Tag Archives: bière

Article commun de juillet – Les drinks d’été qu’on aime!

1 Juil

Enfin, L’ÉTÉ! Ahouuu! On dirait que, dès que la belle saison pointe le bout du nez, tous les prétextes sont bons pour un petit drink de fin de journée sur une terrasse. TELLEMENT, que pour le mois de juillet, on a eu envie de partager avec vous nos cocktails favoris et nos recettes on the go pour les soirées plus pressées! 😉

Photo prise sur Pinterest

Photo prise sur Pinterest

❤ Véronique : Je suis une fervente ADORATRICE du marguarita classique. Lime. Jus de lime. Glace concassée. Téquila. Mmm. Tout le temps. Depuis quelques années, je porte un grand secret dans mon cœur: celui d’ADORER les Lima-Ritas de Budlime. Ouaip. C’est facile, simple, ne demande aucune préparation, sauf celui de verser le tout dans un joli verre. Mon genre de patente. Salute!

❤ Lisa Marie : Je suis assez classique côté cocktail (ou old school comme ce sympathique serveur de bar à cocktail à la mode m’avait dit avec un genre de dédain). Moi qui n’aime pas les bulles, je reviens toujours à ce bon vieux mix de vodka et jus de fruit avec un petit penchant pour le jus de canneberge. J’ajoute parfois une touche de Soho pour adoucir le tout ou j’aime bien le pimper jusqu’à en faire un Cosmo. Toutefois, je me laisse souvent tenter par une petit piña colada maison les jours de soleil sur mon balcon…

Image prise sur Pinterest

Photo prise sur Pinterest

❤ Andrée-Anne : Quand il fait chaud, je suis plus portée vers le verre d’eau que vers la boisson alcoolisée. Que voulez-vous, l’alcool, ça me rentre dedans et je préfère avoir tous mes moyens quand je me lance dans le lac pour me rafraîchir. 😉 Cependant, j’ai bien de la difficulté à refuser un verre de sangria! Une bouteille de vin rouge (du bon vin de dépanneur ou du pas cher pas cher à l’épicerie), une canne de jus d’orange congelé, un peu de 7Up pour ajouter du pétillant et surtout, des fruits congelés en guise de glaçons. Olé!

❤ Michèle : Je suis de type Bloody Ceasar, pas trop épicé! J’adore lorsqu’il est pimpé et qu’on a remplacé le traditionnel céleri par des des cornichons, des olives, des fèves, etc. J’ai d’ailleurs un faible pour celui du L’Gros Luxe. Ceux qui me connaissent bien savent que je peux téter un verre à l’infini, genre que tu as le temps de prendre trois consommations et j’en suis encore à la première. Mais avec les Bloody, j’aime tellement ça que je les bois à la vitesse normale d’un être humain. 😉

❤ Laurie : Mon doux, je suis SI fan de Gin Tonic! Et je suis choyée parce que depuis les deux dernières années, il y a de nouveaux gins québécois qui voient le jour. Alors, ma recette classique va ainsi : du Gin Ungava (ou un autre, mais j’ai une préférence), une cuillère de sirop de tonic (celui-ci est super bon) et allonger le reste avec du soda. On y ajoute un quartier de lime et une tranche de concombre et hop! C’est parti!
Image prise sur Pinterest

Photo prise sur Pinterest

❤ Vanessa : Dans mon jeune temps (OK, disons il y a 10 ans. OK, non, définitivement, ça me donne mal au cœur), je me délectais de la bonne liqueur de malt qu’on retrouvait à l’époque – et encore aujourd’hui – dans les mélanges des fameux Sex On The Beach et des Mojito. Aujourd’hui, après une multitude de mauvaises soirées passées sur ça et surtout, au développement plus qu’apprécié de mes goûts en la matière, j’adore me faire ou me faire faire un Amaretto Sour. Un vrai. Un espèce de 50% Amaretto, 50% jus de citron frais. Et quand je me sens un peu plus sauvage, je me lance dans des créations parfois douteuses qui finissent toujours par goûter pareil. Santé!

❤ Anne-Sophie : Je l’avoue, je ne bois pas. Ou presque. Mais, lorsque d’aventure je me décide à ingérer de l’alcool, j’aime bien un verre de cidre de poire McKeown, bien sucré, au goût de poires et de pommes. Sincèrement, ça se boit comme de l’eau -mais c’est beaucoup plus savoureux, en plus d’être fabriqué à Rougemont! Pour les cocktails, je rêve d’un jour goûter à un gin fizz – Simone de Beauvoir, mon idole absolue, en buvait lorsqu’elle écumait les bars de Paris avec sa sœur – ce qui me semble LA meilleure raison d’en boire un.

❤ Gabrielle : Pour les cocktails, j’aime la simplicité et les mélanges pas trop sucrés! L’été, mon drink préféré est simplement constitué de 2 oz de gin, avec un peu d’eau pétillante, quelques quartiers de lime et des tranches de concombre. Quand j’ai besoin d’un cocktail go-to – disons pour un pique-nique ou une fête dans un parc – je mélange une bouteille de vin blanc à 2 tasses de 7Up et des fruits congelés. Ne me jugez pas avant de l’avoir essayé! C’est simple et efficace.

 

Image prise sur Pinterest

Photo prise sur Pinterest

❤ Camille : J’aime quand mon drink goûte l’alcool. C’est pour cette raison que dans le doute, je prends un martini. Parce qu’en fait, je suis nulle pour distinguer une unité dans une liste d’ingrédients. Vous savez cette belle liste d’alcools connus et inconnus qui est sensée te faire comprendre ce que contient ce drink au nom si cool et recherché? Aussi, j’aime bien jouer le jeu avec le serveur/barman et de poser la question: « Si tu étais moi, qu’est-ce que tu prendrais? ». Généralement, ils te proposent un mix bizarre ou spectaculaire (genre ton verre est flambé à chaque deux secondes) et ça apporte de belles découvertes et de belles anecdotes.

❤ Andrée-Anne P. : J’aime bien les cocktails, mais l’été, je préfère de loin la BONNE BIÈRE FROIDE. Pendant la saison estivale, j’opte pour les blanches et les blondes, servies dans une pinte qui suinte de fraîcheur, vous voyez le genre? Ces jours-ci, j’ai un faible pour La Blonde de l’Anse brassée par la micro Pit Caribou dans le coin de Percé. Croyez-moi, les Gaspésiens savent boire. Cheers!

On espère vous avoir inspiré-e-s pour vos prochaines sorties! Cheers!

Vos Rockalouves

xxxx
Publicités

Tête à tête avec Philippe Roy sur l’Ambassade Culturelle

27 Mai

facebook_1432736340847Avec le lancement de leur nouvelle programmation dimanche dernier au bar Le Petit Chicago dans la région de l’Outaouais, l’Ambassade Culturelle, l’initiative de trois entrepreneurs gatinois, nous en a mit plein la vue avec la présence du groupe montréalais Secret Sun. Déterminé à faire refléter la région de par la mise en place de spectacles à prix modiques, Philippe Roy, Steven Boivin et Philippe Gaudreault se sont unis avec l’intention de rendre l’Outaouais un portail musical pour les artistes d’ici et d’ailleurs.

Steven Boivin et Philippe Roy, faisant partie pour la deuxième année consécutive de la cohorte du Festival de l’Outaouais Émergent (FOÉ) (Half Moon Run, Milk and Bone, Kandle, Ill Scarlett, Alaclair Ensemble, Philippe B et +) ont, depuis la dernière année, pris l’habitude de nous faire groover grâce à leurs nombreux spectacles musicaux offerts pour tous les types de mélomanes. (On vous en parlait d’ailleurs ici et ici!)

Les Grosses Soirées présentées majoritairement les samedis soir au bar Le Petit Chicago et dans quelques bars de la région auront comme invités des groupes établis nationalement qui donneront certainement un vent de renouveau sur la région. Notamment avec Pif Paf Hangover, Alaclair Ensemble, Pandaléon, Les Anticipateurs et bien plus.

Affiche : Guillaume Perreault | guillaumeperreault.com

Également organisé par l’Ambassade, les soirées découvertes Trash ta vie aux deux dimanches permettent aux groupes locaux d’accompagner des artistes de la province pour des prix modiques (5$/ la soirée). Nous avons récemment pu découvrir Kroy (2e projet de Camille Poliquin de Milk & Bone), Eldorado (groupe local et gagnants de l’Omnium du rock), Harfang et une panoplie d’artistes.

Affiche : Guillaume Perreault | guillaumeperreault.com

J’ai eu la chance de m’entretenir avec Philippe Roy concernant l’Ambassade afin d’y poser quelques questions:

Bonjour Philippe tu vas bien?

Salut Chloé, il fait chaud, c’est l’été. Oui ça va bien!

Alors, comment l’idée de l’Ambassade vous est-elle venue et qu’est-ce qui vous a poussé à concrétiser ce projet dans la région?

Steven Boivin et moi avons fait le Festival de l’Outaouais Émergent (FOÉ) ensemble l’an dernier et on a pris sur nos épaules ce que peu d’entrepreneurs avaient fait jusqu’à présent dans la région de l’Outaouais : une entreprise de gestion d’événements musicaux à récurrence hebdomadaire. En gros, ça veut juste dire qu’on en fait tout le temps [rires]… Phil Gaudreault s’est joint à nous et on s’est lancé dans notre passion.

En trois mots, comment décrieriez-vous l’Ambassade?

BONNE MUSIQUE, BONNE BIÈRE, BONNE COMPAGNIE.

Où voyez-vous votre entreprise dans 5 ans?

Disons qu’on décolle présentement avec une formule assez intense avec près de 50 shows dans la première année, avec des gros noms (Anti Flag, Odd Future, Loud Lary Ajust, Dance Laury Dance, Pépé et Sa Guitare, Ill Scarlett). On fait embarquer tout le monde dans le projet et ensuite on veut leur rendre la pareille avec des plus gros shows dans le centre-ville. On regarde pour ouvrir une salle où il sera possible de faire entrer de 600 à 800 personnes, salles qui se font très rares [ou qui coûtent très cher] dans la région. On a deux grands centres culturels autour de nous avec Montréal et Ottawa… On va s’inspirer et mettre notre touche pour créer des projets funky et intéressants pour le artsy people de la région. On met en place des événements auxquels on aurait le goût d’aller. Dans cinq ans, certains projets seront de plus grande envergure, on aura fait des partenariats et les autres villes seront envieuses de la vie culturelle à Gatineau.

Quels groupes aimeriez-vous booker si vous aviez un budget des plus extravagant?

Steven voudrait [je réponds pour lui sans son consentement] fort probablement voir Incubus, mais très certainement qu’on s’entendrait pour que Radiohead remplisse le Parc La Baie ou une future giga salle en Outaouais. Si on pouvait mettre Radiohead, Brand New, Incubus, Oasis, Bon Iver, Beyoncé, CCR, Slayer et Justin Timberlake ensemble le temps d’un weekend, on pourrait tous et toutes mourir en paix. Je n’aurais pas le choix d’inviter Kenny Rogers pour faire plaisir à mes parents, je leur dois bien ça.

Quels spectacles vous ont le plus marqué lors de vos soirées et pourquoi?

J’ai l’impression que les groupes et spectateurs comprennent que nos événements c’est la place pour se vider la tête et faire le party. Le set de Solids (groupe de Montréal) est l’un des meilleurs shows que j’ai vu. Des gens qui sautent partout, bière à la main, qui se pendent au chandelier en chantant de leur best par-dessus la loudness du spectacle. Sinon, le show sold-out d’Anti Flag au Bistro, ce n’est pas à négliger! Tout le monde avait l’air tellement heureux d’être là!

Alexandre Voyer | iamnophotographer.com

Et dans le summum de la relaxation lors de nos soirées découvertes, que dire de Chupacabras, deux gars de la région, qui ont apporté leur sofa et leur fondue au bœuf pendant leur performance, fondue dans laquelle les spectateurs pouvaient se gâter et se faire leur propre collation.

Alexandre Voyer | iamnophotographer.com

Alexandre Voyer | iamnophotographer.com

Vous avez une excellente brochette d’artistes à nous faire découvrir lors des prochains mois, quels sont vos coups de cœur à ne pas manquer?

Merci! Vraiment, on book ce que l’on aime, donc c’est difficile de répondre, mais j’avoue que les albums de Chérie, Jesse Mac Cormack, Alaclair Ensemble et Fire/Works jouent à répétition dans ma voiture par les temps qui courent. Un petit clin d’œil à The Pinsents, qui n’ont pas d’enregistrement encore, mais qui feront fureur, j’en ai un bon pressentiment [rires].

J’ai entendu des rumeurs comme quoi vous faisiez quelque chose de particulier pour accueillir les artistes lors de vos soirées, serait-ce possible d’élaborer à ce sujet?

On s’est assagi un peu dernièrement, parce que ça s’en venait dangereux [rires] mais on offrait toujours une noix de coco aux artistes, sans outils pour l’ouvrir… et on regardait ce qu’il se passait. Est-ce qu’on va la ramener cet été? Peut-être…

Qu’est-ce qui vous différencie des projets musicaux offerts par la Ville de Gatineau?

Notre projet vise les 16-35 ans, pas mal comme la Scène1425, projet de musique émergente guidé par la Ville de Gatineau. Nos événements se distinguent particulièrement par l’ambiance, au sens où ce n’est pas pareil dans un bar (offert par l’Ambassade) que dans une salle de spectacles (offert par la Ville de Gatineau). Nos prix sont généralement plus modiques et on fait en moyenne cinq spectacles pour les 16-35 ans par mois, dans tous les styles musicaux. On aime bien les projets de la ville, ce serait cool de s’associer dans un avenir rapproché. On offre nos services aux entreprises ou organismes qui désireraient avoir des artistes de renoms lors de leur(s) événement(s).

Quelles demandes d’artistes vous a le plus étonné jusqu’à présent et pourquoi?

Les artistes québécois ne sont pas trop compliqués en général. Parfois, je dois courir 4-5 places pour trouver la bonne marque d’eau de noix de coco, mais bon… ça c’est juste moi qui suis dévoué à la tâche de faire plaisir à nos artistes. Certains demandent des sous-vêtements… j’ai toujours le goût d’en acheter des vraiment laids, mais non, des Calvin Klein noir, tu ne te trompes pas. J’ai vu des demandes du style : Un sofa en forme de cœur avec un spa et trois roulottes, mais on n’est pas rendu là…encore!

Finalement, je n’ai pas le choix de faire un lien à la gastronomie puisque habituellement, c’est mon sujet d’article alors si l’Ambassade était un plat culinaire, que serait sa recette?

Une pizza 8-fromages [mozzarella, roquefort, brie, emmental, cheddar, suisse, chèvre et feta] parce que du fromage c’est tout le temps bon et tu n’es jamais déçu, peu importe la variété du cheeeeese. Tu manges la pizza, t’es heureux, tu sors de l’un de nos shows, t’es heureux. Calcul fort simple [rires].

Photo : Melik Benkritly | melikbenkritly.com

Pour plus d’information, visiter la page Facebook ou le site Internet de L’Ambassade Culturelle.

Chloé

Se remettre de la fête.

24 Juin

letsparty

Quand on parle de lendemain de veille, on se rend compte assez vite que chacun a sa recette pour se remettre sur pied… Certaines sont abracadabrantes, voir un peu trash. L’une de mes préférée nous vient de la Mongolie: un remède traditionnel à la gueule de bois consiste à boire des yeux de mouton dans du jus de tomate. Bref, à chacun sa méthode, mais après quelques recherches, c’est en cette pluvieuse journée de Fête nationale du Québec que je vous offre mon top 3 des meilleurs trucs pour se remettre d’un party bien arrosé. Le tout, Rockalouves approved. Bonne lecture 🙂

 

En troisième position, une recette fort simple et bien connue qui traverse le temps consiste a mélanger, à quantité égale, bière et jus de tomate (ou Clamato). La tomate aurait des bienfaits nettoyants, en particulier sur le foie ainsi que sur le système sanguin. Je crois que tout le monde s’entend pour dire que ce sont les deux organes très touchés le lendemain d’une bonne cuite.

Super Tomate

Super Tomate

 

En deuxième position, un truc moins répandu mais tout aussi efficace qui consiste à prendre un petit shooter de jus de cornichons. Si vous n’avez pas de cornichons à la maison, le jus d’olives peut aussi très bien faire l’affaire. Un peu trash au réveil. Mais jamais autant que des yeux de mouton.

Jersey-Shore-Five-Snooki-Pickles

 

En première position,  le rince-cochon. Éternel et bien connu, il est LE remède par excellence. La recette est fort simple à réaliser, et ça, on aime ça en lendemain de veille. Elle consiste a mélanger 13 oz de vin blanc 13 oz d’eau pétillante et le jus d’un citron dans un verre a bière. Il ne faut pas avoir une top grande quantité de liquide et on boit le tout, d’un coup sec. Vous pouvez, si vous le désirez, accompagner ce breuvage d’une petite dose d’aspirine. 😉

 

Pour la suite des choses, un bon déjeuner avec des oeufs et du bacon feront l’affaire, mais le mieux est toujours de se reposer.

Repos Luigi

Pas facile, hein Luigi?

Bonne Saint-Jean-Baptiste, et bonne chance!
M-C
xxxxxxxx

10 musts pour un déménagement réussi

1 Juil

N’étant plus capables d’attendre la fin du mois de juin pour enfin emménager ensemble, mon copain et moi avons quitté nos nids familiaux respectifs plus tôt que prévu. Notre dernier déménagement remontant à il y a plusieurs années, nous avons fait plusieurs erreurs de «déménageurs en herbe» que j’ai choisi de recycler en trucs pour les «déménageurs avertis» que vous serez à la fin de ce billet.demenagement

1. Avoir des petites collations et des bouteilles d’eau

muffin_6

Vos amis ont la gentillesse de vous aider à déménager votre vie au complet, c’est la moindre des choses de nourrir ces p’tites bêtes-là!! En plus, ils seront bien plus efficaces le ventre plein et désaltérés. L’une des rares choses réussies de notre déménagement: il y avait plein de grignotines! Yé!

2. Identifier le contenu et la pièce dans laquelle iront chacune des boites

Si vous ne le faites pas, réservez-vous une demie-journée de plus à emporter les boites aux bons endroits. Même si le contenu de la boite est identifié, vos amis ne savent pas nécessairement quel endroit est assigné à ce contenu. Nous avons retrouvé du matériel électronique dans la salle de bain… Bon sang, qui a apporté les fils de câble dans les toilettes?!?

3. Prévoir des sacs poubelle… beaucoup de sacs poubelle

Vous allez nettoyer, utiliser des essuie-tout, manger, jeter des petits papiers et des bouteilles vides (vous pouvez aussi faire un sac de recyclage). Je n’avais pas pensé aux sacs… Pendant un déménagement, beaucoup de déchets s’accumulent… beaucoup de déchets!

4. Si possible, nettoyer tout avant de défaire les boites

La première boite qui devrait être défaite devrait être celle dans laquelle se cachent les produits nettoyants. Imaginez tous les germes de tout ce qu’il y a de plus dégoutant des anciens occupants… Ewwww… Thank god, nous sommes emménagés dans une construction neuve, donc nous n’avions qu’un peu de poussière à nettoyer.

5. Entrer les gros meubles en premier

Avant de commencer à entrer les boites, il est préférable d’entrer les gros meubles. Pourquoi? Parce que souvent, ces derniers offrent du rangement (bibliothèque, bureau, commode, etc.) et aussi parce qu’il peut être dangereux de trimbaler de gros meubles lourds tout en ayant pleins de petites boites dérangeantes qui se bousculent à nos pieds.

6. Assigner certaines personnes au «dépacktage»

Au lieu de se marcher sur les pieds entre le camion de déménagement et votre nouvelle demeure, certaines personnes seront bien plus utiles en défaisant des boites. Soyons réalistes les filles, déménager une laveuse, c’est difficile pour nous! En partageant les tâches ainsi, vous sauverez beeeeeaucoup de temps les jours suivants. Merci à mon amie pour ce truc merveilleux!

photo

 

7. Payer la bière et la pizz

Je n’ai rien à ajouter, c’est la moindre des choses…

8. Ne pas avoir peur de jeter… encore

Avant d’emballer vos choses, probablement que vous avez mis au chemin et/ou donné plusieurs choses en laissant une chance à certains autres objets… Finalement, à bien y penser, vous regrettez de les avoir gardés, donnez-les ou jetez-les!! Pourquoi s’embarrasser de machins inutiles quand on sait bien qu’on en achètera surement plein plein plein dans les jours qui suivront! Faisons de la place pour le nouveau!!

9. S’assurer qu’on a pensé à tout 

Avez-vous fait tous vos changements d’adresse? Le gouvernement du Québec offre la possibilité de faire le changement auprès de plusieurs ministères du même coup sur ce site. Êtes-vous bien assurés? Avez-vous contacté votre câblo-diffuseur pour planifier votre branchement? On a trouvé ça plate d’écouter des vieux DVD de séries qu’on avait déjà vues une dizaine de fois pendant la première semaine…

10. Inviter tout ce beau monde à une pendaison de crémaillère digne de ce nom

Cet événement est probablement la meilleure «paye du coeur» que vous pouvez offrir à vos amis déménageurs. Essayez de penser aux goûts de chacun et d’avoir une pensée pour chacun d’eux lors du party: bière et alcool préféré, grignotines et repas appréciés, etc. Surtout, n’oubliez pas de prendre quelques secondes pour les remercier!! Finalement, AMUSEZ-VOUS, vous nettoierez le lendemain, profitez de la soirée!!!582656c2

Bon déménagement, bonne pizz et bonne fête du Canada!!

Polik

%d blogueurs aiment cette page :