Tag Archives: Boston

Le temps de 3 expositions à Boston

10 Juin

Une petite virée improvisée à Boston. Pourquoi pas? Après tout, à partir de Québec, ce n’est que 6h30. Pas la mer à boire pour aller visiter une magnifique ville, aux habitants charmants, enthousiastes et dévoués. Une marina à faire rêver, un marché ensoleillé, des parcs somptueux, mais surtout… un musée à envier!

Le musée des beaux-arts de Boston est non seulement impressionnant par son immensité, sa prestance, mais aussi par ses nombreuses collections. J’ai pu déambuler un peu dans ses aires vitrés, où même par beau temps, il est bon de s’y promener. Son personnel courtois s’empresse de nous diriger dans ce lieu épuré à l’architecture sobre à l’extérieur, lumineuse à l’intérieur.

mfa

Intérieur MFA.

 

Puisque mon temps était compté, j’ai décidé de m’attarder principalement aux éditions spéciales, ou autrement dit aux expositions temporaires. Comment manquer De Vinci et ses quelques esquisses? Il a marqué le temps et continue de nous frapper par son ingéniosité. Portraits, croquis d’inventions, dessins d’insectes et d’animaux, le détail de leurs mouvements, cahiers de notes… Une écriture fine, un tracé délicat qui a su être connu internationalement. La salle d’exposition m’a semblé quelque peu petite, peut-être est-ce parce que j’en aurais souhaité davantage! Sûrement pour cette raison que le titre choisi est Leonardo da Vinci and the idea of beauty. Une idée seulement de son grand talent, de tout ce qu’il a pu accomplir. De l’intelligence humaine en soi. Jusqu’au 14 juin.

mfa2

Détail des dessins de Da Vinci

Et puis, l’expo Hokusai, premier japonais reconnu internationalement. Gravures sur bois, illustrations, peintures sont au rendez-vous, collection rare dont les couleurs ont gardé toute l’intensité, la vibrance. Travail fragile et étonnant disposé en trois salles peintes aux teintes des œuvres. Le style illustratif encore d’actualité nous impressionne, d’autant plus que les pièces datent des années 1700-1800. Un calme en ressort, la pureté de la nature. Quelques histoires traversent les images, récits dont on ne connaît même pas les grandes lignes mais qui semblent plus qu’intéressantes. D’une poésie latente.

 

mfa5

About the wave off Kanagawa, Hoskusai, 1830-1831

mfa3

 

En dernier, passage à In the Wake, exposition de photographes japonais qui recomposent le tremblement de terre du 11 mars 2011, où ils étaient présents. Plusieurs régions submergées par le tsunami crée ce jour-là, lesquelles donnent des images bouleversantes, qu’aucun mot ne saurait décrire. À l’entrée, plusieurs petites photos couvrent le mur droit, photos retrouvées dans les décombres de la tragédie, dont on perd certaines parties. Vers le fond de la salle, je me souviens de m’être retournée vers le mur où était projeté une vidéo; des plans aériens de l’énorme vague qui déferle vers les champs, les routes et les habitations, entrainant avec elle des tonnes de débris, parfois même en feu. Le chaos à son état pur. Hypnotisant et inconcevable. Rien de cette exposition ne nous laisse insensible, les grands formats ont été méticuleusement choisis pour nous faire passer par une gamme d’émotions : incompréhension, tristesse, désarroi…

mfa4

Plusieurs photos retrouvées dans les décombres, photographes inconnus.

 

Boston est à deux pas. Ok, 6 heures et quelques poussières, plutôt. Destination parfaite pour prendre la poudre d’escampette et se rincer les yeux devant un tableau ou deux.

NADIA

Découvrir Boston en quelques heures

12 Avr

The Spirit of America! [Devise de l’État du Massachusetts]

Ma famille et moi nous sommes payés une petite visite dans la charmante ville de Boston le week-end dernier. Évidemment, ce ne sont pas les activités qui manquent dans cette métropole mais voici quelques incontournables si vous avez seulement quelques heures à y passer!

IMG_0808

La raison première de notre passage à Boston était pour assister aux championnats du monde 2013 de patinage synchronisé. Patinage quoi, vous me direz ?? Le patinage synchronisé est un sport d’équipe où 16 patineurs, la plupart du temps attachés par les bras, présentent une chorégraphie comprenant des éléments techniques et artistiques sur la glace. Bref, un sport méconnu mais vraiment impressionnant! L’équipe de Saint-Léonard, Les Suprêmes, a fièrement représenté le Canada en terminant 6e au classement final (sur 20 équipes). Mentionnons aussi l’équipe ontarienne qui est montée sur le podium en récoltant une médaille d’argent. Si vous désirez en savoir plus, jetez un œil à la vidéo promotionnelle de l’évènement.

J’aime Boston pour:

Son histoire et son architecture

Étant l’une des plus vieilles villes des États-Unis, Boston a tout pour plaire aux passionnés d’histoire avec ses monuments et bâtiments datant de l’époque de la révolution américaine.

En suivant la Freedom Trail, un chemin tracé sur le sol qui passe par les principaux attraits historiques de la ville, on peut admirer l’architecture et les paysages, tout en se remémorant une partie importante de l’histoire des États-Unis.

Freedom Trail

Harvard

Première vision à mon arrivée à la Harvard University: des étudiants qui pratiquent l’aviron sur un petit cours d’eau et des joggeurs qui portent fièrement leur coton ouaté à l’effigie de l’Université. Un peu cliché, mais déjà j’étais comblée!

Le campus d’Harvard ressemble à une mini-ville dans la ville. Bâtiments majestueux, restaurants et boutiques se côtoient créant une effervescence qui, on va se le dire, donne envie de retourner aux études!

IMG_0774

Le Quincy Market et La Petite Italie

En plein cœur du centre-ville se trouve le Quincy Market : un bâtiment historique abritant une quarantaine de stands à nourriture. Toutes sortes d’odeurs émergent de ce long couloir et il est bien difficile de résister à la tentation de manger une ou deux pâtisseries (d’ailleurs nous y sommes allés plus d’une fois ;)).

IMG_0806  IMG_0777

On retrouve dans le North End, la Petite Italie où d’excellentes pizzas et pâtes sont servies! C’est l’endroit idéal pour un bon petit souper en famille ou un 5 à 7 en fin de journée.

Finalement, je vous laisse sur un super jeu à faire pour passer le temps en voiture entre Montréal et Boston (bon, c’est peu-être un peu geek mais c’est bien le fun!)

  • Étape 1 : Nommer tous les États américains (sans utiliser Internet évidemment). Je vous assure qu’il en manque toujours 2 ou 3 à la fin et ça devient assez obsédant.
  • Étape 2 : Mémoriser les devises des États apparaissant sur les plaques d’immatriculation des voitures. Mention spéciale à celle du New-Hampshire : « Live Free or Die »…

Enjoy Boston!

Mitchi xxx

%d blogueurs aiment cette page :