été et que vos louves sont en amoouur avec tous les festivals (SXSWPoutine, Bluesfest, FestFoé), on veut vous donner  envie de découvrir les Nuits FEQ présentées par Bell.
Les Nuits FEQ, c’est une nouvelle façon de vivre le FEQ à l’année, en présentant des spectacles en toutes saisons. Il y en aura 3 d’ici l’été, présentés à L’Impérial de Québec :

NuitsFEQ_SamRobertsBand

Tu veux une paire de billets pour  assister au premier spectacle de la série? Facile! Clique J’AIME/LIKE sur la page Facebook des Rockalouves et commente la publication du concours! Le gagnant sera annoncé jeudi 27 février! Bonne chance!!

Festival d’été de Québec, ouvrez vos oreilles! (Partie 1)

2 Juil

Du 4 au 14 juillet prochain se déroulera le Festival d’été de Québec (FEQ), « 300 spectacles, 10 scènes, 11 jours de musique »!

Le FEQ ce n’est pas que les « gros noms », on se souviendra la controverse entourant la mise en vente des laissez-passer avant Noël : « Acheter sans connaître la programmation? Est-ce que ça va en valoir le coup? Peuvent-ils faire mieux qu’en 2012?»(Rappelons que le FEQ s’est rétracté à la suite de commentaires des festivaliers). Reste qu’il faut aller plus loin. Vous achetez une passe, ça ne sert pas à se pointer deux ou trois fois sur les plaines que pour entendre les Black Keys et/ou Weezer et/ou Guns n’ Roses.

Un laissez-passer c’est magique (Si!) : ça sert à découvrir des bands que vous ne connaissez pas et que vous n’iriez peut-être pas voir de votre propre chef. Ce billet vous propose les spectacles, à mon humble avis, qu’il ne faut pas manquer même si on ne les connaît pas ou peu!

(Attention! Je ne me considère pas comme la science infuse, vos suggestions sont les bienvenues!)

  • Jeudi 4 juillet

Commençons avec un groupe quand même familier…

Belle and Sebastian seront au Parc de la Francophonie à 21h30. Un groupe indie pop de Glasgow (Écosse). Formé en 1996, le groupe compte plusieurs albums et EP, il a d’ailleurs collaboré à la bande sonore du long métrage Juno. Bref, ça s’écoute bien et c’est bien de rappeler leur passage!

En première partie, vous aurez l’occasion d’entendre le groupe canadien Born Ruffians. Formés en 2004, ils ont quatre albums studio dont un tout récent sortie en 2013 (Birthmarks) avec le single Needle que j’aime bien.

  • Vendredi 5 juillet

Une soirée franco-québécoise vous attend à l’Impérial de Québec! Le Québécois Peter Peter occupera la première partie de Louis-Jean Cormier. D’ailleurs, le dernier album de Peter Peter, «Une version améliorée de la tristesse» se retrouve dans la liste de pré-sélection du Prix de musique Polaris qui récompense les artistes canadiens (remporté en 2012 par Feist et en 2011 par Arcade Fire). Une belle soirée de grattage de guitare!

  • Samedi 6 juillet

Un autre band originaire de Québec, le groupe de garage Ponctuation sera à l’Impérial de Québec à 21h. J’ai un petit coup de coeur pour leur rock franco bien assumé. Après deux EPs, le groupe composé de deux frères vient tout juste de sortir leur premier album, 27 Club.

La même soirée, vous avez également l’excellent Karim Ouellet dont le talent n’est plus à prouver. Il sera au Parc de la Francophonie vers 20h15.

  • Dimanche 7 juillet

Les groupes Young Galaxy (Canada, electro-pop) et The Raveonettes (Danemark, indie rock) valent le détour du côté de l’Impérial de Québec dès 20h45. Young Galaxy vient tout juste de sortir un quatrième album studio Ultramarine qui se retrouve en liste également pour le Prix de musique Polaris. De leur côté, le duo The Raveonettes compte six albums studio.

En fin de soirée au Cercle (23h) il y a également l’excellent groupe montréalais Doldrums. Fans de musique électro, c’est une découverte à faire!

  • Lundi 8 juillet

Le groupe canadien Austra nous propose sa musique électro à l’Impérial de Québec à 22h30. C’est un jeune groupe formé en 2009, ils ont deux albums studio dont le premier, Feel it Break, paru en 2011, était en liste pour le Prix Polaris, mais à perdu aux mains de l’excellent groupe Arcade Fire.

Partie 2 (9 au 14 juillet) à venir!

Le Festival d’été de Québec c’est également de la musique du monde, du jazz, du hip-hop, du blues… Il y a plein de découvertes à faire dans la programmation que vous pouvez trouver ici!

%d blogueurs aiment cette page :