Tag Archives: Écolo

Pourquoi je fais mon propre dentifrice

29 Avr

Depuis quelques temps, je suis obsédée. Obsédée par ce que nous faisons de notre planète. Obsédée par la trace que nous laissons tous, la marque que moi-même je crée. Depuis quelques temps, je me suis plongée dans la lecture des écrits de l’environnementaliste David Suzuki et mon coeur se serre davantage dans ma poitrine quand je regarde les nouvelles à propos du réchauffement climatique. Je suis en état d’alerte.

brubru pate a dent

Andrée-Anne et son premier tube de pâte à dents maison!

J’ai toujours été écolo-grano et 100% assumée. Je me suis toujours fait taquiner à cet effet aussi 😉 Mais là, j’atteins un nouveau sommet : j’ai décidé de faire ma propre pâte à dents. Entre le dépérissement de notre planète et mon tube de pâte à dents, il semble n’y avoir aucun lien, j’en conviens. Laissez-moi vous guider dans les réflexions qui m’ont mené à concocter ce avec quoi je me brosse les dents trois fois par jour (je suis une p’tite fille propre!).

Depuis des années, je fais du recyclage. Depuis l’été passé, j’ai un bac de compostage et j’ai réussis à embarquer mes voisins de condo dans ce beau projet. Je fais du covoiturage et à l’épicerie, je favorise les produits québécois plutôt que ceux importés de l’autre bout du monde. Je ne suis pas parfaite, loin de là. Et sans chercher la perfection, je cherche à changer mes habitudes de consommation afin de faire une différence. J’entends déjà certains d’entre vous dire que mes petits efforts ne sauveront pas la planète. Non, en effet. Mais à force de parler de mes petits pas vers une vie plus verte, j’espère sincèrement inspirer quelques personnes autour de moi à reconsidérer leur façon de consommer. J’ai oublié de vous dire que j’étais une écolo-grano ultra positive!

Depuis quelques années, je suis plus attentive aux produits que j’utilise. J’achète du papier de toilette et des mouchoirs fait de papiers recyclés. Mes produits pour nettoyer ma maison sont biodégradables et j’ai des contenants de savon à vaisselle et de savon à mains que je fais remplir dans une boutique spécialisée pour éviter d’acheter de nouveaux contenants de plastique (en plus, le savon revient moins cher!). Dans mon obsession à toujours faire mieux, je cherchais quelle habitude je pouvais changer pour devenir plus en phase avec le respect de mon environnement. La pâte à dent s’est imposée dans cette réflexion.

Les tubes de pâtes à dents qu’on achète à la pharmacie ou à l’épicerie ne sont pas recyclables. Ils finissent enfuient sous la terre et prennent des années à se décomposer. Au moment où je réfléchissais à une alternative possible, une amie à moi partageait sur les réseaux sociaux sa recette de pâte à dent maison, approuvée par sa dentiste! Le ciel me répondait!

mtériel

Les ingrédients pour créer votre propre pâte à dents maison.

Depuis une semaine, je fais ma propre pâte à dents. J’ai acheté des ingrédients simples qui se trouvent facilement et je concocte ma pâte dans ma cuisine. Même mon homme l’a essayé et m’a dit que ce n’était pas désagréable en bouche (il va s’habituer ;-)). Je sens ma bouche propre et surtout, je me sens plus en phase avec le mode de vie auquel j’aspire.

Je peux avoir l’air intense. Je connais encore peu de gens qui font leur propre pâte à dents et à voir les réactions de mon entourage, j’ai l’air tout droit sorti d’une autre planète. Mais le regard des autres ne me dérange pas. Je suis en paix avec mes choix parce que je sais que je fais un pas de plus pour aider notre environnement et c’est ce qui est fondamentalement important pour moi. Je ne suis pas en train de dire que tout le monde devrait faire sa pâte à dents. Mais si tout le monde prenait un peu de recul pour observer leur façon de consommer et décidait de changer une petite chose dans leur façon de faire, je me dis que la planète s’en porterait mieux.

Et vous, que faites-vous comme petit geste quotidien? Partagez vos façons de faire afin de nous inspirer tous à devenir meilleur 🙂

P.S. Vous voulez vous aussi faire votre propre pâte à dents? Consultez la recette et les explications simples et très utiles de mon amie Chantal Archambault en cliquant ici.

Andrée-Anne Brunet

Publicités

Rencontrez l’entrepreneur derrière Pépin, cette gamme de produits de beauté responsables mais pas plates!

16 Mar

Des produits qu’on aime utiliser parce qu’ils sont beaux, qu’ils sont efficaces ET qu’ils sont bons pour l’environnement, ça existe? Maintenant oui. Et on peut remercier Annie-Claude Pépin pour cela (en plus, elle vous gâte avec un super code promo à découvrir à la fin)!

Le sérum tonique de Pépin, composé de différentes huiles sèches, peut aussi servir d'huile à barbe!

Le sérum tonique de Pépin, composé de différentes huiles sèches, peut aussi servir d’huile à barbe!

L’artiste dans la fin vingtaine a entrepris tout un périple : elle a lancé sa propre gamme de soins pour le corps, Pépin, dans le but de sensibiliser les gens à propos des nombreux produits toxiques que contiennent plusieurs cosmétiques, savons et crèmes populaires. Parmi ses produits faits à la main, on retrouve un beurre corporel, un baume à lèvres, un shampooing sec et un sérum tonique. Un beau défi pour celle qui n’avait jamais travaillé dans le milieu!

C’est en faisant du bénévolat pour l’organisme Action cancer du sein du Québec qu’elle a réellement compris à quel point il pouvait être difficile de rejoindre les gens sur ce sujet peu glamour. « Lancer mes propres produits était une façon de sensibiliser sans juger; les gens ont le choix d’acheter ou non », explique Annie-Claude.

Tout un pari dans un marché ultra compétitif, où la surconsommation est omniprésente. «On dirait que des fois les gens veulent acheter des produits qui vendent du rêve… mais je ne suis pas d’accord avec ça», explique la très pragmatique Annie-Claude.

Sa philosophie : acheter moins, mais mieux. Elle demeure toutefois très réaliste face aux habitudes de consommation des gens : « C’est sûr qu’on ne va pas jeter tous nos produits pour recommencer. Moi aussi j’utilise encore des cosmétiques qui contiennent des substances toxiques. Tu dois y aller graduellement ».

Le shampoing sec de Pépin est entièrement fait d'ingrédients végétaux et est exempt de fragrances synthétiques!

Le shampoing sec de Pépin est entièrement fait d’ingrédients végétaux et est exempt de fragrances synthétiques!

Et c’est cet aspect qui m’a charmée à propos de la créatrice de Pépin : son approche très rationnelle et aucunement empreinte de jugement. Elle n’a pas la prétention que ses produits vont transformer notre peau ni changer le monde. Ils sont simplement responsables, agréables à utiliser et faits avec les meilleurs ingrédients possibles. Des produits intelligents et pas plates; on dit oui!

Un grand travail de réflexion a été fait concernant les ingrédients qui se retrouveraient dans sa gamme, mais aussi autour des contenants qui seraient utilisés. Par exemple, elle ne vend plus de baumes à lèvres en tubes, parce qu’ils ne sont pas réutilisables.

« Je fais ça de la maison pour le moment, en composant des petits lots à chaque mois.  Comme les produits sont sans agent de conservation, je les garde frais en les faisant au fur et à mesure », précise-t-elle.

Son truc pour se tourner vers des alternatives plus naturelles, sans devoir jeter l’ensemble des produits qui traînent dans notre salle de bain? Annie-Claude ne jure que par le site web Skin Deep, qui fournit une liste assez complète des ingrédients toxiques que l’on retrouve dans les produits pour le corps.

Lancer sa propre entreprise, comment ça marche?

« J’ai fait un bac en art visuel, mais ça mijotait dans ma tête. J’ai décidé de faire un cours en entreprenariat, où on construisait un plan d’affaire, etc. Ça m’a donné le temps de nourrir mon idée et ça m’a donné la confiance qu’il me fallait», raconte la jeune entrepreneur. Elle suit également des cours de façon régulière pour apprendre à créer ses produits pour le corps. Elle confirme toutefois qu’il y a eu beaucoup d’essai-erreur au début.

Annie-Claude avoue candidement qu’il y a encore plusieurs questions concernant son entreprises auxquelles elle n’a pas encore trouvé réponse. «Je suis consciente que certaines choses vont encore évoluer, je sais que je suis en encore au début. Mais j’étais rendue là. Certaines étapes arrivent plus vite que je pensais, comme les boutiques. Vendre en ligne, c’est difficile pour des produits pour le corps, parce que les gens ne peuvent pas les essayer», explique-t-elle.

Ses produits sont actuellement disponibles sur Etsy et à la boutique Général 54 sur St-Laurent et au marché La Pantry.

 

Au banc d’essai : le beurre corporel Pépin

12842368_10153477272625060_1379781588_o

Ingrédients : beurre de karité bio et équitable, huile d’amande douce, glycérine végétale, gel d’aloe vera et huiles essentielles bio.

J’ai eu la chance de tester un des produits de la gamme d’Annie-Claude. Voici mes commentaires ainsi que ceux d’Anne et de David (les produits sont tous unisexes, yeah!).

Anne : Le beurre est assez riche et reste un bon moment sur la peau avant d’être absorbé. Ça serait idéal avant d’aller au lit. Ça sent beaucoup le karité.

David : J’aime l’odeur et le fait que ça soit naturel.

Moi : J’applique le beurre corporel avant d’aller au lit, comme c’est assez dense. J’adore la douceur qu’il apporte à ma peau. Je m’en sers également pour mes cuticules; ça fait briller mes ongles! De plus, ça a réparé mes pieds abîmés (ok j’avoue avoir négligé mes pédicures cet hiver…).

Prix : 22$ pour 100 ml

12498480_10153477272605060_1902142175_n

Le kit Pépin comprend un baume à lèvres, un beurre corporel et un shampoing sec, au coût de 44$.

Découvrez-les avec le code promo exclusif  LOUVESPÉPIN, qui vous donne un 15% de rabais sur vos achats de 20$ et plus!

Vous pouvez rencontrer la créatrice de Pépin les 19 et 20 mars au Salon du disque et des arts underground.

Bye!

Gabrielle – La minute maquillage

Mes résolutions d’écolouve pour 2015

9 Jan

J’ADORE les débuts d’année! Faire un bilan de l’année précédente, tirer des leçons de mes erreurs, souligner mes succès, prendre une pause pour réfléchir à mes objectifs (personnels, professionnels, pour l’année qui débute et les années suivantes) et tourner la page pour en écrire une nouvelle, toutes ces choses qui font vraiment beaucoup plaisir à mon grand côté introspectif. En plus, c’est une bonne excuse pour philosopher avec mes amis ou mon amoureux autour d’une bouteille de vin…

Bref, en introspectant (bon, on va dire que ça se dit, ok?) avant les fêtes, j’ai réalisé que mon côté écolo, lui, n’est pas satisfait du tout, surtout depuis que je dois prendre mon auto pour aller au travail (2h d’auto par jour vs 3h de train/métro, le choix s’imposait de lui-même). De là est sortie cette liste de mes quatre résolutions écolo pour 2015, fortement inspirée d’idées prises sur les sites Web d’Équiterre, de David Suzuki et de Greenpeace.

Volez-moi gaiement ces idées, si le cœur d’écolouve vous en dit!


 ~ Réduire mon temps de douche ~

Oui, les longues douches sont mon plaisir coupable (très coupable, votre Honneur). Quoi de mieux pour se détendre après une dure journée de labeur? J’en perds carrément la notion du temps. Par contre, côté ressources énergétiques et environnement, je dois avouer qu’une douche de 30 minutes par jour n’est pas conseillée! Pour 2015, je tenterai donc de réduire toutes mes douches de moitié, au moins…

Douche

~ Manger local ~

Manger local présente de nombreux avantages environnementaux, comme la réduction du transport des aliments (donc moins de gaz à effet de serre) et la limitation de l’emballage des produits (grâce aux produits en vrac par exemple). En plus, c’est plaisant parce que ça permet de découvrir plus de produits locaux saisonniers qu’on ne pense pas toujours à utiliser dans nos recettes! 🙂 Menoum… Pour plus de détails, consultez cette page du site d’Équiterre.

Aliments locaux

~ Utiliser des produits nettoyants maison ~

Je ne sais pas pour vous, mais j’aime que ma tanière soit propre et accueillante. Je n’ai pas un trouble obsessionnel-compulsif, mais c’est tout juste (je blague…à peine). Alors quand je me suis rendue compte de tous les produits dangereux pour la santé et l’environnement que peuvent contenir les produits nettoyants communs, je me suis dit qu’il serait temps que je switch pour des produits nettoyants maison. J’ai pris mes idées de recettes ICI sur le site de Greenpeace!

Nettoyants maison

~ Faire plus souvent du transport actif ~

Utiliser son vélo ou ses pieds pour faire les courses ou se rendre au boulot est une façon facile de réduire son empreinte écologique, en plus de favoriser son bien-être et prévenir des tas de maladies, comme le cancer! On commence quand?

Québec - la ville-3

Lesquelles vous tentent le plus? Est-ce que vous en pratiquez déjà parmi celles-ci?

Marie-Soleil 😉 xox

%d blogueurs aiment cette page :