Tag Archives: 2015

Article commun: Une nouvelle année!

1 Jan

En cette fin d’année, on dirait que notre fil Facebook se retrouve inondé de résolutions, de regrets ou de message d’espoir. 2015 a été bonne ou mauvaise? Et quels sont les plans pour 2016? La meute partage aujourd’hui ses pensés! Bonne lecture! 🙂


Chabot: 2016 c’est plus de plus et moins de moins ! Plus de fous rire, moins de blues, plus de vrai ( coucou Michèle ), moins de  » game « , plus de  » chien « , moins de doutes, plus de jeux de mots discutables ( Jani jamais assez ), moins de peur du ridicule, plus de focus, moins d’éparpillement… Je vous souhaite plus de vos plus pour une merveilleuse année

Véronique: 2015 a été une année remplie de turbulence. Elle m’a par contre appris que je suis BEAUCOUP plus forte que ce que je ne le pensais et que j’avais une grande tolérance au changements. Même si je suis reconnaissante de ses apprentissages, j’espère que 2016 ne sera pas aussi mouvementée, tout en demeurant… EXCITANTE! Ah! Et, je me fais la promesse solennelle de prendre congé la fin de semaine et d’aller au SPA.

Laurie: My god 2015, que de rebondissements! Pas de gros voyage cette année, mais un nouveau travail, un nouveau chum, un nouvel appart. J’aimerai qu’en 2016 je pousse mes limites vers des horizons nouveaux, différents, épeurants mais réalistes. Et c’est ce dernier mot qui est un vrai de vrai défi! Mieux se découvrir et rester curieuse, amoureuse, travaillante.

Anne-Sophie: 2016? Déjà? Hé bien. J’espère des fous rires interminables au milieu de nuits si longues que l’on voit poindre le jour avant de fermer l’oeil. De douces folies qui se faufilent dans les jours routiniers. J’espère du temps. Le temps de rire, le temps de partager avec ma famille et mes amis. Du temps pour vivre, en fait. À moi de trouver de la place dans l’horaire. 😉

Stéphanie: L’année 2015 aura été synonyme d’apprentissage. Les épreuves et les erreurs d’hier m’auront permis d’apprendre à aimer la femme que je suis aujourd’hui et j’espère celle de demain. En 2016: Je souhaite être en mesure de lâcher prise sur les choses que je ne peux pas contrôler. Lâcher prise sur l’opinion que les gens portent à mon égard, apprécier les petits bonheur et simplement faire confiance en la vie.

Gabrielle: Pour 2016, je me promets de faire plus de choses qui me font peur, de plonger sans avoir de remords, pour éviter d’avoir des regrets. Comme on dit, la vie ne se mesure pas par le nombre de respirations prises, mais par le nombre de moments qui nous ont coupé le souffle.

Lisa Marie: Ma résolution de 2016: continuer à voyager dès que j’en ai la chance! (C’est d’ailleurs pourquoi je suis en retard pour cet article, je suis à New York! ;))

Odile: Écrire un livre, avoir trois enfants, me marier, recevoir un Oscar, être heureuse 24 heures sur 24 … des objectifs réalisables. Je rigole!!! Les résolutions me font toujours un peu peur parce qu’elles représentent pour moi une pression supplémentaire dont je n’ai pas besoin. Mon petit mot d’ordre serait : sourire. Le sourire intérieur. Garder une étincelle intime en moi. Et que 2016 commence.

Camille: Après plusieurs années pleines de rebondissements pas toujours heureux, je dirais qu’en 2015 je me suis finalement retrouvée. Ainsi, pour 2016, je souhaite prendre le temps de savourer ce que la vie va m’apporter: le bon comme le mauvais. Ça ne se fera pas en un claquement de doigts alors je dirais que la première étape vers ce nouvel objectif sera d’accepter les événements comme ils viennent avec ouverture et optimisme.

Jani: Arrêter de renifler lorsque j’éclate de rire, développer une tolérance aux chatouillis de pieds, avoir plus de discipline lorsque je mange du chocolat, repasser la cassette Super Mario World au Super Nintendo, continuer à regarder les génériques de film jusqu’à la toute fin, renouer avec le jeu de la cachette, arrêter de faire des jeux de mots discutables…Bananez les potes!

Sarah: En 2015, mon mot était équilibre. C’était une belle année sans être trop ni pas assez. En 2016, j’ai envie de retrouver cette dose d’intensité qui me rend vivante. Dans le dedans de moi, je souhaite me surprendre, faire des folies et suivre mes intuitions. Cette année, mon mot sera économie. Oui, je veux économiser financièrement en évitant les dépenses inutiles. Pis ça, ce n’est pas facile. Une autre belle histoire de volonté et de budget. Bonne année la gang!

Suzie: 2015, t’as été rought en maudit. L’an dernier, je souhaitais « vivre un maximum de soirées improvisées entre amis, juste pour déconner. » Je pense pouvoir dire mission réussie! Cette année, c’est à moi que je désire accorder plus du temps. Me donner le droit de prendre des pauses, de dire non, de me centrer sur mes objectifs, sans culpabiliser. J’espère que t’es pleine de défis 2016. J’suis prête.

Michèle: Mon mot de 2016 sera: authenticité. Je souhaite mettre toute mon énergie et mon temps sur des personnes vraies, sur des relations franches et sincères. Et l’être tout autant de mon côté. Juste du vrai pour 2016 🙂

 

Et voilà! Vous vous reconnaissez dans l’un de nos témoignages? Quels sont vos plans pour 2016?
On profite de l’occasion pour vous souhaiter une incroyable nouvelle année!

❤ ❤ ❤

Vos Louves

 

Publicités

Muffins aux pommes, à l’érable et aux noix de cajou

7 Fév

Chloé est notre nouvelle louve à la cuisine santé! Voici son nouvel article, qu’on est sûre que vous dévorerez… 😉 Bienvenue Chloé! 

Tu ne prends pas le temps de déjeuner le matin ou tu arrives souvent en retard parce que tu snooze trop de fois avant de te lever? (Sens-toi pas mal, on le fait tous!) Et bien, j’ai la solution à ta faim matinale, lorsque tu dois courir pour arriver à la bonne heure à ton rendez-vous, ou même pour les moments où tu as une dent sucrée-salée après le lunch!

IMG_20150126_092713

Cette recette de muffins aux pommes, à l’érable et aux noix de cajou n’est pas seulement délicieuse, elle est consistante et santé! Oh yes! Après avoir cuisiné le tout, tu ne risques pas de m’aimer avec le nombre de choses que tu auras à laver, mais crois-moi, ça va en valoir la peine en masse! Le goût sucré des pommes vient extrêmement bien s’agencer avec le goût salé des noix de cajou, ce qui crée le muffin parfait! (Si vous voulez modifier un peu la recette, vous pouvez d’ailleurs choisir des noix de Grenoble ou des amandes, au goût.) Bref, cette recette de muffins sucrés-salés vous donnera assurément le goût d’en refaire à chaque semaine!

Sur ce, bon appétit!

 

Temps de préparation : 15 minutes
Temps de cuisson : 25 minutes

Portion : 12 muffins

INGRÉDIENTS
Muffins

1 ½ tasse de lait
1 ¼ tasse de flocons d’avoine (à cuisson rapide)
2 tasses de farine tout usage
1 c. à soupe de poudre à pâte
½ c. à thé de sel
1/4 tasse de beurre fondu
½ tasse de sirop d’érable
1/3 tasse de sucre
1 œuf
1 c. à thé d’extrait de vanille
2 tasses de pommes coupées en petits dés 
Garniture de noix de cajou

1/4 tasse de sucre brun
2 c. à soupe de farine tout usage
1/4 tasse de noix de cajou finement haché (vous pouvez d’ailleurs prendre des noix de Grenoble ou des amandes, au goût)
1/4 c. à thé de cannelle moulue
1 ½ c. à soupe de beurre fondu 

20150125_223733

PRÉPARATION

Préchauffer le four à 400 °F (200 °C) et beurrer légèrement un moule à muffins antiadhésif (ou le garnir de moules en papier.)

Muffins

Dans un premier bol, mélanger l’avoine et le lait, disposer. Dans un autre grand bol, mélanger la farine, la poudre à pâte et le sel. Ajouter graduellement au mélange de lait et d’avoine, le beurre fondu, le sirop d’érable, le sucre, l’œuf et l’extrait de vanille tout en fouettant. Verser le mélange liquide sur les ingrédients secs et ajouter les pommes. Remuer le mélange doucement, simplement pour rendre la pâte humide.

Garniture

Dans un petit bol, mélanger le sucre brun, la farine tout usage, les noix de cajou hachés et la cannelle. Verser le beurre fondu sur les ingrédients et mélanger jusqu’à ce que le tout devienne granuleux.

Cuisson

Déposer le mélange à muffins à la cuillère dans le moule et saupoudrer uniformément la garniture sur les muffins. Faire cuire de 20 à 25 min (insérer un cure-dent ou une fourchette dans un muffin pour vérifier s’il est bien cuit. Le tout est prêt s’il n’y a pas de résidus sur le cure-dent.) Laisser reposer pendant 10 min dans le moule et… savourer!

20150125_223803 (1)

 

Donnez-moi vos commentaires sur la page Facebook des Rockalouves si vous essayez cette formidable recette!

Chloé

Mes résolutions d’écolouve pour 2015

9 Jan

J’ADORE les débuts d’année! Faire un bilan de l’année précédente, tirer des leçons de mes erreurs, souligner mes succès, prendre une pause pour réfléchir à mes objectifs (personnels, professionnels, pour l’année qui débute et les années suivantes) et tourner la page pour en écrire une nouvelle, toutes ces choses qui font vraiment beaucoup plaisir à mon grand côté introspectif. En plus, c’est une bonne excuse pour philosopher avec mes amis ou mon amoureux autour d’une bouteille de vin…

Bref, en introspectant (bon, on va dire que ça se dit, ok?) avant les fêtes, j’ai réalisé que mon côté écolo, lui, n’est pas satisfait du tout, surtout depuis que je dois prendre mon auto pour aller au travail (2h d’auto par jour vs 3h de train/métro, le choix s’imposait de lui-même). De là est sortie cette liste de mes quatre résolutions écolo pour 2015, fortement inspirée d’idées prises sur les sites Web d’Équiterre, de David Suzuki et de Greenpeace.

Volez-moi gaiement ces idées, si le cœur d’écolouve vous en dit!


 ~ Réduire mon temps de douche ~

Oui, les longues douches sont mon plaisir coupable (très coupable, votre Honneur). Quoi de mieux pour se détendre après une dure journée de labeur? J’en perds carrément la notion du temps. Par contre, côté ressources énergétiques et environnement, je dois avouer qu’une douche de 30 minutes par jour n’est pas conseillée! Pour 2015, je tenterai donc de réduire toutes mes douches de moitié, au moins…

Douche

~ Manger local ~

Manger local présente de nombreux avantages environnementaux, comme la réduction du transport des aliments (donc moins de gaz à effet de serre) et la limitation de l’emballage des produits (grâce aux produits en vrac par exemple). En plus, c’est plaisant parce que ça permet de découvrir plus de produits locaux saisonniers qu’on ne pense pas toujours à utiliser dans nos recettes! 🙂 Menoum… Pour plus de détails, consultez cette page du site d’Équiterre.

Aliments locaux

~ Utiliser des produits nettoyants maison ~

Je ne sais pas pour vous, mais j’aime que ma tanière soit propre et accueillante. Je n’ai pas un trouble obsessionnel-compulsif, mais c’est tout juste (je blague…à peine). Alors quand je me suis rendue compte de tous les produits dangereux pour la santé et l’environnement que peuvent contenir les produits nettoyants communs, je me suis dit qu’il serait temps que je switch pour des produits nettoyants maison. J’ai pris mes idées de recettes ICI sur le site de Greenpeace!

Nettoyants maison

~ Faire plus souvent du transport actif ~

Utiliser son vélo ou ses pieds pour faire les courses ou se rendre au boulot est une façon facile de réduire son empreinte écologique, en plus de favoriser son bien-être et prévenir des tas de maladies, comme le cancer! On commence quand?

Québec - la ville-3

Lesquelles vous tentent le plus? Est-ce que vous en pratiquez déjà parmi celles-ci?

Marie-Soleil 😉 xox

Bilan 2014. Retour sur un cahier de notes inachevé.

8 Déc

J’ai un genre de cahier de notes.  Début 2014, j’étais ben motivée à le remplir de toutes sortes de pensées pis d’objectifs, pis de listes et surement de quelques niaiseries. J’ai écrit en janvier et en février. Après, je l’ai laissé trainer sur ma table de chevet. Je ne sais pas pourquoi, j’allais probablement mieux et le besoin d’écrire n’était plus si présent. C’était aussi le début de ma carrière de Rockalouves où j’ai encore renoué avec l’écriture différemment. Il faut dire que l’année 2013 s’était plutôt mal terminée. En 2014, j’avais des appréhensions, pas de gros projets, mais j’avais envie de me surprendre. Nous voilà en décembre et j’ai rouvert ce fameux cahier. Joie, je retrouve les 12 objectifs souhaités.

J’étais peut-être ambitieuse, mais en me relisant, j’ai l’impression que tous ces beaux mots avaient ben de l’allure. Je dévoile 5 aspirations de cette « To do list » . Bienvenue dans ce que j’appelle le bilan des premiers jours d’hiver.

Lire un livre par mois.

Les 6 premiers mois, je n’ai pas réussi à finir mon roman acheté durant les fêtes. Comme si je n’arrivais pas à trouver l’intérêt et ce n’était pas par manque de temps. Je pouvais passer des heures sur Pinterest, Tinder ou Instagram et à regarder Masterchef Australie. Je ne prenais juste pas le temps de lire. Par une belle journée chaude de juillet, j’ai rencontré un homme pour qui la lecture est un besoin vital. Un samedi soir, après une semaine chargée, il me révélait que la lecture lui manquait, vraiment. Voilà qu’en 4 mois, j’ai lu presque 5 livres. Je me fais des listes d’achats, je suis abonnée à la bibliothèque et j’ai toujours un livre avec moi. Je pense simplement que j’ai trouvé le style d’auteurs, d’histoires et d’écritures qui me font du bien. J’ai dévoré Ma vie amoureuse de marde, Not That Kind of Girl, Vie et mort du Couple et puis je me suis intéressée à l’histoire de Dali et la femme de sa vie Gala.

Non, je n’ai pas lu 1 livre par mois, mais j’ai retrouvé le goût de lire, surtout dans le bain. Pis ça me rend popire heureuse.

-Continuer à prendre des photos

Mon intérêt pour les belles images, les beaux paysages, Instagram et mon Nikon est tout aussi présent. Souvenirs de 2014 en quelques photos.

Isle-aux-GruesMaison de Dali et GalaParc régional du Massif du SudRivière-Ouelle

BellechasseLa Beauce

-Éviter le plus possible les conflits

« Ok ouin ».  J’essaie d’éviter autant que possible ce genre de réponses. Surtout par messages textes. J’ose croire que le dire avec des mots précis est plus rassurant. Je réalise que je suis très sensible, surtout quand je me sens plutôt vulnérable. Une vulnérabilité présente avec ceux que j’aime le plus. Bref, je suis très transparente et je ne changerai pas. Toutefois, en 2014, je suis allée consulter pour la première fois et j’ai lu des livres de croissances personnelles. Oui,  j’ai cherché des outils.

Malgré tout, je n’ai pas évité tous les conflits. Tsé, je suis quand même réaliste. Heureusement, je ne suis pas rancunière. Je peux pleurer de tristesse pis rire aux larmes durant les mêmes 3 minutes. Ah Sarah Moore.

-Conserver une attitude positive

Je sais que le mot « positif » énerve. Comme s’il était surestimé pis tendance en 2008. Ben, je ne suis pas d’accord. Pas très surprenant. Parce que toutes les fois où j’avais une journée de marde pis des histoires de cœur pas possibles, j’étais positive pis je trouvais des projets qui m’inspiraient le bonheur. Le 4 janvier j’ai écrit : « Je sors d’un bain trop moussant et je mange du pain avec du beurre d’arachide : c’est ce que j’appelle du réconfort ». Je vous confirme que l’hiver 2014 m’a couté cher d’électricité. Je m’écarte un peu, mais tout ça pour dire que quand ça va mal, je fais des choses qui font du bien pis je regarde en avant.

Pour les bains, c’est un peu une grosse blague, j’aime tellement ça que quand je suis en visite chez mes parents, je n’ai pas enlevé mon manteau que je fais couler l’eau. Tsé le bain de notre enfance.

En 2014, j’ai fait du positivisme un mantra pis je vous écris avec un beau grand sourire dans la face. J’oubliais, c’est gratuit pis payant à la fois.

-Garder mon appartement propre

Je sais. Ça sonne malpropre. Ce n’est pas ça, mais disons que je préfère cuisiner, courir, voyager, faire des listes… que de passer mon samedi matin à frotter. Pourtant, j’ai une mère qui capote sa vie sur le ménage. Ok, j’exagère, mais on comprend le principe. En même temps, j’aspire à être comme elle, parce que le ménage, les bonnes odeurs, le plancher reluisant ça fait du bien. Je me suis même découvert une nouvelle passion pour les produits ménagers et je remercie maman du fond du cœur lorsqu’elle me donne un plumeau comme cadeau d’hôtesse.

Pour être bien honnête, j’ai eu quelques rechutes, mais rien d’irrécupérable et vivement les chandelles IKEA qui embaument chacune des pièces.

2014 t’as été surprenante. Merci.

Les  Wow : être marraine, un voyage à Barcelone non planifié et tout plein de belles rencontres.

Les moins Wow. Tinder, pis Tinder pis tout ce qui vient avec.

J’ai déjà hâte de faire ma to do list 2015. Joyeuses fêtes la Gang!

Sarah

%d blogueurs aiment cette page :