Tag Archives: bois

Le plaisir en camping part d’une bonne préparation

19 Juil

La grosse période de vacances d’été arrive à grand pas et si comme moi, vous paquetez vos p’tits pour aller en camping, je vous partage mes meilleurs trucs!

Comme je le répète toujours, pour avoir du fun dans une activité, c’est hyper important d’être bien équipé! Lorsque je jase avec des gens qui me disent qu’ils détestent le camping, je réalise rapidement que toutes les mésaventures qui leur sont arrivées étaient dues à une mauvaise préparation ou à un mauvais équipement.

3 petits trucs pour être mieux préparé

 

La Liste : INDISPENSABLE! Il existe une tonne d’applications aussi bonnes les unes que les autres. Petit conseil, jetez un coup d’œil à votre liste une semaine ou deux avant le départ afin de ne pas être pris pour faire des achats de dernière minute.

Ce qui est en camping reste en camping : Un des trucs les plus infaillibles que je peux donner afin de ne rien oublier, c’est de ne pas mélanger équipement de camping et accessoires à la maison. Un couteau de cuisine pour le camping est un couteau pour le camping. Si à chaque année vous devez dépecer votre cuisine pour remplir vos bacs à camping, vous allez oublier des trucs, c’est certain.

Avant de partir: Allez dans les magasins spécialisés et faites le tour des allées pour le camping. Vous allez y trouver une foule de trucs qui vont vous donner des idées. Chaque année, mon chum et moi on y retourne et on prend bien le temps d’évaluer nos besoins (ou de s’en créer…mais ça!).

Moins ressentir les effets des conditions désagréables (intempéries, moustiques et humidité)

Les vêtements : Quand vous faites vos valises, pensez comme si vous alliez affronter tous les éléments de la terre! Survêtement d’hiver, manteau chaud, bas de ski, imperméable pour le haut ET le bas. Souliers imperméables et deuxième paire de chaussures ( et même troisième si vous êtes capables). Vêtements performants (produits qui respirent). Pensez en «double», surtout pour le linge chaud. Quand il fait beau, on peut porter la même camisole 2-3 fois pendant les vacances. Mais quand il pleut ou qu’il fait froid, c’est pratique d’avoir du linge de rechange.

Le sleeping bag : Pour moi, même si j’ai une journée de m***, si je peux dormir au sec et en paix, je vais être heureuse. Bien magasiner votre sleeping (momie ou non, le degré de température). Pour combattre l’humidité au dodo :

  1. Apporter des couvertures supplémentaires en matériaux résistants à l’humidité.
  2. Une micro chaufferette peut fonctionner pour les premières minutes le temps de vous endormir pour chasser l’humidité.
  3. Dormir tout nu! Plus efficace, sinon l’humidité de votre corps restera entre vos vêtements et vous, eurk!
  4. N’oubliez pas le dessous : mettre une couverte de plus entre le matelas et vous coupe l’humidité du sol.
  5. Le meilleur truc pour ne pas se sentir humide avant de se coucher, prendre une douche juste avant le dodo! Ça régularise la température, vous pouvez vous coucher sans devoir remettre du stuff à mouche et ça chasse l’humidité (tsé les cuisses qui collent).

Les bâches : Les bâches sont vraiment important car elles sont votre meilleur atout quand il ne fait pas beau dehors. Si vous vous procurez les bâches bleues pas chères achetées chez Canadian Tire, vous pouvez être certain que si l’orage pogne vous allez ramasser votre équipement sur le terrain voisin! Elles ne sont pas élastiques, donc elles supportent mal les accumulations d’eau et vous ne pouvez pas les tendre au maximum pour une meilleure résistance au vent. En, plus elles prennent de la place. Oui, les bâches spécialisées sont plus chères, mais au final vous serez gagnants!

Le chasse-moustique : Nous on ne prend pas de chance et on met le paquet car chaque région est différente et chaque situation est différente. Un chasse-moustique en crème pour les régions extrêmes, un chasse-moustique en spray pour les régions moins extrêmes. Des tortillons et des bâtons pour les soirées car après la douche on va rarement se remettre du stuff à mouche. Des vêtements longs et légers. Une section avec un moustiquaire! Ma devise : Toujours plus de trucs contre les moustiques!

Ne pas sacrifier le confort

Si vous n’aimez pas le camping, c’est peut-être parce que vous sacrifier trop de confort au profit du rustique! Ce n’est pas nécessaire, l’objectif ce n’est pas de se mettre dans la misère! Voici quelques trucs pour améliorer votre confort, qui feront la différence dans votre expérience :

Chaise de luxe : une belle façon de se payer un peu de confort, c’est d’investir dans une bonne chaise de camping au lieu de prendre les modèles pliants de base! La mienne a même un repose-pied! Mon chum, lui, il s’est gâté un hamac (sieste d’après-midi garantie)!

Matelas de qualité : Je connais trop de monde qui dort sur des mauvais matelas, des foams ou pire pas de matelas du tout! C’est l’horreur! N’hésitez pas à mettre un bon montant dans votre matelas (100$ et plus)! Si votre chum est 2 fois votre poids, allez-y pour des matelas individuels… de toute façon pour l’aspect «chéri on se colle-tu?» vous aurez déjà le sleeping bag comme frontière, alors même si vous n’êtes pas sur le même matelas…

Linge de qualité : Une fin de semaine en camping avec votre petit linge de ville, oubliez ça, vous allez détester. En camping, ça prend des vêtements élastiques, munis de poches, en tissu qui respire et qui sèche vite, mince de préférence (pour les couches). C’est le festival de la jupe pantalon (genre que j’en ai trois). Mon secret: je les achète hors saison dans les magasins spécialisés qui vont souvent avoir des mégas rabais de fin de saison. Même s’il reste juste la couleur brune on s’en balance… dans le bois, le brun, c’est ben beau!

La cuisine : Saviez-vous que Lagostina avait fait un ensemble pour le camping? Et oui, et pour vrai ça peut faire la différence. À la place de vous acheter un brûleur qui prendra 30 minutes faire chauffer de l’eau, essayez un BBQ portable. En camping, on ne mange juste des hot-dogs et des hamburgers. J’ai déjà cuisiné du saumon en croûte d’épices, des pâtes fraîches au pesto et de la salade pour 10 personnes avec mon kit et c’était comme à la maison! J’ai mangé mon meilleur steak à VIE au Bic en 2012 avec mon chum (on va s’en souvenir toute notre vie). On peut très bien manger en camping, suffit de faire…. comme à la maison!

J’espère vous croiser cet été dans un des nombreux spots de camping au Québec!

Marianne

1-2-3 Les petits cubes de bois

10 Fév

Bienvenue à notre nouvelle louve, Lauréanne! Elle nous prépare beaucoup de beau DIY facile à faire à la maison et qui surprendront toutes vos amies. Ready?

 

Aussi loin que je puisse me rappeler, je n’ai jamais fait de listes de cadeaux. Pas parce que je n’avais aucun désir, bien au contraire le catalogue Sears de Noël regorgeait d’une tonne de merveilles, je voulais plutôt me laisser surprendre. Surprendre par quelque chose qui venait du fond du cœur, qui avait été pensé, choisi, déniché par une personne qui avait pris le temps.

Je me donnais également ce défi d’offrir quelque chose fait à la main, bricolé avec tout l’amour du monde. Mais rapidement, le temps est devenu une denrée bien rare avec les études qui occupaient une place omniprésente dans ma vie. J’ai dû mettre en veille une partie de moi. J’aimais apprendre, certes, mais il y avait toujours une partie de moi qui avait besoin de laisser aller sa créativité, troquer un peu le côté le cérébral de la chose contre l’inspiration du moment.

Comme la vie fait bien les choses, peu de temps après la fin de mes études, une petite poulette a trouvé son nid dans le doux confort de mon bedon. Mon travail m’a permis de me retirer plusieurs mois avant la naissance de mademoiselle. J’avais donc du temps devant moi pour bricoler avec tout l’amour du monde une chambre, un univers sur mesure pour notre fille. J’ai opté pour une déco pratique, intemporelle, qui évoluerait et s’adapterait au gré du développement d’Olivia et surtout qui était faite par moi, pour elle.

img_3783

Préambule terminé, voici un de mes projets simples à confectionner, même pour les moins manuels de ce monde…les petits cubes de bois. À mon avis, cet incontournable pour enfant s’inscrit également dans un style de vie minimaliste. Ce matériau noble, durable a tout ce dont il faut pour réaliser un jouet des plus éducatifs (clin d’œil à madame Montessori), solide et esthétique.

 

Ce dont vous aurez besoin pour réaliser ce projet :

  • Baguette de 2x2x8 de bois de construction (J’ai choisi le pin comme essence de bois parce qu’il est léger pour les petites mains des enfants et pas trop noué ou nervuré)
  • Modpodge ou vernis à base d’eau (À la quincaillerie, demandez conseil pour un vernis qui est baby friendly)
  • Papier sablé à grains fins ( entre 120-220 grains)
  • Pinceau mousse
  • Pinceau fin
  • Peintures acryliques
  • Pochoir (lettre, chiffre, motif)
  • Papier Scrapbook

 

Étapes de confection

  1. Marquer votre baguette d’un trait de crayon à tous les 1,5 » (assurez-vous simplement que chacune des arêtes de votre cube soit de la même longueur)
  2. Couper à l’aide d’une scie (si vous n’êtes pas à l’aise de le réaliser vous-même, faites appel, comme moi, à votre papa, votre chum, votre ami ou demandez tout simplement à un commis de la quincaillerie de tailler pour vous votre baguette de bois pour quelques dollars supplémentaires)
  3. Sabler les arêtes du cube et les coins avec un papier sablé de manière à ce que l’enfant ne se blesse pas avec les coins.
  4. Épousseter les blocs pour éviter qu’une fine poudre de sablage demeure sur le cube lors du vernissage.

 

img_3780

 

Vos cubes sont fins prêts !! C’est alors que la créativité entre en jeu.

 

Vous pouvez découper des papiers à motifs de la grandeur de la face du cube, de petits carrés que vous collerez avec le Modpodge. Vous pouvez également apposer un pochoir sur lequel vous tamponnerez avec votre pinceau mousse la peinture de votre choix. Vous pouvez également regrouper quatre ou six cubes ensemble et dessiner un animal ou une fleur, par exemple, de manière à réaliser un casse-tête. De cette façon, vous obtiendrez six casse-têtes pour votre tout-petit.

Une fois votre œuvre d’art terminée, il suffit de fixer le tout à l’aide d’un vernis ou de 5 couches de Modpodge.


cube 
cube-2

Si vous êtes comme moi et qu’une panoplie de petites bedaines poussent autour de vous, cette fantaisie peut également servir de cadeau de naissance ou être une activité en soi lors d’un shower pour bébé. Un large éventail de possibilités s’offre à vous, suffit de prendre un peu temps pour les réaliser.

Et voilà! Amusez-vous!

Lauréanne

Enregistrer

Enregistrer

Tendances européenne à venir

28 Juil

L’été est déjà entamé et les vacances sont (je vous le souhaite) à vos portes. Question de s’inspirer un peu, je vous propose aujourd’hui de vous évader avec moi vers l’Europe, là où les prochaines tendances en matière de design prennent vie. Il y a quelques semaines déjà avait lieu l’Eurocucina, une exposition remplie d’innovation et de nouveaux matériaux  qui vous feront tout simplement rêver de revoir entièrement votre décor.

 

http://casa.abril.com.

Crédit : Casa.abril

 

N’oublions pas que les Italiens sont très avant-gardistes et les tendances que je vous présente plus bas sont susceptibles de débarquer chez nous d’ici deux ans.

Voici quelques-uns de mes coups de cœur et des tendances un peu plus surprenantes qui en vogue chez nos voisins.

À mon grand bonheur, les métaux sont toujours hyper présents dans la cuisine. Jusqu’à maintenant nous les avons surtout vu dans les accessoires comme les poignées de portes, la robinetterie ou les luminaires. Coup d’éclat, ont les retrouvent maintenant comme ornementations, sur les portes d’armoires ou comme dosseret. Parfait pour le style industriel qui est encore bien en vogue.

https://www.instagram.com/p/BEHrWKQQC1O/

Crédit : Instagram

Loin de nous surprendre, la technologie est de plus en plus présente dans nos pièces. Par contre, cette fois on pousse la note un peu plus loin et on crée des cuisines intelligentes. Les intégrations sont multiples et passent par la zone de recharge pour tablette et téléphone intelligent, des tables de cuisson cachées, par les applications qui permettent de se couler un café à partir de son téléphone… woah.

https://goodhomeblog.com

Crédit : Good home blog

Des tablettes, encore des tablettes. Les espaces de rangement s’ouvrent et laissent entrevoir leur contenu afin de mettre en valeur vos plus beaux objets. Il faut juste garder le tout en ordre…

http://www.decoist.com/eurocucina-2016

Crédit : Decoist

Des espaces verts bien pensés. Les coins réservés pour les arbustes et les plantes sont beaucoup plus présents et on y retrouve même des murs de végétaux. Les allures de maison verte s’intensifient. On aime!

http://meccinteriors.com/designbites/tuesday-trending-eurocucina-2016/

Crédit : Mecc Interiors

Un bijou d’ingéniosité, les espaces modulables sont ajoutés à nos cuisines.

Les comptoirs lunch qui se déploient, les surfaces de travail qui s’adaptent en hauteur, les dosserets transformés en fins espaces de rangement, des cabinets rétractables dissimulés dans les comptoirs, bref la cuisine est entièrement repensée.

http://casa.abril.com.br/materia/milao-2016

Crédit : Casa.abril

Le marbre, le bois, les métaux sont toujours très tendance mais on les retrouve davantage dans des endroits inusités comme les portes d’armoire en pierre ou en laiton (métal de couleur or). Contrairement à ce que l’on voit actuellement, les comptoirs sont découpés de façon à augmenter la fonctionnalité et l’ergonomie de ses utilisateurs.  Chaque chose à sa place et c’est encore plus vraie que jamais.

https://s-media-cache-ak0.pinimg.com/

Voilà quelques tendances qui sauront en combler plus d’un. Reste à voir si celles-ci seront bel et bien présentes d’ici deux ans.

Bon été, tout en design!

Stéphanie

Entre cîmes et racines… le bonheur

13 Avr

J’ai passé un hiver de fou pendant lequel se déroulait la fête de mon amoureux. Comme nous manquions de temps pour nous retrouver à ce moment-là, je lui ai offert un week-end dans une yourte, à la Vallée-du-bras-du-Nord. J’avais bien hâte de vous parler de notre expérience ! Or, comble du malheur, la rivière qui borde la vallée a décidé de déborder le jour de notre départ.

Femme d’événementiel que je suis, mon homme et moi nous sommes revirés sur un 10 sous pour trouver un plan B. L’auto était déjà pleine de bagages, alors pas question de rester en ville. Deux heures plus tard, nous avions réservé quelque part dans les Cantons-de-l’est, pour un week-end en nature. L’entreprise d’écogîtes Entre cîmes et racines a été notre hôte pour ces trois jours et honnêtement, quel endroit merveilleux ! On pouvait lire sur leur site Web : « À une heure de Montréal, les 12 écogîtes favorisent la détente, l’évasion et un contact privilégié avec la nature. L’offre est une invitation à décrocher, se ressourcer en toute saison sur un domaine forestier de 175 âcres. ». Et honnêtement, y’a pas meilleure description.

L'amoureux en question, au top du Mont Chagnon

L’amoureux en question, au top du Mont Chagnon

Chassez l’ordinaire

Leur slogan, « Chassez l’ordinaire », décrit complètement l’épopée dans l’une de leurs chaleureuses cabanes. Nous avions choisis Le Forestier (le choix du fêté), la plus petite cabane, la plus rustique, mais la plus cute aussi. Dans cet habitacle d’à peu près 10 x 10 pieds, nous y retrouvions :

  • 1 poêle à bois
  • 1 lit deux-places à deux étages
  • 2 oreillers
  • 1 table à manger et ses 4 bancs
  • Une grande armoire
  • Un lavabo avec eau potable
  • Un coffre à bois
  • Tout le nécessaire pour cuisiner sur le poêle
  • Des chandeliers (pour la lumière, tsé)

Honnêtement, c’était tellement suffisant, beaucoup plus de choses que ce à quoi nous nous attendions. Tout près, une toilette sèche et surtout, un magnifique ruisseau et des cascades qu’on entendait, même réfugiés dans le cocon de chaleur que nous avions. Le bâtiment principal du site offre même la douche et de belles toilettes, 24h sur 24h. Rustique, mais pas trop 😉 Bien que nous ayons choisi cette cabane, 10 autres écogîtes sont présents sur le site, tous bien dissimulés les uns des autres pour assurer une intimité et un respect complet. D’ailleurs, ils ont un logis de type « hobbit » que tous rêvent d’essayer (ou c’est juste moi ?). Les maisons sont appelées écogîtes en raison de leur autonomie, mais aussi parce qu’elles produisent peu de déchet. Nous sommes d’ailleurs encouragés à recycler tout ce qui est possible, à ne rien jeter et même, à composter.

Vue sur notre cabane isolée dans les bois, autosuffisante!

Vue sur notre cabane isolée dans les bois, autosuffisante!

Sur place, une foule de sentiers pédestres sont accessibles pour petits et grands. D’ailleurs, on peut même y faire une mini-chasse aux trésors ! Plus loin sur le site, un labyrinthe géant s’y trouve également. Je dois avouer que nous avons fait le labyrinthe, mais qu’on ne l’a pas complété. Pour vrai, il était vraiment difficile là !

Le petit ruisseau qui borde la rustique demeure

Le petit ruisseau qui borde la rustique demeure

En journée, comme nous sommes fan de plein air, nous nous sommes bien préparé et sommes partis avec nos lunchs et nos gourdes à la conquête du Mont Chagnon qui surplombe les sentiers de l’Estrie. Entre cîmes et racines fournissent le laissez-passer pour la journée, gratuitement. Tout près se trouve également le Mont Orford qui donne aussi une belle vue sur les Cantons-de-l’Est.

Un séjour comme ça, c’était parfait pour se retrouver entre amoureux, se faire un bon souper, tranquillement, au rythme du feu. Lire un bon livre, jaser, dormir. Nous pensons y retourner parce qu’on veut essayer les autres habitations et aussi, sortir complètement de notre quotidien de temps à autre, ça fait un bien fou.

Coucher de soleil pour notre dernière soirée dans le paisible domaine de Entre cîmes et racines

Coucher de soleil pour notre dernière soirée dans le paisible domaine de Entre cîmes et racines

Bref, je vous le recommande tellement, si vous souhaitez un peu de calme pis pas de réseau wifi 😉

Laurie-louve xxx

Coup de cœur du printemps : By The North

17 Mar

Le printemps est à nos portes et avec lui une envie irrépressible de nouvelles découvertes. Comme les projets de design fusent à cette période de l’année, je me suis lancé dans une quête pour découvrir de nouveaux trésors québécois. Je suis littéralement tombé sous le charme d’une entreprise en pleine expansion qui offre des produits hors du commun.

Capture

Crédit photo : bythenorth.com

By The North

Le bois, un matériau noble, solide et intemporel; c’est le point de départ de la merveilleuse entreprise québécoise située dans le quartier Rosemont (Montréal). Les deux cofondateurs et designers François Xavier Saint-Georges et Agnes Dupuis, ont eu l’idée lumineuse de fonder l’atelier By the North et de créer du mobilier à partir d’arbres se trouvant dans la forêt familiale. Du génie! Le résultat est spectaculaire et peu commun. Alliant le bois, l’acier et parfois le marbre, leurs meubles se distinguent par le respect de la nature, la solidité et l’authenticité. Découvrez par vous-même en visitant leur site Web!

Capture

Crédit photo : bythenorth.com

 

Voici mes coups de cœur :

Table_graph_2-a

Crédit photo : bythenorth.com

Table graphII

❤ On aime :

  • La distinction de cette table, par le mariage des différentes essences de bois (cerisier et érable)
  • L’asymétrie crée sous la table par l’assemblage des lamelles de bois de différentes grandeurs

 

BLACKandBLACK_4

Crédit photo : bythenorth.com

Black and black

Une collection crée à partir de bois brûlé et huilé!

<3vOn aime :

  • Le côté rough et sophistiqué des meubles
  • Le clin d’œil au designer Maarten bass et sa collection Smooke Series

 

armoire_seule

Crédit photo : bythenorth.com

Down Under

Une étagère où le bois, l’acier et le marbre se côtoient.

❤ On aime :

  • Les crochets sous les tablettes de marbres qui allient fonctionnalité et beauté
  • La versatilité du meuble qui permet de l’installer autant dans un décor contemporain, rustique ou industriel

 

Voici d’autres créations que vous pouvez aussi vous procurez :

 

 

table_basse_black

Crédit photo : bythenorth.com

bancc_square

Crédit photo : bythenorth.com

banc_marbre

Crédit photo : bythenorth.com

banc_bois_marbre

Crédit photo : bythenorth.com

Bref, le mot qui me vient à l’esprit quand j’entend By the North est : inspirant. Leurs meubles se retrouveront assurément dans mes projets futurs.

Bon printemps, bonnes découvertes et bonne déco!

Stéphanie

DIY: lampe en bois de grève

14 Juil

J’ai toujours eu des idées un peu folles. Ado, je cherchais continuellement à reconvertir des objets qui ne servaient plus à rien en petit miracle. Je peux vous assurer qu’une fois adulte, rien n’a changé. L’inspiration apparaît majoritairement sans prévenir, au détour d’une plage, par exemple.

Pour le projet que je vous présente aujourd’hui, je me promenais près du fleuve avec Nala (mon beau gros chien) et j’ai aperçu un morceau de bois assez difforme qui m’a donné une idée : pourquoi ne pas en faire une lampe, fabriquée à partir de bois de grève? Voici donc les quelques étapes toutes simples pour arriver à ma dernière folie!

1. Se promener et dénicher

La première étape est la plus plaisante, mais également la plus importante; trouver un endroit près d’un gros point d’eau afin d’y trouver du bois échoué sur la berge. Le plus usé, le mieux!

chalet

Photos en direct de ma quête de bois.

2. Sécher et préparer

Une fois trouvé, il est primordial de laisser sécher le bois au moins 2 semaines dans un endroit à l’abri des intempéries. Pendant ce temps, appliquez une poudre afin de chasser tout insecte qui aurait pu élire domicile dans votre future lampe. Les bébittes c’est non!

Pour ma part, j’ai utilisé une poudre qui assèche les insectes en 48 heures, trouvée facilement dans une quincaillerie près de chez vous. Les gants sont nécessaires pour l’application puisque la poudre assèchera également votre peau de pêche.

poudre

Le fameux tue-bébittes

application

Mon bout de bois, une fois couvert de poudre anti-insectes

 

Une fois ces deux premières étapes réalisées, vous aurez besoin :

  • Une base de lampe
  • Un abat-jour
  • Une perceuse.

J’ai trouvé le tout (excluant la perceuse, bien sûr) chez IKEA pour un gros total de 20 $.

base de lampe3. Percer

Une fois le matériel rassemblé, j’ai percé un trou dans le bout de bois à l’endroit souhaité, où passera la tige de métal de la lampe.

 

4. Protéger

Plusieurs produits existent sur le marché pour protéger votre nouvelle lampe : vernis mat, lustré, semi-lustré, huile… name it.

J’ai opté pour l’huile sans colorant pour faire ressortir le grain naturel du bois. L’application est simple. Utilisez une éponge à teinture et laissez sécher au moins 24 heures.

 

bois_huile huile

 

Une fois sec, assemblez tous les morceaux de la lampe (le bois sur la tige, puis on vise l’abat-jour).

5. Apprécier votre création

Voici le résultat final!

lampe_final

TADAM!!!

 

J’adore le style rustique chic de cette lampe fait maison, c’est si beau et tendance! En espérant vous avoir transmis l’envie de fabriquer des merveilles avec peu! Si vous avez des idées de projets ou des images de vos propres créations, n’hésitez pas à les partager avec les louves!

Stéphanie

La patère, une solution sous-estimée!

12 Avr

Êtes-vous de celles qui, comme moi, ont une certaine variété de manteaux? Est-ce que, comme le mien, votre pauvre fauteuil se retrouve enseveli sous les piles de manteaux quand arrive le printemps? Chez moi, printemps = saison de transition = BEAUCOUP de manteaux différents qui doivent être à ma disposition. Si en plus, vous aimez la mode, on multiplie le nombre par le facteur 10, ce qui donne… Un trop grand nombre de manteaux qui trainent dans le salon.

Dramatisation: mon salon devient un bordel à chaque changement de saison.

Dramatisation: mon salon devient un bordel à chaque changement de saison.

N’ayant que très peu de rangement dans mon appartement, j’ai due me résigner à écouter la voix de la raison et ait enfin trouvé une solution. Je vous présente Pattie la patère. J’ai toujours adoré ces objets, tant pour leur côté pratique que pour leur beauté. Découverte au désormais célèbrissime Marché Saint-Michel (vous connaissez mon amour pour le vintage), la mienne ne m’a coûté que 40$. C’est très peu pour un tel objet. Par contre, je savais en l’achetant qu’elle aurait besoin d’un peu d’amour. C’est donc le processus de la transformation de Pattie, qui a sérieusement amélioré l’organisation de mon entrée, que je vous propose aujourd’hui.

Je vous présente Pattie, la gentille patère de bois.

Je vous présente Pattie, la gentille patère de bois.
Oh, et bonjour Luigi.

Étape numéro uno – choisir ce que tu veux en faire. 
Chez moi, on adore le bois. On l’aime foncé ou pâle, brute ou travaillé! J’ai donc décidé de mettre en valeur la belle Pattie en la sablant, la teignant et, tant qu’à faire le travail, la vernissant pour la protéger. La durée totale du travail? Environ 4 heures. Voici les outils que j’ai utilisés:

Les outils: -Une sableuse électrique -Du papier à sabler -De la teinture -Du vernis -Une petite planche de mousse pour vos genoux -Un tournevis -Une guenille -Un outil pour sabler à la main -Un pinceau -Un masque -Des lunettes de protection

Les outils:
-Une sableuse électrique -Du papier à sabler -De la teinture -Du vernis
-Une petite planche de mousse pour vos genoux -Un tournevis -Une guenille
-Un outil pour sabler à la main -Un pinceau -Un masque -Des lunettes de protection

Étape numéro dos – Sablage
Avant toute chose, on démonte la patère en pièces.
Pour bien faire, je me suis procuré une adorable ponceuse Mastercraft chez Canadian Tire. Pour la modique somme de 45$, c’est une excellente option si vous n’estes pas particulièrement en forme au niveau des bras et que vous ne voulez pas être raquée le lendemain matin. Pattie était recouverte d’un épais vernis, j’ai donc utilisé un papier sablé à 60 grains afin de retirer la matière facilement. Après un mon sablage, je passe à un ponçage plus doux, à 200 grains. Pour moi, c’était assez au niveau de la finition: je voulais que ce soit encore un peu brute. Bien nettoyer pour enlever la poussière de bois. Durée: 2 heures et demie.

Étape numéro tres – Teinture
Afin que Pattie ne «clash» pas trop avec mon salon, j’ai décidé de la faire «matcher» avec un meuble que j’ai déjà. J’ai donc choisi une teinte brune plutôt foncée. Lors du choix de la teinture d’un meuble, assurez-vous d’avoir déterminé son emplacement d’avance et prenez compte des différente essences de bois qu’il y a déjà. Comme le dis si bien le proverbe, trop, c’est comme pas assez… et ça s’applique particulièrement en décoration. De plus, il faut savoir que la teinte finale du bois dépend aussi de son type. Il faut en tenir compte, sans quoi, vous pourriez vous retrouver avec un meuble orange plutôt que caramel. (J’exagère à peine). Procédez, dans un pièce aérée ou encore, à l’extérieur. Laissez sécher 8 heures. Durée: 1heure pour une couche.

Étape numéro quatro – Vernis
Cette étape n’est pas obligatoire, mais elle augmentera concidérablement la longévité de vos objets. Attention! Le vernis fera paraître les détails et défauts du bois un peu plus intensément. C’est ce que je voulais, j’ai donc procédé. À la quincaillerie, j’aimais beaucoup le fini satiné. Parce que je suis une femme occupée, j’ai opté pour l’aérosol, qui est beaucoup plus facile  et rapide à utiliser. Laissez sécher un autre 8 heures. Durée: 4 minutes

Dernière étape – Montage + choix des crochets
Je DÉTESTAIS les crochets dont ma pauvre Pattie était affublée. Je m’en suis donc procuré des plus actuels, de couleurs or terni, pour «matcher» avec les accents métalliques de mon salon. Et voilà!

Wow, quel changement!

Wow, quel changement!

J’adore remettre de vieux objets à neuf. En plus d’être stimulant, c’est économique… Et je dois l’avouer, les compliments que je reçois pour cette transformation me font chaud au coeur!

Bonne journée!

Véro la bicoleuse
xxxx

La tablette en palette : le rangement parfaiiiit pour vos petits n’importe quoi !

16 Sep

Image

Ceux et celles qui me connaissent sauront appuyer ce fait : je suis amoureuse du bois. Sous toutes ses formes et ses coutures. Le bois dans sa belle et grande maison, autant que le bois dans ma belle et petite maison.

Le bois a cet effet rassurant et réconfortant que l’on aime tant. On le connait depuis toujours dans des univers de chalet en bois rond, mais depuis plusieurs années il est devenu la vedette de nos demeures, et faut se le dire ça lui va pas mal bien.

Quoi que j’ai le coeur qui frétille lorsque je vois un beau meuble de bois massif dans une vitrine, j’avoue que le prix me fait souvent redescendre sur terre. Et de toute façon, je n’aurais jamais suffisamment d’espace chez moi pour accueillir tous les meubles dont je rêve et qui sont précieusement sauvegardé sur une de mes planches pinterest.

Alors la solution : Créer/Trouver des petits accessoires de maison qui ne prenne pas de place, qui sont beaux, et qui bien souvent ont l’avantage de nous donner du rangement. Parce que, je ne suis sûrement pas seule à manquer de rangement…

Je vous propose aujourd’hui un DIY facile qui vous permettra de ranger autant des livres, que des éléments de cuisine que des articles de salle de bain. Pas de surprise, il est bâti avec une palette, mais vous pourriez aussi bien le faire avec des 2 x 4…sauf que la palette a la chance d’être souvent gretis. On aime !

Ça vous prendra 2 éléments clés : une palette et une scie. Oh et probablement le papa ou le beau papa qui vient avec la scie 😉

Étape 1 : Choisir la hauteur désirée de votre tablette (peut correspondre à 2 planches de palettes ou seulement une). Dans mon cas, nous avons retiré une planche pour la viser ensuite collée sur l’autre planche.

Étape 2 : Scier les 3 montants de bois de la palette sur toute la largeur de la hauteur choisie.

Image

Étape 3 : Retirer une des planches non utilisée de la palette et venir la viser en dessous de votre tablette, afin de créer la base.

Étape 4 : Finito ! Il vous suffit ensuite de la placer dans votre chez-vous où bon vous semble, et d’admirer votre travail!

Je vous laisse avec quelques images d’inspirations tous sous le thème de la tablette-palette.

À bientôt !

Caro

Pour la chambre de bébé ❤
Image

Rangement pour la cuisine + tableau noir pour les petites notes.

Image

Le master ! Pour ceux qui veulent se faire un mur de rangement. Le principe est le même, sauf qu’on ne scie rien, on enlève plutôt une planche sur deux, et on créer ensuite les bases des tablettes.

Image

Amusez-vous !

%d blogueurs aiment cette page :