Tag Archives: artiste

Cette soirée-là. En toute intimité avec Matt Holubowski

28 Sep

Il me semble que ça fait longtemps. Assez long pour ne plus me souvenir de la dernière fois où j’ai pris le temps de m’arrêter et d’écrire ici. Ce n’est pas que je n’avais pas envie. Mais peut-être un peu oui. Tout ça pour dire que je pense que je m’ennuyais et que de prendre ce temps me fera du bien. Autant de bien que le spectacle de Matt Holubowski de vendredi dernier au Vieux Bureau de Poste à St-Romuald.

Tous les matins j’écoute Old Man. L’album complet. Son premier. Sa voix fait fuir tous mes soucis et elle me donne la concentration nécessaire à la réussite de ma journée. Je crois que c’est un peu inexplicable. Quand j’ai appris la sortie de son deuxième album et la tournée qui allait suivre, je m’étais promis d’y aller et pas n’importe où. Je pensais à une salle intime, toute simple avec une scène qui nous donne l’impression qu’il est dans notre salon. Je pensais alors au Vieux Bureau de poste.

DSC_1024 S. Allard - Vieux Bureau de Poste.jpg

Le Vieux Bureau de Poste – Crédit : Stéphanie Allard

J’ai écrit à la responsable de la salle qui m’a offert, sans le savoir, le plus beau des moments de septembre, mais aussi d’août et probablement de juillet. J’avais un billet pour le 23 septembre, j’irai seule avec ma solitude. Mais quelle agréable solitude. J’en avais besoin. La semaine avait été tourmentée. Ma vie se bousculait et la voix de Matt allait apaiser le tout.

J’ai recherché des appartements une bonne partie de la semaine dernière. Je dis des, mais un me suffira. Juste avant la première partie de Coco Méliès, je tombe sur THE appartement. Le spectacle commence, il fait noir et je n’arrive pas à me connecter sur Kijiji. Je stresse. Je sais qu’il ne faut pas que je stresse. Je ne veux pas rater l’occasion. Je pense que c’est le mien. J’y pense encore plus fort et je ne suis plus là. Je veux dire, je n’écoute plus.

Je me lève et décide de régler cette histoire. Je pousse une porte et je tombe face à face avec lui. Matt Holubowski. Je suis gênée, je me sens comme la fille qui ne peut pas attendre avant la fin de spectacle pour répondre à ses messages textes. Je me sens conne et je lui dis « Je viens de voir un appartement que je veux vraiment » et lui de me répondre. « Oui c’est important » Merci, j’ai sa bénédiction, malgré mon manque de respect. Je finis pas demander de l’aide à mon amie Sarah. J’ai l’impression d’être en gestion de crise. N’importe quoi. Au final, j’ai manqué une chanson, mais je me sens mieux. J’irai le visiter le lendemain. Tout va bien.

Je capote sur le naturel des membres de Coco Méliès. Deux voix, des guitares, un seul micro.  Je ne m’attendais à rien, mais pas à ça. J’ai acheté les deux albums et j’en ai encore des frissons.

Et puis il est arrivé sur scène. Il nous a jasé, il était vrai et sympathique et drôle. Toute la semaine, j’avais écouté en boucle le dernier record, comme il aime bien l’appeler, et je me suis laissée bercer. J’ai souvent fermé les yeux, j’ai chanté, j’ai même crié. J’ai applaudi fort. J’étais juste vraiment heureuse. Et j’ai pris une seule photo. Vite vite, croche et surtout floue parce que personne ne le faisait et que c’était parfait ainsi.

img_9542

La seule photo de cette parfaite soirée. Tout est dans ma tête et mon coeur.

 

J’ai adoré ses histoires, surtout celle de St-Raymond, de l’orage et du petit Humf… Wild Drums, je ne me tannerai jamais.

Il parcourra le Québec dans les prochaines semaines pour venir jour dans votre solitude le temps d’une soirée. Et il vous racontera les siennes. Tout un privilège.

Un gros merci  à Ann-Julie du Vieux-Bureau de poste pour l’invitation. C’était le premier spectacle de la saison. Voici les prochains.

Sarah xx

Idées originales de cadeaux de Noël

9 Déc

Vous cherchez toujours le cadeau idéal pour Noël ? Vous êtes encore à la dernière minute et vous avez peur de ne pas arriver à temps pour les Fêtes ? Ne vous inquiétez pas! L’Originals Salon des artisans de Noël d’Ottawa vous facilitera la tâche pour compléter vos achats. Du 10 au 20 décembre, découvrez le meilleur de la communauté des artisans du Canada dans la capitale nationale! 

Le Salon des artisans de Noël d’Ottawa vous permettra de découvrir plus de 180 artistes, artisans et designers canadiens qui vous offriront une panoplie d’idées cadeaux uniques à offrir à vos proches pour le temps des Fêtes. Je vous présente donc mes 5 artisans coups de cœur qui seront présents lors de l’événement.

Originals Salon des artisans de Noël d’Ottawa
Lieu:
Centre EY, Salle 3
4899, prom. Uplands
Ottawa, ON
Date: 10 au 20 décembre 2015
Tarifs : Adultes 7,00 $
Aînés (65+) 5,00 $
Jeunes (13 – 17) 5,00 $
Enfants (12 et moins) Gratuit

1. BÖ by MANSOURI

Entièrement fabriqués de matériaux durables et recyclables, j’ai craqué à la vue de la collection de nœuds papillons en bois de BÖ by MANSOURI. Provenant de Vancouver, ces petits nœuds papillons sauront certainement ajouter la touche manquante à votre habit!

Suivez BÖ by MANSOURI :
Site internet | Facebook | Twitter | Instagram | Pinterest


2. Jenny Rijke

Vous allez adorer la collection de céramiques faites à la main par Jenny Rijke. Chaque produit est conçu et fabriqué en petite quantité afin de démontrer les imperfections naturelles, le tout en offrant une combinaison de designs modernes et organiques. Guidée par des valeurs de simplicité, d’honnêteté et de fonctionnalité, Jenny Rijke fabrique chez elle, dans les régions rurales de l’Est de l’Ontario, chacune de ses pièces est fabriquées avec des matériaux naturels.

Suivez Jenny Rijke : Site internetInstagram | Etsy

3. Jack’s Tonique

Chers amoureux de gin, si vous n’étiez pas déjà au courant, nous avons trouvé le tonique parfait pour vous! Originaire de Gatineau, le Jack’s tonique est un incontournable dans la région et est maintenant répandu à travers le Canada. Conçu uniquement à partir d’ingrédients frais, l’idée derrière la création de ce tonique est d’offrir une alternative plus santé pour les consommateurs. On retrouve dans ce somptueux mélange de l’eau de source, du jus de citron sicilien, du miel pur du Québec, de la citronnelle fraîche, de l’écorce de quinquina et de gingembre ainsi qu’un soupçon de lavande. Parfait pour vos cocktails du temps des Fêtes!

Suivez Jack’s Tonique : Site internet | Facebook

4. Moore Design Birdfeeders

Vous ne vous attendiez probablement pas à voir des mangeoires d’oiseaux faire partie de mon top 5 mais, on va se le dire, si toutes les mangeoires ressemblaient à celles de Moore Design Birdfeeders, ma vie ressemblerait probablement à ceci:

Ces mangeoires d’oiseaux, fabriquées par une petite entreprise familiale canadienne, sont conçues spécialement pour être suspendues aux vitres et fenêtres de votre logement. Vous pourriez même vous en servir comme vase pour vos plus jolies plantes si n’avez pas l’espace extérieur requis pour attirer ces petites bêtes.

Suivez Moore Design Birdfeeders : Site internetFacebook

5. Morin Tardif

Serge Tardif et Nathalie Morin joignent l’utile à l’agréable à partir de Portneuf en concevant des outils uniques et originaux afin d’embellir votre maison. Que ce soit des outils  »autour de la table » ou  »autour de soi » comme ils les appellent, les designers nous prouvent que l’ébénisterie a certainement sa place dans notre quotidien.

Suivez Morin Tardif : Site internet | Facebook

Source | Morin Tardif

 

Tel que mentionné précédemment, le Salon des artisans de Noël d’Ottawa s’échelonnera sur une période de dix jours et vous proposera une série d’idées cadeaux, tous produits au Canada par des artisans extrêmement doués. Encouragez l’industrie canadienne et venez faire un tour pour découvrir une panoplie d’œuvres toutes aussi éblouissantes les unes que les autres!

-Chloé

Acquérir une oeuvre d’art.

20 Août

Il nous arrive de flâner dans les cinémas, les bibliothèques. D’acheter un film, un livre.

Il nous arrive de flâner dans les musées, les galeries, de reluquer le travail d’artiste sur les réseaux sociaux, sur quelques sites.

Pourquoi ne se permet-on pas d’acheter une œuvre d’art, au même titre?

On dirait qu’il y a une question d’inaccessibilité derrière cette idée. Et pourtant. On aime des vêtements au prix démesuré. On se gâte. Pourquoi ne pourrait-on pas investir un brin dans une œuvre qui nous plait? Est-ce le prix qui fait peur? On achète des reproductions en pensant que ça vaut le montant indiqué, pourquoi une œuvre unique ne mériterait pas cette attention?

Un jour, on comprend, le déclenchement se fait. Il faut un coup de foudre. Une étincelle dans les yeux. Un air subjugué. Un silence d’admiration. Une sensation imagée. Un moment quelque peu inespéré.

Il y a environ 5 mois, j’ai fait ma première acquisition d’œuvre d’art.
Perséus, de Valérie Boivin.

perséus

Perséus par Valérie Boivin

Drôle de sentiment qu’un coup de foudre artistique. Ce moment, où, le travail d’un(e) artiste nous touche, nous charme. Qu’on se sent soudainement interpellé. Qu’on s’y identifie. Et que de ce fait, nous voulions ancrer ce sentiment dans le temps, sentiment vécu devant l’œuvre. Le répéter indéfiniment.

Chaque jour depuis ce moment, je vois l’œuvre sur mon mur de chambre et je souris. Comment se tromper quand on a le sentiment que l’œuvre a été conçu pour soi? Comment se tanner? Un coup de cœur visuel, ça reste, c’est d’autant plus sa force et sa beauté.

Il y a quelques semaines à peine, j’ai flanché une deuxième fois.

Je jasais avec des amis sur les Plaines, tous deux designers graphiques. Je savais l’une d’eux faisait du collage, un art qui m’intéresse de plus en plus, par sa patience et sa minutie. Les artistes que je suivais généralement, lesquels en faisaient, vivaient à l’étranger, si bien que je n’ai jamais pu penser pouvoir m’en procurer un. Eh bien. Plus Aleks Saki parlait de sa future exposition au Collectif blanc, plus j’étais tentée d’aller voir son travail. Ce que je me suis empressée de faire le lendemain.

Eliott m’a charmé dès les premiers instants, je l’avoue. Sa simplicité, son surréalisme, ses teintes douces. Je savais qu’il conviendrait parfaitement à mon univers, je me voyais déjà l’apposer sur mon mur immaculé, près de ma table « perruche verte », où mes bambous, Martha et Stewart de leurs prénoms, placotent tranquillement.

eliott

Eliott par Aleks Saki

Encourager un(e) artiste est aussi significatif pour l’acheteur que pour l’artiste en soi. Et je vous invite à le faire, lorsque vous ressentirez la même chose. Nombreux sont les talents qui nous entourent, c’est notre travail de faire en sorte qu’ils puissent continuer d’exister. De les protéger avec attention et d’en admirer les moindres détails.

Pour ma part, j’ai vendu six oeuvres. Chaque fois, c’est une surprise touchant. Un espèce de marque de confiance inattendue. Un compliment envers le visuel crée. Une expérience significative, au delà de la création en soi.

 

Les louves nous raconte leur acquisition passée ou future :

Suzie : J’ai eu un immense coup de coeur à Charlevoix pour une toile, j’étais vraiment à ÇA d’en faire l’acquisition. C’est ma conscience qui me demandait REALLLLY? Tu vas faire des paiements mensuels pour une toile, quand tu paies encore tes prêts et bourses? La toile est toujours dans ma tête, je ne dis pas que je ne flancherai pas…

Karyan : J’ai acheté une illustration d’Amélie Legault dernièrement.

Laurie : C’est dans mes plans, quand j’aurai un véritable coup de coeur.

Lisa Marie : J’avais contacté Sonke parce que j’avais un gros coup de coeur pour son style que j’avais découvert en voyage à Athènes dans la rue. Je l’ai contacté, il devait me peindre une toile juste pour moi, une de ses petites madames, mais avec un chat pour personnaliser! Comme il venait à Paris, il devait m’apporter que la toile que j’aurais fait poser sur chassis. Il l’a perdu dans un bus… quelqu’un profite aujourd’hui de ma toile pour laquelle j’étais prête à payer 300 euros pour la première fois de ma vie!

 

Laissez-vous charmer artistiquement parlant, ça en vaut le coup!

NADIA

%d blogueurs aiment cette page :