Tag Archives: changement

Petite histoire d’une salariée devenue travailleuse autonome

3 Fév

13 novembre 2014, milieu d’après-midi. Le vent d’automne souffle fort sur le centre-ville de Québec et tente de s’infiltrer sous mon manteau resté ouvert. À neuf mètres de l’entrée principale de l’immeuble, Mélanie, la fille de la comptabilité, grille sa cigarette à la vitesse grand V, visiblement pressée de retourner à l’intérieur. Pour se réchauffer, certes, mais surtout pour éviter d’affronter mon regard éploré. Pour ne pas avoir à me demander si je suis correcte, si quelqu’un va venir me chercher.

L’affaire, c’est que je viens de me faire congédier. Apparemment, je n’ai pas les bonnes « compétences interpersonnelles » pour le poste que j’occupe. Au diable les prévisions du calendrier maya; ma fin du monde à moi, elle vient d’arriver à ce moment précis.

Je me retrouve donc dans le taxi, avec ma plante verte coincée entre les jambes et ma boîte de dictionnaires que j’étreins comme un enfant étreint son doudou. Sur la banquette arrière, les posters d’animaux exotiques qui tapissaient mon ancien bureau et que j’ai arrachés des murs à la va-vite. Par la fenêtre, je regarde défiler le paysage. Pis je pleure. Pis je pleure. Tellement que le chauffeur, un quinquagénaire visiblement peu enclin à manifester de la compassion, me donne une petite tape sur l’épaule. Le pauvre. J’aurais dû lui donner plus de pourboire. Mais ne sachant trop ce que les prochains mois allaient me réserver, je me dis que je suis peut-être mieux de garder mes cennes.

Le lendemain, j’ai les yeux bouffis mais l’esprit clair. Mettre ma sécurité financière entre les mains d’un unique employeur qui peut décider de se débarrasser de moi quand bon lui semble? Plus jamais. Dorénavant, je serai mon propre employeur.

 

Source : HORNGRY

Source : HORNGRY

Un bien beau projet, mais que je ne peux concrétiser dans l’immédiat. Pour le moment, je dois me revigorer, me prouver que je suis compétente et que j’ai du cœur au ventre. Quoi de mieux qu’un retour aux études?, que je me dis. Je m’inscris donc à la maîtrise en traduction et terminologie. J’ai déjà un baccalauréat en langue française et rédaction professionnelle. Si le match n’est pas parfait, il n’en est pas loin.

Deux ans et des poussières plus tard, mes deux diplômes décorent joliment l’un des murs de mon bureau aménagé dans la plus petite pièce de mon 4 ½. Je fais ce que j’aime, c’est-à-dire réviser, rédiger et traduire, dans un environnement que j’aime. Ici, ma bulle personnelle peut prendre toute la place qu’elle veut. Ici, personne ne me force à socialiser, à faire des compromis ou à raconter ce que j’ai fait en fin de semaine. Ici, je peux vivre de mon art sans porter atteinte à la personne que je suis et qui a été quand même assez amochée par la culture organisationnelle typique des grandes entreprises. Au fil de mes billets, je vous ferai découvrir cette personne et sa vie trépidante de travailleuse autonome. Ses hauts, ses bas, ses aspirations, ses craintes. Ses bons coups et ses petites gaffes. Je vous montrerai tout ce qu’on peut accomplir de beau quand on a la possibilité de le faire en restant soi-même. La liste est longue, je vous le garantis. 🙂

 

Jenny xx

Publicités

Article commun: Une nouvelle année!

1 Jan

En cette fin d’année, on dirait que notre fil Facebook se retrouve inondé de résolutions, de regrets ou de message d’espoir. 2015 a été bonne ou mauvaise? Et quels sont les plans pour 2016? La meute partage aujourd’hui ses pensés! Bonne lecture! 🙂


Chabot: 2016 c’est plus de plus et moins de moins ! Plus de fous rire, moins de blues, plus de vrai ( coucou Michèle ), moins de  » game « , plus de  » chien « , moins de doutes, plus de jeux de mots discutables ( Jani jamais assez ), moins de peur du ridicule, plus de focus, moins d’éparpillement… Je vous souhaite plus de vos plus pour une merveilleuse année

Véronique: 2015 a été une année remplie de turbulence. Elle m’a par contre appris que je suis BEAUCOUP plus forte que ce que je ne le pensais et que j’avais une grande tolérance au changements. Même si je suis reconnaissante de ses apprentissages, j’espère que 2016 ne sera pas aussi mouvementée, tout en demeurant… EXCITANTE! Ah! Et, je me fais la promesse solennelle de prendre congé la fin de semaine et d’aller au SPA.

Laurie: My god 2015, que de rebondissements! Pas de gros voyage cette année, mais un nouveau travail, un nouveau chum, un nouvel appart. J’aimerai qu’en 2016 je pousse mes limites vers des horizons nouveaux, différents, épeurants mais réalistes. Et c’est ce dernier mot qui est un vrai de vrai défi! Mieux se découvrir et rester curieuse, amoureuse, travaillante.

Anne-Sophie: 2016? Déjà? Hé bien. J’espère des fous rires interminables au milieu de nuits si longues que l’on voit poindre le jour avant de fermer l’oeil. De douces folies qui se faufilent dans les jours routiniers. J’espère du temps. Le temps de rire, le temps de partager avec ma famille et mes amis. Du temps pour vivre, en fait. À moi de trouver de la place dans l’horaire. 😉

Stéphanie: L’année 2015 aura été synonyme d’apprentissage. Les épreuves et les erreurs d’hier m’auront permis d’apprendre à aimer la femme que je suis aujourd’hui et j’espère celle de demain. En 2016: Je souhaite être en mesure de lâcher prise sur les choses que je ne peux pas contrôler. Lâcher prise sur l’opinion que les gens portent à mon égard, apprécier les petits bonheur et simplement faire confiance en la vie.

Gabrielle: Pour 2016, je me promets de faire plus de choses qui me font peur, de plonger sans avoir de remords, pour éviter d’avoir des regrets. Comme on dit, la vie ne se mesure pas par le nombre de respirations prises, mais par le nombre de moments qui nous ont coupé le souffle.

Lisa Marie: Ma résolution de 2016: continuer à voyager dès que j’en ai la chance! (C’est d’ailleurs pourquoi je suis en retard pour cet article, je suis à New York! ;))

Odile: Écrire un livre, avoir trois enfants, me marier, recevoir un Oscar, être heureuse 24 heures sur 24 … des objectifs réalisables. Je rigole!!! Les résolutions me font toujours un peu peur parce qu’elles représentent pour moi une pression supplémentaire dont je n’ai pas besoin. Mon petit mot d’ordre serait : sourire. Le sourire intérieur. Garder une étincelle intime en moi. Et que 2016 commence.

Camille: Après plusieurs années pleines de rebondissements pas toujours heureux, je dirais qu’en 2015 je me suis finalement retrouvée. Ainsi, pour 2016, je souhaite prendre le temps de savourer ce que la vie va m’apporter: le bon comme le mauvais. Ça ne se fera pas en un claquement de doigts alors je dirais que la première étape vers ce nouvel objectif sera d’accepter les événements comme ils viennent avec ouverture et optimisme.

Jani: Arrêter de renifler lorsque j’éclate de rire, développer une tolérance aux chatouillis de pieds, avoir plus de discipline lorsque je mange du chocolat, repasser la cassette Super Mario World au Super Nintendo, continuer à regarder les génériques de film jusqu’à la toute fin, renouer avec le jeu de la cachette, arrêter de faire des jeux de mots discutables…Bananez les potes!

Sarah: En 2015, mon mot était équilibre. C’était une belle année sans être trop ni pas assez. En 2016, j’ai envie de retrouver cette dose d’intensité qui me rend vivante. Dans le dedans de moi, je souhaite me surprendre, faire des folies et suivre mes intuitions. Cette année, mon mot sera économie. Oui, je veux économiser financièrement en évitant les dépenses inutiles. Pis ça, ce n’est pas facile. Une autre belle histoire de volonté et de budget. Bonne année la gang!

Suzie: 2015, t’as été rought en maudit. L’an dernier, je souhaitais « vivre un maximum de soirées improvisées entre amis, juste pour déconner. » Je pense pouvoir dire mission réussie! Cette année, c’est à moi que je désire accorder plus du temps. Me donner le droit de prendre des pauses, de dire non, de me centrer sur mes objectifs, sans culpabiliser. J’espère que t’es pleine de défis 2016. J’suis prête.

Michèle: Mon mot de 2016 sera: authenticité. Je souhaite mettre toute mon énergie et mon temps sur des personnes vraies, sur des relations franches et sincères. Et l’être tout autant de mon côté. Juste du vrai pour 2016 🙂

 

Et voilà! Vous vous reconnaissez dans l’un de nos témoignages? Quels sont vos plans pour 2016?
On profite de l’occasion pour vous souhaiter une incroyable nouvelle année!

❤ ❤ ❤

Vos Louves

 

En 2015, on vous souhaite…

3 Jan
Coeurbonneannée

Suzie : En 2014, j’ai eu l’impression que tous mes amis mi-vingtaine (en chemin vers la trentaine!) avaient de la pression de tout bord tout côté. Leurs jeunes carrières montantes et très prenantes, la fin des colocations le début des achats de condo en couple ou leur célibat achalandé, les demis-marathons… En 2015, je souhaite vivre un maximum de soirées improvisées entre amis, juste pour déconner. xox

Véro: Un chum parfait, une maison dont la décoration est digne de Pinterest, un look absolument sublime en toutes circonstances ou encore toujours tout réussir du premier coup… Soyons réalistes, ça n’arrivera pas! Pas question de se contenter de peu en 2015, mais je trouve que trop de personnes s’imposent des attentes ou des critères inatteignables.  Se dépasser, c’est génial, mais il faut le faire en se respectant. Cette année, je nous souhaite de faire fi de cette tyrannie de la performance.

Marie-Soleil : Pour 2015, je souhaite à tous les perfectionnistes et angoissés de ce monde (je m’inclus là-dedans) de cesser de courir après la perfection (chez soi et les autres) et de simplement accueillir le moment présent.

Maroufi: Pour 2015, je souhaiterais trouver plus de solutions que de problèmes parce que ça facilite une importante majorité de ta vie, que ça la simplifie. Que ça fait respirer mieux, vraiment mieux, vraiment beaucoup mieux. Bonne année les petits nez!

Anne-Sophie: Pour 2015, je veux plus de réel, et moins de virtuel. Plus de rencontres en face-à-face, et moins de « chat » Facebook. Les médias sociaux, c’est ben beau, mais le vrai réseau social dont on a besoin, il se fait en vrai, et pas sur le Web.

Cécile : En 2015, je nous souhaite d’apprécier chaque micro-bonheur et d’en semer un peu partout. Appréhender la vie avec avec justesse et s’autoriser les fausses notes. Ces 365 nouveaux jours sont un champ de possibilités infinies. Smile and go !

Laurie : Puisque ma mi-vingtaine arrivera dans 7 jours, j’aimerai que 2015 me (nous) réserve des surprises, des amours improbables, et de l’inattendu. C’est mon souhait! Que nos vies ne soient pas tracées et nous poussent à défoncer toutes les barrières.

Michèle : Parce que plus je vieillis et plus je réalise à quel point la vie va vite, je me souhaite pour 2015 de profiter au maximum de chaque instant et de la compagnie et de l’amour des personnes qui m’entourent. Et pourquoi pas leur dire le plus souvent possible: merci, merci de rendre ma vie aussi belle 🙂

Karyan: 2015, ce sera l’année d’un défi. Un défi professionnel et personnel. Je me souhaite de la confiance afin de me permettre d’être plus zen et d’apprécier l’apprentissage. 2015, tu seras belle. Je souhaite terminer ce que je mets sans cesse sur la glace et, surtout, je souhaite devenir plus positive au quotidien. De l’amour, des surprises et un voyage. Bon 2015 tous! 🙂

Sarah: Équilibre sera mon mot pref pour 2015. Équilibre dans la nourriture, équilibre dans le sport. Tout ça parce que je me trouve parfois trop intense. Disons souvent. Cette histoire d’équilibre me permettra également d’en faire moins et surtout de me mettre moins de pression. Voilà c’est dit. Moins de pression et plus de lâcher prise. Une belle recette de bonheur! 2015, je suis prête!

Camille: En 2015 je veux continuer à prendre des risques. Dans la vie, je veux réaliser mes rêves et pour ce faire, il faut saisir chaque opportunité que la vie nous envoie, que ce soit au niveau sentimental ou personnel ou pour le boulot. Surmonter mes peurs, continuer à sourire à la vie et profiter de chaque moment: le beau comme le laid.

%d blogueurs aiment cette page :