Tag Archives: Espoir

Article commun: Une nouvelle année!

1 Jan

En cette fin d’année, on dirait que notre fil Facebook se retrouve inondé de résolutions, de regrets ou de message d’espoir. 2015 a été bonne ou mauvaise? Et quels sont les plans pour 2016? La meute partage aujourd’hui ses pensés! Bonne lecture! 🙂


Chabot: 2016 c’est plus de plus et moins de moins ! Plus de fous rire, moins de blues, plus de vrai ( coucou Michèle ), moins de  » game « , plus de  » chien « , moins de doutes, plus de jeux de mots discutables ( Jani jamais assez ), moins de peur du ridicule, plus de focus, moins d’éparpillement… Je vous souhaite plus de vos plus pour une merveilleuse année

Véronique: 2015 a été une année remplie de turbulence. Elle m’a par contre appris que je suis BEAUCOUP plus forte que ce que je ne le pensais et que j’avais une grande tolérance au changements. Même si je suis reconnaissante de ses apprentissages, j’espère que 2016 ne sera pas aussi mouvementée, tout en demeurant… EXCITANTE! Ah! Et, je me fais la promesse solennelle de prendre congé la fin de semaine et d’aller au SPA.

Laurie: My god 2015, que de rebondissements! Pas de gros voyage cette année, mais un nouveau travail, un nouveau chum, un nouvel appart. J’aimerai qu’en 2016 je pousse mes limites vers des horizons nouveaux, différents, épeurants mais réalistes. Et c’est ce dernier mot qui est un vrai de vrai défi! Mieux se découvrir et rester curieuse, amoureuse, travaillante.

Anne-Sophie: 2016? Déjà? Hé bien. J’espère des fous rires interminables au milieu de nuits si longues que l’on voit poindre le jour avant de fermer l’oeil. De douces folies qui se faufilent dans les jours routiniers. J’espère du temps. Le temps de rire, le temps de partager avec ma famille et mes amis. Du temps pour vivre, en fait. À moi de trouver de la place dans l’horaire. 😉

Stéphanie: L’année 2015 aura été synonyme d’apprentissage. Les épreuves et les erreurs d’hier m’auront permis d’apprendre à aimer la femme que je suis aujourd’hui et j’espère celle de demain. En 2016: Je souhaite être en mesure de lâcher prise sur les choses que je ne peux pas contrôler. Lâcher prise sur l’opinion que les gens portent à mon égard, apprécier les petits bonheur et simplement faire confiance en la vie.

Gabrielle: Pour 2016, je me promets de faire plus de choses qui me font peur, de plonger sans avoir de remords, pour éviter d’avoir des regrets. Comme on dit, la vie ne se mesure pas par le nombre de respirations prises, mais par le nombre de moments qui nous ont coupé le souffle.

Lisa Marie: Ma résolution de 2016: continuer à voyager dès que j’en ai la chance! (C’est d’ailleurs pourquoi je suis en retard pour cet article, je suis à New York! ;))

Odile: Écrire un livre, avoir trois enfants, me marier, recevoir un Oscar, être heureuse 24 heures sur 24 … des objectifs réalisables. Je rigole!!! Les résolutions me font toujours un peu peur parce qu’elles représentent pour moi une pression supplémentaire dont je n’ai pas besoin. Mon petit mot d’ordre serait : sourire. Le sourire intérieur. Garder une étincelle intime en moi. Et que 2016 commence.

Camille: Après plusieurs années pleines de rebondissements pas toujours heureux, je dirais qu’en 2015 je me suis finalement retrouvée. Ainsi, pour 2016, je souhaite prendre le temps de savourer ce que la vie va m’apporter: le bon comme le mauvais. Ça ne se fera pas en un claquement de doigts alors je dirais que la première étape vers ce nouvel objectif sera d’accepter les événements comme ils viennent avec ouverture et optimisme.

Jani: Arrêter de renifler lorsque j’éclate de rire, développer une tolérance aux chatouillis de pieds, avoir plus de discipline lorsque je mange du chocolat, repasser la cassette Super Mario World au Super Nintendo, continuer à regarder les génériques de film jusqu’à la toute fin, renouer avec le jeu de la cachette, arrêter de faire des jeux de mots discutables…Bananez les potes!

Sarah: En 2015, mon mot était équilibre. C’était une belle année sans être trop ni pas assez. En 2016, j’ai envie de retrouver cette dose d’intensité qui me rend vivante. Dans le dedans de moi, je souhaite me surprendre, faire des folies et suivre mes intuitions. Cette année, mon mot sera économie. Oui, je veux économiser financièrement en évitant les dépenses inutiles. Pis ça, ce n’est pas facile. Une autre belle histoire de volonté et de budget. Bonne année la gang!

Suzie: 2015, t’as été rought en maudit. L’an dernier, je souhaitais « vivre un maximum de soirées improvisées entre amis, juste pour déconner. » Je pense pouvoir dire mission réussie! Cette année, c’est à moi que je désire accorder plus du temps. Me donner le droit de prendre des pauses, de dire non, de me centrer sur mes objectifs, sans culpabiliser. J’espère que t’es pleine de défis 2016. J’suis prête.

Michèle: Mon mot de 2016 sera: authenticité. Je souhaite mettre toute mon énergie et mon temps sur des personnes vraies, sur des relations franches et sincères. Et l’être tout autant de mon côté. Juste du vrai pour 2016 🙂

 

Et voilà! Vous vous reconnaissez dans l’un de nos témoignages? Quels sont vos plans pour 2016?
On profite de l’occasion pour vous souhaiter une incroyable nouvelle année!

❤ ❤ ❤

Vos Louves

 

Billet commun – Mon souvenir d’été…

1 Sep

Ahhhh, l’été. Ses promesses de temps clément, d’activités extérieures plus palpitantes les unes que les autres, de soirées endiablées et sans fin au centre-ville… Nous voilà déjà à la fin de la belle saison et, en observant notre feed Facebook, on distingue deux types de personnes: celles qui en ont profité et celles qui ne l’ont pas vu passer. De quel camp faites-vous partie?

RIP Summer! (Source inconnue - Pinterest)

RIP Summer! (Source inconnue – Pinterest)

En ce début du mois de septembre, nous avons envie de partager nos souvenirs d’été, histoire de les étirer encore un peu!

Bonne lecture! 🙂

❤ Cécile: Cet été, pas de vacances, niente ! Nada ! Alors, à défaut de profiter d’un dépaysement géographique, je me suis évadée de mon quotidien une fois la nuit tombée… Rester silencieuse et immobile face à des paysages parfois surréalistes… de vraies vacances pour mon esprit !

Crédit photo - Cécile Duong

Crédit photo – Cécile Duong

❤ Michèle: Nouvellement propriétaire, je manquais de fonds pour partir à l’aventure comme à l’habitude cet été ;). Heureusement, il y a toujours mon petit havre de paix qui m’attend dans le Bas-Saint-Laurent comme j’en parlais dans mon article «Ode au chalet». Un des premiers étés où je me suis sentie reposée pour vrai à mon retour au travail.

Crédit photo: Michèle Lemay Tardif

Crédit photo: Michèle Lemay Tardif

❤ Lisa-Marie: Ces dernières années, je travaillais tout l’été pour mieux partir en vacances en automne ou au printemps. Cet été, mon amie m’a proposée d’aller en Indonésie avec elle pour 2 semaines. Une première semaine bien chargée en visites et en excursions, puis une deuxième semaine pour bien se reposer à la plage! Je vous parlerai d’ailleurs de notre aventure au volcan Kawah Ijen dans mon prochain article!

Crédit Photo: Lisa-Marie

Crédit Photo: Lisa-Marie

❤ Anne-Sophie: Un avion en vol, des nuages et du bleu. Un avion en vol, parce que finir une maîtrise, après tant de travail acharné, ça donne l’impression de pouvoir toucher les nuages. D’atteindre ce qu’on croyait impossible. Je n’ai peut-être pas pris de vacances, mais mon esprit, lui, a pris de l’altitude – et mon cœur a presque le vertige de tant de liberté. C’est ça que je retiens de mon été. La liberté, le vol plané, le bleu.

Crédit photo: Anne Sophie Gobeil

Crédit photo: Anne Sophie Gobeil

❤ Laurie: Je l’ai raconté dans cet article, j’ai monté une petite montagne cet été. J’ai fait aussi beaucoup d’autres choses; du plein air, du camping, de la piscine, des festivals, des piques-niques, des fêtes. Je ne suis pas allée bien loin. Mais ce moment, en haut du plus haut sommet du nord-est de l’Amérique, ça représentait métaphoriquement parfaitement bien mon année, les épreuves et les changements. Et dans cette photo, outre la vue, y’a une personne merveilleuse qui a fait de cet été une aventure aussi!

Crédit photo: Laurie Couture

Crédit photo: Laurie Couture

❤ Gabrielle: Cet été j’ai eu la chance de retomber en amour. J’ai découvert Milan avec mon copain, sans itinéraire précis, sans guide… et sans parler italien. Une aventure qui m’a ouvert les yeux sur une façon de vivre à la fois exaltante et tranquille. Milan m’a appris à prendre le temps de respirer et de m’entourer de ceux que j’aime.  Après avoir fait l’erreur de demander un «café to go» (l’insulte suprême), j’ai compris qu’on y vivait le moment présent et qu’on y prenait le temps de discuter, de prendre une pause et de profiter de la vie. J’applique maintenant du mieux possible cette philosophie dans mon quotidien.  À moi la dolce vita!

Crédit photo: Gabrielle Leblanc

Crédit photo: Gabrielle Leblanc

❤ Véronique: Professionnellement, avez-vous déjà eu l’occasion de repartir à neuf? D’avoir le temps de réfléchir aux valeurs que vous chérissez et à celles sur lesquelles vous ne pouvez plus piler? J’ai eu cette chance, ce bonheur inouï! Je n’irais pas jusqu’à dire que mon été sans emploi a été de tout repos, mais disons qu’il m’a permis de regagner mon équilibre et de remettre les pendules à l’heure. Un avenir rempli de promesses et de défis très motivants se dessine devant moi. Il me tarde de vous partager le tout!

Crédit photo: Véro Ovando

Crédit photo: Véro Ovando

❤ Suzie: Probablement l’été le plus éprouvant de ma vie. J’ai perdu mon père. L’être le plus cher à mes yeux. Mon modèle de vie, mon complice. Faire face à un deuil aussi important n’est pas chose facile… J’ai la chance extraordinaire d’être tellement bien entourée. Maman, les copines, les cousins et surtout toi mon amour, merci de m’avoir permis de voir le bonheur, malgré la peine. Merci pour les moments de paix, comme pour les fous rires. Papa disait que le bonheur est un choix. Avec lui qui vit maintenant dans nos cœurs, pas le choix de péter le feu (ou presque).

Processed with VSCOcam with f2 preset

Au chalet. La tête vide et le cœur remplie de joie. Crédit photo : Suzie Veilleux

❤ Nadia: Je ne suis peut-être pas partie explorer des contrées lointaines comme par les années passées, puisque mon nouvel emploi m’a demandé temps, concentration et dévotion, mais ce n’est que pour avoir mieux profité de mes amis, de ma famille. Des ces instants précieux et simples. Les plus beaux moments de l’été sont ces courtes escapades spontanées, où le bonheur se respire les pieds dans le sable, un verre de vin à la main, l’appareil-photo pas très loin, accompagnée de son copain. Parce qu’il est si bon de s’évader. Et de se le rappeler.

nous

Nous et les dunes de Tadoussac. Que faut-il de plus. Crédit photo: le retardateur. 😉

Eh oui, le billet est déjà fini.
Et vous, avez-vous vu passer votre été?
En avez-vous profité?

xxxxxxx

Vos Rockalouves

%d blogueurs aiment cette page :