Ast*e d’acné

24 Mar

C’est drôle quand même: l’acné est un problème aussi commun qu’incompris. La semaine dernière, je suis tombée sur cette photo de Maripier Morin, le visage sans maquillage, assumant ses petites imperfections.

 

Pendant les 30 secondes qu’a duré la contemplation de ladite photo, j’ai eu envie de la serrer dans mes bras : premièrement pour la rassurer, parce que je la trouve très belle quand même… et pour la remercier. Avec les critères de beauté aujourd’hui exigés, surtout dans le domaine des communications et de la télévision, ça prend des couilles pour s’assumer ainsi. Bravo!

Et puis après, j’ai lu les commentaires. T%barn*k.

 

http://hollywoodpq.com/2016/03/18/maripier-morin-se-confie-sur-ses-problemes-dacne-a-eric-et-les-fantastiques-2/

Crédit photo: Maripier Morin – Éric et les fantastiques

«Du courage ? Moi je trouve que ça prend pas mal
plus d’estime de soi 
pour sortir dehors
que du courage… Rendu là c’est juste des boutons, c’est naturel.
»

– Signé, une personne qui ne fait visiblement pas d’acné et n’en a probablement jamais fait.

giphy (7)

 

Pas « easy as ABC »

Bon sang. Il y a tellement de choses à dire sur le sujet, qui m’est très sensible. J’aimerais commencer avec une question très simple : dicteriez ou jugeriez-vous la réaction et les comportements d’une personne qui développerait une forme sévère d’eczéma au visage? Pourquoi diantre tant de personnes, dont une très grande majorité NE SOUFFRANT PAS D’ACNÉ, se sentent-elles investies de la mission de nous dire comment on devrait dealer avec notre face de pizza? C’est inconcevable. Inacceptable. YO.

L’acné, parlons-en… mais pas n’importe comment!

On est tous là, à dealer ou à connaître au moins une personne qui deal avec un acné modéré à sévère au day to day… et la maladie demeure toujours aussi incomprise. Je pense qu’au même titre que le Zona, par exemple, elle gagnerait à être démystifiée. Enfin, n’oublions pas que l’acné est une condition médicale sérieuse sur laquelle seul un médecin spécialiste en dermatologie peut statuer. DE GRÂCE… cessons, chers-ères ami-e-s d’essayer d’aider les personnes acnéïques à trouver une solution miracle… L’acné n’arrive pas en une journée. Si la personne en face de vous a une vingtaine de boutons ou plus au visage, il y a de fortes chances qu’elle se lave déjà le visage 2 fois par jour avec un savon doux et ait entrepris des démarches pour régler le problème. Avec un spécialiste.

Merci, mais non merci. #FaitVécu

Moi pis mes boutons

Mon histoire à moi, c’est d’avoir toujours eu une légère tendance à faire de l’acné, et d’avoir assisté à une poussée massive de boutons, sur mon doux visage, à l’âge de 27 ans. Je ne sais pas ce qui est le pire : avoir des boutons à l’âge adulte ou à l’adolescence… Par contre, une chose est certaine, l’acné fait mal à l’estime de soi. Malgré mon front de boeuf et ma personnalité extravertie, j’ai préféré m’isoler. J’en ai même pleuré. D’incompréhension, de désespoir, de frustration. Et beaucoup.

Depuis quelques mois, la situation s’est beaucoup améliorée. Je suis présentement sous médication, histoire de bien me débarrasser de mon petit problème. J’essaie aussi quelques solutions alternatives. Dès que j’aurai réglé tout ça, promis, j’reviens vous emmerder, avec MA solution miracle! 😉

***

Psst! Je sais comment on peut se sentir insécure et incompris dans une telle situation. Je propose et recommande de suivre Cassandra Bankson sur Youtube, une jeune femme dynamique et inspirante, aux prises avec un acné sévère. Elle y partagent ses réflexions, trucs et expériences. Sa chaîne m’a aidé à comprendre beaucoup de choses et à me sentir moins démunie! J’espère qu’il en sera de même pour vous.

 

 

J’aimerais terminer cet article en soulignant que, si toutes les personnes sont différentes, une chose nous rassemble: personne n’aime se sentir jugé. On devrait avoir le droit de dealer avec l’acné, de la manière qui nous est naturelle et instinctive. Et puis, c’est déjà assez pénible comme ça! Partageons donc l’amour. ❤

Chocolat d’Pâques et vent de printemps,

Véro
xx

 

 

2 Réponses to “Ast*e d’acné”

  1. Catou 24 mars 2016 à 15 h 45 min #

    Permettez-moi d’écrire un roman:

    L’acné m’a passé dessus comme un truck à l’âge de 22 ans. J’ai été vraiment démoli. J’avais JAMAIS eu de boutons de ma vie. Mon acné était vraiment abondant, ça a transformé mon visage. Au début, j’ai mis le paquet sur la défensive, les produits bio astringent et le dermato qui m’a prescrit de la médication, la moins forte, mais quand même.

    Bref en un mois de médication, ça a fini avec une infection rénale assez intense qui impliquait d’autre médicament, en plus d’avoir des réactions allergiques cutanées. Ma peau ne tolérait plus RIEN. Feck là, c’était vraiment le sommet. Mon acné était de pire en pire! À grand coup de hache dans la confiance en soi en plus de la maladie et d’un dermato qui n’a aucune solution pour moi, j’en pouvais plus. J’ai arrêté tout: les médocs (même ceux pour mon infection rénale), les produits contre l’acné qui détruisait ma peau, ma job. Toute.

    Là tu te dis : « Pis?? toute est correct asteur? T’as pu d’acné? » Non. J’ai des cicatrices rouges dans mon visage, j’ai encore de l’acné même après 5 ans, un peu comme la photo de Marie-Pier ci haut. J’ai une job qui impose son lot de stress. Pour ma part, je sais que c’est en grande partie le stress qui cause mon acné, pis les hormones. (Mais cossé tu peux ben faire contre les hormones..Nada)

    Pour conclure, je sors tout le temps pas maquillé dans la vie, mais dans la phase la plus intense de mon acné, je mets du fond de teint, ça diminue mon stress, augmente ma confiance et donc a des répercussions positives au final sur mon acné qui diminue. No shame. Ça m’a réconcilié avec le maquillage, je le juge pas mal moins.

    Tout ça pour dire, y’a tellement d’adulte qui passe par là. Y’a pas toujours de raison rationnelle non plus et le traitement et les réactions sont différents pour tout le monde. MAIS juste allez-y doucement sur la défensive, des fois less is more et, souvent, ça disparait pas, mais ça diminue quand tu prends soin de ton inside, puis que tu te réconcilies la confiance en toi. C’est un processus. Ton pire ennemi c’est ton anxiété devant le miroir, ta baisse d’estime.

    Mes conseils de fille qui fait de l’acné:
    – En hydratant ma peau intensément ça s’est « stabilisé ». On pense souvent quand on a de l’acné qu’en asséchant la peau ça va faire disparaître les boutons. C’est pas mon cas.
    – En prenant le contraceptif le moins élevé en hormone, ça a diminué un peu. Comme si j’avais une overdose d’hormones.
    – En acceptant mon problème d’acné et en travaillant sur mon estime de soi, ça a fait baisser mon anxiété par rapport au way que je look.

    Shine bright like a diamond…or a Matt Damond. Cheers belle femme.

    Aimé par 1 personne

    • Véro Ovando 24 mars 2016 à 16 h 10 min #

      Bon sens Catherine, je te feel tellement. Merci pour ton témoignage. C’est très généreux de ta part!

      ❤ Courage et amour!

      J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :